Manigances SF
/* Broken Masquerade CSS Theme by Cyantreuse on base code by InitHello with edits by CyrusFiredawn | Revisions by stormbreath | CC-by-SA-3.0 */
 
:root {
    /* 4 Rating-module */
    --ct_col_rate-primary: black;
    --ct_col_rate-secondary: #4a4a4a;
    --ct_brd_rate-primary: solid 1px #d60000;
    --ct_col_rate-cancel: white;
}
 
/* HEADER */
div#container-wrap {
    background-image: url(http://fondationscp.wdfiles.com/local--files/theme%3Abroken-masquerade/background.png);
}
 
#header {
    background: url(http://fondationscp.wdfiles.com/local--files/theme%3Abroken-masquerade/french_new_scp.png) no-repeat left 20px;
    background-size: 186px 104px;
}
 
#header span {
     margin-left: 73px;
}
 
#header h2 span {
    color: transparent;
    text-shadow: none;
    margin-left: 73px;
}
 
#header h2 span::before {
    content: "La Sécurité Continue en Public";
    color: red;
    text-shadow: 1px 1px 1px rgba(0,0,0,.8);
}
 
/* User-Log In */
#my-account,
#account-topbutton {
    color: white;
}
 
/* Search-Bar */
#search-top-box-input:hover,
#search-top-box-input:focus {
    background-color: #333 ;
}
 
#search-top-box-input {
    background-color: #2a2a2a;
    color: white;
}
 
#search-top-box-form input[type="submit"],
#search-top-box-form input[type="submit"]:hover {
    background: #2a2a2a;
    color: white;
}
 
/* TITLES */
h1,
#page-title {
    color: black;
}
 
/* TOP-BAR */
#top-bar ul li.sfhover a,
#top-bar ul li:hover a {
    background: #f4f4f4;
}
 
#top-bar ul li ul a,
#top-bar a:hover {
    background-color: silver;
}
 
/* BODY */
body {
    background-color: #fff;
    color: #282828;
}
 
/* SIDE-BAR */
 
#side-bar .side-block {
    border: 2px solid gray;
    box-shadow: none;
    background-color: white !important;
}
 
#side-bar .heading {
    border-bottom: 2px solid gray;
    color: gray;
}
 
iframe.scpnet-interwiki-frame {
    filter: grayscale(100%);
    -webkit-filter: grayscale(100%);
}
 
/* LINKS (Throughout) */
a,
a:visited,
#side-bar a:visited,
#top-bar a,
#top-bar ul li.sfhover a,
#top-bar ul li:hover a,
#login-status ul a,
#login-status ul a:hover {
    color: #d60000;
}
 
/* RATING AND INFO MODULES */
.page-rate-widget-box .rate-points {
  background-color: black !important;
  border: solid 1px #d60000;
}
.page-rate-widget-box .rateup,
.page-rate-widget-box .ratedown {
  background-color: #4a4a4a;
  border-top: solid 1px #d60000;
  border-bottom: solid 1px #d60000;
}
 
.page-rate-widget-box .rateup a,
.page-rate-widget-box .ratedown a {
  background: transparent;
  color: white;
}
.page-rate-widget-box .rateup a:hover,
.page-rate-widget-box .ratedown a:hover {
  background: black;
  color: white;
}
.page-rate-widget-box .cancel {
  background: transparent !important
  background-color: black !important;
  border: solid 1px #d60000 !important;
}
.page-rate-widget-box .cancel a {
  color: white !important;
}
.page-rate-widget-box .cancel a:hover {
  background: #4a4a4a !important;
  color: #white !important;
}
 
/* INFO MODULE */
.rate-box-with-credit-button .creditButton {
    background-color: black !important;
    border-color: #d60000 !important;
}
.creditButton a{
    color: white;
}
.creditButton a:hover {
    color: #d60000;
}
 
/* PAGE ELEMENTS (QUOTES, TABS, TABLES) */
blockquote,
div.blockquote {
      margin: 1em 0;
      border: 1px solid #d60000;
      border-radius: 10px
}
 
.gray1 blockquote,
div.blockquote.gray1 {
    background-color:#f4f4f4;
}
 
.gray2 blockquote,
div.blockquote.gray2 {
    background-color: #e8e8e8;
}
 
/* Tabs */
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a:focus,
.yui-navset .yui-nav .selected a:hover {
    background-color: #444;
    background-image: none;
}
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav a {
    background-color: #848484;
    background-image: none;
    color: #efefef;
}
 
.yui-navset .yui-nav a:hover,
.yui-navset .yui-nav a:focus,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav a:hover,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav a:focus {
    background-image: none;
}
 
table.wiki-content-table th {
    color: #000;
}
 
@media (max-width: 767px) {
    #header {
         background-size: 140px 78px;
         background-position-y: 50px;
    }
 
     #side-bar {
          background-color: #2a2a2a;
     }
}
notation: +1+x
blank.png

Acte I - Scène V

À l'extérieur, en face du Site-96. Au centre de l'arrière-scène, une plateforme surélevée avec un podium sur lequel se tient l'équipe des RP dans son entièreté avec à peine assez de place pour qu'ils puissent rester ensemble. À l'avant-scène et dispersés de la cour au jardin, se tient un large groupe de reporters, faisant face au podium.

MICHAEL
Bonjour tout le monde, merci d'être venus à la conférence de presse d'aujourd'hui. Euh … Je n'ai pas trop d'expérience là-dedans mais je veux juste vous rappeler que nous sommes toujours … une sorte d'organisation gouvernementale … en quelque sorte … et donc nous ne pouvons pas tout vous partager, mais nous pouvons partager les trucs préliminaires et tout ce que vous avez besoin de savoir qui n'est … pas classifié. Donc je suppose … qu'il y a des questions ?


Les reporters lèvent leurs mains et commencent à crier pour avoir une chance d'être choisis. Michael est débordé par cela, alors que sa tête bouge rapidement de gauche à droite, ne sachant pas qui choisir.

MICHAEL
Oh, doux jésus euh … euh …


Michael recule, submergé par le stress. Evelyn intervient rapidement et pointe du doigt le Reporter A.

EVELYN
Vous ! Allez-y, quelle est votre question ?

REPORTER A
Bonjour, je suis Bertrand Gumpel, ici pour La Machine à Écrire Point AOL, quelle est l'étendue de ce que fait votre fondation ? Nous avons entendu çà et là des bribes selon lesquelles c'est un groupe de grande ampleur pour stopper et contenir des monstres, cependant, l'expression que nous continuons d'entendre encore et encore est "êtres anormaux", donc, dans quelle proportion ces trucs existent-ils naturellement dans notre vie de tous les jours et est-ce quelque chose dont nous devrions nous inquiéter ?

EVELYN
(jouant la joie de manière forcée)
Ah, eh bien, c'est une bonne question, assurément. Donc, sur le fond, notre monde est beaucoup plus fou que ce que tout le monde a été amené à croire mais nous avons fait cela pour que vous n'ayiez pas à vous soucier de tout ce truc ! Les monstres sont un peu une … une très petite sous-division de ce que l'on fait vraiment, c'est à dire, comme vous l'avez mentionné, les phénomènes anormaux. C'est un peu un monde sauvage plein de manigances SF … par exemple, parfois on dirait littéralement un livre ou un film. Honnêtement, donnez-moi le nom d'un stéréotype de SF, il existe probablement. Allez-y, donnez-moi un nom.

REPORTER A
Je … je sais pas, le Voyage dans le Temps ?


Evelyn rit et tente de répondre mais rencontre une manifestation intense et soudaine de TSPT causée par les années qu'elle a passée littéralement bloquée dans des boucles temporelles pour faire son travail. Elle se fige, totalement, s'arrêtant en plein milieu d'un mouvement et restant bloquée avec une expression à la limite entre la surprise et l'inquiétude.

HENRY
(chuchottant)
Evelyn ? Evel… oh mon dieu, d'accord.


Henry attrape les épaules d'Evelyn et "l'emmène" hors de l'avant du podium, prenant sa place.

HENRY
C'est … c'est compliqué. Comme M. Handler l'a dit, beaucoup de choses sont classifiées et, pour être honnête, ce que nous pouvons révéler ou pas n'est pas très clair donc, pour le moment … restons-en simplement aux "manigances SF". D'accord, okay, prochaines questions, quelqu'un ?


De la même façon qu'auparavant, les reporters lèvent leurs mains et commencent à crier pour avoir la chance d'être appelé. Henry pointe du doigt le Reporter B.

HENRY
Ouais, allez-y.

REPORTER B
Je suis Sacha Bloom pour Aujourd'hui Hebdo. Dr Ozid, des rapports dans tout le pays, et même sur tous les continents, suggèrent que le logo de la Fondation SCP a été repéré à plusieurs endroit, incluant des conteneurs allant dans des usines et des hopitaux ainsi que sur des vêtement et des objets portés par des personnes non-remarquables par ailleurs. Si nous devons croire que votre organisation est aussi secrète qu'elle l'est, et pourtant fait autant que ce qu'elle fait, comment pouvons nous savoir quel endroit est sûr à présent ? Combien de sites et d'opérations secrètes sont-ils en activité à travers le pays ?

HENRY
Eh bien … beaucoup. Je ne vais pas vous mentir, beaucoup de bâtiments, à la fois abandonnés et fonctionnels, sont dirigés secrètement par notre Fondation mais, encore une fois, c'est un moyen pour protéger le public de-

REPORTER B
De phénomènes anormaux c'est ça ? De soi-disant "mémétiques" et "dangers-sensitifs" et d'autres grands mots nouveaux qui nous ont été lancés ces dernières semaines. Je ne vous interroge pas là-dessus. Les gens veulent des réponses, et vous devez être préparés à les leur donner.


Chandler fait signe à Henry de le laisser aller sur le podium. Henry accepte à contrecœur.

CHANDLER
Bonjour, je suis Chandler Wentworth, je travaille pour la Fondation SCP et, afin de dissiper toute rumeur ou fausse impression que vous pouvez avoir à propos de nos opérations, nous aimerions inviter quelques reporters et agences de presse sélectionnés à nous rejoindre pour une visite guidée du Site-96, le bâtiment devant lequel nous nous trouvons actuellement.


M. Handler a l'air extrêmement inquiet, tout comme Henry.

HENRY
Euuuh … Chandler, je ne suis pas sûr qu'on devrait-

CHANDLER
Henry, s'il te plait, ces gens méritent des réponses, et en plus, nous n'avons rien à cacher.

MICHAEL
(ayant l'air défait)
Ouais, rien à cacher, c'est exact. Et donc la visite, que je mènerai, sera … mercredi à 9h00 du matin.


Michel tire un regard qui porte de la colère, de la confusion et de l'agacement, tout cela à la fois, à Chandler. Chandler a l'air sincèrement confus quant à la réaction de Michael.

MICHAEL
Je pense que ça fera l'affaire pour l'événement d'aujourd'hui, merci à vous tous pour-


Les reporters explosent de colère bruyamment, essayant désespérément d'être appelés juste une fois de plus. Michael est naturellement surpris par cela, sursautant en arrière, choqué.

MICHAEL
Je … d'accord, bien, BIEN ! Vous !


Michael pointe du doigt Natasha Fliers, qui marche avec confiance vers l'avant.

NATASHA
Natasha Fliers, Channel 12 news. M. Handler, un pays entier a disparu.


Un ange passe. Natasha a l'air d'attendre que Michael réponde, et Michael a l'air d'attendre que Natasha réponde. Pendant ce temps, les lumières se tamisent légèrement. Dana entre depuis des portes de maison et arpente l'avant de la scène, tenant son téléphone contre son oreille.

DANA
Allez … allez … décroche …


La lumière passe de Dana au podium.

MICHAEL
Oui … c'est … exact …

NATASHA
Un pays. Entier. A. Disparu.

MICHAEL


La lumière repasse sur Dana.

DANA
Décroche décroche décroche …

JAZZ RECORDING
Bonjour, c'est Jazz Korbachev, veuillez laisser un message et je verrai quand je vous vois.

DANA
Jazz, c'est Dana, écoute, je t'ai pas vu au travail aujourd'hui mais tu dois m'écouter, j'allais te montrer ça aujourd'hui mais ça peut pas attendre plus longtemps. Il y avait un membre de trop dans votre équipe. Vous étiez supposé être cinq membre mais vous étiez six et il y a d'autres trucs bizarres dont je dois te faire part aussi. Indicateur trop haut, moteur ne marchant pas malgré des vérifications multiples. Je pense qu'il se passait quelque chose de louche et je ne pense pas que c'était de ta faute. Juste … ne fait rien de fou, okay ? Ça n'est pas ta faute !


La lumière revient au podium

MICHAEL
Je … je comprends qu'un pays entier soit disparu … il y a une question cependant ?

NATASHA
Qu'est-ce que vous allez faire à propos de ça ? Qu'est-ce que la Fondation SCP va faire à propos de la Corée du Nord ? On ne sais pas si elle a été détruite ou si elle est disparue ou si tout le monde dedans est mort, on ne sait absoluement rien. Et de ce que votre société nous a montré, vous ne faites strictement rien à ce sujet. Au moins dites nous un peu - pourquoi ? Pourquoi est-ce arrivé, et qui doit être tenu responsable ?

MICHAEL
Eh bien … personne n'est vraiment … c'était une partie de … enfin …

JAZZ
(des coulisses)
Moi !


Jazz avance sur scène puis monte sur le podium. Elle pousse doucement Michael hors du chemin et regarde Natasha intensément

JAZZ
Je suis Jazz Korbachev, ingénieur en chef sur le projet Corée du Nord qui a transformé le pays en un trou dans le sol. C'était mon erreur qui a causé le dysfonctionnement de la machinerie impliquée et je suis la seule et entière responsable.


Tout le monde est silencieux. Les membres de l'équipe de RP se regardent les uns les autres nerveusement. Finallement, Natasha parle.

NATASHA
Si c'est vrai, vous devriez être incarcérée. Vous devriez être emprisonnée immédiatement.

JAZZ
Je suis d'accord. J'ai déjà appelé la police.

MICHAEL
Attend, Jazz, quoi ? T'as fait quoi ?

JAZZ
(ayant l'air en colère/déterminée à travers ses larmes)
J'ai dit que j'avais appelé la police, Michael. Je suis un monstre. J'ai tué vingt-cinq … MILLIONS de personnes.

HENRY
Jazz, c'est pas vrai ! Tu faisais juste ton trav-

JAZZ
(sanglottant)
Mon travail c'était de garder ces machines sous contrôle et j'ai échoué Henry ! J'ai tout échoué et je suis un échec et je suis un échec et je mérite de mourir bordel !


Evelyn place sa main sur l'épaule de Jazz mais Jazz la repousse.

JAZZ
N'essayez pas d'être sympathiques ou vous allez juste empirer ma situation.


Deux officiers de police arrivent en courant depuis le côté jardin. L'un pointe Jazz du doigt et ils courent à travers la foule de reporters. Jazz marche vers eux et tombe à genoux. La police la menotte et la ramènent en coulisse alors que l'équipe de RP regarde horrifiés, et les reporters prennent des photos, bouche-bêe. Les lumières s'en vont de la scène alors que le projecteur remonte sur Dana; enregistrant toujours le même message vocal.

DANA
S'il te plait n'abandonne pas Jazz. Je sais que ça a l'air d'être la fin du monde mais ça l'est pas. C'est tout. Je vais te parler bientôt, je te le promets.


Dana vérouille son téléphone et place son front dans la paume de sa main, soupirant. Il ferme ses yeux pendant un moment, dans ses pensées, avant de les rouvrir et de mettre son téléphone dans sa poche. La scène est plongée dans le noir.

Fin de la Scène

« Acte I - Scène IV | Démasqué | Acte I - Scène VI »

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License