SCP-009-FR
notation: +26+x
chevreuilclous.jpg

Spécimen de SCP-009-FR-1.

Objet # : SCP-009-FR

Niveau de Menace : Vert

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : La forêt de ██████ doit rester interdite d'accès à toute personne n'étant pas membre du personnel. Elle est entourée par des grillages empêchant ledit accès. Elle est indiquée sur les cartes en tant que zone militaire. Il est interdit à tout membre du personnel autre que Classe-D de tenter d'approcher à moins de cinquante (50) mètres de l'entité. La Fondation ayant jugé disposer d'assez d'informations sur SCP-009-FR, les tests sont interdits jusqu'à nouvel ordre. Il est donc désormais interdit à tout membre du personnel de tenter d'approcher SCP-009-FR à moins de cinquante (50) mètres. Si un membre du personnel franchit la distance minimale, le personnel de sécurité doit effectuer un rappel à l'ordre; s'il persiste, l'usage de fléchettes hypodermiques est autorisé.

Description : SCP-009-FR est un troupeau de Capreolus capreolus (ou communément chevreuil) vivant dans la forêt de ██████, en France. Le troupeau est intégralement composé de femelles, au nombre de sept (7). Tous les spécimens sont désignés SCP-009-FR-1. Ils ont des caractéristiques physiques normales, si ce n'est que certaines parties de leur corps (incluant mais non limitées à la tête, les pattes et la queue) sont recouvertes de clous d'une longueur de deux (2) à huit (8) centimètres, en réalité plantés dans leur épiderme.

Lorsque les spécimens se sentent menacés, certains des clous qui les recouvrent disparaissent, pour réapparaître dans l'organisme de l'individu considéré comme une menace. Des images au ralenti ont démontré qu'une anomalie spatiale d'une taille d'environ cinq (5) millimètres s'ouvre au centre de chacun des clous concernés, puis les aspire avant de se refermer, pour finalement se rouvrir dans l'organisme de la menace où le clou sera matérialisé instantanément, provoquant ainsi des dommages physiques parfois très importants. Plus les spécimens composant SCP-009-FR se sentent menacés, plus ceux-ci seront nombreux à agir et plus le nombre de clous déplacés sera conséquent. Les actions considérés comme une menace par les spécimens sont les mêmes que pour un troupeau de Capreolus capreolus classique, incluant le fait de les approcher à faible distance. Quel que soit le type de menace, les spécimens ont toujours eu recours à leur anomalie pour se défendre et n'ont jamais été observés prendre la fuite.

Addendum SCP-009-FR-A : Il a été découvert qu'une combinaison plombée empêche les 009-FR-1 de téléporter des clous dans l'organisme de l'individu qui la porte. Cela a donc été utile pour récupérer l'un des spécimens, préalablement endormi à l'aide de fléchettes hypodermiques. Les autres spécimens n'ont en apparence rien tenté pour défendre leur congénère, et sont restés à une dizaine de mètres des membres de l'équipe de récupération. De nombreux clous ont été observés disparaissant de plusieurs 009-FR-1, mais aucune blessure n'a été rapportée par l'équipe de récupération. La localisation des clous ayant été téléportés pendant la récupération est inconnue.

Addendum SCP-009-FR-B : Des tests sur le spécimen capturé ont démontré une concentration extrêmement élevée de fer dans leur sang, de l'ordre d'environ [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Lorsqu'un spécimen téléporte un de ses clous, une hémorragie bénigne est provoquée. De deux (2) à sept (7) minutes après la téléportation, un phénomène est déclenché. Le sang s'écoulant de la plaie augmente considérablement sa concentration en fer, allant jusqu'à une concentration de cent pour cent (100%), tout en prenant la forme d'un clou. Le processus d'environ quarante (40) secondes s'achève par la formation d'un nouveau clou, remplaçant ainsi celui préalablement utilisé. Le même processus survient quand un spécimen est blessé de façon non létale, guérissant ainsi l'hémorragie avec la formation de nouveaux clous.

Addendum SCP-009-FR-C : Il a été démontré que les SCP-009-FR-1 ne subissent aucune forme de vieillissement cellulaire ; ils sont donc possiblement immortels. Néanmoins, une blessure létale pour un spécimen de Capreolus capreolus non-anormal l'est aussi pour tout 009-FR-1, ceux-ci ne disposant d'aucune résistance particulière. Des recherches ont été menées sans succès pour découvrir d'autres SCP-009-FR. Celui-ci étant donc supposé être le seul existant, et étant intégralement composé de femelles, aucun nouveau spécimen ne peut naître. SCP-009-FR n'étant pas considéré comme une menace s'il n'est pas lui-même menacé, il doit donc rester confiné dans la forêt de ██████ et aucun spécimen ne doit être tué. Le spécimen ayant été capturé pour les tests a été réintégré dans le troupeau.

Addendum SCP-009-FR-D : Un mâle non-anormal fut intégré dans le troupeau en juin, dans le cadre d'un test permettant de savoir si une reproduction était possible. Dès que le mâle entra dans sa période de rut (en juillet), les spécimens, pour une raison inconnue, l'ont considéré comme une menace, résultant en la mort du mâle. La dissection post-mortem permis de récupérer soixante-douze (72) clous dans son organisme.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License