Nouveaux Cultivars
notation: +4+x

"J'ai fait pousser un cultivar de céleri qui a le goût de fromage."

Overgang Dood et Mélanome-sur-le-cul-de-l'existence ("Troudballe" pour les intimes) observaient l'assiette que Joey Talmin leur tendait. Puis ils se regardèrent d'un air narquois (Overgang, bien sûr, à travers ses lunettes de soleil de marque), puis ils regardèrent le visage souriant de Joey, puis l'assiette. Overgang posa la question dont ils voulaient tous deux la réponse.

"Pourquoi ?"

"Je pense que vous ne m'avez pas entendu, j'ai dit que j'avais fait pousser -"

"Un cultivar de céleri qui a le goût de fromage, oui. Pourquoi ?"

"Et bien, je faisais un sandwich, hein, et vous savez comment je suis question sandwichs, trois étages, carrés de Colby, tranches de jambon, pain blanc sans gluten, à cause des allergies, hein ?"

"Ouais."

"Ouais, donc je vais dans la cuisine, et tout ce qu'on a est du cheddar râpé, parce que Molly - vous savez que je vis avec Molly maintenant, hein - Molly s'est levée en plein milieu de la nuit et a mangé tout le fichu bloc de fromage brut, même si c'était mon fromage, et elle sait comment je suis avec mes sandwichs, donc j'étais un peu énervé, vous voyez ?"

"T'en as fait tout un fromage, même."

Overgang checka avec Troudballe, Joey s'arrêtant à peine pour comprendre la blague.

"Ouais, tout un fromage, super. Bref, je suis assis là, et mon pain est encore en train de griller, parce que vous savez que j'aime bien le toaster un peu, pour le rendre un peu croustillant, hein, et je regarde dans le frigo et tout ce qu'on a est du cheddar râpé. Du coup je pense, ok, bon sang, le pain est déjà dans le grille-pain, donc je pose le cheddar pour préparer le sandwich. Alors je sors le jambon, hein, et vous savez qu'on l'achète à l'os, parce que c'est vraiment pas cher comme ça, hein ?"

"Ouais."

"Ouais. Donc, je suis assis là, et je sors un couteau, et je me prépare à couper le jambon, parce que je coupe le fromage d'abord, d'habitude, mais comme je l'ai dit, le fromage est déjà râpé. Donc je vais couper le jambon et alors je réalise que du jambon en tranche va seulement avec du fromage en tranche, alors avec du fromage râpé il FAUT du jambon râpé, donc je me dis que ça ira pas du tout comme ça. Alors je regarde mon toast, et il me reste environ une demi-minute avant qu'il soit fini, et vous savez qu'il faut que je mette tout dessus juste après qu'il soit sorti du grille-pain, hein, pour que le fromage fonde et tout, parce que sinon c'est foutu. Alors, réflexion rapide, je sors la râpe. Et je me dis, merde, on peut surement râper du jambon, pas vrai ?"

"Bah ouais ?"

"Bah non. En fait, le jambon à l'os est vraiment fibreux, hein, donc si tu le fais pas avec une machine ou autre, ça s'accroche et c'est vraiment pourri. Si tu le fais pas correctement, c'est un peu comme si tu frottais la râpe contre de l'écorce, hein, des bouts se détachent, mais c'est pas vraiment des copeaux de bois si vous voyez ce que je veux dire. Alors, mon toast saute, et je mets les morceaux de jambon et de fromage dans mon sandwich et c'était pas super bon, mais ça allait."

Il y eut un moment de silence, brisé par Troudballe.

"Et… Le fromage au céleri ?"

"Oh ! C'est vrai. Alors, je suis en train de manger mon sandwich, et je pense, alors, la raison pour laquelle on peut pas râper du jambon à l'os avec une râpe, c'est parce que c'est fibreux, hein, mais mon fromage était déjà râpé, donc je me demande "Et si le fromage était fibreux ?", et j'y réfléchis un moment, et je me dis, mince, quelque chose à essayer, je suppose. Alors voilà. Fromage-céleri. Froméleri."

Joey proposa encore l'assiette, souriant jusqu'aux oreilles. Overgang continua à le questionner.

"Pourquoi du céleri, et pas, genre, des carottes au fromage ou autre ?"

"Et bien, Molly faisait pousser du céleri dans le jardin, alors juste parce que c'était pratique, je suppose."

"Et est-ce que Molly sait que t'es en train d'expérimenter avec le génome de son céleri ?"

"Il… Se peut que je n'ai pas encore eu l'occasion de lui dire."

Troudballe secoua sa tête en désapprobation.

"Tu devrais probablement trouver une occasion, Joey. Bon. Froméleri. Goûtons ça."

Overgang s'approcha avec précaution du plat, choisissant un morceau et l'examinant. Ça ressemblait à du céleri. Il le brisa avec ses doigts, produisant un crunch caractéristique. Ça sonnait comme du céleri. Puis il lécha les moitiés, et sa langue sentit le riche goût du cheddar. Il les plaça sur sa langue et savoura la confusion de son palais, puis commença à mâcher. Crunch, crunch, crunch. C'était fibreux et croustillant, et pourtant, du FROMAGE.

"Joey, c'est juste bizarre, mec."

Troudballe contra.

"J'sais pas, je pourrais m'y habituer."

"Pourrais en mettre sur des crackers, je suppose."

"Pourrais en mettre sur les pizzas à la place du fromage."

"Oh mec, ce serait… Bizarre. Qu'est-ce qui collerait les autres trucs ensemble, alors ?"

"La sauce est collante, 'spèce d'imbécile."

"Ouais, ouais. Lasagnes ?"

"Lasagnes croustillantes ! Cheeseburgers croustillants !"

"Cheesecakes croustillants !"

"Uuuuh."

"J'en mangerais."

"J'en mangerais aussi."

Ils se tournèrent tous deux vers Joey, s'exprimants à l'unisson.

"C'est très cool."

"Alors, vous ne vous sentez pas, genre, malades ou quoi ? Ou shootés ?"

"Nan, pourquoi est-ce qu'on…"

Overgang cracha sa bouchée de Froméleri.

"T'étais en train de nous utiliser en tant que putain de COBAYES ?"

Joey éclata de rire.

"Je déconne, c'est bon. Le truc, c'est que ça m'a fait réfléchir, hein, qu'en est-il des autres aliments ? Nous nous appelons des artistes, mais honnêtement, je suis un chef assez merdique. Tout ce que je mange sont des sandwichs au jambon et au fromage."

Troudballe répliqua.

"Hey, j'ai travaillé dans une pizzeria pendant un an."

"C'est en groupe, ça ne compte pas."

"Ta gueule."

"En tout cas, c'est pas ce que je veux dire. Tout ce que j'ai fait dans le passé est de l'art visuel, hein ? Comme de la peinture, ou de la sculpture, ou ce truc en 93."

"Oh mec, j'ai adoré le truc en 93 !"

"Alors ouais, tout le monde a aimé le truc de 93, c'était quelque chose qui vous le faisait aimer."

"Ah. Oui."

"C'est pas ce que je veux dire, les mecs. Le truc, c'est que je suis resté au plaisir des yeux depuis bien trop longtemps, et je peux pas me rappeler d'un seul mec qui fait juste de la nourriture bizarre."

"Eddins en a fait, je pense."

"Qui ?"

"Eddins ? Le type avec les cheveux bouclés ? Allez, tout le monde connait Eddins."

"Oh, le Type aux Cheveux Bouclés, c'est vrai. Jamais parlé, j'arrête pas de le voir un peu partout."

"Ouais, Eddins a déconné avec de la nourriture pendant un moment. Pas fait grand-chose avec par contre, de ce que je me souviens. Il a arrêté après ces putain de tomates."

"Voilà, c'est l'idée, hein, la nourriture est comme une performance d'art. Tu en fais, tu en donnes à quelqu'un, et il en mange. C'est vraiment intime, hein ? Et tu peux pas faire exactement le même plat deux fois de la même manière, donc c'est vraiment unique, tu peux pas copier un plat comme tu peux copier un jeu ou quoi."

Overgang, l'un des rares artistes codeurs professionels, fronça les sourcils.

"Hey, Joey, c'est… Ben, ouais. C'est plutôt vrai."

"No offense, mec."

"Hey, t'as raison."

"Je pense que je vais faire des trucs avec de la nourriture pour la prochaine exposition. M'étendre un peu, élargir des horizons et d'autres choses. Il suffit de se balader avec un plateau de bonbons trippants et d'appéritifs et de trucs."

"Ça a l'air ingénieux. Tu réalises quand même que c'est vendredi, hein ?"

"Attends, c'est ce vendredi ?"

"Ouais."

"On est quel jour ?"

"Mardi."

"Merde. Attendez, vous faites quoi les gars cette fois ?"

"J'ai mon mod pour Half-Life, tu sais, celui qui met les membres de ta famille dans le jeu."

"Ah, ouais. Troudballe ?"

"Hm, j'ai rien pour le moment. Je bosse encore sur ce truc avec Hiro P."

"Ah, cool. Dis, toi et Hiro. Est-ce qu'il y a eu… Tu sais ?"

"Quoi ?"

"Joey essaye de demander poliment si vous avez déjà baisé."

"Qu'est-ce que vous racontez ? Hiro est gay."

Overgang et Joey se regardèrent, puis tournèrent leurs regards vers Troudballe.

"Sérieusement ?"

"Ouais. Ça vous pose un putain de problème ?"

"Non, non, juste… Je m'attendais pas à ça, je suppose."

"Et bien, ouais. En fait, on prévoit quelque chose avec lui et son petit ami la semaine prochaine aux docks. Ça sera surement fun, vous pouvez venir si vous voulez."

"Nan, je passe."

"Je pense que moi ça va."

"Comme vous voulez."

Troudballe se leva, tirant trois joints de la poche arrière de son jean. Elle les alluma un par un.

"Tu sais qu'on fume pas, hein ?"

"Je sais."

Troudballe porta les trois joints à sa bouche et sortit sur le patio.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License