Regardez tout ce que je trame…
notation: +10+x
173blink.gif

De : Lisle Naismith [pcs.noitadnuof|htimsianl#pcs.noitadnuof|htimsianl]
À : Conseil de Supervision
Objet : Isaiah Henderson

Mon collègue (et ami) le Dr Henderson a été exposé à un danger-info de type FAFNIR sur le Site-59. Les effets seront en sommeil pendant les prochaines 72 heures, mais leur gravité garantit son exécution avant l’évènement "état de rage". Au lieu de la procédure standard, il a demandé à être tué par SCP-173.

Considérez ceci comme ma demande d’autorisation. Je peux dire avec certitude qu’il a toujours eu une fascination très prononcée pour SCP-173.

- Dr Naismith

Permission accordée. C’est une requête inhabituelle mais après 37 ans de loyaux services, ce n’est que justice. Prenez au moins trois Classes-D avec vous afin de maintenir la ligne de vue, à l’intérieur ou à l’extérieur, comme bon vous semble.

Merci de comprendre que le Conseil de Supervision vous tiendra personnellement responsable de toute brèche de confinement qui pourrait résulter de ceci. - O5-11

Juste à l’extérieur de la cloison de SCP-173, le Dr Henderson tenait une boîte en carton dans ses mains moites.

"Tu es sûr que tu es prêt ?" demanda le Dr Naismith.

"Non," répondit Henderson avec un gloussement. "Mais personne n'est près pour ce genre de choses. Comme quand j’allais chez le dentiste quand j’étais gosse. Ma mère avait un proverbe pour ça."

"Qu’est-ce que c’était ?"

"Elle me disait que je devais laisser mon cerveau s’inquiéter, pendant que mes pieds faisaient complètement autre chose."

Naismith sourit. "On dirait du courage en somme."

Les quatre Classes-D derrière Naismith levèrent les yeux au ciel.

"Juste une question," demanda Naismith, montrant la boite en carton. "Pourquoi ça ?"

"C’est quelque chose que je me suis toujours demandé, Lisle. La réponse semble évidente, mais les scientifiques n’étudient pas les évidences."

Le cinquième Classe-D, D-42749 près d’Henderson, réprima de justesse un "Ça fait 15 minutes, connasse, laisse-le juste rentrer ou épouse-le !"

Naismith donna une petite tape amicale sur l’épaule d’Henderson. "Bon vent Isaiah."

"Toi aussi. Maintenant, si tu veux bien…"

Naismith enclencha un interrupteur sur le côté de la pièce. "Ouverture de la cloison. Maintenez un contact visuel avec l’objet en toutes circonstances." Une alarme retentit et les mécanismes de verrouillage de la cloison cliquetèrent et vrombirent.

"Il était temps, putain" dit D-42749.


Une fois que la porte fut verrouillée derrière eux, D-42749 et le Dr Henderson se retrouvèrent face à face avec ce bon vieux dieu de la destruction en barres d’armatures et en béton en personne. Du fait d’une opération de nettoyage récente, le sol était miraculeusement blanc, pour changer.

Le Dr Henderson soupira et resserra sa prise sur la boite. "Excusez-moi 42749, pourriez-vous me faire une petite faveur ?"

D-42749 grogna.

"Fermez les yeux. Laissez vos paupières se reposer."

"Le Dr Naismith a dit de—"

"Une seule personne doit le faire et je suis un vétéran des concours professionnels de duel de regards. Ils sont fermés ?"

"Ouais."

Prenant une grande inspiration, Henderson décida d’en finir. Il cligna des yeux…

… juste après avoir renversé une boîte de vieilles peaux de bananes aux pieds de 173.

CLANG!

En une fraction de seconde, les yeux d’Henderson s’ouvrirent, et SCP-173 était face contre sol de l’autre côté de la pièce. D-42749 laissa échapper un cri. Il n’arrêta jamais de crier.

"Maintenant je peux mourir en paix," déclara Henderson, fermant les yeux.

La dernière chose qu’il ressentit fut un bloc de béton le giflant 27 fois de suite.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License