SCP-004
notation: +17+x
SCP004_door.jpg

SCP-004-1.

Objet # : SCP-004

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : Lors de la manipulation des Objets SCP-004-2 à SCP-004-13, la procédure appropriée doit être appliquée à la lettre. Les objets ne sont pas autorisés à sortir en dehors du site sans être accompagnés par deux membres du personnel de sécurité de Niveau 4. En aucun cas, une des composantes de SCP-004 ne doit être extraite de SCP-004-1. Les effets qui en découlent sont encore inconnus, et l’actuel coût des expérimentation rend de futures recherches impossibles. Si l'un des objets contenus provoque une brèche du confinement, ou si l'installation passe aux mains des forces ennemies, les clés doivent être ramenées à l’intérieur du bâtiment et la porte fermée avant l'activation de l'ogive du Site-62. Tout déplacement non-autorisé des clés hors de la zone d'essai est un motif d'élimination immédiate.

Une accréditation de Niveau 1 est nécessaire pour tout accès à SCP-004-1; Une de Niveau 4 est nécessaire pour l'utilisation de SCP-004-2 à -13.

Description : SCP-004 se compose d'une porte de grange en bois ancien (SCP-004-1) et d'un ensemble de douze clés en acier rouillé (SCP-004-2 à SCP-004-13). La porte elle-même est l'entrée d'une usine désaffectée à [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Histoire Chronologique

02/07/1949 : Un groupe de trois adolescents pénètre illégalement dans une propriété fédérale à proximité de ██████████ et trouve la porte. Selon leurs témoignages, ils ont trouvé un trousseau de clés rouillées dans une boîte postale en fer et ont conclu que les clés déverrouillaient cette porte. Ces derniers sont placés en détention après être entrés en contact avec le Shérif █████████████████ lorsque l'un de leurs amis (SCP-004-CAS01) disparaît.

03/07/1949 : Les autorités locales ont trouvé la main droite coupée de SCP-004-CAS01, à huit kilomètres de SCP-004-1. D'autres parties du corps de SCP-004-CAS01 sont retrouvées éparpillées dans un rayon de 32 km de l'usine. Grâce à l'interrogatoire, les mineurs appréhendés disent aux autorités que, lors de l'ouverture de la porte avec une des clés, SCP-004-CAS01 a été déchiré en plusieurs morceaux, et chacun d'eux disparut. À ce stade, la Fondation SCP prend le relai de l'enquête.

04/07/1949 : L'Agent █████ obtient les clés des autorités locales afin de commencer les tests. Ces derniers montrent que SCP-004-2 à SCP-004-13 rentrent toutes dans un seul verrou sur la grande porte. 12 membres du personnel de Classe D sont affectés pour tester les effets de la porte. Sur les douze (12) sujets essayant une clé pour entrer dans la pièce, seulement deux survivront. Tenter d'ouvrir la porte avec n'importe quelle clé autre que SCP-004-7 et SCP-004-12 a causé un démembrement des sujets, mais aucun des membres démembrés n'a été retrouvé plus tard. Au moment de la rédaction de ce rapport, seulement deux parties de chaque sujet ont été récupérées (à l'exception du sujet utilisant SCP-004-█, dont les pièces arrachées ont été dispersées à proximité). Les autres ont, tout bonnement, été effacés de la réalité.

Sur les deux sujets survivants, un seul (ayant utilisé SCP-004-7) est réapparu sain et sauf. L'autre est revenu dans un état quasi-catatonique, seulement capable de revenir de la salle, avant de s'effondrer sur le sol, et a dû être retenu de force afin de l'empêcher de se crever les yeux (voir l'annexe A : Les effets sur la santé mentale de SCP-004-12). Le sujet utilisant SCP-004-7 annonça qu'il était entré dans une grande salle, incroyablement grande pour la taille réelle du bâtiment adjacent. Après sa sortie, SCP-004-1 a été laissée ouverte et une escouade armée de Niveau 3 est entrée. La taille de la salle est impossible à mesurer; le cadre de la porte et les personnes dans la salle sont les seules choses capables d’être touchées ou éclairées.

16/07/1949 : Les jeunes et le Shérif █████████████████ sont éliminés.

02/08/1949 : █████████████████ est déclaré comme zone dangereuse pour cause "d’explosifs militaires non désarmés" et une clôture est érigée pour empêcher toute intrusion civile. Des tests visant à déterminer les risques de l'exposition à l'environnement derrière SCP-004-1 commencent.

12/01/1950 : Des anomalies de l'espace-temps résultant de l'exposition à SCP-004 sont confirmées. Le test est suspendu jusqu'à nouvel ordre.

03/07/19██ : Les restes non répertoriés de SCP-004-CAS01 sont apparus de façon inattendue en dehors de SCP-004-1. En dépit qu'il ait été tué des décennies auparavant, les restes de SCP-004-CAS01 ne sont pas décomposés et sont encore chauds au toucher. Le sang n'a pas coagulé. Les restes sont en détention provisoire pour d'autres tests.

04/07/19██ : Les restes non répertoriés de l'un des douze (12) sujets apparaissent de manière similaire à ceux de SCP-004-CAS01. Les restes ont été désignés SCP-004-CAS02. Les enregistrements montrent que SCP-004-CAS01 et CAS02 ont tous les deux utilisé SCP-004-██.

21/03/1999 : Avec la prolifération massive d'armes nucléaires et n’étant plus qu'à ██ ans de la Troisième Guerre Mondiale, la construction d'un abri a commencé à l'intérieur de SCP-004-1. Le site est utilisé pour le stockage de ressources pour ███████ personnes/jours.

21/04/1999 : █████████████████ a ordonné que l'intérieur du site de SCP-004-1 soit élargi pour inclure le stockage d'urgence pour tous les spécimens mobiles SCP-███ ainsi qu'une base de ██ pétaoctets de données pour le stockage de toutes les données concernant les objets SCP. L'installation est maintenant désignée comme le Site-62.

25/09/2000 : Le Site-62 est opérationnel. Les laboratoires et unités de confinement sont installés et peuvent contenir les spécimens les plus dangereux. La sauvegarde de la base de données de la Fondation a commencé.

25/01/2001 : À cause des anomalies temporelles (voir "Anomalies de l'Espace-Temps" ci-dessous), tout le personnel travaillant au Site-62 est désormais tenu de résider en permanence sur place. Les familles du personnel doivent être informées que leurs proches ont péri dans un accident du travail. Des corps clonés ont été préparés pour les funérailles.

14/07/2003 : Panne d'électricité massive dans tout le Nord-Est des États-Unis et à travers le Canada. En raison de la panne de plusieurs générateurs électriques, le Site-62 est resté sans électricité pendant cinquante-trois (53) minutes. Pendant ces cinquante-trois (53) minutes, les résidents du site n'avaient aucune source de lumière à disposition. Ils ont rapporté pouvoir "sentir" des créatures et des personnes, même si aucune des entités anormales ne pouvait être vue ou touchée. Des membres du personnel sélectionnés ont été autorisés à lire ███████████ (Annexe A) rapportant que les créatures "senties" étaient de taille humanoïde, mais par ailleurs semblables à la massive créature verte décrite.

Anomalies de l'Espace-Temps

SCP-004 semble propager des anomalies spatio-temporelles. Le personnel quittant la périphérie de l'installation déclare avoir perdu du temps. Ceux qui ont été dans le site pendant plusieurs semaines insistent et disent qu'ils ont été dans l'établissement seulement plusieurs jours, et les dossiers des travaux effectués ainsi que les ressources consommées appuient leurs revendications. D'autres anomalies temporelles impliquent SCP-004-2 jusqu’à -13, en particulier la réapparition de SCP-004-CAS01 et SCP-004-CAS02 exactement ██ ans après l'utilisation de SCP-004-██. ██████████████████ a été chargé d'enquêter sur tous les aspects de ces anomalies temporelles. Les anomalies spatiales incluent les dimensions anormalement grandes de la zone ouverte par SCP-004-7. De même, l'incident du black-out de 2003 suggère qu'il existe un plan physique alternatif dans le même espace que celui que le Site-62 occupe.

Notes complémentaires

Les essais sur SCP-004 révèlent que dix des clés ouvrent SCP-004-1 sur une dimension où les lois de la physique et de la topologie sont significativement différentes de celles de notre dimension. Les sujets envoyés dans ces conditions hostiles sont démembrés, et les parties de leur corps expédiées dans des endroits différents, dont trois seulement ont été vérifiés être sur Terre. La matière déposée aux deux premiers points réapparaît immédiatement ; celle déposée au troisième point apparaît exactement ██ ans dans le futur. Les sept autres emplacements sont actuellement inconnus.

Les tests actuels se concentrent sur deux axes de recherche. Le premier est de trouver des moyens de survivre à la topologie hostile de SCP-004. Le second [DONNÉES SUPPRIMÉES] suggère que SCP-004-2 à -13 peut ouvrir d'autres portes que SCP-004-1.

Appendice A : Les effets sur la santé mentale de SCP-004-12

Tous les Classe-D utilisant SCP-004-12 revienent dans un état catatonique, incapables de parler. Certains peuvent avoir assez d'énergie pour essayer de s'arracher les yeux. Sur les 16 sujets, seulement 4 ont survécu. Un seul a retrouvé la parole, à la suite d'une psychothérapie à long terme. Il était capable de dire au psychiatre qu'il a vu une immense créature verte, si grande qu'une grande partie de son corps s'étendait au-delà de son champ de vision. Il rapporte l'apparition d'une peur naturelle et de reconnaissances soudaines, "comme si c’était enfoui dans mes peurs primitives" ainsi que l'implantation de souvenirs "incompréhensibles" dans son esprit. Le sujet affiche une amnésie antérograde et rétrograde aiguë.

Appendice B :

Objet # : SCP-004-14

Date de découverte : 02/09/1950

Origine de l’objet : L'objet a été découvert autre part dans la zone de l'usine, dans le bureau du gestionnaire récemment découvert.

Description : L'objet apparaît comme une grande (182 cm x 129 cm) boîte en bois. La boîte peut être déverrouillée par la clé "sans danger", SCP-004-7, ainsi que cinq des clés "dangereuses" (voir Document SCP-004-1).

Lors du déverrouillage de SCP-004-14 avec SCP-004-7, la boîte s'ouvre automatiquement. Le volume de l'espace intérieur est précisément cinq fois plus grand que les dimensions extérieures. Des objets placés à l'intérieur tandis que le couvercle reste ouvert n'affectent ni le poids ni les autres propriétés de la boîte. Cependant lorsque le couvercle est fermé et verrouillé, tous les éléments à l'intérieur disparaissent irrémédiablement. Les membres du personnel enfermés à l'intérieur de la boîte ont aussi irrémédiablement disparu, bien que perdre du personnel de cette façon semble affecter de manière significative les rêves vécus par [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License