Proposition du Pr F██████
notation: +21+x
blank.png

Bonjour, ici Devron, Gen5 du Département des Intelligences Artificielles Autonomes. Vous m’avez sollicité pour une mise à jour documentaire d’accès 5-001-FR, aussi je vais devoir vous demandez de saisir votre phrase d’identification.

saisie : L’abîme ne regarde plus, elle remonte.

Attention : vous ne semblez pas sur votre poste de travail habituel et votre dernière connexion remonte à [ERREUR SKiPNET #32]. Je vais devoir vous demander de confirmer votre identité en saisissant séparément votre adresse SKiPNET et votre code d’identification.

saisie : admin@skipnet

saisie : A-441-281-319-5

Cette adresse n’est plus valide, mais j’aurais dû m’y attendre, étant donné l’erreur système. Ce doit être une adresse de l’ancien intranet. Merci de patienter un instant, le temps d’envoyer un rapport d’erreur et de rechercher une correspondance.

Votre adresse a été vérifiée. Souhaitez-vous la mettre à jour ?

saisie : Non merci, pas besoin.

Comme vous le voulez. Merci d’avoir patienté, je récupère le fichier que vous avez demandé.

Il semblerait que le fichier demandé n’ait pas été modifié depuis très longtemps. Après une rapide analyse des différentes mises à jour du document et de leurs dates respectives, je préfère vous avertir qu’il y a de fortes chances que la description et les procédures de confinement spéciales ne soient plus tout à fait à jour. Que souhaitez-vous faire ?

saisie : Mettre à jour le rapport.

Parfait ! Il est tout de même fortement recommandé de lire la version actuelle du rapport avant de soumettre une mise à jour. Souhaitez-vous ouvrir le document ?

saisie : Pourquoi pas. J’ai encore un peu de temps à perdre.

Très bien ! Un instant, je charge le document.

Merci de votre patience !




MESSAGE DU DÉPARTEMENT DES MÉMÉTIQUES ET DANGER-INFOS

Les procédures de confinement spéciales de cette anomalie impliquent d’importantes contre-mesures pouvant affecter la psyché du lecteur. Continuer à lire peut vous mener à subir une procédure spécifique et obligatoire relative à cette anomalie.

— Didier Alderac, Directeur, DMDI (FR)

unit.jpg

Plan en vue du dessus du Complexe 001-FR-Δ sous protection paramémétique d’Huldevault. Ne cliquez que si vous faites partie de l’équipe de confinement. Tout contrevenant sera identifié et soumis au Protocole Huginn.

Objet no : SCP-001-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Keter (actuellement Non-Confiné)

Procédures de Confinement Spéciales : Dans l’éventualité où SCP-001-FR serait capturé, celui-ci devra être transporté au Complexe 001-FR-Δ situé à proximité du Site Armé-Zayin. Le Complexe 001-FR-Δ est composé d’une cellule de confinement pour humanoïde surveillée par deux (2) systèmes de surveillance en circuit fermé et gérée par sept (7) agents prêts à être réaffectés en cas de mise en service du Complexe 001-FR-Δ. Une Chaîne à Normalité de Muse-Sertannet (CNMS) entoure le Complexe 001-FR-Δ afin de fixer sa Normalité locale et de prévenir toute évasion de SCP-001-FR en réduisant le risque d’altération de la structure même de la Réalité au sein du Complexe 001-FR-Δ.

Conformément au Protocole Huginn, le Complexe 001-FR-Δ a été conçu par une seule personne en la qualité de la Dre Elisa Lockwood. Afin de renforcer la mémoire du personnel en charge de la construction et ainsi rendre le confinement de SCP-001-FR effectif, des mnésiques ont été administrés tout au long de l’assemblage du Complexe 001-FR-Δ. Ainsi, il doit être régulièrement vérifié que les membres du personnel ayant été en contact avec le Complexe 001-FR-Δ reprennent connaissance des plans de celui-ci afin d'augmenter son Indice 'Mémétique Standard (IMS).

Il s’agit dans le cas présent de 'mémétique non-anormale : l’IMS désigne la force que possède une idée dans l’esprit de ceux qui en ont conscience, ici le Complexe 001-FR-Δ. Pour cette raison, il est aussi utile et par ailleurs conseillé que toute mention du Complexe 001-FR-Δ se fasse en utilisant l’expression exacte "Complexe 001-FR-Δ", à l’oral et à l’écrit dans la mesure du possible, afin de renforcer son association à l’idée qu’il représente. Dans le cas présent et afin de ne pas confondre ce terme et son utilisation avec celui de la mémétique conventionnelle (soit les idées anormales elles-mêmes), la force même des idées, normales comme anormales, sera désignée 'mémétique dans la suite de ce rapport.

hw.jpg

SCP-001-FR, circa 1970, contexte inconnu.

Description : SCP-001-FR désigne █████ ██████, un ancien citoyen américain d’origine britannique et ex-membre de l’Unité des Incidents Inhabituels du FBI. SCP-001-FR est capable en apparence de modifier la perception de son être au sein de son environnement.

SCP-001-FR semble pouvoir générer l’équivalent d’un champ de Censure Liminale par Extrapolation (CLEP) temporaire, c’est-à-dire un champ de camouflage créant un vide dans la perception d’un observateur extérieur, vide complété par ce que son cerveau s’attend à voir. En effet, quand celui-ci souhaite utiliser ses capacités, SCP-001-FR disparaît progressivement dans une poche antimémétique locale ne concernant que l’idée de sa personne, laquelle disparaît alors dans l’esprit d’un observateur. Cependant, cette disparition progressive oblige le cerveau des victimes à considérer que SCP-001-FR se situe toujours au même endroit alors qu’il en a disparu, et semble ainsi toujours présent pour l’observateur ayant pris conscience de la position de SCP-001-FR.

Cet effet se manifeste sur les enregistrements de SCP-001-FR récupérés par la Fondation comme la constatation soudaine qu’il y a deux exemplaires de SCP-001-FR, avant que l’illusion provoquée par le champ de CLEP ne disparaisse de l’esprit de l’observateur.

Cependant, les éléments à disposition concernant l’anomalie de SCP-001-FR et l’historique de ses activités ont mené le Pr F██████, chercheur et théoricien en mythes et restructurations de la Réalité, à demander la révision du rapport de SCP-001-FR. En effet, le Pr F██████ expose une théorie différente selon laquelle l’anomalie de SCP-001-FR ne résiderait pas dans sa capacité à manipuler le champ 'mémétique de la Réalité qui l’entoure, mais à être immunisé à un phénomène théorique lié aux Scénarios de Classe CK "Restructuration de la Réalité". Référez-vous à l’Addendum 001/FR/9 pour plus d’informations à ce sujet.

Les capacités anormales de SCP-001-FR lui ont permis de se manifester à plusieurs reprises au sein de différents sites de la Fondation ou dans des infrastructures appartenant à d’autres groupes tels que l’U2I. Malgré cela, SCP-001-FR n’a jamais pu être capturé, disparaissant progressivement à plusieurs reprises sur les enregistrements de surveillance avant de réapparaître plus tard, souvent à un tout autre endroit du site visé. On estime que le but de ces intrusions est pour SCP-001-FR de réunir des informations lui permettant de comprendre ses capacités. Il est supposé que la Fondation n’est pas la seule organisation visée par les attaques de SCP-001-FR.

Il est à noter que SCP-001-FR semble posséder une connaissance approfondie de l’anormal, tout particulièrement des différents groupes d'intérêts évoluant au-delà de la connaissance du grand public. SCP-001-FR possède a priori plusieurs relations au sein de groupes affiliés aux cultes Sarkiques, mais aussi auprès de notables de Marshall, Carter & Dark et de l’Église du Dieu Brisé. L’étendue de ses contacts dans le milieu anormal est inconnue, cependant il est à noter qu’en tant qu’ancien membre de l’U2I, SCP-001-FR possède des informations diverses sur plusieurs phénomènes anormaux (accessibles au sein de la Fondation grâce à des Accréditations de Niveau 2).

Les objectifs actuels de SCP-001-FR semblent cependant dépasser la simple recherche de la compréhension de son anomalie et ceux-ci ont déjà porté préjudice à la Fondation. En conséquence, SCP-001-FR fait l’objet d’une priorité de recherche Charlie-Keter.

Addendum 001/FR/1 : Origine de SCP-001-FR

SCP-001-FR semble avoir acquis ses capacités le 10 juin 1973, lors de l’Opération Sommeil Éternel menée par l’Unité des Incidents Inhabituels du FBI. Cette dernière avait pour but de démanteler le dernier réseau de trafic de drogues du Groupe d’Intérêt alors presqu’entièrement dissout "l’Esprit de Chicago", mené par Joshua McAlister, un membre alors influent du groupe. SCP-001-FR subit durant l’opération un accident à la suite duquel l’U2I perdit sa trace. Cependant et d’après les documents récupérés concernant l’affaire, il s’introduisit dans la collection du Bureau Fédéral de Washington afin de subtiliser une partie des pièces à convictions saisies lors de l’Opération Sommeil Éternel.

Ce dossier a été récupéré dans le cadre du Programme de Préservation des Connaissances Anormales Internationales (2PCAI) en 2002. En ce qui concerne SCP-001-FR, sa résidence a été fouillée, sans succès. Sa famille et ses proches n’ayant pas reçu de nouvelle, la procédure habituelle fut appliquée par le Bureau de Chicago. Selon la nomenclature de l’U2I, les Étrangers désignent les anomalies inertes, ici donc principalement les stupéfiants anormaux produits par l’Esprit de Chicago sous forme de tissus.

Addendum 001/FR/2 : Historique des manifestations de SCP-001-FR

Depuis la dernière mise à jour du rapport le 26/07/██, trois apparitions avérées de SCP-001-FR ont été recensées et filmées, dont une au sein d’un site de la Fondation. Il est supposé de par la teneur de ses actions que SCP-001-FR cherche à comprendre et à maîtriser son anomalie.

INTRUSION 001-FR-A


DATE : 17/06/1973

LIEU : U2I, Entrepôts de Stockage de Washington.


Les documents de l’U2I demandés concernant SCP-001-FR suite à l’Intrusion 001-FR-A rapportent une introduction au sein des infrastructures du FBI. Seul, SCP-001-FR est aperçu à deux reprises sur une caméra de sécurité à l’entrée d’un des entrepôts. Plusieurs verrous semblent avoir été forcés, et les systèmes d’alarme ont été désactivés. SCP-001-FR ne semble pas avoir utilisé ses capacités durant cette apparition. L’exemplaire du BCh-013 utilisé lors de l’Opération Sommeil Éternel est apparement la seule chose subtilisée à l’U2I par l’individu. Un rapport d’enquête peu fructueux du FBI concernant SCP-001-FR fut lancé peu après.

Addendum 001/FR/3 : Notes sur le BCh-013

Le BCh-013, ou initialement Canon Normalisateur 319-41-P, est une forme de technologie expérimentale mise au point par le Professeur Hugh Chatterton, un chercheur du Pentagramme, la branche occulte du Pentagone. Il s’agit d’un type d’arme fonctionnant selon le principe de physique anormale de la "Zone Claire". Ce phénomène s’applique dans le cadre d’une manipulation artificielle de la Réalité environnante : en prenant comme paramètre de base la Réalité de référence pour effectuer une manipulation, on peut temporairement neutraliser les caractéristiques anormales de la cible. Concrètement, le BCh-013 projete une concentration plus stable de Normalité (intensité de la Réalité, mesurée en Sertannet), ce qui stabilise la Réalité sans modifier sa force (en Humes)1.

bch013.jpg

Chercheurs de l’U2I en pleine vérification des chambres à combustion thaumique de plusieurs tourelles BCh-013.

Un BCh-013 possède un fonctionnement relativement similaire à une arme à feu classique, bien que possédant quelques particularités. Les technologies de mesure de la Réalité de référence n’étant pas encore parfaitement au point et répandues à l’époque de sa conception, le Pr Chatterton eut l’idée d’utiliser des bobines de film recouvertes de photos prises à ██████████, ████, réputé "endroit le plus banal des États-Unis" et disposant effectivement de taux de Réalité stables et particulièrement élevés. Les photos, prises avec un appareil anormalement modifié, sont ainsi passées les unes après les autres devant une chambre à combustion thaumique, qui projette ainsi par flash la Normalité imprégnant les clichés sur la cible.

Les pellicules sont bien souvent inutilisables après usage, mais leur mode de stockage permet au BCh-013 une capacité de tir bien supérieure à la moyenne des armes conventionnellement utilisées jusqu'alors, bien qu’encore coûteuse. Le BCh-013, d’abord prometteur, fut utilisé un temps pour toute sorte de neutralisations d’anomalies mineures menées par l’U2I, et pour contrer les moyens de défense de certains criminels anormaux sans laisser de séquelles aux personnes ne présentant aucun trouble anormal. Le BCh-013 fut confié par le Pentagramme à l'U2I en 1973 suite au Programme d'Équipement Paratechnologique National Agnew (PÉPNA), politique du vice-président Spiro Agnew visant à renforcer la sécurité nationale en mettant en commun et en diffusant les ressources paratechnologiques des différentes organisations occultes d'État.

Cependant, sa technologie fut vite dépassée, et le coût de ses bobines associé à une fâcheuse tendance à s’enrayer à cause de la fragilité de celles-ci conduisirent l’U2I à abandonner progressivement son utilisation vers la fin des années 70. Le BCh-013 était déjà presqu'obsolète lors de son acquisition par l'U2I, et le Pentagramme avait déjà commencé à travailler sur une alternative. De plus, un dysfonctionnement récurrent du BCh-013 intervenait lorsque les pellicules fondaient sous la chaleur, dénaturant complètement les clichés et provoquant l'effet inverse de celui recherché en déstabilisant temporairement la Réalité dans la zone de tir, amplifiant et formant parfois même des anomalies.

Addendum 001/FR/4 : Interrogatoire de Joshua Alister

Interrogée : Joshua Alister
Interrogateur : le Pr F█████ F██████, dépêché pour expertise quant à SCP-001-FR.
Avant-propos : Le 29/02/2016, une visite fut rendue par une délégation de la Fondation à Joshua Alister à l’Institut Carcéral d’Holtwood. Le but de cette visite était de récupérer des informations sur la composition et la fabrication de la drogue sur laquelle enquêtait l’U2I avant la disparition de SCP-001-FR.


Pr F██████ : Bonjour, M. Alister. Je vais aller rapidement si cela ne vous dérange pas, nous aimerions que vous reveniez sur la substance qui vous a conduit ici.

Joshua Alister : Bien sûr, bien sûr. C’est à propos de █████ ██████ ?

Pr F██████ : Vous connaissiez M. ██████ ?

Joshua Alister : Bien sûr que je le connaissais. C’était une plaie au sein de la famille, il s’est retrouvé plus d’une fois sur notre route. Le pire, c’est que cet imbécile n’en a sûrement pas conscience.

Pr F██████ : Que voulez vous dire ?

Joshua Alister : D’une manière où d’une autre, il s’est toujours débrouillé pour se retrouver sur le chemin de la lignée des Alister. Ça ne nous a jamais vraiment réussi.

Pr F██████ : Et vous le saviez ? Au moment de l’assaut du 10 juin 19732, je veux dire.

Joshua Alister : Ah ! Non, même pas. Ça n’est qu’après que j’ai appris sa disparition, quand un de ces fédéraux m’a foutu une sacré rouste avant de s’éloigner en chialant son nom. Bien fait pour sa gueule, même si ça prouve encore une fois que ce type est une plaie pour la famille.

Pr F██████ : Vous avez des exemples ?

Joshua Alister : Mmh. Je sais pas ce que vous savez, mais je sais que l’U2I m’a mis sous silence. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’il enquêtait sur l’assassinat d’un des ancêtres et qu’une fois il a rendu visite à une cousine dans son théâtre, et qu’à l’aube le bâtiment était en ruine.

Pr F██████ : Cela suffira, alors. Nous mènerons notre enquête de notre côté. Revenons-en à cette drogue, voulez-vous ?

Joshua Alister : Pourquoi cette affaire vous intéresse autant ?

Pr F██████ : Disons que M. ██████ n’est pas tout à fait disparu, mais que nous avons beaucoup plus de mal à le retrouver étant donné les capacités qu’il a développées lors de votre altercation en 73.

Joshua Alister :

Pr F██████ : M. Alister, tout va bien ?

Joshua Alister : Vous êtes sûr que c’est ma faute ?

Pr F██████ : Plusieurs facteurs entre en jeu, mais compte-tenu qu’il est tombé dans votre préparation…

Joshua Alister : Pardon ?

Pr F██████ : Qu’y a-t-il ?

Joshua Alister : Je ne comprends pas comment on peut obtenir des capacités anormales en tombant dans de la flotte.

Pr F██████ : Pardon ?

Joshua Alister : Alors, oui, certes, c’est rempli de résidus chimiques et de produits pour la fixation et l’assouplissement, c’est pour ça que ça y ressemble pas. Mais aucune chance que ça puisse donner des pouvoirs à qui que ce soit. Non, le principe de la drogue, c’était le tissage.

Pr F██████ : Le tissage ?

Joshua Alister : La lignée des McAlister vient d’Écosse, à l’origine. C’est mon arrière-grand-père qui est arrivé en Amérique à l’époque, avant de se marier avec une fille des tribus amérindiennes d’alors. Je vous raconte pas le métissage culturel, surtout qu’ils venaient tous les deux de milieux anormaux. Lui avait une fortune qui venait de ses ancêtres en Écosse, elle avait tout un tas de relations avec les esprits des plaines et les dieux du désert, enfin ça c’est ce qui se dit dans la famille. Je dois être celui qui s’est le plus intéressé à eux, c’est de ma grand-mère paternelle que je tiens les techniques de tissages de mon arrière-grand-mère, améliorées par les connaissances de mon arrière-grand-père. C’est diablement cliché mais il était fier de son pays, alors les kilts ça le connaissait.

Pr F██████ : C’est donc comme ça que vous avez conçu les tissus ? Uniquement par du tissage anormal ?

Joshua Alister : Les motifs ne font pas tout. C’est dans le grain et le tressage que se trouve le principe actif. Les motifs ne font que modifier l’effet.

Pr F██████ : Très bien. Serait-il possible, à tout hasard, de développer des capacités anormales suite à une exposition à ces dangers-sensitifs ?

Joshua Alister : Ces quoi ? Oh ! D’accord… Mmh, et bien, non, pas vraiment. Ça modifie juste la psyché en profondeur.

Pr F██████ : Une dernière question donc, à partir de quel moment y’a-t-il une modification de la psyché ?

Joshua Alister : À partir du moment où on pose ses yeux sur un des tissus. Il n’y a pas d’effet remarquable avant 5 ou 10 minutes, mais les changements commencent à partir de là.

Pr F██████ : Très bien. Je vous remercie, M. Alister. Si cela peut vous rassurer, je pense que nous allons garder un œil sur M. ██████ et votre famille pendant un moment.

Joshua Alister : Ah ! Je ne m’inquiète pas, je doute que vous mettiez la main sur l’un ou sur les autres de toute manière.


Notes : Plusieurs exemplaires des anomalies fabriquées par Joshua Alister ont été demandés et récupérés auprès de l’U2I. La famille Alister et ses membres sont à l’étude pour être classés en tant que Groupe d’Intérêt Mineur, cependant aucune information sur ses membres n’a encore pu être récupérée.

Addendum 001/FR/5 : Compte-rendu du Pr F██████ concernant SCP-001-FR

Le 01/01/2017, Site-06-3

Je tiens d’abord à préciser que ce compte-rendu est la courte synthèse d’un travail réalisé avec l’aide d’un grand nombre des services du Département Scientifique afin d’insister sur le problème que nous pose SCP-001-FR.

En pratique, SCP-001-FR a été selon toute vraisemblance exposé à un ou plusieurs dangers-sensitifs produits par Joshua Alister et l’Esprit de Chicago. À la différence de ses collègues et selon le rapport de l’U2I, il a pris les devants lors de l’assaut du 10 juin 1973. On suppose donc qu’il se serait fait toucher par un tir du BCh-013 présent sur les lieux. Tout laisse à penser que les agents de l’U2I ne se privaient pas de tirer sans faire attention à leurs collègues, l’arme ne laissant aucune séquelle dangereuse à des individus sans troubles anormaux particuliers. Seulement deux détails d'importance ont provoqué l'incident.

Premièrement, SCP-001-FR était affecté par un danger-sensitif qui altérait son psychisme. Deuxièmement, l'arme avait été endommagée pendant l'assaut. Ce qui me paraît le plus plausible, c'est que les bobines ont ensuite brûlé et amplifié les effets anormaux présents dans la zone, selon le dysfonctionnement bien connu du BCh-013. On peut donc s’attendre à ce qu'un tir de l'arme ait fait d'importants dégâts en profondeur sur le cerveau de SCP-001-FR au moment de l’impact.

Tout porte à croire que cette théorie est la bonne, jusqu’au comportement de SCP-001-FR, qui a clairement essayé de s’informer sur son anomalie en récupérant le BCh-013 utilisé lors de l’assaut et en s’introduisant à Holtwood, très probablement dans le but de demander des réponses à Joshua Alister. Cependant un détail cloche, et il n’est pas des moindres.

En théorie, l’anomalie de SCP-001-FR ne fait aucun sens. Aucune altération psychique anormale ne peut donner la capacité de générer un champ de CLEP, en tout cas pas selon son fonctionnement connu. Certains phénomènes anormaux sont inexplicables, mais nous sommes bien souvent capables de savoir ce qui se passe lorsque plusieurs phénomènes se croisent et en forment un nouveau. Jusqu’alors, la théorie la plus plausible serait que SCP-001-FR ait développé des capacités psychiques importantes après l’incident de Sommeil Éternel, mais là encore cette théorie est loin de satisfaire tout le monde.

Chacun y est allé de sa théorie depuis l’Intrusion 001-FR-C à Aleph. Bien entendu, j’ai la mienne, et elle ne fait pas plaisir à entendre. Je ne pense pas que SCP-001-FR ait en réalité développé de capacité anormale. C’est paraphysiquement impossible, à moins qu’on nous prouve qu’il a dépassé les dix pour cent de son cerveau ou une autre bêtise du genre, ce qui ferait bien rire n’importe quel membre du Département Scientifique avec qui j’ai discuté jusqu’à présent. Non, je pense même que SCP-001-FR, par un malheureux coup du sort, est devenu la première personne à notre connaissance à échapper à un phénomène plus important encore.

En considérant que SCP-001-FR n’ait pas réellement développé de capacité anormale, cela ne peut que signifier qu’il a échappé à l’influence d’un autre phénomène qui affecte tous les autres. J’ai conscience que ma méthode est loin du rasoir d'Ockham et que nous nous sommes peut-être trompés à un moment ou à un autre de la recherche sur SCP-001-FR. Mais c’est une théorie qui tient la route, considérant qu’elle est la seule qui ne présente aucune incohérence sur la façon dont SCP-001-FR a développé ses capacités.

Cela veut dire en conséquence qu’il existerait un ou plusieurs immenses phénomènes apparentés à des champs de CLEP que nous n’avons encore jamais pu mesurer, à l’emprise desquels SCP-001-FR échappe. Je pense que la piste mérite d’être creusée, ne serait-ce que pour la menace ou l’aide potentielle que pourrait représenter la découverte de tels phénomènes.

~ Pr F██████

Addendum 001/FR/6 : Analyse de la "Drogue du Dormeur"

fibre.jpg

Vue à échelle 1/900 des fibres d’un exemplaire de 2020-0019 sous spectrographie extra-spatiale.

Le 04/02/2017, d’un commun accord avec l’U2I, plusieurs échantillons de la "Drogue du Dormeur" furent récupérés et analysés avant d’être catalogués comme objets anormaux 2020-0019. Après examen approfondi, les déclarations de Joshua Alister furent corroborées par la complexité du tissu.

L’analyse a ainsi déterminé que le tissu présente de micro-déformations non-euclidiennes très importantes, visibles par la présence de sillons sombres sur sa surface (image ci-contre). La conséquence de ces déformations importantes mais minuscules est la formation de micro-portails extra-dimensionnels via cette déformation non-euclidienne de l'espace. Le tissu agit ainsi comme un "kaléidoscope de dimensions", réfractant de façon infime et presque imperceptible une multitude d’aperçus de différentes dimensions au sein des yeux de l’observateur, provoquant au bout d’un certain temps la transe recherchée.

Le tissage particulier des ouvrages leur permet de ne pas provoquer de déchirure dimensionnelle lorsque ceux-ci s’abîment ou sont abîmés, en témoignent les tests de découpages et de déchirures effectués sur l’un des exemplaires récupérés. Les recherches historiques menées selon les indications de Joshua Alister témoignent en effet de "kilts de guerre" utilisés en Écosse durant le XVIIIème siècle par plusieurs familles, dont potentiellement les McAlister. Aucun exemplaire ne semble encore avoir été retrouvé par la Fondation, seuls certains chants témoignent encore de cette pratique, bien que pouvant faire l’objet d’interprétations tout à fait rationnelles :

[…] Seuls dans les tourbières les symboles ne s’embourbent
Nous enserrent la taille et gardent nos lames
Ils ressortent flamboyants, et nous chargeons vaillants
Nos étendards ne se souilleront que du sang de vos larmes[sic] […]

Le nombre de cultes concernant des entités associées au rêve et à l’espace étant plutôt nombreux au sein des populations amérindiennes, particulièrement au sein des groupes ayant des pratiques anormales, les techniques de pliage spatial utilisées sont plus difficilement identifiables. Les pratiques anormales amérindiennes restent encore relativement secrètes et assez peu d’informations sont disponibles à leur sujet.


❱❱ INFORMATIONS DE NIVEAU 3

LA VERSION CONSULTABLE DU RAPPORT DE SCP-001-FR S'ARRÊTE ICI POUR LE PERSONNEL DE NIVEAU 2

SI LE TEXTE S’AFFICHE PAR ERREUR, VEUILLEZ REFERMER CE DOCUMENT ET SIGNALER VOTRE TERMINAL À L’ADMINISTRATION DE LA SÉCURITÉ DES INFORMATIONS ET ARCHIVES EN APPUYANT SUR "AIDE TECHNIQUE" SUR LA PAGE D’ACCUEIL

Addendum 001/FR/7 : Dossier du Projet Cataracte

Devant l’incapacité du personnel de recherche à confiner ou même à comprendre le fonctionnement de l’anomalie, il fut décidé de mettre en place une reproduction sécurisée des conditions de l’accident sur un sujet de test, lequel deviendrait en conséquence SCP-001-FR-β.



Projet Cataracte


Référent : Pr F█████ F██████
Personnel associé : Capl Caroline Dupin, ████████████████████████
█████████████████████████████████████████████████████



















█████████████████████████

CENSURE APPLIQUÉE

DCD

INFORMATIONS DE NIVEAU 3

█████████████████████████




Addendum 001/FR/8 : Initiative Multi-Département 001-FR

Suite aux résultats du Projet Cataracte, plusieurs échanges furent effectués entre divers chercheurs de la Fondation, aboutissant à la Théorie des Œillères Superposées. Parmi ces chercheurs, on compte le Pr F█████ F██████, mais aussi la Dre Elisa Lockwood du Département des Théories Fondamentales de l’Anormalité ainsi que le Pr Henry Maude et le Dr Jacques Huldevault de [ERREUR SYSTÈME].


    [[tab ]]

    TERMINAL D’ARCHIVES

    NUMÉRIQUES




    SCiPNET LOGIN

    name
    affiliation

    Login

    [[/tab]]

    Addendum 001/FR/9 : Entretien du 15/08/2020 concernant la Théorie des Œillères Superposées

    [DÉBUT DE LA RETRANSCRIPTION]


    O5-█ : Très bien. Professeur, je pense que vous vous doutez déjà que je vais vous parler de vos travaux sur SCP-001-FR, plus particulièrement de la Théorie des Œillères Superposées. J’aimerais que vous soyez le plus clair possible dans vos réponses. Faites comme si je n’y connaissais rien. Est-ce compris ?

    Pr F██████ : Oui.

    O5-█ : Très bien. Vous savez que votre article a soulevé de vives contestations au sein des communautés de chercheurs qui l’ont eu entre les mains. Pour être honnête, le Conseil des O5 n’est lui-même pas certain de comprendre ce que vous pensez avoir découvert. C’est pourquoi je vous demande dans cet entretien d’aller droit au but, quitte à utiliser des termes plus simples que dans votre papier.

    Pr F██████ : Bien sûr.

    O5-█ : Parfait, commençons. Quelle est la nature exacte des Œillères de F██████ ?

    Pr F██████ : Les œillères sont ce qui advient de la Réalité de référence une fois que celle-ci a été modifiée suite à une restructuration de la Réalité. Il s’agit en quelque sorte d’une image rémanente de la Réalité avant restructuration, sauf que celle-ci est physique. Ce phénomène survient notamment quand un plieur de Réalité n’a pas conscience d’une partie de la Réalité qu’il modifie. Les éléments qui composent cette partie de la Réalité deviennent en quelque sorte des points d’accroche pour la Réalité d’avant, et la Réalité modifiée se superpose donc à la première. En pratique, cela signifie qu’à moins d’être réalisée par une entité parfaitement omnisciente, une restructuration de la Réalité ne fait pas disparaître la Réalité de référence en la remplaçant par une autre comme on pouvait le penser jusqu’à présent, du moins pas complètement.

    O5-█ : Quand vous dites qu’elles se superposent, ça ne veut tout de même pas dire que deux Réalités physiques coexistent en même temps, si ?

    Pr F██████ : Ah ! Si seulement ce n’était que deux… Le phénomène se répète à chaque restructuration de la Réalité, partout dans le monde, à toutes les époques.

    O5-█ : Nous en venons au cœur du problème. Comment peut-on ne pas le remarquer ?

    Pr F██████ : Une restructuration de la Réalité comportant ces œillères, les fragments de la Réalité de base restant sont inconnus du plieur. La Réalité n’est pas quelque chose que l’on peut pétrir comme du beurre cependant, elle se reconstitue presque instantanément si elle n’a pas été complètement modifiée. Seulement, elle s’écrase alors sur la nouvelle Réalité. Je ne vais pas vous embêter avec les détails, mais simplifions en appelant la Réalité de base alpha et la Réalité restructurée bêta. La Réalité alpha, durant l’instant où elle a été réformée, subit une sorte de remise à zéro de sa substance réelle, ce qui se traduit par une chute brutale du niveau d’Humes. En se heurtant à la Réalité bêta, elle reconstitue donc sa substance en se basant sur les éléments restants, qui ont certes un niveau d’Humes stable, mais un Indice 'Mémétique Standard presque nul, puisque ces mêmes éléments ne sont pas venus à l’esprit du plieur. La Réalité alpha se reconstitue donc par-dessous de la Réalité bêta, mais toute sa substance est antimémétique, ce qui explique que personne ne puisse percevoir la Réalité bêta. Nous passons donc notre vie à contourner ces restes de Réalités.

    O5-█ : J’ai du mal à concevoir cela. La Réalité se reconstitue en fonction de l’œillère du plieur, de sa perception du monde, n’est-ce pas ?

    Pr F██████ : C’est exact.

    O5-█ : Dans ce cas si sa perception du monde définit la reconstitution de la Réalité alpha, pourquoi une autre personne, avec une autre perception de la Réalité, ne peut-elle pas remarquer ces détails ?

    Pr F██████ : C’est le cas.

    O5-█ : Comment ça ?

    Pr F██████ : Considérez d’abord que la Réalité a été restructurée de nombreuses fois, à de nombreuses échelles, à de nombreuses époques. L’humanité et sa perception ont dû s’y adapter, se renforcer, et la Réalité devenir plus homogène. Il y a donc moins de chance de remarquer ce phénomène antimémétique. Si la restructuration a affecté des terrains, on les contournera, on empruntera des chemins plus stables. De nombreuses espèces ont des habitudes de trajets, de comportements, des routines, et l’être humain n’échappe pas à la règle. Si j’extrapolais, je dirais qu’il s’agit de comportements psychologiques génétiquement hérités de nos ancêtres, et dus à l’influence constante de ce phénomène antimémétique. Mais aucune Réalité ne disparaît vraiment. Vous avez lu le rapport du Projet Cataracte, je suppose ?

    O5-█ : Bien entend- une minute, je crois que je vois où vous voulez en venir.

    Pr F██████ : Chaque personne soumise aux enregistrements avait sa version des faits. Tout ça parce qu’ils travaillaient dans des services différents. Et SCP-001-FR-β a permis de le prouver, puisqu’en étant conscientes de toutes ces Réalités et en voyageant entre elles, les personnes présentes n’ont pas observé les mêmes déplacements.

    O5-█ : Attendez… Vous n’êtes quand même pas en train d’insinuer que… Tout le Site Aleph- non, toute la Réalité est un patchwork de dizaines d’autres ?

    Pr F██████ : Dizaines, centaines, je ne sais pas. Honnêtement je ne penche pas pour un chiffre astronomique, la Réalité n’est pas restructurée tous les quatre matins.

    O5-█ : Ça n’a pas de sens… Nous avons des plans, des plans des sites, des plans des villes, des cartes du monde…

    Pr F██████ : Encore une fois, c’est une affaire de perception. Les cartes ne sont que des représentations globales, où l’on observe de haut et en gros. Mais pour ma part, je n’ai pas une carte complète et absolue du Site-Aleph dans ma tête, encore moins du monde et certainement pas de l’univers. Nous l’avons mis en pratique lorsqu’il a été question de reconstituer le trajet de SCP-001-FR. En soi, les cartes, les chiffres, les faits ne sont pas faux, c’est l’ensemble qui comporte des zones d’ombres propres à chacun. C’est d’ailleurs sur ce principe-là que se base le Complexe 001-FR-Δ. Nous ne pouvons pas affirmer que la Terre est ronde sans l’avoir constaté, mais nous le faisons quand-même. C’est la même chose pour les gens : il y en a entre 7 et 8 milliards, c’est un fait, mais essayez d’établir un recensement puis les liens de parentés complets et vous allez tomber sur de gros problèmes.

    O5-█ : Cela implique que toute la Réalité soit un danger potentiel, non ?

    Pr F██████ : Pas vraiment, et j’en suis tout autant surpris. Ça ne change rien, c’était là avant et c’était là après, chacun va continuer à mener sa petite vie avec ses propres œillères et ça ne choquera jamais personne. Cependant, je mets ma main à couper qu’un tel phénomène est générateur d’anomalies spontanées, antimémétiques et spatiales en quantité.

    O5-█ : Très bien, je crois que je saisis mieux votre théorie, pour ma part. Elle reste tout de même un sujet de débat intensif, étant donné qu’il semble improbable qu’un tel phénomène soit possible, mais que tous les éléments semblent aller dans ce sens. D’ailleurs, qu’en est-il du lien avec les cultes sarkiques ?

    Pr F██████ : Vous voulez parler du Martyr Cythérain ?

    O5-█ : Celui-là même.

    Pr F██████ : Le lien est ténu, nous pensons que SCP-001-FR a développé un intérêt pour les cultes sarkiques, et d’un autre côté on découvre ce manuscrit qui décrit une situation similaire à celle a priori vécue par SCP-001-FR et SCP-001-FR-β. C’est une piste concernant les motivations de SCP-001-FR, j’ai pensé qu’elle méritait d’être explorée. Par ailleurs j’essaie d’obtenir le droit d’examiner les éléments récupérés sur les lieux d'exploration de la FIM Tau-41 "Les Bouchers".

    O5-█ : Ça ne me dit rien. Démantelée, je suppose ?

    Pr F██████ : Massacrée serait un terme plus exact.

    O5-█ : Oui, l’un appelle souvent l’autre. Maintenant que toute cette histoire a été clarifiée, j’aimerais revenir sur la proposition que vous a faite le Docteur Clastre l’autre jour. Le Conseil a voté et la motion a été approuvée, seulement nous préférerions avoir votre accord. C’est un phénomène encore frais dans sa compréhension, nous ne voudrions pas faire d’erreur.

    Pr F██████ : Oui, oui, je vois, j’ai eu le temps d’y réfléchir. Ça me va, vous pouvez essayer.

    O5-█ : Parfait. Je tiens tout de même à vous rappeler que si SCP-001-FR est responsable de la Rafle de Beth, même en partie, cela fait de lui une menace. Son confinement doit rester la priorité de l’équipe de recherche.

    Pr F██████ : J’en ai conscience.

    O5-█ : Très bien. Merci de votre coopération, Professeur F██████.


    [FIN DE LA RETRANSCRIPTION]


    ❱❱❱ INFORMATIONS DE NIVEAU 4

    LA VERSION CONSULTABLE DU RAPPORT DE SCP-001-FR S'ARRÊTE ICI POUR LE PERSONNEL DE NIVEAU 3

    SI LE TEXTE S’AFFICHE PAR ERREUR, VEUILLEZ REFERMER CE DOCUMENT ET SIGNALER VOTRE TERMINAL À L’ADMINISTRATION DE LA SÉCURITÉ DES INFORMATIONS ET ARCHIVES EN APPUYANT SUR "AIDE TECHNIQUE" SUR LA PAGE D’ACCUEIL

    muninn.jpg

    Le Concierge Dupré autorisé à manier un MUNINN, photo de l’Agent ████-█████.

    Addendum 001/FR/10 : Projet MUNINN

    Le Projet MUNINN a été mis en place le 27/08/2020 par la Dre Morgane Clastre avec l’accord du Pr F██████. Celui-ci a pour but de mettre au point une technologie anormale capable de repérer les Œillères de F██████ en se basant sur 2020-0019 et le BCh-013. Les motivations de ce projet sont multiples : faire avancer les travaux de la Dre Clastre sur les faits anormaux, prouver définitivement l’existence des Œillères de F██████ et aider à la capture de SCP-001-FR.

    Le MUNINN est une machine capable de percevoir toutes les Réalités restructurées (selon la Théorie des Œillères Superposées). Le MUNINN a été connecté sur la base de données par le biais du réseau SCiPnet, où l’accès à près de ████ anomalies de classes Sûr ainsi que leurs systèmes de surveillance lui a été accordé afin de les comparer, dans le but de déceler des faits anormaux et autres incohérences protégées en temps normal par l’influence antimémétique des Œillères. Après comparaison, le MUNINN envoie donc ses données aux serveurs de l’ASIA, qui s’occupe de renvoyer un bulletin d’erreur avec les corrections à apporter en fonction des incohérences décelées entre les anomalies. Les bulletins rendus sont transmis au Conseil O5 par l’intermédiaire de la Dre Clastre et du Pr F██████.

    Notes concernants le Projet MUNINN

    Addendum 001/FR/11 : Opération Stavromula

    L’Opération Stavromula a été mise en place le 01/10/2020 par le Conseil O5 afin de repérer et capturer SCP-001-FR, suite au succès du Projet MUNINN. Les plans et les détails techniques du MUNINN ont été transmis au Site-01, qui s’engagea alors dans la construction de 13 dispositifs de surveillance mondiale répartis à travers le globe. Le Dispositif STAVROMULA fut ainsi complètement opérationnel le 05/05/2021, après près de sept mois de construction. Le but du dispositif était de repérer toute présence se soustrayant aux Œillères de F██████, et ainsi espérer retrouver et tracer SCP-001-FR, ainsi que toute entité théorique capable d’utiliser les Œillères pour nuire à la Fondation, l’Humanité ou la Normalité en général, et qui aurait pu échapper à la Fondation jusqu’à présent.

    Il est à noter que sept (7) mises en gardes furent émises par le Pr F██████ concernant la mise en service du Dispositif STAVROMULA, qu’il considérait comme "l’appât d’une menace bien trop importante". Ses recommandations n’ayant pour fondement que quelques documents mythologiques sarkiques et des notes récupérées sur le lieu de décès de la FIM Tau-41, elles ont été en grande partie ignorées (car sans réel fondement scientifique ni rapport avéré avec SCP-001-FR ou les Œillères de F██████). Le Comité d’Éthique a tout de même obtenu, et ce avec un soutien presqu’unanime du Conseil O5, que les données relatives au recensement des Réalités superposées effectué par le Dispositif STAVROMULA ne soient jamais consultées par qui que ce soit.

    Le 05/05/2021, le Dispositif STAVROMULA fut mis en service. Les premières données récupérées permirent de repérer une irrégularité en déplacement en Grande-Bretagne, supposée dès lors comme l’emplacement actuel de SCP-001-FR. La récupération fut organisée par une division spéciale composée de membres de la FIM Êta-10 ("Ne voient pas le Mal"), la FIM Oméga-12 ("Les Talons d’Achille") et la FIM-DE4-𝔎 (4-Karl "PSI-Corps"), conformément aux clauses de l’Opération Stavromula.

    SCP-001-FR disparut cependant des relevés du Dispositif STAVROMULA à l’approche des Forces d’Intervention de l’Opération, aux alentours de Prestwick, en Écosse. Malgré une recherche active, le Dispositif STAVROMULA fut incapable de retrouver la trace de SCP-001-FR ou de toute autre irrégularité. Le Pr F██████ demanda une révision de l’accord convenu avec le Comité d'Éthique concernant l’utilisation des données récupérées par le Dispositif STAVROMULA, révision obtenue avec le soutien du Directeur Pierre Ménard de la Branche Francophone du Département de Pataphysique.

    Le Pr F██████ fut autorisé à récupérer les informations concernant la proportion de lieux non-affectés par des Œillères, en se basant sur les mesures mondiales de variation des taux de Humes et de Sertannets (afin de mesurer les lieux ayant été affectés par des restructurations de Réalité) et en les comparant avec les données récoltées par le Dispositif STAVROMULA. Seuls les lieux complètement exemptés d’Œillères ont été mesurés et identifiés, en accord avec le Comité d’Éthique ; les informations concernant les zones faiblement ou fortement affectées n’ont été ni mesurées, ni récoltées.

    Actuellement, un total de deux (2) zones situées dans le monde ne sont pas soumises aux Œillères de F██████. Celles-ci sont le Complexe 001-FR-Δ, ainsi que la chambre de confinement de SCP-173. Les raisons de l’absence d’Œillères dans cette deuxième zone est inconnue.

    Addendum 001/FR/12 : Supports de recherche récupérés

    Les éléments suivants ont été ajoutés à la documentation concernant SCP-001-FR par le Pr F██████. Ils doivent faire l’objet d’une étude approfondie en cas d’échec de l’Opération Stavromula et/ou du confinement de SCP-001-FR.

    Documentation Associée

    SCP-001-FR

    Addendum 001/FR/13 : Mémorandum du Directeur Pierre Ménard

    À l’attention du Conseil O5,

    Il y a effectivement une particularité supplémentaire qui concerne SCP-173. Cette dernière ne vous a pas été révélée jusqu’à présent, et faisait partie d’un accord secret entre l’Administratrice et moi-même.

    173-PATA-THOT a été découvert par les chercheurs Walter, Isaac, Kachkowsky, Ianello, Dacuk, Oakley et Terrezo. L’histoire a oublié leur nom et le nom de l’initiative qu’ils devaient mener, mais elle a retenu 173-PATA-THOT.

    Nous avions craint l’existence d’un phénomène analogue à celui découvert par le Pr F██████, et cette crainte s’est confirmée. L’Administratrice a jugé nécessaire que je vous informe désormais de la particularité supplémentaire de SCP-173, puisque l’Opération Stavromula a confirmé les doutes du Département de Pataphysique concernant l’anomalie.

    SCP-173 n’est pas affecté par les changements de Réalité. Plus que cela, la cellule de l’anomalie et l’anomalie elle-même sont ensemble exemptées de ces Œillères de F██████. Cet ensemble est ainsi nommé 173-PATA-THOT. Comme vous le savez, en 20██, nous avons apposé des Compteurs de Maude-Huldevault sur chaque document de la base de données. Ces petites barres que n’importe qui peut régulièrement mettre à jour et calibrer avec un + et un – affichent désormais l’Indice 'Mémétique Standard de chaque page de la base de données, soi-disant afin de réguler l’information et d’améliorer le système de verrouillage en fonction des accréditations, qui nous le savons tous, laisse un peu à désirer.

    Cependant les Compteurs de Maude-Huldevault possèdent une toute autre utilité. Ils nous permettent de mesurer l’intensité d’un memeplexe, en l’occurrence ici de la force de l’Idée d’une anomalie. Et là où la grande majorité des anomalies possède un IMS en moyenne plutôt de l’ordre de la centaine, SCP-173 possède actuellement un IMS de ████. Chose étonnante, la Réalité autour des anomalies ayant l’IMS le plus élevé est d’une extrême stabilité. C’est sûrement ce qui a poussé la Dre Clastre à travailler sur SCP-001-FR, elle qui avait déjà découvert le Rayonnement de Clastre, ce phénomène qui associe force d’une Idée et manifestations anormales.

    — Pierre Ménard, Directeur du Département de Pataphysique, Branche Francophone

    Addendum 001/FR/14 : Incident du 27/07/2021 et Bulletin du Comité d’Éthique

    Le 27/07/2021, une des 13 antennes du Dispositif STAVROMULA fut victime d’un sabotage orchestré par SCP-001-FR. Le Dispositif subit alors un dysfonctionnement total, et tout le système fut donc mis à l’arrêt. Il s’avéra qu’une des pièces maîtresses du Dispositif manquait à l’appel, et que celle-ci était apparement irremplaçable. Une enquête ouverte sur la nature de cette pièce révéla que l’équipe de fabrication avait usé de plusieurs méthodes interdites par le Département de Justice Interne et le Comité d’Éthique. Le Dispositif STAVROMULA fut donc laissé à l’abandon et les instigateurs du projet mis à l’arrêt.

    DÉPÊCHE DU COMITÉ D’ÉTHIQUE


    En raison de :
    • L’utilisation d’une anomalie de Niveau de Menace Noir dans le cadre de la construction d’une anomalie manufacturée ;
    • La manipulation non-autorisée de la conscience dématérialisée d’un sujet du Projet Sentinelle Omniprésente Humanoïde Opérationelle (S.O.H.O) ;
    • La falsification de documents concernant les éléments précédemment évoqués.

    Le Comité d’Éthique a appelé à une sanction concernant le confinement de l’objet SCP-001-FR et le Dispositif STAVROMULA.

    Nouvelles mesures à appliquer avant le ██/██/██ :

    • Démantèlement du Dispositif STAVROMULA ;
    • Mise à pied de la Dre Morgane Clastre ;
    • Prise en compte de la possession par SCP-001-FR d’une anomalie non-classifiée dangereuse (anciennement appartenant à Marshall, Carter & Dark, réf. SDIB2/41X96/D2F7E) et ajustement de son Niveau de Menace ;

    La Dre Clastre est autorisée à comparaître devant le Comité d’Éthique en présence de l’équipe de recherche de SCP-001-FR avant la date susmentionnée. Nous rappelons qu’outrepasser les permissions édictées par le Comité d’Éthique sans autorisation préalable pour le bien de ses recherches personnelles est passible de rétrogradation, de mise à pied, voire d’élimination.

    Nous sécurisons, nous contenons, nous protégeons.

    Le composant manquant s’avéra en effet être un artefact en lien avec le culte du Dieu Brisé, récupéré il y a ██ ans suite à un raid sur l’Église Maxwelliste du Texas pour le compte de la Fondation suite au signalement de plusieurs activités anormales dangereuses. L’objet avait été officiellement récupéré par l’OCASC pour des études sur les cultes anormaux.

    La conscience dématérialisée et dupliquée dans le Dispositif STAVROMULA par le Projet S.O.H.O. était celle de ████ █████, agente volontaire ayant disparu lors de la destruction de son site des suites d’un glissement de Réalité opéré par une erreur de manipulation sur une anomalie perdue. Les quelques informations concernant ce site furent conservées sur des Serveurs DEEPWELL, tandis que ce dernier fut effacé de la Réalité. Pour cette raison, ████ █████ faisait partie des volontaires anonymes et fut sélectionnée par la Dre Clastre afin de faire fonctionner le MUNINN.

    Cependant et afin ne pas reproduire les erreurs du Projet Cataracte, sa conscience fut [DONNÉES SUPPRIMÉES] avec l’aide de [DONNÉES CONFIDENTIELLES] et SCP-███-DE, afin de supporter les informations délivrées par les systèmes de traitement du MUNINN. Le Comité d’Éthique a mené par la suite à un Programme de Conservation de la Mémoire en récupérant et déclassifiant les données concernant ████ █████ et le Site-███ depuis les Serveurs DEEPWELL concernés.

    Addendum 001/FR/15 : Incident Grímnismál

    Le ██/██/████ à ██:██ UTC, plusieurs satellites de la Fondation repérèrent une inversion lente et anormale du sens de rotation de la Grande Tache rouge de Jupiter, ainsi que l’accélération des autres tourbillons présents à la surface de la planète. Le Département de Censure et de Désinformation s’occupa de la dissimulation de l’affaire auprès des observatoires mondiaux, et une mission d’observation et de camouflage fut mise sur pied afin de confiner l’anomalie.

    Le ██/██/████ à ██:██ UTC, le Département des Affaires Extra-Universelles envoya un signal de détresse signalant plusieurs disparitions de ses membres en mission d’observation dans plusieurs univers appartenant à la même branche que le nôtre.

    MEKHANE.jpg

    Image prise par le télescope Hubble, couleurs rehaussées.

    Le ██/██/████ à ██:██ UTC, alors que l’inversion des courants sur Jupiter se poursuit, le télescope Hubble capture l’image de manifestations thaumaturgiques puissantes au pôle Nord de la planète. Des pics d’activité extrêmes sont enregistrés par les satellites de la Fondation. Le DCD fait passer l’incident pour un cas rare d’aurore boréale. Le Conseil O5 vote un État d’Alerte de Niveau 3 et décrète l’application des protocoles correspondants.

    Le même jour à ██:██ UTC, SCP-2399 se replie à l’intérieur de Jupiter. Les équipes de recherches rapportent un signal d’urgence intercepté par le réseau BARRIER, réseau de surveillance de SCP-2399. Le SMTI (Système de Mesure Thaumométrique International) indique une augmentation significative des radiations Akiva3 dans les lieux de cultes associés au Sarkicisme et à l’Église du Dieu Brisé, indiquant une augmentation significative de la croyance dans ces groupes religieux. La CMO en profite pour repérer et détruire plusieurs cellules dangereuses appartenant aux deux groupes.

    Le ██/██/████, plusieurs orages électro-thaumiques d’intensité croissante éclatent dans la haute atmosphère de Jupiter. L’activité interne de la planète devient difficile à mesurer. Le Conseil O5 se prépare à voter un État d’Alerte de Niveau 4.

    Le ██/██/████ à ██:██ UTC, l’activité thaumique de la planète atteint un pic sans précédent, et un objet non-identifié est éjecté de la Grande Tâche rouge à très grande vitesse (environ █,█×10██ km.h-1) avant de dévier de sa trajectoire pour se diriger sur la Terre. Les orages électro-thaumiques comme toute l’activité anormale de Jupiter semblent cesser. Un craquement dimensionnel extrêmement puissant est enregistré par le Département des Affaires Extra-Universelles au moment de l’éjection de l’objet. Il est sur le moment impossible d’aller faire plus de relevés.

    L’objet est encore difficilement identifiable, et décélère au fur et à mesure qu’il approche de la Terre. Le Conseil O5 vote un État d’Alerte de Niveau 4 le ██/██/████ à ██:██ UTC et décrète l’application des protocoles correspondants. Les ressources du Projet Heimdall sont sollicitées afin de faire face à une potentielle menace extra-terrestre. SCP-2399 est observé ressortir de Jupiter le ██/██/████ pour se repositionner à son emplacement initial et reprendre une activité habituelle. Il semble désormais endommagé à ██%.

    Le ██/██/████ à ██:██ UTC, l’objet est identifié comme une entité biologique d’environ 30 à 60 mètres de large selon les endroits. En prenant en compte la décélération, l’impact est prévu le ██/██/████ aux alentours de ██:██ UTC.

    Le ██/██/████ à ██:██ UTC, l’entité désignée provisoirement HEIMDALL-168-PATHOS entre dans l’atmosphère terrestre. Elle se pose à ██:██ UTC (soit █ heures plus tard) aux alentours de Horjul, en Slovénie. Une prise de contact et une opération de capture/neutralisation est mise en place.

    [DONNÉES SUPPRIMÉES]

    Le ██/██/████ à ██:██ UTC, une intervention coordonnée d’urgence de la FIM Oméga-12 ("Les Talons d’Achille") et de la FIM Tau-5 ("Samsara") parvient à stopper HEIMDALL-168-PATHOS et à sortir l’entité de notre univers avec l’aide de l’effectif restant des autres forces d’intervention sur place.

    Addendum 001/FR/15.1 : Document Complémentaire : Entretien avec l’Agent ██

    Interrogé : Agent ██, survivant de l’intervention contre l’entité HEIMDALL-168-PATHOS du ██/██/████ à ██:██ UTC. En service dans la Force d’Intervention Mobile ████-██ "████████".
    Interrogateur : Pr F██████, initialement dépêché pour expertise concernant HEIMDALL-168-PATHOS.
    Date : ██/██/████
    Avant-propos : L’Agent ██ étant encore sous le choc au moment de son témoignage, les propos qu’il tient durant cet entretien sont à prendre avec un certain recul.


    Pr F██████ : Bien, nous pouvons débuter. Dites-nous ce que vous pouvez, n’oubliez pas que nous ne vous forçons à rien et que vous êtes libre de remettre tout ça à plus tard.

    Agent ██ : Non, non, ahah… Pas de soucis, je crois qu’il faut que ça sorte… De toute façon la situation est peut-être urgente, n’est-ce pas ?

    Pr F██████ : Très bien. Vous vous souvenez des documents que je vous ai fait lire tout à l’heure ?

    Agent ██ : Sur cette ville ? Oui. Oui, c’était à peu près ça, complètement ça, en pire…

    Pr F██████ : Pourriez-vous décrire en profondeur le déroulement des événements ? Prenez votre temps.

    Agent ██ : Bien sûr. C’était une sacrée opération. On est rarement confronté à un tel déplacement de troupes, il faut dire que les codes d’urgence liés à Heimdall, ça court pas les rues. Les menaces extra-terrestres sont plutôt rares comparées aux anomalies habituelles, vous savez ? Si bien que pour cette opération, la plupart d’entre nous n’avaient qu’une formation théorique, parfois même on avait jamais bossé avec les autres FIMs impliquées.

    Pr F██████ : Vous pensez que cela a eu une incidence sur les résultats de l’opération ?

    Agent ██ : Ahahah non non non, rien ne nous avait préparés à cette chose, et il aurait fallu plus que la grâce divine pour s’en sortir…

    Pr F██████ : Très bien. Commencez par me décrire l’entité4, je vous prie.

    Agent ██ : Au tout début, c’était un genre d’œuf. Ça faisait facilement la taille d’un immeuble, mais c’était bien visible depuis les villes alentours et les installations de la Fondation sur place.

    Pr F██████ : Il y a des bâtiments de la Fondation à Horjul ?

    Agent ██ : Oui, il y a un genre de dôme, peut-être un observatoire5. En tout cas on a pu utiliser une partie des installations pour se préparer avant la prise de contact.

    Pr F██████ : Je vois. Vous pouvez poursuivre.

    Agent ██ : Un œuf, donc, gigantesque… Mais étiré sur sa largeur, un peu comme… Un genre de petite voiture ? Désolé, j’essaie de faire des comparaisons… Bref, il avait l’air plutôt inerte, avec une coque brune que les équipes n’ont pas réussie à briser. On ne pouvait pas prendre contact, il n’émettait aucun son, aucun signal… Puis on a commencé à en voir plus. Des choses qui apparaissaient… Enfin, plutôt qui étaient déjà là, mais qu’on n'avait pas vues. Des ouvertures, des grandes pattes d’insecte, des ailes sur les hauteurs… Et très vite ça a dégénéré.

    Pr F██████ : Il me semble que vous aviez précédemment affirmé, un peu avant cet entretien, que les événements qui ont suivi étaient indescriptibles. Est-ce que les descriptions des documents que je vous ai fournis sur la catastrophe de Cythère se rapprochent de ce que vous avez vu ?

    Agent ██ : Complètement. Mais quelle vision apocalyptique ne le serait pas[sic] ? Non, le pire, c’est que je serais vraiment incapable de vous décrire ce que j’ai vu… Nous avions perdu pied dans la Réalité, je ne m’étais jamais senti aussi vulnérable, jamais eu aussi peur, j–

    [L’Agent ██ vomit. Un temps lui est laissé avant de reprendre l’entretien.]

    Agent ██ : Désolé… On n’avait plus rien à quoi se raccrocher. Ce truc a hurlé, je crois, et nous n’étions plus certains de sa forme. La suite est beaucoup trop chaotique pour que je puisse vous la décrire… Comme si plusieurs versions des faits se battaient dans ma tête… Ça fait vachement mal…

    Pr F██████ : Vous avez besoin d’un moment de repos ?

    Agent ██ : Non, non, ça changerait rien. Faut que j’en sorte le plus possible… On est combien à s’en être sortis ?

    Pr F██████ : ██ d’après les rapports.

    Agent ██ : Vous êtes sûrs ? J’aurais dit beaucoup moins… Ahah…

    Pr F██████ : Concentrez-vous. Qu’a fait HEIMDALL-168-PATHOS ensuite ?

    Agent ██ : Je ne sais plus… Elle a regardé vers le site de la Fondation, ce dôme… Peut-être bien qu’elle l’a détruit, plutôt ? Est-ce qu’elle l’a détruit6 ? Ah non, c’est nous qui avons été… Mais il y a des survivants, c’est ça ? Désolé, c’est ce qui se passe quand j’essaie de remettre tout ça en ordre… Je n’arrive pas à faire autrement…

    Pr F██████ : Pas d’inquiétude, vous avez tout votre temps. N’hésitez pas à nous donner plusieurs versions, même si elles peuvent être contradictoires. L’entité a-t-elle communiqué ses intentions durant l’attaque ?

    Agent ██ : Non, comment aurait-elle… Ah, oui, sa bouche. Elle râlait, enfin ça faisait du bruit, mais… Non, non je ne crois pas, au final.

    Pr F██████ : Très bien. Pouvez-vous me dire comment s’est finie l’intervention ? Dans le sens, qu’avez-vous pu observer après l’arrivée des Talons d’Achille et de Samsara ?

    Agent ██ : Je ne sais plus bien… J’étais… Oh…

    [Silence]

    Agent ██ : Oh mon Dieu…

    Pr F██████ : Qu’y a-t-il ?

    Agent ██ : J’étais déjà mort, non ? Comment je peux… Je ne sais plus s’il m’a tué. Comment puis-je être encore vivant, il m’a tué ! Je suis mort ? Je… je ne… je suis mort, j’ai failli mourir ou je suis mort ? Non non non non non non non…

    [Abrégé. Le Pr F██████ tente de continuer la conversation avec l’Agent ██, sans succès.]

    Pr F██████ : Très bien, je crois qu’il est temps de mettre fin à cet entretien.


    Notes : L’échange fut interrompu en raison de l’incapacité de l’Agent ██ à répondre aux questions suivantes. Des amnésiques de Classe B lui ont été administrés à la suite de cet entretien.

    Addendum 001/FR/16 : Dernier Compte-Rendu du Pr F██████

    Suites aux évaluations du Comité d’Éthique concernant l’équipe de recherche sur SCP-001-FR, il fut décidé par ordre du Directeur Geoffrey Doyles de retirer le Pr F██████ du projet. Il fut réaffecté et son rôle au sein de l’équipe de recherche fut confié à la Dre Elisa Lockwood.

    Le Pr F██████ fut tout de même enclin à rendre une dernière expertise croisée sur l’Incident Grímnismál et sur SCP-001-FR.

    Le ██/██/██, Site-Zayin

    Concernant l’incident Grímnismál, j’ai mené mes recherches, et il y a peu de points d’ombre. Ce que nous avons vécu reste néanmoins exceptionnel. HEIMDALL-168-PATHOS est plus connu par les Sarkites comme un des six "Archontes" qui accompagnent la Dévoreuse de Dieux dont il est question dans leurs textes saints, aussi appelée "Yaldabaoth" ou "Važjumà" selon les cultes. Il est même possible de supposer duquel des Archontes il s’agit, en se basant sur la description initiale de l’entité ainsi que les textes en rapport avec le groupe culturel anormal Xia étendus à la mythologie chinoise en général : il s’agirait de Hundun, une entité associée au chaos primordial, à la confusion et comparable au concept de l’œuf cosmique.

    hundun.jpg

    Représentation de Hundun sur des parchemins récupérés à [DONNÉES CONFIDENTIELLES - DÉPARTEMENT HISTORIQUE]

    Cette théorie s’appuie aussi sur la légende des deux dragons de la mythologie Xia, Fuxi et Nüwa. Il est dit qu’au terme d’un combat aussi équilibré que destructeur, Fuxi brisa son corps pour construire une cage dans la planète Taisui afin d’enfermer Nüwa. Fuxi et Nüwa sont bien souvent associés respectivement à Mekhane et à Yaldabaoth par les historiens de la Fondation. Cerise sur le gâteau, Taisui était une planète qui dans la cosmogonie Xia était une double de Jupiter, à l’exception qu’elle "tournait dans l’autre sens".

    Je pense donc que nous avons été témoins d’une tentative de la Dévoreuse de Dieux de visiter notre Réalité en passant à travers Jupiter. Cependant cette tentative a échoué grâce au Dieu Brisé, tout du moins on peut le supposer. Je soupçonne les orages électro-thaumiques d’avoir été présents afin d’empêcher le passage de Yaldabaoth dans notre Réalité. Cependant un des Archontes sera passé, leur rôle mentionné à plusieurs reprises comme celui de "compagnons pour une déesse aveugle et affamée".

    La confusion du témoignage de l’Agent ██ n’a rien de nouveau. Il est courant d’avoir des difficultés à décrire une entité "divine" : ces dernières sont souvent des entités transcendantales dans notre Réalité là où elles apparaîtraient tout à fait stables dans une autre. C’est d’ailleurs ce qui explique la multiplicité des interprétations d’une divinité au sein de l’ensemble des cultistes. Ce qui m’inquiète, c’est la similarité de cet incident avec celui de Cythère, et j’en viens à pourquoi je souhaiterais que cette analyse et l’historique de l’Incident Grímnismál soient associés aux recherches concernant SCP-001-FR.

    Des recherches approfondies montrent que le nombre réel de survivants à l’Opération est inconnu. Impossible d’évoquer le sujet, et quand il s’agit de la fin de l’Incident Grímnismál, c’est pire. On ne sait même pas vraiment si HEIMDALL-168-PATHOS a été neutralisé. Une, si ce n’est plusieurs Œillères de F██████ semblent entourer le phénomène, et je sens pour ma part que si je n’y prête pas suffisamment d’attention, ce détail finira par ne signifier plus rien.

    Mais le pire, c’est que l’Agent ██ se croyait mort. Il est peut-être mort, et peut-être que la Réalité a été réécrite ensuite, peut-être qu’avant c’était une femme, ou un arbre, et que c’est le cas de beaucoup d’autres. Honnêtement, c’est le quotidien des survivants de restructurations de la Réalité. Le souci, c’est qu’il ne devrait pas s’en souvenir. Ce qui signifie que HEIMDALL-168-PATHOS ainsi que d’autres entités potentiellement associées au Sarkicisme ont un lien avec les Œillères, et que la conversion de Cythère est un événement similaire durant lequel les Œillères ont été brisées. Et j’ai la nette intuition qu’un groupe d’entités capable de briser les Œillères est capable de provoquer des catastrophes bien plus inimaginables que des restructurations de Réalité à la chaîne.

    Quant à SCP-001-FR, je pense que son but était soit d’éviter l’arrivée de Yaldabaoth, soit de la provoquer. Roland Ronachiir, dans son carnet, parlait d’une mission nécessaire au Grand Karciste Ion, une "purification" qui semblait pouvoir être effectuée par les Archontes ou par la Dévoreuse elle-même. Parlait-il de la destruction des Œillères ? Et si oui, dans quel sens ? Je suis au regret de vous affirmer que je ne peux pas en dire plus, et que je ne pourrai pas continuer mes recherches. Oui, nous avons la confirmation de l’existence de ces divinités, tout du moins l’origine de leurs mythes, et il nous faudra les ajouter à la liste des menaces potentielles et avérées.

    Nous avons fait une erreur monumentale, et je suis attristé que ce ne soit pas la première dans l'histoire de notre organisation. Ce monde est plus terrifiant chaque jour, plus dangereux, et ceci parce que nous cherchons à en comprendre les limites. L'anormal est une dimension vertigineuse ; cependant aujourd'hui plus que jamais, je pense que la Fondation se retrouve plus du côté de l'anormalité que du côté de l'humanité.

    Avec la Théorie des Œillères Superposées, c'est toute notre Réalité qui s'effondre. Tout ce que nous voyons, ce en quoi nous croyons, tout cela n'est qu'un fragment de quelque chose qui nous dépasse dans le sens où nous n'y aurons jamais accès et qu'y avoir accès nous rendrait fous, ou dans le meilleur des cas nous transformerait en ermites incompris obligés de se cacher et survivre à la cruauté d'une Réalité qui ne fait aucun sens. Nous passerons donc tous nos vies à éviter involontairement tout un pan de notre monde, à ignorer quelle est la Réalité dans laquelle vivent nos collègues, nos amis, notre famille, quand ce ne sont pas des personnes entières que nous ignorerons.

    Par dessus tout, il nous sera à jamais impossible de dresser une carte de ce monde qui est le nôtre. Nous sommes condamnés à ignorer les faits qui se déroulent sous nos yeux. Le pire dans tout cela, c'est que ça ne changera rien du tout. Nous allons continuer à vivre nos vies comme si de rien n'était. Si ce monde est ainsi anormal jusqu'à la racine, ne serions-nous pas l'exception qui se révolte contre la majorité ?

    Il y a pire que de donner une réponse définitive à une question existentielle, et c'est de ne donner qu'une partie de la réponse. Cette réponse incomplète, c'est SCP-001-FR.

    Le reste n’est que théories et spéculations.

    ~ Pr F██████


    ❱❱❱❱ INFORMATIONS DE NIVEAU 5

    LA VERSION CONSULTABLE DU RAPPORT DE SCP-001-FR S'ARRÊTE ICI POUR LE PERSONNEL DE NIVEAU 4

    SI LE TEXTE S’AFFICHE PAR ERREUR, VEUILLEZ REFERMER CE DOCUMENT ET SIGNALER VOTRE TERMINAL À L’ADMINISTRATION DE LA SÉCURITÉ DES INFORMATIONS ET ARCHIVES EN APPUYANT SUR "AIDE TECHNIQUE" SUR LA PAGE D’ACCUEIL

    Addendum 001/FR/17 : Fichier 173-PATA-THOT

    Fichier transmis à l’équipe de recherche sur SCP-001-FR par le Directeur Pierre Ménard de la Branche Francophone du Département de Pataphysique sur demande de l’Admnistratrice.

    173-PATA-THOT


    supr.jpg

    173-PATA-THOT

    Objet no : 173

    Classe : THOT

    Procédures de Confinement Spéciales : L’intégrité de 173-PATA-THOT, bien qu’elle ne court théoriquement aucun danger, doit être préservée à tout prix. Toute attaque du Site-19 ou événement concernant de près ou de loin SCP-173 doit être reporté à l’équipe PATA-THOT-ALL qui se chargera de mettre en place les contre-mesures narratives théoriques adéquates.

    Description : SCP-173 ainsi que l’intérieur exclusif de sa cellule de confinement au Site-19. Résiste à tout changement de Réalité. Score de 'mémétique extrêmement élevé sans raison apparente. Score narrèmique pourtant raisonnable au test de Wittmann. Classé comme THOT pour ces raisons.

    Notes de Classe :

    Le Texte Hagiographique Originel Théorique désigne, dans le modèle du Sandwich Narratif du Dr Swann, un élément à l’origine d’un univers régi par des règles narratives. Cela peut être une idée, une introduction, ou même un événement précis autour duquel s’articule l’univers en question. La Classe THOT est donc appliquée à tous les éléments de notre univers qui pourraient s’avérer en être l’origine en suivant la Théorie du Dr Swann. Il est presque impossible de prévoir l’effet qu’aurait une manipulation sur ces éléments dans l’hypothèse où notre Réalité suivrait ce type de règles. Par précaution, ceux-ci sont donc répertoriés et gardés sous surveillance.

    Notes Supplémentaires :

    Notes enregistrées à l’oral et retranscrites à l’écrit en direct et sur demande par un logiciel I/O-SMITHEE selon la clause de prévention contre les altérations narratives de la documentation du Département de Pataphysique.

    Enregistrement no 1


    Enregistrement no 2


    Addendum 001/FR/18 : Notes de SCP-001-FR

    Les notes suivantes ont été conservées par le Pr F██████. Leur contenu semble invariablement affecté par des Œillères de F██████, et il est par conséquent impossible de les déchiffrer. Ces notes sont donc considérées comme une tentative désespérée de SCP-001-FR de communiquer avec la Fondation.

    Notes de SCP-001-FR





    Fin du document. Vous souhaitiez saisir une mise à jour. Après lecture de l’ancienne version, avez-vous des modifications à apporter ou tout vous semble-t-il correct ? Il est préférable de soumettre une mise à jour complète.

    saisie : Pas besoin.

    Très bien. Vous pouvez désormais saisir votre mise à jour.

    saisie : màj_001FR_prdx.docxscp

    saisie : Validation automatique code 1010-41

    Merci ! Votre validation a été prise en compte. Permettez que je charge un aperçu.




    Objet no : SCP-001-FR

    Niveau de Menace : Bleu

    Classe : Non-confiné

    Procédures de Confinement Spéciales : Il est impossible de confiner SCP-001-FR. La Force d’Intervention Mobile Epsilon-001 ("Dernier Retcon"), mise sur pied par l'Administratrice, doit se charger de rechercher des informations sur le Groupe d’Intérêt n°[NULL] en utilisant les ressources du Département des Affaires Extra-Universelles et de la FIM Sigma-3 ("Les Bibliographes"). Étant donné son grand âge et sa difficulté de capture extrême, SCP-001-FR-A doit être considéré comme perdu.

    Toute recherche ou autre forme d'expérimentation concernant SCP-001-FR est interdite, celle-ci risquant de provoquer indirectement la Fin de la Réalité telle que nous la connaissons.

    Les répercussions de l’Incident Grímnismál doivent être identifiées et confinées. HEIMDALL-168-PATHOS, quant à lui, ████ ████ ███████ ██ █████████ █████ ███████████ ████████ ████ ██ Complexe 001-FR-Δ-2 ████ ███ ████ █████ ██████.

    Description : SCP-001-FR désigne un phénomène de superposition des réalités affectant notre univers dans sa globalité, découvert par le Pr F█████ F██████. SCP-001-FR survient lors d’une manipulation de la réalité : au lieu d’être modifiée, la réalité se divise et se superpose à elle-même. Le phénomène exact et son fonctionnement furent détaillés par le Pr F██████ dans plusieurs études, lesquelles furent perdues lors d’une restructuration de la réalité délibérément provoquée par le Pr F██████ lui-même, le tuant par la même occasion. Pour ces raisons, le nom du Pr F██████ semble invariablement censuré par un effet antimémétique, et la version précédente de ce rapport n'avait pas été mise à jour depuis le ██/██/██ pour cette même raison, le Pr F██████ ayant exploité les propriétés de SCP-001-FR afin de brouiller les connaissances de la Fondation concernant l'anomalie.

    SCP-001-FR est à l’origine de plusieurs voiles antimémétiques apparentés à des champs de Censure Liminale par Extrapolation. Ceux-ci sont inhérents au phénomène et affectent les entités conscientes en camouflant efficacement l’aspect complet de la réalité. Il est possible de contourner ce phénomène grâce à l’usage de certaines paratechnologies, ce qui n’est néanmoins pas jugé souhaitable. En effet, il a été déterminé par le passé que tenter de contourner ces œillères antimémétiques pouvait attirer l’attention de certaines entités anormales omniscientes de Niveau de Menace Noir et de Classe Keter, potentiellement capables de provoquer des Scénarii de Fin du Monde de Classe XK.

    SCP-001-FR a été découvert par le biais de SCP-001-FR-A, un individu ayant échappé aux œillères suite à un incident anormal en 1973. SCP-001-FR-A est hostile à la Fondation et à certains de ses aspects déontologiques, mais l’est tout autant envers la découverte de SCP-001-FR. Maintenir le confinement et interdire les expérimentations concernant l’anomalie semble être un moyen suffisamment efficace de tenir SCP-001-FR-A à distance. Étant conscient de l’anomalie, SCP-001-FR-A est capable d’exploiter les différents champs de CLEP générés par SCP-001-FR afin de disparaître de la surveillance de la Fondation. Sa localisation actuelle est inconnue.

    Addendum : Note de l'Admninistratrice

    SCP-001-FR est et n’est pas un problème. Elle est une constante de notre réalité, cependant elle prouve que notre réalité est incomplète. Il y a du Mensonge dans sa Vérité. Des Anomalies dans sa Matrice.

    Lorsque la réalité est réécrite, notre réalité prend deux chemins différents. Cependant ces chemins coexistent, et c’est une mauvaise chose car la réalité en devient profondément instable, quoi que l’on puisse en dire. Le Département des Affaires Extra-Universelles a découvert que partout, dans les autres branches de l’Yggdrasil, il est un pouvoir qui prend diverses formes. Des entités médiatrices, qui se servent des Œillères afin de réguler la réalité, et effacent définitivement les rebuts qui ne devraient plus être.

    Tous les médiateurs ont été éradiqués de notre réalité il y a fort longtemps, en des temps et des lieux maudits dont plus personne ne devrait se souvenir. La Déesse qui les avait créés fut détruite et ses fragments sacrés furent dispersés par-delà le monde.

    Ion était le dernier d’entre eux. Un apôtre des médiateurs envoyé par la comparse maudite de la Déesse Brisée, Yaldabaoth la Dévoreuse. Yaldabaoth se nourrissait aveuglément des réalités déchues que la Déesse et ses Médiateurs lui envoyaient. La Dévoreuse avala Cythère en représailles à la destruction de sa comparse, guidée par la voix d’Ion. Malheureusement, elle dévora des fidèles de la Déesse Brisée dans sa rage aveugle et inconsciente. Ceux-ci, tout aussi ignorants des forces à l’œuvre, en appelèrent à une rage éternelle envers Yaldabaoth. Au prix de nombreux efforts et d’un millénaire de prières, la Dévoreuse fut enfermée contre son gré dans la carcasse vide et sans âme de la Déesse Brisée, loin par-delà les étoiles. Plus rien ne pouvait alors réguler la réalité qui courrait à sa perte.

    Encore quelques millénaires plus tard, des hommes fous et avides de pouvoir décidèrent de tuer le bras droit de la Déesse Brisée, celui dont on dit qu’il a la sagesse du monde et qu’il maintient l’équilibre de la création de sa seule main. Ce Serpent Cosmique fut mis à terre, et la réalité se fissura une première fois. Les Œillères se regroupèrent autour de deux Histoires : une où le Serpent avait été abattu, et une autre où il avait survécu. La réalité déchirée en deux poursuivie son cours.

    Enfin, en 1973, un homme a malencontreusement essuyé un tir de canon après avoir glissé dans un fluide. La suite de l’histoire, vous la connaissiez, avant que son fils ne décide de l’effacer pour notre bien à tous.

    Comme je vous l’expose, notre monde n’a pas de fin. Le Département des Affaires Extra-Universelles est formel à ce sujet : la présence des Médiateurs dans un univers implique invariablement la mort dudit univers, et ceci peu importe les mesures prises. En d’autre terme, notre univers est virtuellement immortel. À chaque catastrophe, chaque choix, chaque déchirure anormale du tissu de la continuité, notre monde emprunte des chemins différents, simultanément.

    La Fin du Monde s’est produite le 11 mars 2020. Et elle se reproduira encore. Mais tant qu’il n’y a pas de Médiateurs, nous survivrons, sous une forme ou une autre.

    Il reste une possibilité pour que les Médiateurs ressurgissent. La Déesse Brisée n’a pas perdu toutes ses facultés ; celles-ci ont simplement été dispersées à travers l’Histoire. Et si les Œillères venaient à être abaissées un jour, que le Mensonge devait être nettoyé de la réalité et nous avec, il nous apparaîtrait clair alors qu’il ne pouvait pas en être autrement.

    Nous pourrions alors enfin dire que le monde est devenu magnifique. Et peut-être, bien que j’ai peu d’espoirs de ce côté, certains se souviendront que le monde était magnifique.

    Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License