SCP-002-FR
notation: +18+x
operation.png

SCP-002-FR au travers d'un appareil photo.

Objet#: SCP-002-FR

Niveau de Menace : Jaune

Classe : Sûr.

Procédures de confinement spéciales : En raison de la nature immobile de SCP-002-FR, et de sa situation géographique, celui-ci ne peut pas être déplacé vers un site. SCP-002-FR doit être constamment surveillé par trois (3) membres du personnel afin d’éviter les intrusions. Les membres du personnel doivent être tenus hors de portée de SCP-002-02-FR si celui-ci vient à apparaître en dehors de SCP-002-FR.
Par mesure de sécurité, seul les personnes ou entités suivantes peuvent entrer :

  • Les entités mécaniques tels que les robots guidés ou caméras automatisées.
  • Les animaux faisant moins d'un mètre de haut et de poids égal ou inférieur a 19,82 kg (cette masse fut déterminée suite à l'envoi de nombreux animaux dans SCP-002-FR).
  • Les enfants de moins de 19,82 kg.

Suite à de nombreuses pressions provoquées par le conseil d'éthique, il sera interdit d'utiliser des enfants "adoptés" (consentants ou non) dans un but d'exploration de SCP-002-FR.

Si SCP-002-02-FR est aperçu en dehors de SCP-002-FR, celui-ci doit alors être appréhendé par les membres du personnel présents sur les lieux. Les chercheurs supposent que SCP-002-02-FR se loge dans les conduits d'aérations de la structure, quelques témoignages de chants Allemands provenant des bouches d'aérations ayant été recensés. Toutefois, il est supposé qu'il ne peut pas être confiné dans un milieu solide.

Description : SCP-002-FR a été découvert dans le camp de concentration de Natzwiller-Struthof, en France, suite au signalement d'une disparition d'une classe de troisième. Officiellement, le site a été fermé aux touristes pour "une réquisition militaire".

SCP-002-FR est une salle d’opération datant de la seconde guerre mondiale (la date exacte étant inconnue) de 10*5*3 mètre, non conforme aux règles d’hygiènes actuelles. La salle contient une table d'opération sous un plafonnier dentaire étant la seul source de lumière de la salle, un rebord dans lequel se situent deux lavabos ainsi qu'un casier rempli de plusieurs outils chirurgicaux, la plupart n’étant pas aux normes voir interdits d'usage depuis plusieurs années. Cinq bacs en verre sont encastrés dans un des murs, et leur fonction supposée était de contenir des organes de manière temporaire.

Lorsque SCP-002-FR est observé au travers d'un objet tel qu'une vitre, des jumelles, une loupe, une caméra ou autre, il est semblable à la photographie réalisée et apparaît parfaitement normal. Les actions de SCP-002-FR ne sont visibles que par des personnes se situant dans la pièce.

Lorsqu'une ou plusieurs personnes pénètrent dans l'enceinte de SCP-002-FR, une de ces personnes se trouve être le sujet d'expériences telles que la vivisection, ou encore l'implantation de [DONNÉES SUPPRIMÉES] inanimées dans le corps du sujet ; les personnes l'accompagnant pratiquent cette intervention contre leur gré malgré les supplications de la victime (celle-ci ne semble pas être anesthésiée, le seul moyen permettant de l'immobiliser est l'utilisation de sangles en cuir, ainsi que l'utilisation d'un baume qui est appliqué sur le crâne du sujet ; la présence occasionnelle de SCP-002-02-FR est aussi un facteur qui réduit l'intensité des réactions du sujet), l’expérience continuera jusqu’à sa fin et des organes ainsi que des fluides organiques seront retrouvés dans les cinq bacs prévu à cet effet. Les accompagnateurs ayant infligé l’expérience sortent en état de choc de SCP-002-FR, et préfèrent rester à l'écart durant quelques jours, après quoi ils perdent tout souvenir des sévices qu'ils ont infligé au sujet des expériences.
Lorsqu'une personne entre seule, il est supposé qu'elle s'inflige elle même l'expérience. Cependant faute de témoignages ou preuves, cela reste une hypothèse. Il est également supposé que SCP-002-02-FR inflige l'expérience à la victime.

Une hypothèse veut que les expériences pratiquées dans SCP-002-FR aient pour la plupart la spécificité d’avoir usé d'une technologie encore inconnue permettant la survie des sujets en état critique, ainsi que la survie des organes extraits sur une longue période sans apport d’élément indispensable à leur survie en général. Cependant, des observations d'opérations ayant eu lieu dans la pièce (via l'utilisation de robots guidés) révélèrent que les classes D disséquaient leur victime avec les outils présents dans la pièce, qui ne présentent rien d'anormal, à l'exception d'un niveau de rouille qui devrait systématiquement provoquer une contraction du tétanos par le sujet des expériences.

SCP-002-02-FR est une entité humanoïde de deux mètres trente de haut, dont la peau semble être celle d'un humain brûlé au troisième degré. Le crâne de l'entité est recouvert de plumes noires, et celles-ci semblent se prolonger dans son dos (la blouse masquant leur présence) et sont également présentes sur ses avant-bras. Les bras du sujet arrivent au niveau de ses genoux, et les doigts de celui-ci semblent avoisiner les vingts centimètres. Le visage de SCP-002-02-FR dispose d'un bec à la place du nez et de la bouche, et les yeux de l'entité disposent de la même rétine que ceux d'un félin. L'entité est uniquement vêtue d'une blouse blanche, et se déplace constamment avec un bloc-notes qu'il utilise lorsqu'il assiste à certaines expérimentations.
SCP-002-02-FR a déjà été observé s'adresser en Allemand à certains individus pratiquant les expériences sur le sujet, leur donnant occasionnellement certaines directives. Quelquefois, SCP-002-02-FR [DONNÉES SUPPRIMÉES] des bacs, avant de s'en aller en passant au travers de l'un des murs, sans endommager celui-ci.

Historique : SCP-002-FR est une salle d’opération ayant servi pour diverses expérimentations sur des juifs ou des tziganes durant la seconde guerre mondiale, la construction de SCP-002-FR ayant été ordonnée par Niels E████ H█████ grâce à l'utilisation de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Suite à cette découverte, l'envoi d'un robot téléguidé dans SCP-002-FR permit de ramener des bacs : douze cœurs parfaitement viables et transplantables, des boites entièrement rougies par un mélange de sang, d'os, de cheveux et d'autres fluides organiques, ainsi que d'autres boites plus grandes contenant des [DONNÉES SUPPRIMÉES] vivants.

SCP-002-FR fut découvert lors d'une visite guidée de cette salle d'opération ancienne par une classe de troisième de l’école de ██████, en Autriche. Le professeur d'histoire accompagnant cette classe s'est retrouvé victime d'une vivisection infligée par les onze élèves et le guide ayant pu entrer dans la salle en premier (des groupes on du être formés au vu de la taille de la salle). Suite à cet incident, le guide touristique s'est suicidé et les enfants furent isolés, avant d'être rendus à leurs familles.

Addendum : Le 12/11/20██, un œuf de quatre vingt centimètres (80cm) de haut pesant cinquante kilogrammes (50kg) fut découvert dans un des conduits d'aération de la structure où se situe SCP-002-FR. La coque de l’œuf était en grande partie composée de cartilage humain compacté, de matières plastiques, ainsi que de kératine durcie.
Une fois l’œuf ouvert par le Dr. ██████ via l'utilisation d'une disqueuse, ce qui fut supposé être un [DONNÉE SUPPRIMÉE] fut découvert à l'intérieur, relié à la coquille par de nombreuses terminaisons nerveuses. L'objet est actuellement entreposé dans un bocal rempli de formol dans le laboratoire de recherche biologique du Site-01.
"Nous pensons que cette découverte aurait un lien évident avec SCP-002-02-FR, mais faute de preuve, rien n'est prouvé." Dr. ██████.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License