Notes d'investigation de R.J. Tellar
notation: +3+x
blank.png

Peu importe à quel point je souhaitais que Professeur J'ai-Réussi-Un-Seul-Truc-Dans-Ma-Vie-Alors-Je-Te-Le-Rappelle-Sans-Arrêt s'étouffe dans son propre vomi, certaines habitudes stupides me collent à la peau. Le stylo et le papier m'aident à réfléchir, donc j'écris tout ce bordel. J'bosse sur cet article sur la Main du Serpent pour mon boss. Tout le monde est concentré sur ce merdier en Corée du Nord, mais ça c'est facile. Le bon journalisme, c'est voir ce qu'il se passe maintenant. Ils veulent écrire l'Histoire, ils le peuvent. Mon boulot, c'est de transformer les sujets faciles en mine d'or.

Donc, travail de terrain. La Main du Serpent : un nom de groupe qui sonne bobo-écolo. Ce que j'ai pu trouver grâce à la Fuite d'informations suggère que ce sont en gros les droits de l'homme pour les anormaux. J'vais enquêter et interroger, voir si quelqu'un les a vu ou sait quelque chose à leur propos dans les rues.


Entretiens terminés, informations trouvées : la majorité des gens les ont encore moins vus que les hommes de main de la Fondation. Il y avait une espèce de grande conspiration, mais durant les deux mois qui se sont écoulés depuis, on peut au moins repérer occasionnellement les mecs bizarres habillés en noir. Ça rend les gens nerveux, et les gens nerveux sont partagés en deux catégories : ceux qui parlent à la presse et ceux qui ne parlent pas à la presse. Pour l'instant j'ai trois personnes qui, après beaucoup d'investigations, pouvaient, voulaient et ont produit quelque chose de plus concret qu'un simple avis.

Le premier gars a prétendu avoir rencontré un représentant de la main, pour étudier son fils. Il a dit qu'il enquêtait sur la possibilité que le gosse ait une espèce de pouvoir ou un truc du genre. Avait pas l'air impressionné, le démarcheur était apparemment un amérindien excentrique qui a brûlé de l'encens pendant un moment avant de repartir les mains vides. Des conneries New Age. Avait une carte que le type lui a filé. Une main avec un serpent enroulé autour. Ça avait l'air de correspondre.

Les deux autres avaient des histoires similaires. De jeunes enfants, des trucs anormaux, des représentants qui ressemblaient à de vieux hippies ou de jeunes universitaires venant et étudiant leur gosse. Pas un seul ne fut testé positif. Ça ressemblait à un ramassis de conneries à ce stade. Pourrais obtenir quelques sales révélations pour mon éditeur, il adore ça. Je dois juste trouver une idée pour les gros titres.


Ai trouvé une des "cellules" de la Main. Un contact me l'a indiqué. J'ai vendu ça à mon rédacteur en chef sous l'angle d'une "grosse arnaque de merde". Il est content. Veut que je conclue l'article pour qu'il puisse obtenir plus de couverture médiatique sur tout ce bordel en Corée du Nord. Comme s'il n'y avait pas déjà trente mille personnes en train de couvrir l'événement.

Ces gens sont basés dans leur université locale de dernier rang pour les élèves médiocres. Vais voir si je ne peux pas leur soutirer des informations. Ils ont un site internet. Ils ressemblent à la plupart de ces fous qui croient à l'existence de Bigfoot et attendent l'ère du Verseau ou un truc du genre. Croire au surnaturel fait fureur avec cette révélation.

Je prévois de rester sceptique.


J'ai rencontré la cellule. Je dois dire : wow. Pile au moment où je m'étais dit que ça ne pouvait pas se transformer en plus gros bordel d'amateur, ces gars se sont pointés. Premièrement, leur "quartier général" était juste l'une de leurs chambres, et ça empestait.
Deuxièmement, il n'y en avait pas un qui semblait posséder un t-shirt qui n'avait pas de plis dans ses plis. Troisièmement, des posters d'animés sur tous les murs.
Pas exactement le groupe d'opérations secrètes dont parlait les dossiers.

Ils ont dit que leurs noms étaient Adam, Charoosh, et Morgan. Je suis presque sûr que Charoosh essayait d'être impressionnant. Ce nom, combiné aux drealocks, au bouc et au malaise général, ça le faisait pas. Ils ont longuement parlé, j'ai enregistré l'interview sur MP3. Notes générales : Ce sont des abrutis.

Je n'ai jamais rencontré un aussi gros groupe de charlatansdans ma vie. Ont continué à parler d'un cosmos plus profond et une histoire "d'harmonisation avec l'univers". J'ai essayé d'être ouvert d'esprit, mais c'était uniquement des conneries vaudou new age. Je m'attendais à tout moment à ce que l'un d'eux essaye de me donner un tract et me demande une donation. La majorité de la conversation consistait en une tentative désespérée de ma part d'obtenir le moindre détail sur ce qu'il ont vraiment pu faire, et une tentative de leur part de cacher qu'ils utilisent juste le nom du groupe pour obtenir de la beuh et s'envoyer en l'air.

Visiblement, la seule manière pour que cet article ait de l'intérêt serait d'en faire une satire. Inciter à la haine, une petite moquerie, quelques clowns se jetant des tartes, et ça s'arrêtera là. Je vais y retourner pour une relance avec ça en tête et voir comment ça évolue. Toujours besoin d'un gros titre.


De retour du suivi. Je dois me mettre à l'écriture de ce truc et le cacher. Bordel de merde. Je sais pas à quoi je pensais, mais je suis dépassé. Bien trop dépassé. Putain mes mains tremblent.

Ok, les faits : je suis retourné dans la chambre pour le suivi de l'interview, mais les débiles n'étaient pas là, malgré le fait qu'ils avaient dit qu'ils y seraient. J'ai décidé de tuer le temps et d'attendre dans ma voiture une heure ou deux. Il commençait à faire nuit et je m'apprêtais à partir quand j'ai entendu une vitre se briser en direction du dortoir. Quelques bruits sourds et des cris, et tout d'un coup, c'était le bordel. Des SUV noirs ont débarqué en roulant plein phare et des hommes en treillis ont commencé à en sortir comme d'une putain de voiture de clown.

A partir de là, j'avais deux options. Sortir et enquêter, ou partir avec la voiture. Dans les deux cas, je me serais fait repéré, donc j'étais coincé. Ce n'est pas à moi que la décision finale a appartenu. Une fusillade a commencé, et la voiture a tremblé quand une balle a fait éclater mon pneu. Option C : m'enfuir comme une petite salope.

J'étais à environ 30 mètres de ma voiture quand c'est arrivé. Quelque chose a heurté le SUV et il a explosé, des éclats et une onde de choc m'ont projeté au sol. Ça faisait quand même mal malgré la distance. Je les ai vus quand j'ai relevé la tête.

L'un d'entre eux ressemblait à un lézard. Un chevalier fidèle à Dieu tenant une épée. Un TRUC qui semblait recouvrir sa peau. Une espèce d'homme singe. Un chat noir. Ils sont tous passés à côté de moi en courant. Quand ils m'ont vu, l'un des gosses a SIFFLÉ comme un serpent. Je jure qu'il avait des crochets. J'ai fait de mon mieux pour faire comme si je n'étais pas quelqu'un d'important. Je me suis souillé.

J'ai envoyé l'article, j'ai pris un congé. Je vais aller couvrir la Corée du Nord. Ça ne peut pas être pire qu'ici.

Document récupéré par le site de surveillance Romero-Alpha-Tango-Sierra. Auteur inconnu, localisation inconnu.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License