SCP-006-FR
notation: +28+x

Objet # : SCP-006-FR

Niveau de menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-006-FR est confiné dans SCP-006-01-FR dans une cellule du Site Aleph. Trois membres du personnel de classe D doivent être en permanence dans SCP-006-01-FR, et doivent s'assurer que le rideau métallique à l'entrée de SCP-006-01-FR ne soit jamais fermé par SCP-006-FR. Six (6) gardes armés doivent en permanence être présents à l'extérieur de SCP-006-01-FR. Le personnel interagissant avec SCP-006-FR ou entrant dans SCP-006-01-FR doit être obligatoirement végétarien.

Description : SCP-006-FR est un humanoïde de type caucasien mesurant 1,87 mètres et pesant à tout moment 112 kg, la seule langue qu'il pratique est le russe.
SCP-006-FR porte un tablier de cuisine taché de sang et une toque d'artisan-boucher, le tout par dessus une chemise à carreaux et un pantalon en toile beige. Il porte dans 98% des cas des ustensiles de cuisine (couteaux, hachoirs), passé à sa ceinture. Bien qu'il n'agresse physiquement des êtres vivants que rarement, il possède une force cinq (5) fois plus importante qu'un humain de même corpulence, et possède une résistance aux dégâts extrêmement élevée. SCP-006-FR a l'apparence d'un boucher, il peut déplacer instantanément SCP-006-01-FR ainsi que téléporter à lui n'importe lequel des ustensiles de boucherie présents dans SCP-006-01-FR.

SCP-006-01-FR est une boucherie classique, de forme rectangulaire de 5mx10m au sol et d'une hauteur de 2.75m : elle comprend deux salles, une première de 5mx7m, présente directement à l'entrée du magasin, contenant un comptoir de boucherie classique, et une réserve de 5mx3m, dont la porte se situe derrière le comptoir.
SCP-006-01-FR peut apparaître entre deux autres magasins sans que cela ne semble étrange aux humains observant le phénomène, y compris ceux qui sont familiers des lieux où se manifeste SCP-006-01-FR.

Les premières apparitions de SCP-006-01-FR datent des années 40, néanmoins, elle ne fut confinée qu'en 1996, lorsque la boucherie fut localisée à temps avant son déplacement.
Une unité de récupération fut envoyée et détruisit l'ensemble des bâtiments autour de SCP-006-01-FR, avant de tracter celle-ci sur un convoi exceptionnel, qui l'emmena au Site Aleph. Les choix des différentes destinations semblent totalement aléatoires, à partir du moment où la destination est un lieu densément peuplé. La distance maximum constatée lors d'un des déplacements de SCP-006-01-FR est de █████km.

SCP-006-FR ne peut téléporter SCP-006-01-FR qu'en fermant le rideau métallique qui en bloque l'entrée : tant que celui-ci est ouvert, il est impossible pour l'entité de déplacer SCP-006-01-FR. SCP-006-FR n'apparaît en dehors de SCP-006-01-FR que s'il est attaqué dans la boucherie : il va alors poursuivre les agresseurs jusqu'à leur mort où jusqu'à ce qu'ils soient à une distance de plus de 150m de SCP-006-01-FR. L'entité va ensuite se téléporter dans la réserve de SCP-006-01-FR.

Néanmoins, si SCP-006-FR est suffisamment blessé, il va arrêter la poursuite et se téléporter dans la réserve de SCP-006-01-FR où il restera pendant un (1) jour en état passif : cela semble être suffisant pour le remettre de toutes ses blessures, aussi graves soit-elles : même la présence d'humains non végétariens ne pourra pas le faire rentrer en phase active.

Si un végétarien pénètre dans SCP-006-01-FR, l'entité va rester en phase passive et rien ne se passera. Mais lorsqu'un être humain non végétarien pénètre dans SCP-006-01-FR, SCP-006-FR va rentrer en état actif : il va sortir de la réserve où il est retranché lorsqu'il est en état passif et va alors agir sur l'être humain qui vient de rentrer dans SCP-006-01-FR. Celui-ci va automatiquement demander à SCP-006-FR sa pièce de viande favorite. SCP-006-FR va alors passer dans la réserve de SCP-006-01-FR, et va en ressortir avec un paquet, en laissant la porte de la réserve ouverte. Le paquet contient la commande du sujet : cependant, d'une manière encore inconnue, SCP-006-FR ôte l'équivalent de la pièce de viande demandée du sujet et la place dans le paquet. Même si les dégâts occasionnés par le prélèvement sont mortels, le sujet va survivre, rentrer dans le dernier endroit qu'il a considéré comme sa maison, et ce, même si sa mobilité est affectée par l'opération de SCP-006-FR (on a pu observer des classes D ayant commandé des "pieds de porcs" ramper sans leurs jambes jusqu'à leurs cellules). Une fois sur place, les sujets vont manger la pièce de viande avant de décéder. Une fois la transaction terminée, et si aucun nouveau sujet ne pénètre dans SCP-006-01-FR, SCP-006-FR va entrer en phase passive et s'enfermer dans la réserve.

Des encéphalogrammes effectués sur les sujets pendant que ceux-ci étaient sous l'emprise de l'entité montrent qu'à son contact, les zones cérébrales chargées de prendre des décisions sont lourdement affectées, dans certains cas, l'état du sujet était proche de celui d'un patient ayant subi une lobotomie. Une équipe de chercheurs menée par le Dr.██████ est en train d'étudier si SCP-006-FR utilise des ondes spécifiques pour contrôler le sujet, ou si cette faculté est purement psychique. La première théorie est difficilement démontrable, du fait qu'il est impossible de faire passer à SCP-006-FR une encéphalographie, cependant, l'idée n'a pas encore totalement abandonnée.

Toutes les tentatives de forcer la porte de la réserve en utilisant du personnel végétarien, ou même de l'endommager se sont soldées par un échec. Toutes les tentatives d'entrer dans la réserve pendant que SCP-006-FR était en état actif se sont soldées par un échec, et ont déclenché la colère de l'entité qui a tué tout les membres du personnel alors présents dans SCP-006-01-FR : voir Incident 01-006.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License