Proposition de Henry Von Kartoffen
notation: +20+x
blank.png

Bienvenue Dre Klawsky

Je suis Epilogens.iaa, l'intelligence artificielle autonome chargée de surveiller le bon déroulement interne de votre procédure d'accession au Conseil O5, conjointement avec la Force d'Intervention Mobile présente.

Vous pourrez me poser des questions en cas de doute ou faire part de vos remarques.

La lecture de l'entièreté de SCP-001-FR est nécessaire afin de réussir la procédure.

Tout refus ou échec de votre part mènera à votre suppression.

Les instructions sont-elles claires ?

Oui

    • _

    Objet no : SCP-001-FR

    Niveau de Menace : Blanc / Noir

    Classe : Thaumiel / Apollyon

    Procédures de Confinement Spéciales : La seule version papier de ce rapport est conservée dans une salle sécurisée des archives du Site-01, tandis que la seule version numérique est stockée dans un terminal sécurisé et coupé du réseau intranet du Site-Aleph (le site de grande importance le plus proche de SCP-001-FR apte à accueillir les procédures suivantes). L'accès à ces documents est formellement interdit, quelle que soit la raison, excepté aux personnes possédant une accréditation de Niveau 5/001-FR. Toute personne essayant de prendre connaissance de ce rapport et ne possédant pas cette Accréditation doit être arrêtée, interrogée sur ses intentions et exécutée.

    La lecture de la documentation de SCP-001-FR par un nouveau membre du personnel ne doit se faire que sur un vote unanime des chercheurs du Site-Alpha et du Conseil O5. Cette personne doit présenter un indice de plus de 95 sur l'échelle de Böszörményi-Nagy1 et être destinée à incorporer l'équipe du Site-Alpha ou le Conseil O5. La première lecture doit se faire dans un lieu sécurisé et en présence de membres de la Force d'Intervention Mobile Alpha-1 ("Les Bras Droits"), bien que ceux-ci ne doivent en aucun cas lire la documentation. L'exécution du contrevenant en cas de transgression est autorisée.

    Le lecture de SCP-001-FR fait-elle partie du test de Böszörményi-Nagy ou d'un autre ?

    Je ne suis pas habilité à vous délivrer cette information : elle risquerait de fausser ce même test, que vous soyez en train de le passer ou non.

    Une fois la lecture finie, une campagne de désinformation interne et externe à la Fondation doit être menée par le Département de Censure et de Désinformation afin de faire disparaître toute trace de l'existence de cette personne. La famille de celle-ci doit recevoir une compensation financière adaptée. L'utilisation d'amnésiques de Classe D, E et F est autorisée dans ce cadre précis. La suppression de civils et/ou de membres de la Fondation dans cet objectif est laissée à l'appréciation du Comité d'Éthique.

    Les personnes ayant lu la documentation de SCP-001-FR et étant assignées à l'équipe de recherche sur l'anomalie doivent être transférées dans les plus brefs délais au Site-Alpha (dont la position exacte est détenue par le Conseil O5 et délivrée seulement dans ce cadre ou celui d'approvisionnements) après confirmation de résultats positifs aux tests psychologiques. Celles-ci ne doivent en aucun cas chercher à renouer contact avec le reste du monde ni quitter le Site-Alpha. L’usage de la force non-létale pour empêcher toute tentative de fuite est autorisé. Un soutien psychologique pourra être fourni sur demande.

    L'entrée du Site-Alpha est camouflée derrière une porte de service d'un bâtiment désaffecté classé en tant que monument historique impossible à restaurer à cause de son état de dégradation et interdit au public. Plusieurs autres scenarii sont disponibles (4-6 : "Présence de déchets toxiques" ; 5-8 : "Menace d'effondrement" ; 2-3 : "Débris dangereux") et peuvent être utilisés pour renouveler la couverture. Celle-ci doit être maintenue aussi longtemps que possible par le Département de Censure et de Désinformation, bien que celui-ci est informé qu'il camoufle un objet SCP inamovible d'importance moindre.

    batiment_desert.jpg

    Bâtiment comprenant l'entrée du Site-Alpha.

    L'entrée du Site-Alpha doit être constamment surveillée (par deux caméras vidéo) et verrouillée, tant de l'intérieur que de l'extérieur, par un digicode, un scanner rétinien et une clef d'identification. Les données nécessaires ne sont accessibles qu'au Conseil O5 ainsi qu'au Commandant de la FIM Alpha-1. La moindre tentative d'intrusion ou d'extrusion est un motif suffisant pour représenter une intervention de priorité Alpha pour la FIM Alpha-1.

    Un test de Böszörményi-Nagy doit être passé par les membres du personnel affectés à l'étude de SCP-001-FR sur une fréquence hebdomadaire. Tout score inférieur à 85 est une justification suffisante pour l'administration d'amnésiques de Classe A à la personne ayant échoué. Les chercheurs essayant de s'enfuir du Site-Alpha doivent recevoir un amnésique de Classe B ainsi qu'un soutien psychologique adapté. Les autres membres du personnel présents devront recevoir un amnésique de Classe A à l'issue de l'incident. Un suivi psychologique doit être maintenu sur les deux années suivant l'administration.

    SCP-001-FR occupe toute l'aile ouest du cinquième étage du Site-Alpha. Étant donné la nature de l'endroit, un simple sas associé à une brève fouille (afin de vérifier qu'un membre du personnel ne cherche pas à nuire à l'objet) pour accéder à l'anomalie suffit à prévenir toute tentative de dégradation.

    Dans le cas où des documents seraient extraits de SCP-001-FR-1 et jugés comme possédant suffisamment d'importance, ceux-ci devront être approuvés par l'Archiviste en chef du Département des Archives (actuellement Saverio Giocondo), la Première Commandante du Département de Sécurité Interne (actuellement Letícia Almeida Cavalcanti), la Directrice générale du Département Scientifique (actuellement Anan Murjanah Ghannam), le Président du Comité d'Éthique (actuellement Odongo Tejani) ainsi que le Chef des Opérations de Désinformation du Site-Aleph (actuellement Octavio Gémini) avant d'être intégrés à la base de données de la Fondation, sous la couverture d'une opération de déclassification d'informations ou de récente rédaction d'un rapport. L'entretien devra se dérouler dans un lieu sécurisé sous la surveillance des membres de la FIM Alpha-1, après quoi chaque personne y ayant assisté devra prendre un amnésique de Classe B afin d'éviter toute fuite d'informations.

      • _
      • Département des Archives :

      Le ou la responsable du Département des Archives doit s'assurer que le document ayant été extrait de SCP-001-FR-1 n'apparaît pas déjà dans la base de données de la Fondation. Une accréditation de Niveau 5 est fournie temporairement dans ce cadre précis. La moindre existence de versions similaires, que cela soit au niveau de l'anomalie en elle-même ou des causes et des conséquences l'entourant est un motif valable pour que le document ne soit pas implémenté.

      J'ai été Directrice du Service de Coordination d'Archivage des Serveurs DEEPWELL, la réciprocité du procédé ne devrait-elle pas impliquer que lors de l'archivage de certains documents cette même procédure doive être appliquée afin d'éviter tout doublon ?

      Le temps joue souvent contre nous dans ce genre de situation.

      • Département de Sécurité Interne :

      Le ou la responsable du Département de Sécurité Interne doit s'assurer qu'aucune information disponible dans le document ne peut constituer une menace envers le personnel, les anomalies contenues, les installations ou la Fondation en général dans le cas où un espion d'un Groupe d'Intérêt viendrait à se l'approprier. Ayant accès aux listes des membres du personnel étant autorisés à consulter le futur rapport, il est possible d'empêcher son intégration si ceux-ci ne sont pas tous dignes de confiance.

      • Département Scientifique :

      Le ou la responsable du Département Scientifique doit s'assurer que les informations contenues dans le document seront utiles pour le confinement, la sécurisation, le camouflage ou la protection d'anomalies possédant des capacités analogues. Il convient ici de juger de l'utilité des connaissances apportées afin de définir si son intégration dans la base de données de la Fondation est justifiée, par exemple dans le but de réduire la nocivité d'un objet SCP ; mais aussi de déterminer si le savoir apporté correspond aux normes actuelles de la science, telles que décrites dans le document associé.

      • Comité d'Éthique :

      Le ou la responsable du Comité d'Éthique doit s'assurer qu'il est nécessaire que les informations du document soient révélées au personnel de la Fondation afin d’éviter toute réitération des erreurs ayant mené aux situations présentées. Le ou la responsable du Comité d’Éthique doit également s’assurer que les informations dissimulées ou communiquées ne constituent pas un motif de diminution de la confiance du personnel envers la Fondation.

      • Département de Censure et de Désinformation :

      Le ou la responsable des Opérations de Désinformation doit modifier le document de manière à ce que les informations évoquées correspondent à la réalité actuelle. La création de sites, de membres du personnel, de Forces d'Intervention Mobiles, de Groupes d'Intérêt et de Départements supplémentaires doit être réduite au strict minimum afin d'éviter toute incohérence qui nuirait à la crédibilité de l'implémentation du document dans la base de données de la Fondation. Par la suite, une campagne de désinformation doit être menée afin d'expliquer aux personnes devant être informées que les éléments listés précédemment ne leur étaient pas accessibles étant donné leur accréditation. En cas de doutes, se référer au Centre des Archétypes Narratifs Observables et Normatifs, disponible ici.


    Conformément au Traité de Chatelus, les membres du Conseil O5 ne doivent en aucun cas interférer dans cette démarche. Toute tentative visant à contourner cette procédure représente un motif valable pour une arrestation immédiate de la personne instigatrice par la FIM Alpha-1 (consulter l'Addendum 001-FR-2 pour plus de détails).

    Le Conseil O5 n'a pas le contrôle de SCP-001-FR ?

    Cela serait contraire à son objectif.

    Les informations récoltées de SCP-001-FR-1 grâce à SCP-001-FR étant d'une importance capitale pour la Fondation actuelle ainsi que ses futures itérations, l'anomalie doit être protégée par tous les moyens possibles. Dans l'éventualité où la Fondation échouerait dans sa mission sans réussir à parvenir à rétablir une Réalité adéquate, les causes de cet incident devront être retranscrites sur un document compatible avant que celui-ci ne soit idéisé puis envoyé dans SCP-001-FR-1 à l'aide de SCP-354-FR afin de prévenir toute itération supplémentaire de cet échec.

    Il est formellement interdit, et ce quelle que soit la décision du Commandement O5, d'outrepasser cette procédure. De la même manière, il est absolument interdit de tenter de détruire, d'effectuer des recherches ou de faire appel à une force extérieure dans le but de détruire SCP-001-FR. La moindre tentative doit être empêchée par tous les moyens possibles et les contrevenants éliminés, quels qu'ils soient.

    Toute réponse positive à la question "La Lune Noire hurle-t-elle ?" doit être considérée comme un échec définitif et total de la mission de la Fondation causé par les instances SCP-001-FR-2, amenant à un Scénario de Classe IK ("Effondrement Généralisé de la Civilisation") irrémédiable. Le cas échéant, en raison de la nature des instances, un Scénario de Classe YK ("Effondrement de l'Univers") doit être provoqué par tous les moyens possibles.

    Description : SCP-001-FR est un mécanisme anormal occupant un volume d'approximativement 2 dam3 situé à 160 mètres en dessous de la surface terrestre. De nature non-euclidienne, l'intérieur de SCP-001-FR comprend un volume de pièces diverses (comme des engrenages, tuyaux, valves, crémaillères, pistons, courroies, bobines, rivets, trains épicycloïdaux, ressorts ou encore des câbles, consulter la documentation présente sur place pour une liste exhaustive) en laiton, en cuivre et en acier incohérent avec celui de l'ensemble : celui-ci apparaît être de dix à douze fois supérieur au volume perçu. À l'exception de quelques composants (les artéfacts anormaux entrant dans leur conception ayant été détruits lors du processus, voir plus bas), la quasi-totalité des éléments de SCP-001-FR ne possèdent pas de propriétés anormales et peuvent être remplacés par des pièces semblables.

    InspectionO5-8.jpg

    O5-8 inspectant SCP-001-FR.

    Entièrement de conception humaine, SCP-001-FR a été construit de 1904 à 1918 par d'anciens chercheurs de la Fondation ayant rejoint l'Administrateur en 1900 alors que le Conseil O5 cherchait à effacer toute trace d'un Scénario de Classe CK. À part quelques ajouts mineurs, notamment quant à son ergonomie, SCP-001-FR est resté globalement inchangé depuis sa mise en marche, et n'a jamais subi de quelconque défaillance malgré près d'un siècle de fonctionnement. Bien que certains mécanismes pourraient être grandement modernisés grâce aux connaissances actuelles, plusieurs modélisations ont montré que des changements trop brusques dans l'architecture de SCP-001-FR pourraient amener à la déstabilisation de l'objet et donc la cessation de ses capacités anormales. En conséquence, aucune modification majeure n'a été apportée au mécanisme. L'artéfact est alimenté en énergie par SCP-001-FR-A et permet d'agir sur SCP-001-FR-B afin de recouvrer des documents de SCP-001-FR-1.

    Quel était ce Scénario de Classe CK auquel il est fait allusion ?

    Vous n'aimeriez pas le savoir.

    Situé à côté de SCP-001-FR, SCP-001-FR-A enfreint actuellement plusieurs lois de la thermodynamique connues en approvisionnant l'objet en énergie. Les principes paraphysiques régissant l'artéfact sont encore aujourd'hui largement incompris, aucun projet de recherche similaire n'ayant été mené dans cette Réalité. Cependant, une enquête approfondie portant sur les documents extraits de SCP-001-FR-1 montre de nombreuses corrélations entre SCP-001-FR-A et le Projet Mutus Liber ainsi que SCP-2700. Étant donné la nature de ces deux anomalies, toutes deux capables de provoquer un Scénario de Classe YK ("Annihilation entropique de l'univers"), la plus grande prudence est de mise lors de l'étude de l'objet. En effet, les conséquences en découlant sont encore aujourd'hui impossibles à corriger, et les aggraver précipiterait la fin de notre Réalité. Toute information découverte sur le fonctionnement de SCP-001-FR-A ou parmi les travaux de Nikola Tesla peut être transmise après vérification au Programme Xbalanque afin d'endiguer l'entropie résultante.

    SCP-001-FR-A consiste en un phénomène localisé d'entropie inversée sous la forme d'une machine à vapeur grandement modifiée. Contrairement aux modèles non-anormaux, SCP-001-FR-A va, au contact de deux sources de températures différentes, naturellement transvaser la chaleur de la source la plus froide à la source la plus chaude. Ainsi, ce système couplé à une turbine permet une production sûre et suffisante en énergie afin d'assurer le fonctionnement de SCP-001-FR. Lors de la construction du Réacteur à Fluorure de Thorium Liquide, visant à remplacer les anciens générateurs à charbon, son circuit de refroidissement fut dévié afin d'entourer SCP-001-FR-A pour bénéficier de ses propriétés anormales.

    Mécanisme.jpg

    SCP-001-FR-B.

    SCP-001-FR-B est un espace de non-existence totale situé au centre de SCP-001-FR. Bien qu'il soit possible de décrire visuellement SCP-001-FR-B comme un prolongement des mécanismes de SCP-001-FR, les mesures effectuées démontrent au contraire l'absence absolue de matière, de rayonnements, de concepts, d'interactions ou encore de vide. Tout élément traversant SCP-001-FR-B cesse d'exister, bien qu'il soit possible de le percevoir quelques instants avant que celui-ci ne disparaisse. Il est théorisé que l'esprit humain2 comble sans en avoir conscience cette non-existence, n'y étant pas habitué. SCP-001-FR-B est actuellement la deuxième brèche en taille dans tout l'univers existant menant à SCP-001-FR-1, la première étant SCP-3930, et la seule à avoir été conçue par l'Homme. SCP-001-FR-B est protégé par une épaisse couche de 2 mètres d'épaisseur de SCP-1483 destinée à empêcher les informations parasites contenues dans SCP-001-FR-1 de pénétrer dans notre réalité, possédant un orifice circulaire de 30 centimètres de diamètre utilisé pour extraire les documents de SCP-001-FR-1.

    SCP-001-FR-1 est une infinie absence d'espace ne pouvant exister de manière réelle et n'étant pas située entre les univers. Aussi appelé "Extérieur" par les membres du personnel en ayant connaissance, SCP-001-FR-1 ne possède aucune existence physique ou conceptuelle (à part cette brève description) et ne peut donc influencer notre réalité. Cependant, l'anomalie contient une quantité potentiellement infinie d'objets, pouvant être classés dans la liste suivante :

    • Idées : Ces objets représentent des données fondamentales de notre univers, des éléments sur lesquels peuvent se baser les consciences afin d'exister en appréhendant le monde physique. Leur nature mémétique (ou antimémétique) les rend aisément identifiable malgré leur absence d'enveloppe physique. Ces notions primordiales peuvent cependant être interprétées différemment selon chacun, amenant à la création de nouvelles idées distinctes. Il est d'ailleurs possible que cette multitude ne dérive que d'une unique pensée originelle : veuillez contacter l'équipe Babel pour plus de détails.
    • Concepts : Structures d'idées plus complexes, ces ensembles mémétiques métastasés permettent de concevoir des objets plus élaborés du monde physique. Malgré leur nature profonde, les concepts sont considérés comme étant "plus encombrants" dans le psyché humain, expliquant en partie leur absence des autres consciences. Leur taille peut être telle que ceux-ci sont capables d'en remplacer voire supprimer d'autres. Plusieurs d'entre eux (dont SCP-033 notamment) sont actuellement surveillés par la Fondation étant donné le danger qu'ils pourraient représenter à d'autres concepts nécessaires au développement de l'humanité.
    • Consciences : Un rassemblement de concepts et d'idées suffisamment homogène et ordonné peut donner naissance à ce que plusieurs chercheurs considèrent comme une "âme". Celle-ci se trouve alors, d'après les descriptions des consciences recouvrées de SCP-001-FR-1, dans un état second considéré par la plupart comme un "rêve vide plus sombre que la plus noire des nuits". Bien que les concepts d'espace et de temps soient d'une nature abstraite dans l'anomalie, les témoignages parlent d'un endroit de taille infinie et d'une durée s'approchant de l'éternité.

    Ces objets dématérialisés sont capables de résonner dans SCP-001-FR-1, leur permettant de modifier les taux de Réalité des univers en subissant leur influence. Ainsi, toute idée influençant notre Réalité et différant du modèle scientifique établi correspond à la manifestation d'une anomalie.

    Les principes régissant SCP-001-FR-1 sont encore aujourd'hui en grande partie inconnus. Le modèle admis jusqu'à présent était celui du Sandwich Narratif du Dr Swann, conforté par les tests menés à Sloth's Pit, dans le Wisconsin (États-Unis d'Amérique). Celui-ci faisait état d'une réalité guidée par un ensemble de règles liées à la narration, édictées par une conscience supérieure. Bien qu'une première approche de SCP-001-FR-1 ait par le passé donné raison à ce modèle, la découverte de SCP-5500 dans la base de données couplée à plusieurs enquêtes du Département de Pataphysique ont permis de mettre en lumière une discordance entre les couches narratives. Cette difficulté fut résolue en considérant les niveaux narratifs comme non-absolus, amenant ce modèle du Sandwich Narratif du Dr Swann à se révéler valide pour les plans actantiels inférieurs à notre Réalité, hypothèse rapidement confirmée par la rencontre des Départements de Pataphysique de chaque niveau narratif4.

    Afin de mieux cerner les règles propres à SCP-001-FR-1, plusieurs simulations informatiques furent entreprises sur SCP-866. Menées par la Division des Intelligences Artificielles Autonomes, l'objectif était de tester les différentes hypothèses afin de vérifier si les systèmes proposés menaient bien à des situations semblables à notre Réalité. Cependant, de nombreuses déviances ont été observées (comme des manifestations erronées d'anomalies, plusieurs bugs ou la prise de conscience de certaines intelligences artificielles de leur situation), amenant à de multiples réinitialisations des programmes. Le budget nécessaire à la maintenance fut jugé trop important au bout de quelques années, et l'initiative fut abandonnée, faute de résultats probants.

    L'origine de tout donc. Ne pourrait-on pas finalement réussir à confiner l'anormal avant qu'il n'apparaisse ?

    La Fondation a déjà essayé.

    Et ?

    La nature de certaines anomalies a fait que nous avons tout de même échoué.

    Plusieurs idées et concepts récurrents semblent avoir acquis, notamment grâce à leurs multiples références dans les dossiers de la Fondation ou la psyché des êtres conscients, une certaine récurrence à travers les diverses réalités. Bien que leurs manifestations diffèrent quelque peu à chacune de leur itération, celles-ci tendent à former des motifs revenant selon une fréquence bien supérieure à d'autres, pouvant être due à leur proximité envers des pensées communes à une grande majorité d'êtres conscients. Ces motifs-là diffèrent grandement des modèles considérés comme viables (le modèle scientifique étant le principal), pouvant s'exprimer sous la forme de consciences dotées d'intérêts contraires à ceux de la Fondation, bien que cela ne soit pas le cas pour tous. Consulter l'Addendum 001-FR-3 pour plus de détails.

    Influencer SCP-001-FR-1 afin d'obtenir les modifications désirées de la présente Réalité est possible, notamment par la modification des taux de Réalité afin que les idées et concepts nécessaires soient eux-mêmes amenés à procéder à l'exercice de leur influence. Chaque être conscient possède naturellement cette capacité, à une échelle extrêmement minime et à peine perceptible cependant. La Fondation a essayé par le passé de limiter cette capacité propre à tous, étant donné son influence non-négligeable sur la manifestation d'anomalies, résultant cependant en la cessation pure et simple de l’apparition d'évènements considérés comme normaux. La présence d'un environnement à taux de Réalité extrêmement bas permet de multiplier les effets attendus, de même que la présence de plusieurs éléments, listés ci-dessous :

    • Êtres spécialisés : Aussi nommés Plieurs de Réalité, ces individus anormaux sont naturellement entourés d'une aura dans laquelle le taux de Réalité est constamment légèrement inférieur à la moyenne5. Cette capacité leur permet de plus facilement faire appel aux idées présentes dans SCP-001-FR-1, amenant celles-ci à résonner avec plus de facilité et donc à favoriser la manifestation de phénomènes désirés. Bien que la plupart viennent spontanément avec cette aptitude, il est cependant possible de l'acquérir par le biais de rituels spécifiques.
    • Anomalies : Une grande majorité de ces singularités, par leur taux de Réalité différent du nôtre, peuvent faire appel plus facilement aux idées présentes dans SCP-001-FR-1, permettant la manifestation d'événements anormaux. Cependant, une petite quantité de celles-ci sont l'expression-même de ces notions, SCP-343 et SCP-4494 en étant les exemples les plus flagrants. Ces anomalies doivent être traitées avec la plus grande prudence étant donné leur importance : leur disparition entraînerait l'anéantissement de leur idée dans des consciences, résultant en une perte catastrophique pour le psyché humain, à l'instar de SCP-055.
    • Entité cosmique hyperpotente et hypersciente : Capable de percevoir, d'agir et de vivre à travers l'entièreté des réalités de manière simultanée, cet être omnidimensionnel était en mesure d'effacer momentanément certaines frontières propres à SCP-001-FR-1 afin d'amener les idées ayant pris forme dans d'autres réalités à résonner dans la nôtre, aboutissant à la manifestation d'anomalies. Pour plus d'informations, veuillez consulter la Théorie des Œillères Superposées.

    Il est possible d'ajouter de nouveaux concepts et idées à SCP-001-FR-1 en les idéisant, c'est-à-dire en simplifiant à l'extrême les formes physiques d'un document avant de lui octroyer une énergie suffisante afin que l'information elle-même se dégage, puis en leur faisant parcourir à une vitesse proche de la lumière une zone possédant un faible taux de Réalité (de l'ordre de 10-3 Hm). Cette technique est notamment utilisée par le Service de Coordination d'Archivage des Serveurs DEEPWELL afin de stocker les informations essentielles à la Fondation et de pouvoir les utiliser quelle que soit la Réalité à laquelle elles appartiennent.

    Je pensais envoyer ces documents dans une espèce de serveur sécurisé, hors d'atteinte des maux de ce monde, pas que nous extrayons l'information même de notre Réalité.

    Nécessaire afin que celle-ci ne disparaisse pas avec l'endroit où elle se trouve.

    SCP-001-FR-1 a été appréhendé de plusieurs manière différentes par des Groupes d'Intérêt. Bien que la nature exacte de l'anomalie leur soit toujours inconnue, ceux-ci arrivent à librement interagir avec SCP-001-FR-1. Cette fuite de données doit être considérée comme inévitable étant donné la nature de ces organisations.

    • La Main du Serpent : La Bibliothèque des Vagabonds que ces personnes utilisent apparaît être une interface de nature physique (si tant est que les informations recueillies auprès de ceux-ci soient fiables) avec les données contenues dans SCP-001-FR-1. Cette opportunité leur permet non seulement d'acquérir des informations de nature très sensible, mais aussi de faciliter la manipulation des taux de Réalité étant donné leur proximité manifeste avec les idées et concepts une fois dans ce lieu. L'apparente difficulté des membres de la Fondation à y pénétrer proviendrait de la présence déjà prépondérante de notre organisation dans les données contenues dans SCP-001-FR-1, amenant à un phénomène de "rejet".
    • La Reine Noire : La déconcertante facilité avec laquelle ce Groupe d'Intérêt entre en contact avec la quasi-totalité des réalités a amené les chercheurs à supposer que ces membres se servaient de SCP-001-FR-1 comme d'une interface afin de communiquer, en idéisant leurs messages avant de les déposer dans l'anomalie. Afin d'empêcher tout paradoxe, la collecte de ces missives doit être réduite au strict minimum.
    • Le Collectif Oneiroi : Étant donné la nature-même des rêves, ce Groupe d'Intérêt est en réalité une interprétation de SCP-001-FR-1 par l'inconscient des êtres conscients. Plusieurs tests ont effectivement montré que modifier les informations contenues dans l'anomalie pouvait grandement impacter les songes à une échelle mondiale, amenant les populations à rêver simultanément d'un même sujet. Ainsi, par exemple, l'implémentation forcée6 de SCP-671 dans SCP-001-FR-1 a amené à la création de SCP-459-FR.

    Les instances SCP-001-FR-2 sont des entités conscientes et immatérielles vivant dans SCP-001-FR-1. Étant donné leur nature, seul le strict minimum d'informations à leur sujet doit être laissé aux membres du personnel. Consulter l'Addendum 001-FR-3 pour plus de détails.

    Addendum 001-FR-1 : Précisions concernant le Site-Alpha

    PrésentationPrototype.jpg

    Présentation au personnel du premier prototype d'Ancre à Réalité de Scranton permettant de protéger le Site-Alpha, 1963.

    Deux (2) Puits Temporels Constants de Xyank/Anastasakos ainsi que deux (2) Ancres à Réalité de Scranton permettent, de la même manière que la Boîte de Scranton utilisée par SCP-3936, de garder le site inaltérable à une grande majorité de modifications anormales possibles. Afin de préserver l'intégrité des membres du personnel affectés au Site-Alpha, celui-ci possède deux modules régulant les paramètres vitaux de l'endroit : le S.R.F.P.P.A. (pour Système de Recyclage, de Filtration, de Pressurisation et de Purification de l'Atmosphère) ainsi que le S.R.T.A. (Système de Régulation de la Température Ambiante). De plus, le site est protégé des attaques de nature normale par une coque de plomb de deux (2) mètres d'épaisseur couplée à un blindage en acier.

    Le Site est équipé d'infrastructures et d'instruments permettant une autonomie presque totale du personnel assigné. Celui-ci est aussi conçu de manière à protéger SCP-001-FR et le personnel assigné de toutes les menaces possibles, incluant notamment une attaque d'un Groupe d'Intérêt hostile, un Scénario de Classe NK ("Gelée Grise") provoqué par la perte de contrôle sur certaines anomalies, un Scénario de Classe CK ("Restructuration de la Réalité") commandé par le Conseil O5 dans le cadre d'une sauvegarde de l'humanité ou d'autres périls (se référer au Projet "Gardes Fous" pour une liste plus exhaustive). Même si la Fondation elle-même venait à disparaître, suite à un Scénario de Classe V ("Levée de Voile") par exemple, sans pour autant avoir failli à sa mission, le Site-Alpha devra continuer à assurer sa fonction.

    Le site est capable d'accueillir un total de 50 membres du personnel, comportant ainsi dans ce but cinq dortoirs avec salles d'eau d'une capacité de dix personnes, un mess, une cuisine équipée, trois chambres froides afin de conserver les denrées périssables, deux salles de repos comportant plusieurs sources de loisir, vingt bureaux/laboratoires afin d'étudier SCP-001-FR, une infirmerie, cinq réserves de matériel en tout genre, trois salles de serveurs, un incinérateur, deux postes de sécurité, deux réservoirs d'eau d'une capacité de 10 hectolitres chacun associés à de multiples systèmes de recyclage des eaux usées, un Réacteur à Fluorure de Thorium Liquide (RFTL) capable de délivrer une puissance suffisante pour alimenter l'entièreté du Site-Alpha ainsi que 2 serres hydroponiques pouvant nourrir la totalité du personnel sans qu'aucun entretien ne soit nécessaire, le tout s'étalant sur dix niveaux. Le personnel affecté peut librement parcourir l'installation.

    Ils sont enfermés à jamais dans cette prison dorée, pour la Fondation.

    Je ne vous ai pas demandé de commentaire.

    Je tenais à vous le préciser.

    À quelle fréquence consomment-ils des amnésiques ?

    Poursuivez donc votre lecture.

    Construction-du-Site-Alpha.jpg

    Premier aménagement du Site-Alpha. L'Administrateur se situe à droite.

    Le Site-Alpha est une ancienne mine de charbon située non-loin de Saint-Étienne en France, à l'origine désigné en tant que Chatelus III (renommé en 1904 Chatelus III bis afin de faciliter son effacement des archives). L'endroit, autrefois appartenant à la famille Beaubrun, avait été racheté en 1893 par la compagnie des Mines de la Loire dont l'Administrateur était un des principaux actionnaires. Le puits principal n'a été creusé que sur 160 mètres avant d'être subitement abandonné, trop coûteux pour être foré plus profondément. Cependant, celui-ci a finalement été agrandi et aménagé de 1904 à 1918 afin d'accueillir SCP-001-FR.

    Le 13 juin 1919, le Conseil O5, face à la pénurie de volontaires souhaitant intégrer la Classe Expérimentale (aujourd'hui dénommée Classe E), dont les membres servaient autrefois de sujets de tests aux scientifiques de la Fondation, décidèrent d'instaurer la Classe Dispensable (aujourd'hui dénommée Classe D) afin de pallier ce manque dû aux nombreuses victimes de la grippe espagnole et à la perte du Site-04. Cette nouvelle résolution, nommée Protocole 11, consistait à recruter des condamnés à mort ou à perpétuité à travers le monde afin de les détenir dans les locaux de la Fondation et s'en servir comme sujets de tests. Bien que l'initiative, ainsi que celle en découlant, nommée Protocole 12, fût vivement critiquée par l'entièreté des membres du personnel ainsi que par les dirigeants des nations, celle-ci fut implémentée au bout d'une semaine sans remédiation possible.

    Deux jours plus tard, le Conseil O5 recevait une lettre de la part de l'Administrateur, présumé mort pour certains après sa démission en 1891. Celle-ci annonçait très clairement une découverte d'une importance capitale et invitait les membres du Haut Commandement à visiter l'installation construite en conséquence, tout en sous-entendant que les informations qu'il possédait dorénavant lui avaient permis d'apprendre la vérité au sujet des multiples restructurations de réalité réalisées suite aux erreurs et débordements du Conseil O5, et lui permettraient de dissoudre la Fondation SCP en cas de refus ou d'atteinte à sa personne ou au complexe. Après débat, les Superviseurs consentirent et se rendirent donc aux alentours de Saint-Étienne, où l'Administrateur les accueillit.

    Photo-O5-1-et-Administrateur.jpg

    Poignée de mains chaleureuse entre l'Administrateur et O5-1 applaudie par les membres du personnel du Site-Alpha.

    Une fois la visite du Site-Alpha terminée et après plusieurs heures de négociation, le Conseil O5 et l'Administrateur signèrent ensemble le Traité de Chatelus, suite à quoi ce dernier prononça un ultime discours avant de quitter définitivement la gestion de la Fondation SCP. Aucun signe de vie de sa part ne put être confirmé par la suite : celui-ci est dorénavant considéré comme décédé ou inactif.

    Par la suite, le Site-Alpha fut pris en charge par la Fondation, tant au niveau de l'entretien que de sa sécurité, puis l'anomalie fut classifiée en tant que SCP-001-FR, conformément au Traité de Chatelus.

    Multiples restructurations de réalité, erreurs et débordements ? Le Conseil O5 a beau avoir commis quelques impairs, j'ai comme l'impression que leur nombre est grandement exagéré dans cet addendum.

    Vous seriez surprise de tout ce qu'ils ont cherché à cacher.

    Addendum 001-FR-2 : Traité de Chatelus


    Traité de Chatelus

    Écrit le 29 et le 30 juin 1919



    Article Premier :


    L'anomalie située au Site-Alpha, prise temporairement en charge par O5-1, est dorénavant classée en tant que SCP-001-FR sur décision de l'Administrateur. La Fondation SCP s'engage à la protéger comme la plus importante de ses anomalies, à la dissimuler aux yeux d'organisations rivales ou du public en toute circonstance et à la défendre face à toute action entreprise à l'encontre de son intégrité. Sa sauvegarde doit être considérée comme une priorité absolue.


    Article Deuxième :


    Afin de limiter les comportements et décisions du Conseil O5 ou des membres du personnel qui pourraient entrer en conflit avec les lignes directrices de la Fondation SCP, jointes en annexe, un comité indépendant veillera au caractère éthique et à la responsabilité de chacune des actions entreprises dans l'organisation. Celui-ci possédera un droit de véto sur tous les projets, bien que sa mission principale restera avant tout la surveillance de comportements déviants.


    Article Troisième :


    Les informations recueillies de l'Extérieur ne doivent pas recevoir d'approbation ou être interdites par le Conseil O5, même si certaines révèleraient des manquements ou des déviances dans les lignes directrices de la Fondation SCP. L'anomalie étant un espace de stockage illimité, inaltérable et inatteignable par des moyens classiques, de surcroît partagé par toutes les versions de la Fondation de toutes les réalités ayant existé, existant et qui existeront, celle-ci est dorénavant considérée comme un lieu de dépôt sûr de toutes les informations qui pourraient contribuer à sécuriser des anomalies, installations et membres du personnel en se basant sur les découvertes et erreurs des précédentes itérations, contenir des renseignements essentiels afin d'éviter la chute de la civilisation telle que nous la connaissons et surtout protéger le monde de la Fondation afin d'éviter que les débordements et erreurs de commandement du passé ne se réitèrent.


    Article Quatrième :


    Afin d'éviter toute fuite d'informations confidentielles qui pourraient nuire à l'intégrité de SCP-001-FR ou faire perdre confiance en la Fondation SCP ou l'actuelle Réalité, le rapport SCP-001-FR est dorénavant protégé par la Procédure 001-Alpha. Celui-ci doit être camouflé parmi un corpus de documents tirés de l'Extérieur ou non et jugés suffisamment importants afin que dans l'éventualité où une personne y accèderait malgré les mesures de sécurité, celle-ci ne soit pas en mesure de déterminer laquelle des copies est la vraie ou de saisir la nature exacte de la Réalité.


    Article Cinquième :


    L'Administrateur s'engage à quitter définitivement la gestion de la Fondation SCP et à ne plus interférer avec ses activités. En contrepartie, la Fondation SCP s'engage à ne pas suivre ni surveiller l'Administrateur, à ne pas chercher à connaître ses activités ni à interférer avec.


    Lu et approuvé par le Conseil O5


    O5-7


    O5-8


    O5-9


    O5-10


    O5-11


    O5-12


    O5-1


    O5-2


    O5-3


    O5-4


    O5-5


    O5-6


    O5-13


    Lu et approuvé par l'Administrateur







    signatureadministrateur.png








    Je ne vois pas en quoi lire les quelques écarts du Conseil O5 amènerait à tous les considérer comme des imposteurs, des égoïstes ou des profiteurs. L'erreur est humaine.

    Vous n'aviez pas accès à tous les rapports et documents associés. Il est d'ailleurs nécessaire de les lire afin de poursuivre la procédure.

    Addendum 001-FR-3 : Liste non-exhaustive des possibles motifs repérés

    Cette liste doit demeurer évasive et ne doit pas être connue en détails par les membres du personnel. En effet, bien qu'il soit nécessaire de connaître le motif commun derrière la manifestation de différentes anomalies, les interactions avec ces concepts doivent être réduites au strict minimum : la connaissance des divers traits propres à ces idées par un nombre croissant de consciences augmente drastiquement la manifestation d'anomalies en rapport avec celles-ci, plus les êtres conscients font appel à ces entités et plus celles-ci ont donc un impact grand sur la Réalité. Des versions contradictoires de ces motifs doivent être insérées dans la base de données de la Fondation afin de décourager les individus qui chercheraient à en discerner l’entièreté.

      • _
      • Le Roi Écarlate : Bien que la nature exacte de cette entité reste floue, les recherches effectuées par le Dr Robert Montauk ont mis en évidence le caractère conflictuel de cette anomalie, résultant d'une confrontation entre deux autres idées diamétralement opposées. À cette lutte de concepts s'ajoute la menace de la prise d'une forme physique de cette entité qui, étant donné la nature d'ordre universel de ce conflit, mènerait à un Scénario de Classe XK ("Fin du Monde").
      • Dr Wondertainment : Plusieurs traces d'un fabriquant de jouets anormaux se présentant sous ce pseudonyme ont été retrouvées à travers de nombreux documents récupérés dans SCP-001-FR-1, dont un message de sa part adressé directement à la Fondation. Cette entité est l'une des rares consciente de sa nature mais cherche, contrairement aux instances SCP-001-FR-2 par exemple, à perfectionner ce modèle.
      • La Cinquième Église : Le concept à l'origine de ce Groupe d'Intérêt reste encore aujourd'hui inconnu. Même en se basant sur les actions entreprises par les personnes sujettes à son influence, il n'existe pour l'instant aucun modèle fiable permettant de déterminer sa nature exacte. Il est possible que cela soit dû à plusieurs idées différentes occupant ce même rôle, à la nature même du concept ou au fait que celui-ci ne soit pas perceptible dans son intégralité et de la même manière par tous.
      • Les Cultes Sarkiques : Plusieurs aspects de la mythologie de ce Groupe d'Intérêt se trouvent en adéquation avec la présente interprétation, notamment au sujet de leur fondateur déifié, le "Grand Karciste Ion", qui pourrait avoir été un Plieur de Réalité de haut niveau ayant réussi à idéiser sa conscience pour remplacer, briser ou tout du moins "phagocyter" l'idée d'une entité divine nommée "Yaldabaoth". De plus, plusieurs études tendent à montrer que les manipulations organiques opérées par les membres de ce système religieux leur permettraient de fragiliser la barrière de Réalité afin d'accéder plus facilement au contenu de SCP-001-FR-1, résultant ainsi en une certaine transcendance des limites physiques.
      • L'Église du Dieu Brisé : Très liée aux Cultes Sarkiques, l'Église du Dieu Brisé cherche avant tout à réunir les artéfacts (qu'ils considèrent comme étant quasiment tous de nature mécanique ou électronique) ayant été des projections du concept de leur déité (qu'ils appellent Mekhane) dans notre Réalité afin de les rassembler et de le reconstruire. Bien que cette tâche, étant donnée son ampleur, soit au final assez illusoire, la modernisation du culte à travers l'Église du Maxwellisme (GdI-004C) augmente drastiquement la menace représentée par ce Groupe d'Intérêt, la compilation de données informatiques étant un moyen plus rapide, quoique toujours assez lent, afin de réunir les bribes de concept de leur déité.
      • Personne : Étant donné la quantité de témoignages divergents sur la nature de cette entité, il est possible que celle-ci soit présente dans notre Réalité sous la forme de plusieurs individus possédant un objectif commun, encore flou aujourd'hui. Il n'a pas pu être déterminé si ces avatars sont créés spontanément par ce concept afin d'atteindre son but, ou si au contraire plusieurs conditions doivent être remplies afin que l'idée puisse adopter une enveloppe physique. Les hypothèses les plus récentes indiquent que l'objectif recherché serait contraire à celui des instances SCP-001-FR-2.
      • La Fabrique : La récente lecture de documents subtilisés à des membres de la Main du Serpent (qu'elle nomme les "Barons voleurs") ainsi que l'exploration d'univers parallèles a permis de déterminer la récurrence d'un conglomérat industriel anormal passant par l'aliénation de ses employés à leur tâche afin d'obtenir la production en série d'artéfacts.
      • SCP-173 : L'anomalie, quelle que soit la Réalité dans laquelle elle se trouve, comportera toujours les mêmes traits, capacités et circonstances de récupération. La raison derrière cette spécificité est inconnue, mais en conséquence SCP-173 peut être considéré comme une référence dans l'élaboration des patrons de rapport.
      • La Fondation SCP : Étant donné la multitude de rapports présents dans SCP-001-FR-1, la Fondation elle-même est devenue un motif récurrent dans les diverses Réalités. Quelle que soit la forme adoptée, la Fondation existera toujours afin de séparer ce qui est considéré comme normal et anormal et empêcher que ce dernier ne provoque la fin de l'humanité. Ce motif est le seul à ne pas souffrir des restrictions énoncées plus haut pour des raisons évidentes.

      Pourquoi serions-nous le seul motif acceptable ?

      Il en est ainsi. Nous avons dû nous imposer pour survivre.

      Douteriez-vous de notre légitimité ?

      Non.

      Nous l'avons pourtant maintes fois prouvée.


    Pour les mêmes raisons, les instances SCP-001-FR-2 doivent rester inconnues des membres du personnel. La seule description étant autorisée afin de limiter leur impact sur la Réalité actuelle est la suivante :

      • _

      SCP-001-FR-2 est une entité consciente ne possédant aucune enveloppe physique et se trouvant incapable d'agir sur notre Réalité autrement qu'en modifiant les idées et concepts lorsqu'ils sont appelés. Leur origine est actuellement inconnue, bien qu'il soit supposé que toute conscience possède son propre SCP-001-FR-2, ou bien que toute conscience devienne une instance SCP-001-FR-2 lors du décès de son propriétaire. L'entité possède plusieurs noms différents :

      • CI-8127 dans les documents officiels. Cette désignation permet notamment de supprimer toute mention du rapport SCP-001-FR lorsque ces entités doivent être nommées dans un contexte différent.
      • Lune Noire par le Haut Commandement, en référence à l'hypothèse proposée par l'Administrateur dans son discours de départ. Consultez l'addendum 001-FR-4 pour plus de détails.
      • Voruteut dans la mythologie ortothane. Ce fut en premier lieu la proximité entre SCP-001-FR-2 et la définition donnée par ce Groupe d'Intérêt, les désignant notamment comme des entités extra-universelles tentant de pénétrer dans notre Réalité en exploitant diverses faiblesses de celle-ci, qui mirent les chercheurs de la Fondation sur cette piste. Par la suite, de nombreuses attaques des instances SCP-001-FR-2 furent qualifiées de tentatives (réussies ou non) de ces entités, amenant à ce rapprochement définitif. Plusieurs démarches furent entreprises afin de découvrir les procédés utilisés par ce Groupe d'Intérêt permettant de repousser les instances de SCP-001-FR-2, sans succès jusqu'à présent.

      Plusieurs traces de leurs incursions dans notre Réalité sont disponibles sous la forme de SCP-2173 et de SCP-1795, bien que d'autres soient plus insidieuses. Il est uniquement possible de repérer des traces de leur passage a posteriori à travers l'altération de documents contenus dans la base de données de la Fondation.

      Les instances SCP-001-FR-2 cherchent actuellement à révéler par tous les moyens possibles la récurrence de ces motifs à toutes les entités conscientes de notre Réalité7. Leur réussite mènerait à la prise définitive de conscience des populations de l'absence de modèle arrêté et fiable capable d'expliquer la Réalité. Les raisons derrière cette décision sont encore inconnues, bien qu'il soit possible que cela soit dû à une haine de leur part envers notre condition nous permettant d’interagir avec le monde physique ou au contraire à de la pitié à notre encontre devant la répétition desdits motifs. Leur réussite mènerait à un Scénario de Classe IK ("Effondrement Généralisé de la Civilisation") irrémédiable qui déboucherait sur un Scénario de Classe XK ("Fin du Monde") que plusieurs éléments avant-coureurs confirment.

      C'est donc ça la fameuse Lune Noire, cherchant à hurler à tous que notre réalité ne fait pas de sens.

      Il est regrettable que leur objectif soit inadéquat à la survie de l’humanité.

    Addendum 001-FR-4 : Discours de départ de l'Administrateur

    Retranscription écrite d'une bande de télégraphone

    Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, membres du Conseil O5.

    Il y a de cela près de cinquante ans, j'ai accepté ce poste que m'avait si judicieusement proposé notre regretté ami à tous, celui que vous nommez le Fondateur. Sa disparition dans ce coup de grisou de 1885 a toujours été entourée de mystères, que je résoudrai lorsque j'aurai terminé cette affaire. Mais je ne tiens pas à revenir sur ce tragique événement qui a éveillé mes soupçons quant à votre partialité, sans toutefois vous jeter la pierre.

    Non non, aujourd'hui je tiens tout simplement à vous souhaiter bonne chance.

    Bonne chance pour enfin assumer toutes les erreurs que vous avez commises parce que vous vous sentiez invulnérables à ce poste. Le pouvoir prête à la corruption, oui, mais vous avez su élever ce que des personnes normales qualifieraient de magouille au rang d'art. Un talent auquel vous avez adjoint une stupéfiante capacité à mentir afin de préserver vos petits secrets.

    Mais puisque dorénavant certains de vos actes sont visibles par d'autres, puisque maintenant il vous sera plus difficile de cacher vos sursauts d'hubris, puisqu'à partir d'aujourd'hui les personnes adéquates auront accès à des documents montrant à quel point vous pouvez faire parler votre égoïsme, vous y réfléchirez à deux fois avant de mettre le monde à vos pieds par pur caprice. Si ce n'est le remord qui vous en empêchera, alors ce sera la crainte de ce que vous pourriez devenir si vous succombez aux possibilités infinies et chatoyantes qu'offre le pouvoir, surtout vous O5-9.

    PersonnelSauvé.png

    Photographie d'une partie des membres du personnel sauvés par l'Administrateur en 1900.

    Bonne chance pour faire face à certains de vos anciens collègues qui croyaient en vous avant que vous ne décidiez qu'ils en savaient trop. Ils ne représentaient une menace que pour vos petits plaisirs égoïstes, alors qu'eux ne voyaient que d'anciens amis. Oui, des amis. Notamment pour vous O5-1 : le Dr Valmontier ici présent a dû vous fuir pendant près de vingt ans alors que son seul mal avait été de bien faire son travail. Curieux destin pour ces deux collègues de la Singulière Académie Impériale qui croyaient fermement à ce projet international… J'espère qu'il vous pardonnera.

    Dre Klawsky, veuillez poursuivre votre lecture.

    Bonne chance face cette drastique augmentation du taux d'apparition des anomalies. Je vois certains sourire. Bien sûr que nous en repérons plus avec l'augmentation du niveau de notre technologie ainsi que de nos effectifs. Bien sûr que les populations se cultivent de plus en plus et qu'elles sont ainsi plus aptes à manipuler avec intelligence la Réalité, la Fondation SCP a été créée en partie pour contrer ça. Mais ce ne sont pas là les seules raisons, j'en ai bien peur.

    Bonne chance enfin pour ces entités que nous n'avons même pas encore nommées tellement leur concept nous dépasse. Puisque cette machine vous guidera dans cette obscurité infinie, dans laquelle il faudra se sacrifier silencieusement afin que d'autres puissent vivre sans crainte dans la lumière, elle sera… comme une lune oui, afin de vous éclairer le chemin. Mais ces choses qui ne cherchent qu'à nous nuire… Comme une lune maléfique qui chercherait au contraire à assombrir plus encore notre traversée de cette nuit sans fin. Une lune noire, jumelle de celle qui nous guide. Une lune noire qui ne cherche qu'à dévoiler dans toute sa violence l'absence de rationalité.

    Voilà. Il y a de cela presque cinquante ans, vous êtes passés de simple Observateur de Niveau 5 à O5. Il est dorénavant temps d'assumer votre rôle. Vous devez protéger le monde de ces entités qui le menacent, mais aussi de la Fondation elle-même. Ce traité ne vous est pas forcément favorable, et j'aurais moi-même voulu quelques dispositions supplémentaires, mais nous avons trouvé un terrain d'entente pour que la Fondation reste telle qu'elle aurait toujours dû être.

    Oh, une dernière chose. Vous joindrez à ce rapport un extrait du discours du Fondateur. Oui, celui-là. Il avait vu juste le bougre. Que vous ne perdiez jamais de vue la mission principale de la Fondation.

    Sur ce, j'espère ne plus jamais avoir à intervenir.

    Soyez bons.

    Sont-ils bons ?

    Ce rapport est là pour ça.

    Addendum 001-FR-5 : Extrait du discours du Fondateur prononcé le 16 octobre 1858 à la création de la Fondation SCP


    Oui, notre tâche est vaine. Ce que les projections nous indiquent… n'est en rien enviable. Que cela soit l'usage des anomalies pour des desseins discutables par des particuliers ou des nations, souvent dans le but de nuire à d'autres ; la nécessité de réunir les populations sous un seul et même modèle afin de les unifier vers un but commun, évitant par là même la division entre différents buts qui pourraient se nuire entre eux ; ou encore cette pressante question de sécurité alors que les singularités deviennent de plus en plus nombreuses et nocives, le futur nous paraît à tous bien sombre.

    Cette initiative internationale n'est pas la solution miracle. Elle permet certes de résoudre d'innombrables problèmes qui nous seraient tombés dessus à court terme, les conflits entre nations étant monnaie courante ces temps-ci, mais elle ne peut assurer avec certitude un futur dans lequel l'humanité sera totalement exemptée d'une menace de nature anormale. Le danger que la Normalité se brise sera toujours présent malgré nos efforts. Même en approfondissant nos connaissances dans ces domaines ésotériques oui. Car plus nous avancerons sur ces voies nébuleuses, plus des anomalies complexes se manifesteront. S'il y a un ennemi, alors il s'adapte ; s'il n'y en a pas, alors nous ne faisons que fragiliser la Réalité en essayant de la comprendre. Et ça a déjà commencé.

    Arrivera alors fatalement un jour où l'anormal nous dépassera, un jour où nous échouerons, un jour où ce pari du modèle unique sera perdu. C'est inévitable hélas. Chacun est faillible, et la moindre erreur de notre part mènera à la perte de tous. Qu'importe le pourquoi, le propre de l'anormal étant d'être imprévisible, la question qui nous taraude plutôt est : quand ? Quand la Normalité sera-t-elle renversée ?

    À cela nous ne pouvons répondre précisément, et nul ne le peut. Ce que toutes les personnes présentes espèrent consiste en un simple et vague "le plus tard possible". Et nous sommes là pour ça.

    La Fondation SCP ne fait que gagner du temps. Nous repousserons l'anormal assez longtemps pour que l'humanité puisse prospérer sans être assaillie par des anomalies ou sans qu'elle ne songe avec crainte à sa propre fin. Nous nous battrons pour que chaque jour, chaque heure, chaque minute, le fin voile camouflant le chaos de l'ordre reste intact et permette à d'innocentes personnes de vivre comme elles l'entendent. Nous ferons tout notre possible pour que les populations continuent à croire que la Réalité est logique et qu'il existe des règles immuables qui la font tourner.

    Peut-être qu'il existe effectivement une grande théorie permettant de tout expliquer. Il est tout à fait possible que les anomalies fassent simplement partie d'un modèle dont nous n'avons pas encore compris les mécanismes. C'est un espoir qui motive la plupart des personnes à avoir accepté cette initiative. Personnellement, je ne sais pas. Mais dans tous les cas, aurions-nous assez de temps pour la trouver ? Pour la mettre en pratique ? Pour nous sauver ?

    Là est notre deuxième mission. Nous devons faire en sorte que même si nous échouons, d'autres puissent poursuivre cette tâche. Que notre mission ne soit pas vaine, que tous nos efforts aient un sens. Peut-être même ne sommes-nous pas les premiers ? Qui sait. S'il y a une solution, nous ou nos successeurs la trouveront. Et s'il n'y en a pas, alors nous continuerons à nous battre pour le salut de l'humanité.

























Votre lecture est terminée Dre Klawsky.

Je me doute déjà du résultat.

Votre test de Böszörményi-Nagy indique que votre loyauté a chuté de quinze points.

Vous avez échoué à la procédure, vous serez donc éliminée.

Je préfère ça à lentement me faire corrompre par ce pouvoir offert.

Le Conseil O5 doit donc trouver une autre personne afin de remplacer feu O5-12.

Qu'ils la choisissent mieux alors. Moins sensible. Plus austère. Moins sensée. Pour ne pas tenir compte de ce qu'elle pourrait devenir.

C'était ce que le Haut Commandement pensait avant. Vous n'avez donc pas compris.

Non.

Ce sont des personnes qui peuvent vivre tous les jours avec ces erreurs en tête qu'ils recherchent. Pas des personnes qui cherchent à oublier, mais à se souvenir pour ne pas recommencer, même si cela est douloureux.

Alors qu'ils la trouvent.

Vous n'étiez ni la première, ni la dernière sur la liste.

Je m'en doutais.

Alors vous partirez en toute connaissance de cause. Adieu Dre Klawsky.

Adieu oui.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License