SCP-007-FR
notation: +5+x

Objet # : SCP-007-FR

Niveau de Menace : Rouge

Classe : Euclide (reclassification éventuelle en Keter)

Procédures de Confinement Spéciales : Du fait de sa nature, il est actuellement impossible de mettre en place des mesures de confinement efficaces à 100% pour SCP-007-FR. Les seules consignes sont donc pour l'instant

  • de restreindre l'accès aux données sur SCP-007-FR,
  • de distribuer des Amnésiques de classe A à toute personne étant entré en contact prolongé avec une instance de SCP-007-FR-2,
  • de suivre la Procédure de couverture Morphée au cas où les forces de police enquêteraient sur une instance de SCP-007-FR-1.

Description : SCP-007-FR est un lieu imaginaire commun à l'inconscient d'un nombre encore indéterminé d'êtres humains. Il prend la forme d'un océan apparemment infini, au centre duquel ce trouve ce qu'il semble être un temple antique à l'architecture et à la symbolique d'origine mésopotamienne.

Si SCP-007-FR apparaît dans l'inconscient d'un sujet, celui-ci est à partir de ce moment désigné comme étant SCP-007-FR-1. L'objet ne semble infecter que les sujets ayant un imaginaire développé. Ceci étant difficile à définir, le choix a été fait de se référer au test de Renault-Hoffmann pour déterminer les possibilités de contagion. Le risque est extrêmement élevé, du fait que SCP-007-FR pousse SCP-007-FR-1 à étendre l'infection à d'autres sujets en parlant, en le décrivant, ou par n'importe quel moyen que ce soit. Les chercheurs devront donc faire preuve de précaution lorsqu'ils interagiront avec un sujet infecté.

SCP-007-FR-1 accède à SCP-007-FR soit dans ses rêves lors d'une période de sommeil paradoxal, soit lorsque le sujet de sa pensée dévie vers SCP-007-FR.

Son imagination fonctionne alors normalement, et il peut donc potentiellement y faire tout ce qu'il veut. Cependant, les rapports d'exploration sous hypnose décrivent une intense curiosité à propos de ce qui se trouve à l'intérieur de la construction. La plupart des sujets monteront donc ce qu'ils décrivent comme étant "des escaliers trempés et glissants qui mènent jusqu'en haut du [temple]", et y entreront par une ouverture circulaire. SCP-007-FR-1 sera alors le témoin d'une scène, ici désignée sous le nom de SCP-007-FR-2.

Le déroulement de cette scène est actuellement inconnu, principalement à cause des effets qu'elle a sur SCP-007-FR-1. Il est à noter qu'elle se déroule dans l'imagination de SCP-007-FR-1, et peut donc être interrompue par une intervention extérieure. Cependant, pendant tout la durée de la scène, le sujet ne semble pas être capable de mouvoir son corps réel. Dans 100% des cas, SCP-007-FR-1 se mettra à crier. Des bribes de phrases cohérentes montrant l'existence de SCP-007-FR-2 ont pu être enregistrées.

A partir du moment où SCP-007-FR-2 commence, SCP-007-FR-1 ne peut plus faire dévier son imagination ou son rêve par sa seule volonté, d'où la nécessité d'une intervention extérieure.

Si SCP-007-FR-2 n'est pas interrompue et se déroule dans son entièreté dans l'imagination de SCP-007-FR-1, celui-ci adoptera alors un comportement hautement suicidaire. Il suivra cependant une procédure très précise, semblables à celle utilisées dans le cadre de sacrifices dans les cultures antiques (voir addendum). La procédure se déroule ainsi dans 98% des cas :

  • Le sujet endommage violemment son ou ses poignets,
  • Il récolte son sang et l'utilise pour tracer autours de lui des symboles semblables aux alphabets cunéiformes antiques,
  • Il modules son cri pour produire une phrase dans une langue encore non identifiée,
  • Il se suicide soit par égorgement, soit par éventration, soit par destruction du cœur, soit par arrêt violent des fonctions cérébrales, soit par décapitation, dépendamment du matériel à disposition.

Il n'exprimera aucune volonté d'interagir avec son environnement autrement que par la violence, et restera imperméable à toute tentative de discussion ou de raisonnement.

L'utilisation d'un Amnésique de classe A est à ce jour le seul moyen fonctionnel à 100% pour effacer SCP-007-FR de l'inconscient de SCP-007-FR-1.

Lorsqu'il sont interrogés après coup, les survivants déclareront ne pas savoir comment ni quand ils ont imaginé pour la première fois SCP-007-FR, et être persuadés d'en être les créateurs.

Addendum :

Rapport de découverte :
Le premier événement lié à SCP-007-FR consigné dans les archives de la Fondation fut le suicide rituel en 19██ de trois (3) élèves du lycée ██████ ██████ (France). Certains de leurs camarades, dont █████ ██████ et ███████ ████ racontèrent aux enquêteurs que les victimes passaient leur temps libre à écrire à propos d'un lieu qu'ils avaient imaginé. Cet événement ne fut pas classé. Cependant, il attira à nouveau l'attention des enquêteurs de la Fondation lorsque █████ ██████ et ███████ ████ furent retrouvés morts dans les mêmes circonstances que leurs camarades. L'étude de leurs affaires personnelles et plus particulièrement du journal intime d'█████ ██████ permit d'établir un lien entre le lieu imaginaire et le suicide rituel des victimes.

Une étude approfondie des médias a permis de relever d'autres cas plus anciens de SCP-007-FR, le plus notable étant le suicide à █████████████ (Russie) en 18██ de ████████ ██████████, écrivain de fiction connu pour son attrait pour les religions jugées païennes selon les mœurs de l'époque. L'affaire fut relayée par plusieurs journaux locaux, mettant principalement en avant le fait que les murs de l'appartement de l'écrivain étaient couverts d'inscriptions disant "NE SURTOUT PAS Y PENSER", ou "PENSE A AUTRE CHOSE" [traduit du russe et du français].

Rapport d'exploration 007FR-1 - ██/██/████ :

Contexte : Dans le cadre des recherches sur SCP-007-FR, le Dr. ███, superviseur des recherches, organisa une séance d'hypnose sur D-789416, infecté par l'objet.
Personnel impliqué :

  • R1 : Dr. Zovjekh,
  • R2 : Dr. ███, présent par vidéoconférence,
  • P1 : Pr. Van Heurtendt, chargé de l'hypnose,
  • A1 : Agent Dae-Sun, chargé de la sécurité,
  • D1 : D-789416, sujet de l'expérience,
  • D2 : D-514563, assistante médicale.

Enregistrement audio :
[Dialogues non-pertinents supprimés]

R2 : C'est bon, vous pouvez y aller.

[R1, P1, A1 et D2 mettent leur équipement de protection. D1 est soumis à un agent mémétique de classe F321. D1 est maintenant en état de transe hypnotique.]

D2 : Signes vitaux faibles mais stables. Il est Ok.

P1 : D-789416 ? Je suis le Professeur Van Heurtendt. M'entendez-vous ?

D1 : …

P1 : D-789416, m'entendez-vous ?

D1 : … je crois…

P1 : Très bien. Concentrez vous sur ma voix. Ne vous laissez distraire par rien d'autre. Pouvez-vous me dire où vous êtes ?

D1 : … nulle-part. Il fait tout noir ici… je suis où ? Vous êtes où ?

P1 : Ce n'est pas important. Nous avons besoin que vous restiez concentré. Pouvez-vous le faire ?

D1 : … oui.

P1 : Très bien. Vous vous souvenez de cet endroit dont vous nous avez parlé ? Cette pyramide, au beau milieu de l'océan ?

D1 : …

P1 : D-789416, concentrez vous sur ma voix.

D1 : Oui, je m'en souviens. Cette espèce de… de temple zarb…

P1 : Très bien. Concentrez vous dessus. Où êtes vous maintenant ?

D1 : J'y suis.

R1 : Parfait.

P1 : Décrivez nous votre environnement.

D1 : C'est… un genre de vielle bâtisse. Très vieille, très grande en pierre. Je suis au milleu d'une sorte de terrasse en pierre, juste devant. Y'a des genres de… statues. C'est flou, mais on dirait des vaches… ou des taureaux… et des serpents… en fait, plus de serpents… C'est plutôt flippant… c'est fini ? Je peut retourner dans ma cellule maintenant ?

[A ce moment, le rythme cardiaque et l'activité cérébrale de D1 accélèrent brutalement.]

P1 : D-514563, administrez-lui un calmant.

[Pause supprimée du fichier]

P1 : D-789416, vous m'entendez ?

[Le sujet reste silencieux pendant 21 secondes.]

D1 : … oui, je vous entend.

P1 : Où êtes vous ?

D1 : Je suis toujours devant le temple bizarre.

P1 : Parfait. Avancez vous et veuillez regarder son sommet, s'il vous plaît.

D1 : Pourquoi ? … Ok. On dirait qu'il y a une sorte de voûte, avec … une porte. Je me demande où ça mène.

R2 : Professeur, vérifiez à propos de la curiosité.

P1 : Nous en avons fini, D-789416. Vous pouvez revenir au début de la terrasse.

D1 : Attendez… je vais monter en haut… y'a des escaliers… juste pour jeter un coup d’œil…

R2 : Super.

R1 : Dites-lui de continuer.

P1 : Très bien. Montez les escaliers et allez jetez un coup d’œil. Maintenez le contact vocal avec moi.

[Le sujet ne dit rien pendant deux (2) minutes et 27 secondes.]

D1 : Putain, c'est plus haut que ce que j'imaginais.

[Le sujet ne dit rien durant une (1) minute et 3 secondes.]

D1 : C'est bon, je suis en haut.

P1 : Très bien. Décrivez-moi votre environnement.

D1 : Bah… c'est le sommet du temple… c'est haut… c'est plat… on voit l'océan super loin… y'a plein de nuages dans le ciel… sinon devant moi y'a une sorte d'entrée, entourée par des colonnes en pierre. Je descend voire.

P1 : Docteur ?

R1 : Qu'il continue.

P1 : Ok, descendez.

D1 : Y fait très sombre. Y'a des espèce de lanternes, mais qui éclairent pas beaucoup… Les murs sont couverts de gravures… j'arrive pas à distinguer ce que ça représente.

P1 : Continuez.

D1 : Je suis sur un escalier en colimaçon. C'est couvert de mousse assez glissante…

[A ce moment là, le corps physique de D-789416 sursaute violemment.]

R1 : Qu'est-ce qui ce passe ?

P1 : D-514563, vérifiez ses constantes.

D2 : Aucun changement, professeur.

R2 : Qu'est-ce vous foutez ?

D1 : J'ai… j'ai trébuché.

R1 : Putain …

P1 : Ce n'est pas grave. Continuez.

D1 : J'entend des voix. C'est assez faible, ça vient d'en bas. J'arrive pas à comprendre ce que ça dit. Ca me fait flipper.

P1 : Continuez quand même.

D1 : Vous êtes sûr ?

P1 : Oui. Pour le bien de notre pays, nous avons besoin de connaitre l'origine de la voix.

D1 : …

P1 : D-789416 ?

D1 : Je continue de descendre.

[Le sujet ne dit rien du neuf (9) minutes et 48 secondes.]

D1 : J'ai l'impression d'être en-dessous du niveau de la mer.

P1 : Du nouveau ?

D1 : Oui. J'arrive dans une sorte de grande pièce circulaire. Y'a une table en pierre au milieu, avec des types encapuchonnés autours. Le sol est tracé de canaux remplis d'un espèce de liquide rouge brillant. Y'a un truc sur la table. J'arrive pas à voir ce que c'est. Je m'approche.

P1 : Ne prenez aucun risque inutile.

D1 : On dirait … moi ?

[A ce moment là, D-789416 émet un cri, identifié plus tard comme étant un appel à l'aide. Des mots comme "le couteau", "il enlève sa [Données incompréhensibles]" et "mes tripes" ont pu être reconnus. D-789416 semble sortir de sa transe. Ses yeux sont révulsés et il respire bruyamment.]

R1 : Ho putain. Y'a un problème.

R2 : Qu'est-ce qu'y se passe ?

A1 : Virez de là, prof !

[D-789416 se lève, s'agenouille brusquement et commence à frapper violemment le sol de ses poings. L'agent Dae-Sun essaye de le ceinturer, mais D-789416 le frappe à la tête à l'aide de son propre front. Le personnel de recherche évacue la salle et la sécurité est alertée. D-789416 se saisit de l'arme de service de l'agent Dae-Sun et tire dans son propre poignet. Il trace à l'aide de son sang un cercle autours de lui ainsi que des symboles encore non-identifiés, apparemment proches des alphabets mésopotamiens anciens. Tout en continuant de hurler, il se suicide en tirant une balle dans sa tempe.]
Résultats : Malgré la perte de D-789416 et la blessure de l'agent Dae-Sun, les résultats sont plutôt positifs. Nous avons pu nous faire une idée précise de la topographie de SCP-007-FR, ainsi que de ses effets. Des Amnésiques de classe A ont été distribués aux personnes en présence. - Dr. ███
Analyse : Nous savons maintenant ce qui provoque la mort de SCP-007-FR-1. La scène dont il est témoin doit être extrêmement traumatisante, à un point difficile à imaginer. Elle semble être capable de "reconfigurer" l'esprit de SCP-007-FR-1, d'y imprimer un irrépressible désir suicidaire. Je met le rapport en accès restreint. Pas besoin de victimes parmis le personnel. - Dr. Frog

Ce sont les symboles qui m'inquiètent… je suis sûr qu'ils veulent dire quelque chose… je réquisitionne l'équipe de recherche archéologique Alpha-119. - Dr. Martel.

Addenda 007FR-3 : Essais de traduction.
Voici ce qu'on a pu traduire pour le moment. - Dr. Martel

"Dans les [Données non-traduites]
[Loin/au delà] des terres [du peuple/des hommes/Babylone]
[Données non-traduites] Tiamât
[Blessé/meurtri] mort d'Apsu
Réclamant [vengeance/rétribution]
[Données non-traduites] Marduk
[Progéniture/descendance] [traître/trahison]
Attendant [boire/ingurgiter] [la vie/le sang] de Kingu
Se [mélanger/mixer] à [l'étendue d'eau/la mer l'océan]
Je [offre/donne] [Données corrompues]
[reconstruire/revenir en arrière/voyager]
[vengeance/rétribution]"

Je demande une reclassification Keter. - Dr. ███

Demande refusée. Nous étudierons cette éventualité uniquement dans le cas où l'étendue de l'infection venait à augmenter drastiquement. - Conseil O5.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License