SCP-001-J
notation: +5+x
001j.jpg

SCP-001-J sans protection.

Objet # : SCP-001-J

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : L'emplacement du Site-00, où SCP-001-J est gardé, doit absolument rester secret. A cette fin, le Site-00 est entièrement gardé par un système de défense automatisé et n'a aucun membre du personnel vivant. SCP-001-J lui-même est gardé enfermé dans un cube fait entièrement de carbure de tungstène, qui est lui-même à l'intérieur d'un autre cube de carbure de tungstène, qui sera à son tour placé au fond d'une cage d'ascenseur de trois kilomètres de profondeur. De nombreux capots pour interrupteurs ont été placés avec prudence sur SCP-001-J, et les robots du Site-00 seront préparés à replacer ces protections si besoin.

Description : SCP-001-J est un gros bouton rouge et brillant, étrangement attirant qui n'attend que d'être poussé.

SCP-001-J est un mécanisme d'auto-destruction que les scientifiques pensent assez puissant pour détruire la réalité elle-même, consistant en un bouton rouge circulaire installé sur un boitier en métal. On dirait un bonbon.

Le mécanisme par lequel SCP-001-J opère n'est pas entièrement compris mais ce serait super de le découvrir.

SCP-001-J entraîne une légère compulsion psychique envers tous les êtres qui le voient ou qui entendent sa description, les incitant à essayer de le pousser. Tu sais que tu veux le faire !

Histoire : SCP-001-J a été originellement découvert par le président ██████████ de ███████████████ le ██/██/████ dans un ascenseur pour voiture. A cette époque, SCP-001-J ressemblait exactement à sa version actuelle, si ce n'est l'ajout d'une note disant "Si vous appuyez sur ce bouton, vous détruirez tout." Le président a réussi à vaincre son envie de presser SCP-001-J assez longtemps pour enlever SCP-001-J de l'ascenseur et l'enfermer dans un placard de son bureau. Après cela, il contacta ██████████████████████████████, que nous connaissons sous le nom du "Fondateur", et le chargea de créer une organisation spéciale dont le but spécifique est d'empêcher de presser SCP-001-J, que ce soit par accident ou par malveillance délibérée, et aussi avec le but de "protéger l'humanité des monstres et des trucs." ██████████████████████████████ accepta, prit SCP-001-J et le cacha sous une pile de vieilles chaussettes dans son sous-sol.
██████████████████████████████ passa le restant de sa vie assis sur son porche, usant d'un fusil de chasse pour repousser les scélérats de sa pelouse qui étaient suspectés d'être des sympathisants de SCP-001-J. Le million de dollars qu'il se fit en bourse fut utilisé pour créer un fond fiduciaire qui était la base de notre Fondation.

Depuis que ██████████████████████████████ est mort et que la Fondation a été créée pour le remplacer, ils ont été █████ à tenter d'appuyer sur SCP-001-J. Avant que le Site-00 soit relocalisé en Antarctique [DONNÉES SUPPRIMÉES], il y avait beaucoup de tentatives de brèches de confinement de la part des membres du personnel de la Fondation qui ont tenté de presser SCP-001-J "pour voir ce qui se passe" et qui durent être éliminés. Il y a aussi eu de nombreuses tentatives de la part des ennemis de la Fondation pour retrouver SCP-001-J, plus particulièrement l'Ordre Sacré des Pousseurs de Bouton, qui a juré de ne jamais s'arrêter pour s'emparer et presser SCP-001-J.

Addendum 1 : Pour ma part, je pense qu'il est absurde que nous en sachions si peu sur ce SCP, bien que nous lui devions la création de notre organisation, et laisser une ridicule peur d'annihiler l'existence nous empêcher d'étudier SCP-001-J. Je propose un test simple ; en utilisant un drone télécommandé, nous appuierons en douceur sur la surface externe de SCP-001-J. Si mes calculs sont corrects, seule une infime portion de la réalité sera détruite, et la probabilité que nous fassions partie de cette portion est astronomiquement faible. - Dr. Blarg

Addendum 2 : Refusé. Allez immédiatement vous présenter aux soins psychiatriques. O5-█

Addendum 3 : Récemment, plusieurs instances ressemblant en apparence à SCP-001-J sont apparues sur internet et ailleurs. Bien qu'il semble qu'elles présentent les mêmes effets mémétiques que SCP-001-J, les propriétés de destruction de la réalité n'ont pas été confirmées. Des recherches sur la possibilité d'utiliser ces dispositifs comme mesure préventive contre les gens appuyant sur SCP-001-J ont été annulées à cause du nombre de chercheurs qui commençaient à pousser les boutons et qui refusaient de s'arrêter.

Addendum 4 : Suite à l'addendum 3, les chercheurs incapables de s'arrêter de pousser des copies de SCP-001-J apparaissent avoir une addiction chronique, ayant dorénavant une dépendance physique au fait d'appuyer sur les copies de SCP-001-J. L'affection a été reconnue à l'hôpital de ████████████ en ███████, ███████, ██████ pour la surveillance de la Fondation. De futures recherches sont recommandées, mais la manière dont celles-ci devront être conduites fera l'objet de futures discussions.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License