Surmenage
notation: +2+x
blank.png

- Docteur… - Une voix masculine rauque mais claire parle - N'est pas gentil avec moi.

- Je suis vraiment désolé de l'entendre.

- Mais vous ne ferez rien ? - Il le dit sur un ton énervé, mais après un moment, il réfléchit. - Je suis désolé, vraiment désolé. Je sais que ce n'est pas Votre faute, c'est moi qui ai merdé.

- C'est faux.

- Laissez-moi Vous dire la vérité, et ensuite Vous pourrez juger ce qu'il en était vraiment. Je sais que Vous en savez beaucoup sur moi, j'ai répondu à toutes Vos questions jusqu'à présent, mais pas par sens du devoir. Je déteste juste cet enculé qui m'a fait ça. Vous me promettez que, si Vous le trouvez, Vous… - l'homme subit quelques sifflements respiratoires et expire - C'est bon, d'accord. Je veux juste dire tout ce que j'ai à dire. J'ai eu une belle vie, j'ai travaillé pour beaucoup d'argent dans une entreprise, j'ai eu un emploi stable dans l'administration, j'ai épousé la plus belle femme que j'ai jamais rencontrée, nous avons eu des enfants. Savez-Vous quel est le plus gros problème pour les gens comme moi ? Le premier est le manque de temps, bien sûr, mais vous pouvez toujours vivre avec.

L'homme sourit tristement.

- Mal au dos, j'avais mal au dos. Comprenez-Vous ce que ça fait de rester assis toute la journée, de huit à seize heures, au travail, puis de rapporter une partie de ce travail à la maison, de sorte que vous vous asseyez à nouveau devant l'ordinateur pendant des heures supplémentaires ? Comme un gamin gâté, je pensais que l'argent pouvait me procurer une colonne vertébrale flexible. J'ai essayé différents gels de pharmacie, onguents et massages, mais rien n'a aidé. C'est pu… ça me faisait mal chaque fois que je me réveillais le matin et que je m'endormais le soir - dit-il en serrant le poing à la fin - C'est là que j'ai été tenté. Ils l'ont appelé "renouvellement biologique naturel". Je n'ai trouvé aucune critique sur Internet, mais je pensais que cela ne pouvait pas faire de mal. L'endroit semblait assez convenable quand je suis venu pour un traitement, mais j'en ai déjà parlé. Les salauds m'ont dit de signer des papiers légaux avant. Le pire, c'est que leur sorcellerie a fonctionné. Je me sentais à nouveau jeune.

L'homme a une crise de toux pendant quelques minutes.

- Ce fut comme ça pendant quelques semaines, mais finalement, la bulle magique a éclaté. La première fois que je l'ai vu, c'était pendant que je me rasais, mes yeux étaient vides. Je pensais que j'étais devenu sénile, chaque jour était pire que la veille. Je suis allé chez un ophtalmologiste, mais j'étais arrivé trop tard, même pour une greffe de cornée. J'ai dû quitter mon travail, j'ai un loyer. Après cela, nous avons vendu notre maison et avons déménagé dans un appartement ordinaire. Cette merde, Damian s'est plaint de ne pas avoir d'amis dans la nouvelle école alors que je pouvais à peine trouver le moyen de me rendre aux toilettes par moi-même - L'homme se tait un instant - Ce n'était qu'un début, puis une puanteur que je ne pouvais pas laver est apparue. Je prenais une douche le matin et le soir, parfois même le midi, mais cela n'aidait pas, ma propre présence me donnait un réflexe nauséeux. Je me réveillais tous les soirs, à cause de cauchemars. Je me sentais plus faible chaque jour, j'ai eu un problème de rétention urinaire. Ma femme et moi sommes allés chez le médecin plusieurs fois, mais pour rien, encore une fois. Elle a prétendu que ce n'était rien. Cela me contrariait qu'elle essaie de conserver les apparences. La tension entre nous grandissait de plus en plus. Une nuit, la dernière passée dans cette maison, je n'ai pas du tout dormi, c'est pourquoi je l'ai entendu se réveiller et aller à la cuisine. Elle se met à rire. J'entends clairement qu'elle rit de moi. Je me suis levé du lit, et elle ne s'est pas arrêtée. Je me suis tenu entre la cuisine et le salon et je lui ai dit d'arrêter. Rien, je l'ai frappée, mais cette salope s'est relevée. Elle a dit qu'elle allait me quitter, emmener les enfants et que je pourrirai seul dans cette cabine étroite. Je l'ai battue pendant tout ce temps, mais elle a quand même essayé de se lever. Elle a ri pendant tout ce temps. Je ne me souviens pas de ce qui s'est passé après, comment je l'ai dit avant. Le reste, Vous le savez déjà.
Qu'en pensez-Vous, Docteur ?

- Je pense que vous étiez un homme bien - Dit-il alors qu'il lui faisait une piqûre dans le bras immobilisé par des lanières de cuir.

- Merci.

L'homme se met à convulser.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License