Nouveau Gamin Au Bloc
rating: +3+x

Un jour, Jacob réalisa que la Fondation était l'endroit où il devait être. C'était le jour où la jolie fille du Fan Club d'Alto Clef de son lycée était morte dans ses bras, lui disant à quel point ses boucles noir corbeau étaient magnifiques, encadrant son visage parfaitement symétrique. Jacob avait souri, dévoilant deux rangées de dents parfaites, et s'était senti particulièrement fier de ces longues boucles noir corbeau. Ça lui avait pris des heures devant le miroir pour en faire des cheveux convaincants.

Quand elle mourut, Jacob hurla d'horreur, de douleur et de chagrin et jura de se venger des serviteurs robotiques de l'Église du Dieu Brisé qui l'avaient tuée. Canalisant la pleine puissance de son pouvoir incroyable sur la végétation, Jacob recouvrit son école d'un tapis de lierre et leur ordonna de se resserrer, détruisant le bâtiment et tous les cultistes cybernétiques à l'intérieur, n'épargnant que la jolie fille.

Son corps fut élevé au-dessus des ruines sur une tonnelle de lierre éclatante de fleurs qui l'amena jusqu'à Jacob. En revoyant le corps, il opta pour faire quelques améliorations cosmétiques mineures pour honorer sa mémoire.

Avec tout ce qui avait jamais compté pour lui gisant en morceaux autour de lui, Jake Fils-de-Gaïa commença son voyage jusqu'au Site 19, où il savait qu'il pourrait trouver des gens capables de l'aider dans sa vendetta contre cet immonde Dieu Brisé.

Oh, et ses parents étaient probablement morts aussi.


Au portail du Site 19, Jacob rencontra un homme en forme de chien.

“Bonjour,” dit le Dr Crow. “J'ai vu que vous veniez. Bienvenue au Site 19.”

Jacob regarda le bâtiment de verre et de marbre qui s'élevait devant lui. Il avait vingt-neuf étages, juste comme il l'avait imaginé, surmonté de trois immenses lettres, de peut-être 9,144 mètres de haut. C'était le paradis. Dès qu'il parvint à contenir son excitation, Jacob se lança dans sa présentation.

“Je suis Jake Fils-de-Gaïa. De sinistres serviteurs cybernétiques de l'Église du Dieu Brisé ont tué ma famille et mon seul véritable amour, bien que j'aie été capable de les surpasser au combat avec l'aide de mes frères, les arbres et les lianes. Mais les cultistes que j'ai détruits n'étaient qu'un fragment de la puissance de l'immonde Dieu Brisé. Seule la Fondation SCP sait où je peux trouver le reste du Dieu Brisé contre-nature pour le détruire. J'ai juré sur les cadavres de ma famille de venger leur perte, alors je suis venu ici.”

Kain gloussa. “Vous conviendrez parfaitement, Jake Fils-de-Gaïa. Je suis le Dr Kain Pathos Crow. Heureux de vous rencontrer.” Ils se serrèrent la main.

“Est-ce que je peux aussi être un docteur aussi ? J'ai tellement entendu parler de vous. Je veux une Egg Mobile aussi, mais il pourrait se soigner lui-même s'il était endommagé à cause des plantes et lianes vivantes.”

“Ah, je ne pense pas. Contrôler les plantes, ça sonne affreusement anormal. C'est le genre de choses qu'on doit tester pour s'assurer que le reste du monde n'en sait rien. Je pense que vous seriez un meilleur SCP que membre du Staff.”

“Et puis Clef et Bright et Gerald ? Ils sont anormaux aussi.”

Le Dr Crow secoua la tête. “Ils font ça depuis beaucoup plus longtemps que toi, Jake. Ils ont toujours été du Staff. Il n'y jamais eu un moment où ils n'ont pas été du Staff. On ne peut pas juste en faire des SCP maintenant. Ne t'inquiète pas. Être un SCP, c'est très drôle aussi. Viens, entrons.”

Jake Fils-de-Gaïa le Dr Kain Pathos Crow arrivèrent face au haut portail du Site 19. Le Dr Crow s'arrêta. “Tu vas devoir le faire pour moi,” dit-il. “Je n'ai pas de mains. Je suis un chien.”


Le troisième étage s'étendait devant Jacob en une longue galerie de merveilles menant à la pièce où il devrait rester. Il serait SCP-422, parce que le 22 avril était le Jour de la Terre. Classe Keter, bien entendu.

Le Dr Crow le mena le long du couloir, lui indiquant les SCP les plus dignes d'intérêt, comme SCP-307, le lierre carnivore (Kondraki en avait cinq plants dans la salle d'attente de son bureau. Ils demandaient une secrétaire par semaine). Jacob s'avança, se calquant sur le rythme du Dr Crow, et—


Jacob ouvrit les yeux. Il était dans une pièce crasseuse au murs maculés qui avaient peut-être un jour été blancs. Dans un coin de la pièce, de petits points lumineux nageaient dans un aquarium. Une épaisse fenêtre de plexiglas donnait sur une étendue désertique et grise traversée d'éparses routes craquelées. Un homme âgé était assis sur une chaise de bois à un bureau en face de lui, et ses yeux s'habituèrent peu à peu à la lumière.

“Bonjour,” dit SCP-343. “J'ai vu que vous veniez. Bienvenue au Site 19.”

Jacob regarda autour de lui. La cellule dans laquelle il se trouvait ne ressemblait en aucun point au monde merveilleux qui serait sa nouvelle maison. Qu'est-ce que ça voulait dire ? “Ce n'est pas le Site 19,” dit-il. “Et moi, Jake Fils-de-Gaïa, vous demande de m'y ramener immédiatement !” Jacob ordonna aux lianes de pousser des murs adjacents pour piéger son ennemi.

Mais aucune liane n'émergea. L'homme secoua la tête et dit : “Rien de tout cela. Tu es Jacob Glaser, et tu joues au demi-dieu. Dans ma chambre, je veux que les choses soient ce qu'elles sont réellement.”

“Qui êtes-vous ? Pourquoi faites-vous ça ?”

“Ces derniers temps, je suis SCP-343. Je t'ai amené ici pour te mettre en garde et te dire ce que le Dr Carrow — Kain — ne dira pas. Je parierais que tu as l'habitude que les choses se passent comme tu veux, pas vrai ? Et combien de temps cela fait-il que tu n'as pas eu tes vrais cheveux sur la tête, au lieu de cette tignasse noire ? Le contrôle des plantes aussi. Je suppose que tu es littéralement un type vert, dans ce cas.

“Ici, il y a beaucoup de gens comme toi. Le personnel, les objets SCP majeurs, ils peuvent tous faire ce qu tu fais. Ils ont l'habitude que les choses se passent comme ils le veulent, exactement comme toi. Si ça ne se passe pas bien entre toi et eux, tu pourrais te retrouver en danger. Je peux garder un œil sur toi, mais —”

“De quoi parlez-vous ? Le personnel est comme moi. C'est l'endroit le plus sûr du monde, parce que la devise de la Fondation est ‘Sécuriser Contenir Protéger’, et pas ‘Détruire Détruire Détruire’.”

SCP-343 soupira. “Eh bien, nous verrons. Malheureusement, tu pourrais bien convenir parfaitement. Ce qui est l'autre chose dont je voulais te parler. Il faut que tu arrêtes de tuer des gens. Ta famille, ton école… je sais que tu ne t'en rends pas compte, mais tu dois comprendre comment traiter les gens autour de toi.”

Une poussée d'indignation et de timidité ? monta en Jake. “Je sauve des gens ! C'est ce que je fais. Des maléfiques serviteurs du Dieu Brisé, les mêmes qui ont tué tous ceux que j'aime.”

“Jacob, ils sont morts pour te donner un passé tragique. D'où penses-tu que ces pauvres cyborgs viennent ? Autour de toi, tout chacun n'est qu'un mannequin, un accessoire, un décor. Mais laisse-les tranquilles et ils seront aussi réels que tu l'es.”

“Ce n'est pas vrai. Je veux seulement éviter que qui que ce soit d'autre traverse les mêmes souffrances que moi.”

“Qui que ce soit d'autre ! Laisse-moi te dire quelque chose, Jacob. Oh, tu auras plus de chance de pouvoir sauver les gens des cultistes ici. Mais ces cultistes seront bien malheureux quand ils seront à proximité quand toi et tes amis déciderez de vous amuser un coup. Tu seras juste un autre 076, un autre Kondraki.” SCP-343 se leva de sa chaise, un air de dégoût sur le visage. Il n'était pas plus un homme que Kain n'était un chien.

“Tu n'as jamais rien vu d'autre que des silhouettes de carton,” continua-t-il. “Mais tu as rencontré Kain, tu m'as rencontré, et tu en rencontreras d'autres. Tu t'amuseras, et des gens mourront en entrant dans l'histoire de ta vie. Nous sommes tous les mêmes.

“Va, Jacob Glaser. Va et joue Jake Fils-de-Gaïa. Meurs en solipsiste.”


— et il continua à descendre le couloir vers l'ascenseur qui menait à l'étage supérieur en tremblant.

Quand il atteignit la salle, Kain s'arrêta. “Nous y voilà. La chambre est équipée des commodités classiques. Enfin, sans l'armoire à vin, vu que tu n'as pas 21 ans. Si tu veux quoi que ce soit d'autre, n'hésite pas à l'ajouter à tes procédures de confinement. C'est bien de t'avoir parmi nous, Jake.” Le Dr Crow aboya une fois, et l'egg mobile déboula dans le couloir, transportant une créature disgracieuse qui adressa à Jacob un regard triste de ses yeux tristes. Le Dr Crow repartit, et Jacob entra dans la chambre de confinement avant de sceller à nouveau la porte.

Au plus profond de ses rêves, les mots de SCP-343 le hantèrent. Pouvait-il se fier à l'opulence qui l'entourait ? Jacob se concentra, et pendant une seconde la salle devint une petite cellule déserte meublée d'une paillasse, une chaise et une table, mais c'était trop et Jacob retomba en arrière sur son matelas rembourré et laissa le dispositif sonore le bercer, plongeant peu à peu dans le sommeil.


Incident 422-01 : Le 31/10/██, alors qu'ils transportaient des objets associés à l'Église du Dieu Brisé jusqu'à la cellule de confinement de SCP-422, D-2663 et D-7529 furent entendus déclarant que “Ce serait parfaitement sûr de laisser ces artefacts du Dieu Brisé dans la salle des serveurs pendant qu'on va se chercher une pizza, pas vrai D-2663 ?”, et “Absolument !”. Entendant ces mots, SCP-422 utilisa des graines de citrouille qu'il avait conservées depuis Thanksgiving pour briser la porte de sa cellule et tenta de s'emparer des artéfacts de l'Église. Néanmoins, le Dr Bright se trouvait également dans le hall et ordonna aux membres du personnel de Classe D d'arrêter SCP-422.

Au cours de la lutte qui suivit, le Dr Bright et D-2663 furent blessés. Le Dr Bright se transféra alors dans D-7529 et appela des renforts de sécurité en se lançant à la poursuite de SCP-422. SCP-422 invoqua des lianes pour entraver les agents et s'approcha de l'entrée du Site 19, Bright toujours à sa poursuite. Il lança les graines de citrouille restantes derrière lui, et en quelques secondes le couloir fut obstrué par un mur de citrouilles.

Alors que SCP-422 fuyait le site, le Dr Bright est observé détruisant lentement la muraille des citrouilles et les poussant vers l'extérieur. Les enregistrements des dispositifs de sécurité montrent Bright attachant approximativement huit (8) citrouilles ensemble par leurs vrilles pour former une figure grossièrement humanoïde. Il retira ensuite SCP-963 et le lâcha sur les citrouilles assemblées. La masse s'anima et un visage la citrouille de tête se creusa automatiquement en citrouille d'Halloween. Le Dr Bright courut ensuite après SCP-422 dans son nouveau corps.

En voyant le Dr Bright se rapprocher, SCP-422 tenta d'utiliser ses pouvoirs, mais ne parvint qu'à faire encore grandir celui-ci. SCP-422 fut recapturé et ramené à sa chambre de confinement. Le Dr Bright accepta de retourner dans un corps humain après qu'on lui ait fait remarquer que les citrouilles étaient trop grandes pour manger les pizzas de SCP-458.

Jake Fils-de-Gaïa est un SCP très dangereux. Nous avons de la chance qu'il ait été mû par une envie d'empêcher une mauvaise manipulation des objets de l'Église du Dieu Brisé. Qui sait quelles horreurs de la forge du Dieu Brisé auraient été relâchées sur le Site 19 s'il n'avait pas agi si vite ?
~Dr Bright


Jacob ne se souvenait pas de déjà s'être autant amusé. Il n'arrivait pas à croire qu'il ait pu attendre un mois pour briser son confinement. C'était probablement le caviar et la télévision, se dit-il, bien plus efficaces que tous les murs et les serrures. Rien à voir avec la discussion avec 343.


Incident 422-20 : Le 29/03/██, SCP-422 reçut du pain de viande pour son repas, en violation de la liste de ses préférences, figurant dans ses procédures de confinement spéciales. SCP-422 protesta à l'intention des gardes et déclara entamer une grève de la faim jusqu'à recevoir un menu naturel vegan comme les humains sont censés en manger. Lorsqu'on lui apporta un bloc de métal le jour suivant, SCP-422 entra dans une rage intense et tenta de briser son confinement.

[DONNÉES SUPPRIMÉES] mais Kondraki parvint à se fendre habilement et à détruire les quatre (4) plants restants avant qu'ils ne l'aient consumé lui et son bien-aimé [DONNÉES SUPPRIMÉES]

Le Dr Crow et Kondraki firent alors face à SCP-422 dans le Sous-Sol-Oméga du Site 19, où SCP-422 annonça qu'il prévoyait de jeter sa dernière bouture de SCP-307 dans les grilles de ventilation géothermales et utiliser cette énergie combinée à sa puissance pour [DONNÉES SUPPRIMÉES] de quatre cent mètres (400 m) de haut et [CENSURÉ] toute la Fondation. Le [DONNÉES SUPPRIMÉES] à croissance rapide saisit les pétales de SCP-143 avec ses vrilles et les plongea dans la grille d'aération géothermale, les forgeant en [CENSURÉ] (7) épées. La plante et Jake Fils-de-Gaïa se battirent avec Kondraki tandis que le Dr Crow tentait de désactiver le flux d'énergie qui alimentait [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Le [DONNÉES SUPPRIMÉES] feinta vers Kondraki avec toutes les (7) épées, qui para avec talent, envoyant les épées déchirer le mur comme un mouchoir, ce qui se révéla néanmoins avoir été une erreur, le mur faisant partie de la cellule de confinement de SCP-506, les plantes à pousse instantanées. Ricanant de l'erreur de Kondraki, Jacob utilisa ses pouvoirs pour briser le confinement de SCP-506, le faisant piéger Kondraki.

Jake Fils-de-Gaïa demanda ensuite à Kondraki s'il avait des dernières paroles à prononcer avant que le [DONNÉES SUPPRIMÉES] le traverse [CENSURÉ] fois, ce à quoi Kondraki répondit “Ouais. Qu'est-ce qui est vert, bleu, et lu par toi ?”, ce à quoi Jacob répondit “Un journal ?”. 5 (5) instances agrandies de SCP-504 foncèrent alors dans sa direction à une vitesse de plus de 3 500 km/h, faisant voler en éclats le [DONNÉES SUPPRIMÉES] et étourdissant Jake Fils-de-Gaïa. Kondraki répondit : “Non, mes papillons qui font ressembler un 4 à un 6. Est-ce qu'un mec plante ne devrait pas savoir faire la différence entre des courgettes et des tomates ?”
Pendant ce temps, le Dr Crow réussissait à désactiver les ventilateurs géothermiques, causant une baisse soudaine de l'apport d'énergie dans 15 cellules de confinement de classe Keter (voir Incident 682/076/106/1370-8 pour plus de détails) ainsi que la chute de Jake Fils-de-Gaïa dans un puits sous le Site 19, où il fut aisément récupéré et ramené à sa cellule de confinement. Le Dr Crow s'excusa pour avoir brisé son confinement mais ne subit aucune sanction disciplinaire en raison de l'aide considérable apportée à la Fondation. La grève de la faim de SCP-422 cessa après trois (3) jours.

Je n'avais jamais réalisé à quel point les plantes pouvaient faire de bonnes escrimeuses. Inférieures à moi-même en talent, bien entendu, mais je ne commettrai plus l'erreur de sous-estimer leur capacité à tenir une épée dans chaque sarment. De toute façon, elles semblent plus vulnérables au feu que la plupart des gens que j'ai affrontés.
~Dr Kondraki


Aussi fantastique qu'ait été le combat contre Kondraki et Crow, et aussi délicieux qu'ait aussi été la contemplation du chaos déchaîné quand Crow avait libéré la moitié des Keters dans le Site 19, Jacob était troublé. Pendant que les autres pourchassaient Jake Fils-de-Gaïa dans les entrailles de la Fondation, il était resté en arrière et avait tenté de déchirer les voiles d'irréalité autour du corps du classe-D consumé par SCP-307. Le classe-D n'était pas moins mort sans eux. Il l'était même encore plus, à vrai dire. Quand ses camarades de classe étaient morts, ils étaient juste morts. Pas question d'organes éparpillés. Quand ses parents avaient été tués (Était-ce ses parents ? Était-ce vraiment les serviteurs du Dieu Brisé qui l'avaient fait ?), ils avaient aussi l'air paisible. Ça n'était pas bon. Ce n'était pas comme ça que les choses étaient censées être.

C'était comme ça qu'elles étaient faites pour être.


Incident 422-25 : Le [DATE SUPPRIMÉE], 50 (cinquante) cultistes de l'Église du Dieu Brisé entrèrent dans le Site-19 et tentèrent de voler SCP-882. Voyant la sécurité du site mobilisée pour les arrêter, SCP-422 utilisa une réserve secrète de SCP-843 pour faire pousser un troupeau de taureaux de légumes et leur ordonna de foncer dans la porte de sa cellule de confinement. Suite au terrible grincement des engrenages, il tomba sur Gerald, Kondraki et la sécurité du site affrontant les cultistes au huitième étage.

SCP-422 fit pousser les fibres dans les uniformes des agents de sécurité en une armure impénétrable pour les protéger des pistolets mécaniques maniés par les suivants du Dieu Brisé. Juste au moment où Gerald atteignait le cultiste qui tentait d'accéder à SCP-882, le dernier verrou céda et l'immense machine à l'intérieur poussa un hurlement de joie assourdissant.

Un cultiste bondit dans la bouche broyeuse de SCP-882, mais au lieu d'être écrasé il sembla fusionner avec. SCP-882 (huit cent huitante-deux) fondit autour de lui, prenant une forme grossièrement humaine, guidé par une volonté humaine. Un Seigneur des Engrenages de l'Église du Dieu Brisé s'était élevé entre les murs mêmes du Site 19 !

Il fut rapporté que le Dr Gerald avait déclaré que “Cela nécessite de prendre des mesures extrêmes” et les enregistrements de sécurité le montrent enfiler une paire de rollers et foncer vers le Seigneur des Engrenages. L'explosion qui en résulta détruisit la salle de confinement de SCP-882, projetant le Seigneur à travers le mur et hors du bâtiment, endommageant ainsi les tuyaux d'apport d'acide à la citerne de SCP-682.

Curieusement, aucun membre de la sécurité ne fut blessé par l'explosion.
C'était énorme une explosion. Bien sûr qu'ils sont morts. ~Dr Gerald
Va avec Jake ce coup-ci, Gerald. J'aurai besoin de quelques-uns d'entre eux plus tard. ~SCP-682

Kondraki et SCP-422 prirent le parapente d'urgence dans la salle de confinement de SCP-803 (il se trouvait là au cas où le serait devenu nécessaire d'affronter les Parasols dans les trois dimensions ; voir Incidents 803-40 et 803-49) et s'élancèrent par le trou dans le mur du Site 19 pour se poser là où le Seigneur des Engrenages avait atterri, juste en bas. Par souci de sécurité, le Dr Gerald se porta volontaire pour emprunter les escaliers.

Une fois dehors, Kondraki tira SCP-1871 et engagea le combat contre le Seigneur des Engrenages alors que Jake Fils-de-Gaïa faisait pousser des racines enchevêtrées autour du métal tourbillonnant de ses pieds pour l'entraver. Les cultistes survivants tirèrent sur Kondraki, mais il était trop rapide et parvint à dévier de son épée un nombre d'engrenages imprégnés de SCP-217 estimé à 493.

[DONNÉES SUPPRIMÉES]

Juste quand Kondraki portait le coup fatal au Seigneur des Engrenages et se tournait vers les serviteurs du Dieu Brisé, le portail du Site 19 (dix-neuf) s'ouvrit à la volée et le Dr Gerald déboula à l'intérieur en courant, suivi des dix membres restants de la sécurité du site. Un rugissement de 300 décibels derrière eux fit comprendre à tous que SCP-682 était libre !


Jacob regardait dans cette direction quand la masse informe de SCP-682 fila dans l'air selon une trajectoire probablement impossible en direction du Dr Gerald, qui n'était plus là quand il atterrit. Il hurla et fonça dans un garde, mais le coup balaya une trop grande surface au goût de Jacob. Aucun des corps n'était vraiment parti, trouva-t-il ; sans la vie qu'apportait le Staff, les couloirs du Site 19 étaient jonchées d'ossements.

“Jake !” cria Kondraki, tranchant un autre cultiste en deux. “Viens m'aider. Ce sont les monstres qui ont tué ta famille !”

C'était vrai. C'étaient la dix-huitième fois que des serviteurs du Dieu Brisé attaquaient en quelques mois depuis que Jacob était arrivé au Site 19 — à peu près aussi souvent que les agents de l'Insurrection du Chaos (dix fois). Il n'était pas sûr de savoir d'où ils venaient ni où il allaient. S'ils étaient tués, il ne pourrait pas différencier leurs corps de ceux des gardes ou des Classes-D. Ou même de ceux des chercheurs junior de la Prankpocalypse de SCP-050, maintenant qu'il y pensait. Les manteaux noirs et rouges de mauvaise augure des agents de l'Insurrection semblaient n'apparaître que quand le Staff était à proximité.

Et si tous les sinistres serviteurs cybernétiques de l'Église du Dieu Brisé étaient aussi comme ça ?

Et si tous les gens étaient des gens ?

Jacob se retourna vers un cultiste courant dans sa direction et la vérité nue s'imposa comme une évidence éclatante dans son esprit. Le méchant trébucha, le sol autour de lui drainé de sa vie et sa couleur, et là où le fanatique semi-mécanique était tombé se trouva alors un homme effrayé et à demi mort de faim qui s'enfuit en trébuchant. Jacob sourit ; il avait raison. “Vous voyez, les gars ?” dit-il. “On n'a pas besoin de les tuer après tout !”.

“Qu'est-ce que tu viens de faire ?” dit Kondraki, soudainement très silencieux.

“Eh bien, comme avec tout autre type de corruption, mes plantes peuvent soigner la peste mécanique, alors j'en ai fait pousser quelques-unes et elles ont siphonné tous les germes de SCP-217 hors de lui !”

“Oh put███ !” s'exclama Kondraki. Puis il marqua une pause, sembla réfléchir et dit à nouveau, bien plus calmement. “J'ai dit putain. Tu penses pouvoir faire ça ? N'essaie plus jamais de m'en█uler. Bordel de merde !”

Jacob recula, mais Kondraki continua.

“Je suis celui que tout le monde veut. Si je dis que les O5 organisent des osculations olfactives orales offensives… Merde, je sais qu'il y a plus de mots qui commencent par ‘O’. Le truc, c'est qu'ils me donneront de toute façon une médaille pour leur avoir sauvé le cul pendant la dernière brèche de confinement totale du site ! Apprends quelle est ta place et restes-y, Jake. Tu es le mec dandelion qu'on a bouclé, et je suis le gars trop badass dont même le putain de diable a peur.”

Si l'enregistrement dirait plus tard que SCP-422 était entré dans un état de rage à ce moment, Jacob se sentait en fait plutôt calme. “Mais je suis un SCP, pas un docteur. Tu n'es pas mon boss,” dit-il, et il rétablit la réalité autour de Kondraki.

Le Dr Alan Condack n'était pas aussi grand que Kondraki l'avait été, pas plus qu'il ne possédait l'éternelle puissance du style badass et la robuste musculature excitante. Il portait une blouse de laboratoire en lambeaux et ses ongles rongés laissaient le bout de ses doigts à vif. La main droite du Dr Condack était serrée autour d'une courte barre de métal rouillé qui glissait maintenant peu à peu de ses doigts maintenant ramollis. De sa poitrine enfoncée émergea un faible gémissement de désarroi.

Jacob resta immobile et le Dr Condack sanglota. La tableau resta figé environ une minute, puis une force mentale écrasante envoya Jacob valser sur le sol et brisa sa concentration. Il leva les yeux pour voir SCP-682 et le Dr Gerald se tenir au-dessus de lui, livide.

Le Dr Condack était parti, caché à nouveau par les bandes de réalité consensuelle, et le Kondraki qui s'était relevé, sur ses deux jambes — pas difficilement, parce que Kondraki n'avait jamais de difficultés — était exactement comme avant. “Petite merde,” grogna-t-il à l'intention du Jake prostré. “Quelle putain de petite merde de SCP.” Jacob se débattit pour empêcher sa forme de suivre l'imprécation de Kondraki.

“Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire avec toi, Jake ?” dit SCP-682, plantant une de ses griffes dans son dos.

“Je pense qu'une déclassification est de mise,” dit le Dr Gerald.

“Et dieu sait qu'il va l'avoir !” dit Kondraki, un sourire sinistre sur le visage.

Contre eux trois, Jacob ne pouvait rien faire ; il pouvait à peine supporter la séparation entre Jake Fils-de-Gaïa et lui-même. Il sentait les deux parties de lui-même enchaînées, battues et traînées à vers le Site 19.

Alors qu'il passait les portes, une voix douce lui parla à l'oreille. “Je ne pense pas qu'il reste beaucoup de choses que tu veuilles expérimenter. Laisse-moi entrer, et je peux t'emmener loin d'ici.” Puisant dans ses dernières forces, Jacob acquiesça, et SCP-343 fut tout autour de lui, puis il fut parti, coulant dans l'obscurité.


Journal de Déclassification 422 :

Objets SCP réquisitionnés : SCP-272, SCP-891, SCP-1417, SCP-2800

Procédure : [DONNÉES SUPPRIMÉES]

Addendum : Sérieusement, nique ce mec. ~Kondraki


Jacob ouvrit les yeux. Il se trouvait dans une grande prairie, parsemée de fleurs et tachetée de nuances d'ombre. Un peu plus loin, un groupe de personnes jouait, exprimant le bonheur. Malgré le ciel brillant, il parvint à distinguer, en regardant d'assez près, un visage balafré et un homme fatigué, et il sut qu'une autre paillette dansait maintenant dans la cloche de verre de SCP-343.

Quelques êtres se séparèrent du groupe et s'approchèrent de lui, un chien et un vampire. “Salut !” dit le chien. “On nous avait dit que tu pouvais venir à un certain moment. Viens, rejoins-nous. Repose-toi, détends-toi jusqu'à ce qu'on ait enfin besoin de nous. Je suis Joseph Simpson, et ça c'est mon ami Sid Duquesne. Comment t'appelles-tu ?”

Jacob marqua une pause. Il sentait les plantes l'écouter et savait qu'elles obéiraient toujours aux ordres de Jake Fils-de-Gaïa. Mais il se fendit soudain d'un large sourire et répondit : “Ravi de faire ta connaissance ! Je suis Jacob Glaser.”

« | CENTRE | »

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License