Poopstick McGee et les Morses Volants
notation: -5+x
blank.png

"Bien…", dit calmement le vieil homme. "J’imagine qu’il est temps de mettre fin à la devinette, pas vrai ?"

Les yeux du Directeur Clef trahissaient une pointe d’agacement dans le fait d'être dérangé, qui disparut rapidement… "Bonjour, Konny", dit-il dans un simple murmure.

Kondraki se laissa tomber sur la chaise ; ses sourcils broussailleux se soulevèrent légèrement, puis il sourit. "Je suis heureux que tu te rappelles de moi, Clef", dit-il. "J’avais peur que tu n’oublies. C’est facile pour quelqu'un comme toi d’oublier des trucs, après tout. Est-ce que tu apprécies ton boulot tranquille, pépère ? Comment vont tes gars ?"

Clef fronça les sourcils. "Je ne vois pas de quoi tu parles, Ko-"

"Arrête tes conneries, Clef… tu t’es toujours démené pour mentir au sujet de tout. Mentir à tous ceux autour de toi, laisser les gens deviner… mais j’ai finalement trouvé. Ça m’a pris longtemps – très longtemps – mais j’ai finalement deviné. Ha. Petit malin."

Clef se posa en arrière sur la chaise. "Et ?", demanda-t-il.

Kondraki sourit. "C’est simple. Vois-tu, j’ai passé des années à analyser les rapports sur toi… tes exploits. Les choses que tu étais capable de faire ou non. Ça m’a pris toute une vie pour deviner pourquoi 682 a eu ce moment d’hésitation… Pourquoi il ne t’a pas tué. Pourquoi les plieurs de réalité ne te baisent pas comme ils le font avec d’autres. Pourquoi 343 se chie dessus en te voyant."

"Et ?", demanda Clef.

"C’est simple", répondit Kondraki. "Tu es Dieu."

Clef rit. Fortement. Il toussa bruyamment, luttant pour pouvoir respirer. Les minutes passèrent jusqu'à ce qu’il n’ait plus de souffle et fut forcé de s’arrêter, se penchant en arrière sur sa chaise.

"Vraiment, Konny ? Moi ? Dieu ?"

Kondraki sourit de façon étrange. Comme un fou. "Certainement", dit-il. "Mais pas n’importe quel Dieu. Tu es Poopstick McGee… Et je… JE SUIS LES MORSES VOLANTS !"

Clef sourit légèrement. "Oui, Kondraki. Oui, je le suis. Tu as finalement deviné…"

Kondraki rigola hystériquement alors que l’aide-soignant entrait dans le bureau. "Désolé, Docteur Clef. Il m’a encore échappé…"

Clef rigola. "Pas de problème, Rodney… Konny et moi sommes de vieux amis."

"POOPSTICK ! POOPSTICK MCGEE !"

Clef hocha la tête. "Tu as trouvé, mon pote !"

L’aide-soignant entraîna Kondraki hors du bureau de Clef, le ramenant dans son bureau et l’allongeant sur son lit, attendant qu’il se soulage dans le bassin.

Il saisit le bras de l’aide-soignant. "C'est Satan, vous savez…", dit-il très sérieusement.

L’aide-soignant se contenta de sourire. "La semaine dernière, vous disiez qu’il était Adam", dit-il.

Les yeux de Kondraki s’élargirent. "C’est classifié !", hurla-il en jetant le bassin rempli sur l’aide-soignant. "SUPPRIMÉ ! SUPPRIMÉ !"

L’aide-soignant l’évita en sortant du bureau tandis que, dans le couloir, Alto Clef riait tranquillement pour lui-même.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License