Proposition du Pr Finalis
notation: +23+x
blank.png
padlock.png

MESSAGE DU SERVICE ADMINISTRATIF DE LA SÉCURITÉ DES INFORMATIONS ET ARCHIVES

RAPPORT EN RÉÉVALUATION - ACCRÉDITATION TEMPORAIRE DE NIVEAU 3/001/FR

Le rapport suivant est actuellement en réévaluation suite à la proposition de l’un de nos chercheurs. Cette dernière concernant l’anomalie n’ayant pas encore été examinée par le Conseil O5, nous rappelons que les informations qui y sont présentées ne peuvent être considérées comme fiables tant que la proposition n’a pas été validée.

Nous vous rappelons que si vous souhaitez effectuer une proposition concernant l’un de nos rapports, les accréditations d’accès à celui-ci sont susceptibles de changer, et qu’il est par conséquent envisageable que vous deviez prendre une dose recommandée d’amnésiques des suites de votre proposition.

— Élise Schaffner, Directrice de l’ASIA (FR)


Objet # : SCP-001-FR

Niveau de Menace : Rouge

Proposition : Reclassification en Noir.

Classe : Archon

Proposition : Reclassification en Thaumiel.

Procédures de Confinement Spéciales : La Zone Protégée de Recherche-Pe doit être surveillée en permanence par "Le Normal" et "L’Anormal", les deux Sous-Marins Nucléaires Lanceurs d'Engins (SNLE) en charge du confinement de l’anomalie. Ceux-ci doivent se relayer toutes les 10 semaines de façon à éviter que la Zone soit laissée sans surveillance lors de la maintenance d’un des SNLE. Aucune autre présence que celle de la Fondation n’est autorisée au sein de la Zone-Pe, et l’équipage des SNLE est encouragé à prendre les mesures nécessaires au maintien du confinement (incluant les procédures d’effacement total Calliope-23 et Calliope-27).

De plus, les apports de personnel ou de matériel doivent être effectués exclusivement lors d’un embarquement. Les recherches effectuées sur place sont assurées par l’Ocea OSV 190 "L’Arronax IV". Le navire scientifique et son équipage sont uniquement chargés de l’exploration de SCP-001-FR ainsi que des tests pouvant impliquer l’utilisation d’autres anomalies. Il est interdit au personnel anormal de prendre part au confinement de SCP-001-FR sur place.

Le confinement complet des effets de l’anomalie s’avère être impossible, ou trop dangereux, celui-ci pouvant théoriquement provoquer plusieurs Scénarios de Fin du Monde (tels que le Scénario-YK "Fin Inévitable", le Scénario-VK "Fin de l’Humanité" ou le Scénario-𐌅K "Fin du Confinement").

Cela signifie en outre que l'amélioration du confinement de l’anomalie est toujours d’actualité, et qu’en ce sens elle dispose de plusieurs Procédures de Confinement Spéciales. L’Observatoire des Corrélations Anormales et Socio-Culturelles (OCASC) est en charge d’observer les effets de SCP-001-FR et de proposer différentes solutions de confinement pour l’anomalie. Les différentes propositions ci-dessous ont été votées lors des Sommets d’Aleph comme viables ou potentiellement viables, et doivent être utilisées à la discrétion du Conseil O5 de façon à réguler au mieux les effets de SCP-001-FR. Les Procédures actuelles de confinement sont désignées PCS-001-FR-1 à PCS-001-FR-7.

Proposition : Abandon des recherches concernant de nouvelles procédures de confinement spéciales.








Proposition : Ajouts concernant le confinement.

Description : SCP-001-FR désigne les ruines d’une construction cylindrique située au large du Golfe du Saint-Laurent (coordonnées ██° ██' ██" N ██° ██' ██" O), immergée à 316 mètres de profondeur. Celle-ci s’élève de 32 à 75 mètres selon les endroits, pour une circonférence de 103 mètres. La structure semble directement soudée à la roche. Ses parois internes et externes sont creusées par de nombreux motifs linéaires et circulaires, qui rappellent nettement [DONNÉES ACCESSIBLES SOUS ACCRÉDITATION O5]. Il est à noter que les observations les plus récentes permettent d’affirmer que la stucture de SCP-001-FR semble se régénérer à une vitesse de 1,3 centimètre par an environ.

SCP-001-FR abrite une crevasse sous-marine qui se trouve être le prolongement de l’anomalie. Ladite crevasse est une anomalie spatiale insondable. Il s’est avéré impossible de descendre au fond de l’anomalie, malgré le fait que la pression n’augmente pas au fur et à mesure que l’on y descend. L’expédition la plus profonde à ce jour s’est déroulée jusqu’à 97 kilomètres de profondeur, et il est impossible de déterminer si SCP-001-FR possède un fond.

Les expéditions au sein de SCP-001-FR ont rapporté qu’aux alentours de 17 kilomètres de profondeur, les parois de l’anomalie se recouvrent d’une substance cristalline iridescente capable de faiblement éclairer l’endroit. Cette matière présente les caractéristiques d’un superfluide d’une viscosité d’environ 3,2×1011 pascals secondes, et s’écoule ainsi avec une lenteur extrême vers le haut de la structure au lieu de descendre. Les prélèvements se sont néanmoins avérés impossibles du fait d’une résistance inouïe à toute tentative d’extraction.

SCP-001-FR présente deux autres aspects anormaux notables. La structure est capable de neutraliser de façon permanente tout phénomène anormal qui s’y retrouve. Une anomalie introduite dans SCP-001-FR disparaîtra lentement en entrant dans un état de corrosion iridescente extrêmement rapide qui la consommera en quelques secondes (et ce peu importe la taille et la nature de l’anomalie). En outre, le taux de manifestation anormale au sein de SCP-001-FR est supposément neutre. Consultez l’Addendum 001FR1 pour de plus amples informations concernant ce phénomène.

SCP-001-FR est aussi la principale source du Rayonnement de Clastre, un phénomène influençant la nature et le taux de manifestation des phénomènes anormaux mis en évidence par le Dr Morgane Clastre en 1993 et théorisé auparavant par les travaux de l’Observatoire des Corrélations Anormales et Socio-Culturelles (OCASC) de la Fondation. Le Rayonnement émis par SCP-001-FR, mesuré en Faviers (Fv) provoque un surplus massif de manifestations anormales sur l’ensemble de la planète. Les Compteurs de Favier-Clastre mesurent ce dernier à environ 12 Fv sur l’ensemble de la réalité mesurable, alors que la Terre à elle seule est mesurée à plus de 14 milliards de Fv. Le Rayonnement de Clastre est directement impacté par le champ de la pensée humaine (noosphère). Consultez l’Addendum 001FR2 pour disposer de plus d’informations concernant le Rayonnement de Clastre et le rôle de l’OCASC.

Addendum 001/FR/1 : Expérimentations concernant SCP-001-FR

Les entrées suivantes concernent une partie des tests effectués dans le but de cerner l’effet paraneutralisant de SCP-001-FR. L’anomalie n’ayant été découverte qu’en 1900, il a fallu à la Fondation le temps de surmonter les contraintes techniques liées à la situation de l’anomalie pour établir un confinement rapproché et entamer les premiers tests en 19██ avec du matériel de pointe. À noter que des expéditions avaient déjà été organisées, et que l’effet paraneutralisant de l’anomalie n’a été découvert que lors de l’utilisation d’un drone anormalement modifié (Voir l’Expérimentation 1-001FR). Pour plus d’informations concernant les expéditions menées au sein de SCP-001-FR, référez-vous à l’Addendum 001FR3.

En raison de la politique de conservation des anomalies appliquée par la Fondation et de la compréhension suffisante du phénomène, les tests sont suspendus indéfiniment par ordre d’O5-4.

Addendum 001/FR/2 : Historique de l’OCASC et copie du Compte-Rendu de 1889

L’Observatoire des Corrélations Anormales et Socio-Culturelles est le principal organisme de recherche au confinement du Rayonnement de Clastre émis en surplus par SCP-001-FR. Ci-dessous se trouve un bref historique ainsi que le premier rapport d’observation de l’OCASC.


Addendum 001/FR/3 : Extraits de l’Expédition Dioscures

L’Expédition Dioscures fait partie des expéditions les plus documentées sur l’aspect interne de SCP-001-FR. Celle-ci se déroula du ██/02/1969 au ██/02/1969, à l’aide d’une Capsule COMEX modèle "Castor" et "Pollux" construite sur demande de la Fondation, conçue et équipée pour les opérations longue durée.

Comex.Jpeg

Reproduction de la capsule COMEX utilisée pour l’expédition.

À son bord se trouvait les Agents █████ Hilaire (FIM Gamma-6 "Amuse-gueule des Profondeurs") et ███ Land (FIM Zêta-9 "Rats-Taupes"). La capsule avait pour ordre de communiquer régulièrement en morse avec l’Arronax II, de façon à orienter sa progression depuis la surface. Les Agents Hilaire et Land avaient pour mission de prendre des notes concernant SCP-001-FR.

Les notes d’observation rapportées par l’Expédition Dioscures ont permis de cerner plus précisément la nature de SCP-001-FR. [DONNÉES ACCESSIBLES SOUS ACCRÉDITATION O5].


Notes et Raisons de la Proposition - Accréditation de Niveau 5 Requises


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License