Mémos d'Obskuracorps récupérés lors de l'Opération CORDE NOIRE
notation: +7+x
blank.png

NOTE

de

L'ADMINISTRATION DE LA SÉCURITÉ DES INFORMATIONS ET ARCHIVES

Ce fichier contient des informations sur un ou plus des composants physiques de SCP-3457. Selon les termes de l'Accord de Köln, ce fichier et tous les documents liés doivent être transférés au Bureau du Sous-Secrétaire Général au Haut Commandement de la CMO à la première occasion. Une suppression des informations concernant la composante rituelle de SCP-3457 doit être effectuée avant ce transfert.

Tous les membres du personnel de la Fondation impliqués dans la récupération et la gestion de ce fichier doivent se référer à leur superviseur d'ASIA pour un examen suivi d'un amnéstisation localisée. Tout manquement à cette instruction est passible de mesures disciplinaires.

Aucune copie de ce fichier ne doit être conservée dans les archives de la Fondation après le 31-12-1949.


COUVERTURE DE FICHIER ASIA

Ne Pas Retirer Cette Page

ID d'Enregistrement : 01-09-1944-BR-04
Source : Tiré d'une cache de documents récupérée sur Konrad Weiss (PdI-018747) durant l'Opération CORDE NOIRE
Contenu : Communications traduites d'Obskuracorps (GdI-023) concernant le Golem de Prague et le Rite de Salomon

De Konrad Weiss
À Hermann Schmitz
Sujet La Septième Clef

Commandant Schmitz,

Je suis malheureusement incapable de vous dire à quoi ressemble la Clef, ne possédant pas cette information. Comme pour beaucoup d'objets similaires, il en reste peu de traces dans des documents historiques, et les rares informations conservées sont fragmentaires et contradictoires. J'ai passé un demi-siècle de ma vie à étudier ces artéfacts, et ce que je suis parvenu à apprendre des Clefs remplirait à peine un fascicule. Les dieux, les hommes et la vermine semblent tous avoir conspiré durant des millénaires pour garder ce savoir caché ; l'histoire elle-même joue contre nous. Mais nous prévaudrons. Il ne reste personne pour s'opposer à nous.

Malgré ce manque d'informations, je suis confiant et je pense que vous pourrez trouver la Clef au Protectorat Bohémien. Les dernières traces fiables de la Clef indiquent qu'elle a été volée à Constantinople et emmenée clandestinement à Prague pendant la 4ème Guerre Occulte, pour la tenir loin des Ottomans. Il est probable qu'elle soit restée en la possession du Judenmagier1 de la ville jusqu'à la dernière partie du 16ème siècle. Selon les légendes locales, c'est là que le Maharal2 construisit un golem pour attaquer la population allemande de Prague de la part de la communauté juive3. Bien sûr, étant animé par des mages juifs imparfaits, le golem est logiquement devenu fou et s'est retourné contre ses créateurs, forçant le Maharal à le désactiver. Je suis parvenu à obtenir des copies du journal du Maharal qui indiquent qu'il a créé un tel golem, mais que celui-ci était aussi conçu pour servir de réceptacle à un puissant artefact qu'il possédait. Il ne nomme pas explicitement cet artefact, mais je suspecte fortement qu'il s'agisse de la Clef — comme nous l'avons appris de nos autres acquisitions, il n'était pas rare pour les gardiens des Clefs de les dissimuler dans un autre artefact ou création.

En conséquence, votre mission est de localiser et vous emparer du Golem de Prague ; même s'il ne contient pas la Clef que nous recherchons, avoir un tel outil en notre possession serait plus qu'intéressant. Je vous conseille de débuter vos recherches à l'Altneuschul4, où l'on raconte que le Golem est enfoui — et s'il n'est pas là, vous réussirez sûrement à y trouver des indices qui vous guideront à son vrai emplacement. Toutes les ressources des SS et de la Wehrmacht dans la région sont à votre disposition jusqu'à ce que cette tâche soit menée à bien. Faites tout ce qui est nécessaire pour vous emparer du Golem et de la Clef. Rasez Prague s'il le faut. Rien n'est plus important pour le succès de la nation allemande que l'acquisition de la Clef.

HH


De Hermann Schmitz
À Konrad Weiss
Sujet Perte du Golem

Directeur Weiss,

J'ai la grande honte et le grand regret de devoir vous annoncer notre échec à nous emparer du Golem. Il est parvenu à échapper à nos agents et à fuir la ville avec l'aide de nos ennemis. J'endosse l'entière responsabilité de cet échec. Je ne présente pas d'excuses, seulement un récit de la façon des événements tels qu'ils ont eu lieu.

Comme vous l'aviez prédit, nos agents ont trouvé le Golem à l'Altneuschul, conservé inactif et parfaitement intact dans les combles de la synagogue. Il est difficile de décrire ce qu'il est advenu ensuite avec certitude, mais les examens rétrospectifs de la scène indiquent que le Lieutenant Dunst s'est approché du Golem et a tenté d'ouvrir sa cavité thoracique avec la pointe de son couteau. À ce moment, il semble que le Golem se soit réactivé, ait saisi le bras du Lieutenant et l'ait tordu à l'envers, enfonçant le couteau dans son œil gauche et son cerveau. Les agents restants dans les combles ont réussi à faire feu 14 fois au total avant que le Golem les tue également. À l'exception du Lieutenant, la cause de la mort dans chaque cas a été un traumatisme contondant grave à la tête ou à la poitrine. Bien que choquante, une brutalité aussi excessive est tout ce que l'on peut attendre de la création d'un Judenmagier.

Après avoir assassiné nos agents dans la synagogue, le Golem a fui le bâtiment et commencé à se déplacer dans les rues de Prague, attaquant indifféremment les unités du Reich et le personnel qu'il rencontrait. Aucun modèle apparent n'a pu être dégagé de ses mouvements, et toutes les tentatives d'établir un cordon pour le contenir ont échoué, le Golem renversant tout obstacle sur son chemin. Il s'est déchaîné à travers la ville, presque entièrement hors de contrôle, pendant environ 17 heures avant qu'une équipe de Kriegsmagier5 de la Loge de Thulé intervienne pour le neutraliser. Malgré leurs prouesses en thaumaturgie de combat, les gens de Thulé ont été incapables de détruire le Golem ; néanmoins, ils sont parvenus à ralentir ses ravages à travers Prague. Au cours des trois heures suivantes, l'équipe de Thulé s'est courageusement battue avec le Golem sans parvenir à prendre le dessus, subissant des pertes conséquentes dans l'intervalle. Pendant ce temps, j'ai commencé à mobiliser toutes les unités de la Wehrmacht disponibles dans la zone, dont une colonne de canons antichars, en prévision d'un assaut final contre le Golem.

Mais avant que cet assaut ait pu être lancé, un groupe de commandos ennemis — supposément des Chevaliers du Temple — ont déboulé dans la ville et attaqué l'équipe de Thulé. Avec l'assistance des commandos, le Judenriese6 a massacré les thaumaturges de Thulé restants. Les récits des témoins survivants indiquent que, après avoir accompli sa boucherie, le Golem a conversé plusieurs minutes avec les commandos avant de fuir avec eux par une Voie. Des marques sous-jacentes dans l'aura locale confirment qu'une Voie a été ouverte, mais toutes les tentatives de la rouvrir ont échoué. Il est probable que les commandos aient détruit la Voie derrière eux pour entraver la poursuite.

À l'heure actuelle, l'emplacement du Golem et des commandos de Templiers est inconnu. Il est extrêmement probable que le Golem est maintenant entre les mains de nos ennemis. En raison de la portée et de l'intensité de ses actes à l'encontre du Reich au cours de son massacre à Prague, il est probable de le voir à nouveau agir contre nous dans le futur. De plus, en raison de la vitesse avec laquelle les Templiers se sont montrés capables de réagir à cet incident, il est raisonnable de penser que nos ennemis sont parvenus à compromettre nos communications ou notre structure de commandement. Si tel est le cas, vous êtes sûrement conscient des implications que cela aurait vis-à-vis de nos opérations.

Une fois encore, je vous présente toutes mes excuses pour avoir échoué à mettre en sécurité le Golem et la Clef, et j'assume toute la responsabilité de cet incident désastreux.

HH


De Josef Boller
À Konrad Weiss
Subject Analyse des Opérations des Commandos Ennemis

Directeur Weiss,

Au cours des 18 mois qui ont suivi l'Incident de Prague, les commandos ennemis ont été à l'origine de 23 actions en Europe continentale qui peuvent être avec certitude reliées au conflit occulte en cours plutôt qu'à l'effort de guerre conventionnel. L'efficacité de ces assauts est telle qu'il ne reste souvent que peu de données à analyser, mais d'après les informations existantes, j'ai été en mesure de tirer quelques conclusions :

  1. Les forces ennemies sont d'une grande diversité. En plus des Chevaliers du Temple, leurs commandos ont déjà inclus des agents du Service Occulte Britannique, des maîtres des runes de l'Ordre de l'Æsir, des antimaçons des Gormogons, des zélotes du Temple Éternel, et des janissaires de la Confrérie des Survivants Auspicieux. Cette liste est non-exhaustive.
    • C'est l'indication d'une vaste coalition au sein de la communauté occulte mondiale, qui cherche à s'opposer à nos opérations — ladite coalition est presque certainement de plus grande échelle que les puissances dressées contre nous dans la guerre conventionnelle.
    • La diversité grandissante des forces ennemies indique que cette coalition s'est rapidement élargie durant les 12 derniers mois (peut-être en réaction à Fall Weiss7).
    • La base de cette opposition provient certainement de la réticence d'avant-guerre face à nos travaux archéologiques, une réticence enflammée par l'ouverture des hostilités et l'expansion de la guerre conventionnelle.
  2. Dans 19 des actions analysées, l'apportation a été utilisée par les commandos ennemis pour débarquer. L'apportation ne semble jamais avoir été utilisée lors d'exfiltrations. Les commandos ennemis semblent parvenir à s'apporter sur de longues distances et avec un haut degré de précision ; seul 1 ennemi mort d'un échec d'apport a été documenté par nos forces.
    • La fréquence à laquelle les apports ont été utilisés suggère que la coalition ennemie possède une nouvelle méthode lui permettant de générer de grandes quantités d'orgone8 en des intervalles de temps relativement courts.
      • Cette conclusion se base sur une analyse comparative de nos propres capacités en apportation, qui, en dépit de l'abondance de sujets fournis par les camps de concentration, sont toujours extrêmement limitées par les difficultés logistiques inhérentes au sacrifice rituel de plusieurs douzaines de sujets en succession rapide.
        • Bien qu'il soit possible que nos ennemis se reposent sur une source d'orgone plus traditionnelle, comme des orgies de masse, il semble peu plausible qu'ils aient réussi à surmonter les problèmes logistiques qui en découlent. Par conséquent, il semble plus probable qu'ils aient découvert une nouvelle méthode de génération d'orgone.
    • D'après l'usage d'apports lors de l'Incident de Prague, il est probable mais non certain que cette méthode ait été développée par l'un des premiers membres de la coalition ennemie.
    • L'absence d'apports lors des tentatives d'exfiltration suggère que nos ennemis ne peuvent ou ne veulent pas utiliser cette méthode sur le terrain.
    • La précision des apports ennemies pourrait indiquer que les opérations commandos sont envoyées depuis une base en Europe continentale ; une distance réelle plus réduite entre les points de départ et d'arrivée permettrait de réduire les erreurs d'incertitude inhérentes à l'apportation.
      • C'est en grande partie une conjecture, mais il est possible que le CIETU9 soit un membre de la coalition ennemie, et que leur campus satellite à Zurich soit utilisé comme base de lancement pour les assauts commandos. Si et quand l'Opération Tannenbaum10 sera exécutée, je conseillerais fortement qu'un bataillon de la Waffen-SS soit déployé aux côtés de thaumaturges de la Société Thulé pour sécuriser le campus.
  3. Dans 14 des actions analysées, la présence d'un géant de pierre ou d'argile parmi les forces du commando a été rapportée. Les descriptions données par les survivants correspondent à l'apparence connue du Golem de Prague. Le golem aurait selon les témoignages un certain degré de pouvoir occulte, et plus particulièrement une forme de nécromancie offensive. Certains témoignages informels rapportent que le golem est capable de se rendre invisible ou imperceptible par l’œil humain.
    • Il est extrêmement probable que ce golem soit le Golem de Prague.
    • D'après son pouvoir occulte observé, qui est très étrange de la part d'un golem, il est probable que le Judenriese possède un puissant artefact qui soit la source de son pouvoir apparent. Le candidat le plus évident à ce titre est, bien sûr, la Septième Clef.
    • D'après leur usage répété du Judenriese en tant qu'agent lors des missions commandos à haut-risque, il est probable que nos ennemis ne soient pas au courant de la présence de la Clef au sein du Golem, de la fonction de la Clef, de sa valeur stratégique, ou de nos intentions vis-à-vis du Rite.
      • Il est improbable mais également possible que le Golem puisse ne pas contenir la Clef contrairement à ce que nous croyions.
      • En assumant que nos ennemis ne connaissent pas nos plan, il semble improbable qu'ils aient réussi à compromettre nos communications ou à infiltrer notre hiérarchie à quelque degré que ce soit, comme feu le Commandant Schmitz11 a pu le proposer.
        • L'arrivée à temps des Chevaliers du Temple durant l'Incident de Prague peut donc être attribué à une simple coïncidence ; étant donnée son importance culturelle et son utilité militaire, il n'est pas surprenant que nos ennemis aient aussi tenté de récupérer le Golem suite à l'établissement du Protectorat de Bohême. Leur succès peut être attribué à l'échec du Commandant Schmitz.
  4. Dans chaque action analysée, les commandos ennemis ont toujours semblé cibler un ou plusieurs artefacts occultes. 10 assauts ont visé les entrepôts d'Obskuracorps, 8 assauts ont visé des artefacts en transit, et 4 assauts ont intercepté nos agents en pleine acquisition ; 1 assaut est parvenu à sécuriser l'artefact ciblé avant l'arrivée de nos agents, qui ont rencontré le commando ennemi durant son exfiltration.
    • Il est probable que nos ennemis aient effectué d'autres opérations de récupération avec succès sans avoir été détectés par nos forces. Il est difficile de deviner combien d'opérations de ce genre ont pu être menées.
    • Étant donnée leur capacité à localiser les entrepôts et les convois d'Obskuracorps, il apparaît que nos ennemis maintiennent un réseau étendu d'informateurs à travers le continent — sans doute formé des partisans locaux et d'autres criminels. Des actions supplémentaires doivent être entreprises afin de déguiser ou de dissimuler les installations et les forces d'Obskuracorps.
    • Que l'ennemi se concentre sur l'acquisition d'artefacts corrobore l'assomption précédente selon laquelle ils considèrent le conflit occulte actuel comme la suite logique de la compétition archéologique d'avant-guerre, et tend à appuyer l'hypothèse selon laquelle ils ne sont pas au courant de nos plans concernant le Rite.

J'espère sincèrement que vous trouverez cette analyse utile.

HH


De Richard Wege
À Konrad Weiss
Sujet Exploration des catacombes parisiennes

Directeur Weiss,

Mon équipe vient de terminer l'exploration des catacombes de Paris que vous aviez commandé. La structure est très vaste et, en grande partie, inintéressante. Une équipe de chercheurs en anthropologie pourrait trouver de l'intérêt à étudier l'infinité d'ossements qui remplissent les cryptes, mais notre seul découverte notable au sein de la structure principale des catacombes a été un nombre significatif de Voies émettant un taux inhabituellement haut d'orgone. S'il était possible de détacher de nouveaux éléments du front grec que vient d'ouvrir Mussolini, je recommanderais de mener une exploration et une étude plus approfondie de ces Voies — elles pourraient avoir une importance stratégique significative si elles s'avéraient connectées à un nexus.

Cependant, la découverte la plus importante faite par mon équipe est celle d'une chambre enterrée juste en-dessous des plus bas niveaux des catacombes. L'architecture de cette chambre est significativement différente de celle des structures qui la surplombent, et j'estime qu'elle doit être antérieure de plusieurs siècles aux catacombes. Les murs y sont couverts d'inscriptions en runes qui ne me sont pas familières. Une copie de ces inscriptions a été inclue dans ce rapport.12 Peut-être est-ce que vos scribes auront plus de succès dans leur traduction ?

Bien que potentiellement intrigantes, ces inscriptions sont triviales en comparaison à ce que la chambre recelait d'autre. Situé sur une estrade près du centre de la chambre, à demi enterré sous les décombres, se trouvait un automate humanoïde fabriqué en laiton et en bronze. Bien que légèrement endommagé par l'écroulement partiel de la chambre, et clairement inactif depuis des siècles, sa machinerie à engrenages avancée semble toujours être fonctionnelle.

D'après les inscriptions runiques sur les murs, l'âge apparent de la chambre, et la complexité des mécanismes internes de l'automate, il me semble clair que cette construction est d'origine germanique, et remonte probablement à l'époque de Clovis le Franc — et fut peut-être construite avec l'aide de la race naine aujourd'hui éteinte.

Mon équipe travaille actuellement à l'excavation de l'automate afin qu'il puisse être envoyé en Allemagne pour être réparé et étudié plus en profondeur. Lorsqu'il sera en transit, je vous réécrirai pour vous en informer.

HH


De Konrad Weiss
À Werner Schuhmann
Sujet Nouvelle Ressource d'Expérience

Herr Schuhmann,

Bien que je sois entièrement d'accord avec votre théorie sur l'utilisation du Judenriese comme canalisateur valable pour Tyrfing, il continue à échapper à nos efforts de capture. Néanmoins, j'ai récemment acquis un nouvel élément que je pense pouvoir nous permettre de poursuivre notre expérience avec l'épée malgré tout.

L'une de mes équipes de recherche en France a récemment exhumé les restes d'une antique structure germanique enterrée sous les catacombes de la ville de Paris. Dans la pièce se trouvait un automate d'horlogerie de facture Aryenne-Naine, endommagé mais encore fonctionnel. Je l'ai fait récupérer et apporter en Allemagne, où les meilleurs ingénieurs du Reich ont travaillé pour le réparer et l'équiper d'un dispositif de contrôle. Il est maintenant à nouveau actif pour la première fois depuis des siècles, et obéit entièrement à mes ordres. Je l'envoie au Complexe 12 demain.

J'ose espérer que vous trouverez cet automate utile dans votre expérience avec Tyrfing. Je pense qu'il s'avèrera même plus utile encore que l'insaisissable Judenriese l'aurait été — il pourrait y avoir une forme de compatibilité favorable entre l'automate et l'épée en raison de leurs origines germaniques communes.

J'attends avec empressement de connaître le résultat de vos recherches.

HH


De Konrad Weiss
À Heinrich Himmler
Sujet Alternative à la Capture du Golem

Reichsführer13,

J'écris pour vous informer du dernier échec à capturer le Golem. Les détails ne sont que de peu d'intérêt, mais il suffit de dire que l'équipe de récupération que nous avions envoyée pour tendre une embuscade au Judenriese à Istanbul a été massacrée jusqu'au dernier homme. J'ai déjà ordonné qu'ils soient enterrés avec tous les honneurs militaires. Des funérailles à cercueil fermé, bien entendu.

Je ne pense pas que poursuivre sur cette voie puisse porter ses fruits. Dans tous les combats que nous avons engagés avec le Judenriese, son pouvoir de destruction absolu est devenu douloureusement évident. Il s'agit d'une arme malhabile et crue créée par la vermine pour frapper les forts, mais il est brutalement efficace à remplir cette fonction. Il nous faudrait au moins un bataillon entier renforcé par notre meilleur Kriegsmagier pour le désactiver. Une telle force ne pourrait être mise à l'œuvre que si nous pouvions localiser et prendre le contrôle des bases d'opération de la coalition ennemie, et avec l'ouverture d'un nouveau front en Russie le mois passé, il semble improbable que l'Opération Seelöwe14 ou l'Opération Tannenbaum soit menée dans un futur proche. À moins que nos ennemis aient opéré depuis Moscou depuis le début, je doute que nous récupérions le Golem de sitôt.

À la place, je propose que nous réinvestissions nos efforts dans le développement d'un remplacement pour la Clef manquante. Si un Judenmagier comme Salomon a pu créer les Clefs au départ, il devrait être un jeu d'enfant de les répliquer et même les améliorer avec nos moyens scientifiques supérieurs. Et quoi de mieux pour prouver la supériorité de la race germanique que prendre les magies inférieures de la vermine superstitieuse et les raffiner par la science aryenne ?

J'ai étudié les Clefs déjà en notre possession, ainsi que tous les rapports disponibles traitant des capacités dont a fait preuve le Judenriese, et j'ai maintenant une théorie sur la nature de la Clef finale. En raison des capacités d'invocation avancées du Golem et de sa capacité à lier les ombres et les esprits, je pense que la Clef qu'il contient est un puissant conducteur nécromantique. Cette théorie est cohérente avec la nature des autres Clefs, qui ont été des talismans variés ayant servi à invoquer et lier des démons, anges, djinn et autres entités occultes. Utilisées en conjonction avec le Rite, elles peuvent même être utilisées pour invoquer et lier un dieu.

Avec votre permission, je vais chercher à créer une nouvelle Clef pour remplacer la septième manquante. Nous avons amassé l'une des plus grandes collections d'artefacts de l'histoire. L'un d'eux pourra sûrement servir de base pour notre ersatz de Clef.

HH


De Heinrich Himmler
À Konrad Weiss
Sujet Avancement dans le Rite ?

Kord,

Je sais que je n'ai pas besoin de vous rappeler l'importance de votre travail sur le Rite. Néanmoins, au vu des développements récents dans la guerre conventionnelle et de l'échec de l'Assaut des Portlands15, je pense qu'il est important d'insister sur l'urgence de sa mise en œuvre. Je comprends que nous sommes prêts à former le démiurge, mais quels progrès ont été faits vis-à-vis des Clefs ? Et quid de la sécurité ? Avons-nous avancé dans le déchiffrage des plans de l'arme ?

Le Führer ne croit pas que nous aurons besoin du Rite. Il me dit que la supériorité naturelle de la race aryenne nous permettra d'écraser nos ennemis, aussi nombreux soient-ils. Mais j'ai vu les rapports stratégiques. Si le mur de l'Atlantique tombe, cette guerre ne s'achèvera pas en notre faveur. Si nous voulons assurer un futur au peuple allemand, nous devons avoir le Rite.

HH


De Konrad Weiss
À Heinrich Himmler
Sujet Implémentation Correcte du Rituel

Reichsführer,

Avec les défaites récentes du front de l'Est, vous serez heureux d'apprendre que j'ai, pour une fois, de réellement bonnes nouvelles. Nos efforts pour remplacer les Clefs de Salomon avec des artefacts aryens de notre facture a enfin porté ses fruits.

Au début, nous avons concentré nos efforts sur la simple production d'un ersatz de Clef pour remplacer la septième manquante. Néanmoins, nous avons été incapables de faire reconnaître cette copie par les autres Clefs ; je pense maintenant que les Clefs sont liées d'une quelconque manière à la Loi de la Contagion, rendant le remplacement de la clef individuelle impossible. Bien que ceci puisse être une mesure de sécurité intentionnellement mise en place par Salomon, je trouve bien plus probable qu'il s'agisse du résultat d'un concours de circonstances. Quoi qu'il en soit, cet inconvénient nous a forcés à adopter une nouvelle approche.

En me basant sur le fonctionnement des Clefs originales, j'ai commencé à concevoir un tout nouvel ensemble de Clefs avec lesquelles accomplir le Rite. Elles sont 9 au total, et chacune est conçue pour exercer son contrôle sur une sorte différente d'entité occulte. Une fois construite et combinées par le Rite, elles devraient être capables de remplir la même fonction que les Clefs de Salomon originelles — pliant le nouveau démiurge à notre volonté.

La première de ces 9 Clefs Aryennes a déjà été achevée ; il s'agit de la Clef ersatz dont nous voulions d'abord nous servir pour remplacer la Septième Clef de Salomon, et sa fonctionnalité est identique : en l'utilisant, on peut invoquer et commander aux esprits des morts, soient-ils humains ou animaux. J'ai déjà chargé l'équipe de recherche d'entamer le travail sur la seconde Clef, qui aura le pouvoir sur les Asuras et autres démons. Les achever toutes prendra du temps, mais je prévois que nous aurons achevé la construction des Clefs Aryennes à la même période de l'année prochaine. Après cela, il sera trivial d'ajuster le Rite pour les y inclure. Elles devraient finalement être capables d'achever notre apothéose sur les races inférieures et de mettre fin à ceci et à tous les autres conflits. Réellement, notre futur sera glorieux.

Pour ce qui est de l'arme… mes savants sont enfin parvenus à déchiffrer le code utilisé par les Sans-Dieu16. Bien que je ne pense pas que cela se révélera nécessaire, j'ai déjà dépêché un coursier spécial vers votre bureau avec les plans. Si nous venions à en avoir besoin, ils pourront toujours nous servir de réserve de secours.

HH



Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License