Images mouvantes
notation: 0+x
blank.png
/*
    Unusual Investigations Theme
    [2017 Wikidot Theme]
    Created by GreenWolf.
    Based on SCP Sigma 9 Theme created by Aelanna and Dr Devan.
    The UIU logo was created by Zhange and is licensed under CC-BY-SA 3.0
    Revised by stormbreath
*/
 
:root {
    /* 4 Rating-module */
    --ct_col_rate-primary: #0a0037;
    --ct_col_rate-secondary: #312259;
    --ct_col_rate-cancel: #e9ebf0;
    --ct_col_rate-link-hover: #babcc0;
}
 
h1, #page-title {
    color: #b3001b;
}
 
#page-title {
    border-color: #b3001b;
}
 
/* links */
a {
    color: #e20b28;
}
 
a.newpage {
    color: #ff425b;
}
 
a:visited {
    color: #af081f; /* visited link color */
}
 
body {
    background-color: #f7f3e8;
    color: #000;
}
 
div#container-wrap {
    background-image: url(none);
}
 
div#extra-div-1 {
    height: 140px;
    width: 100%;
    top: 0;
    position: absolute;
    background: #0A0037;
}
 
div#extra-div-2 {
    height: 22px;
    width: 100%;
    top: 140px;
    position: absolute;
    background: #000;
}
 
/* HEADER */
#header {
    background: url('http://fondationscp.wdfiles.com/local--files/unusual-incidents-unit-hub/u2i-2.png');
    background-repeat: no-repeat;
    background-size: 128px;
    background-position: -5px 10px;
}
 
#search-top-box-input {
    border: solid 1px #0c1121;
    color: #e9ebf0;
    background-color: #222e59;
}
 
#search-top-box-input:hover,
#search-top-box-input:focus {
    border: solid 1px #bfc3d4;
    color: #e9ebf0;
    background-color: #404d7e;
}
 
#search-top-box-form input[type=submit] {
    border: solid 1px #0c1121;
    color: #e9ebf0;
    background-color: #222e59;
    background: linear-gradient(to bottom, #263464,#1e284e);
}
 
#search-top-box-form input[type=submit]:hover,
#search-top-box-form input[type=submit]:focus {
    border: solid 1px #bfc3d4;
    color: #e9ebf0;
    background-color: #222e59;
    background: linear-gradient(to bottom, #1e284e,#263464);
}
 
#login-status {
    color: #e9ebf0;
}
 
#login-status a {
    color: #e9ebf0;
}
 
#login-status ul a {
    color: #4057a7;
}
 
#account-topbutton {
    color: #4057a7;
}
 
#header h1 a {
    color: transparent;
    text-shadow: none;
    font-family: Arial, sans-serif;
    font-size: 170%;
}
 
#header h1 a::before {
    content: "Federal Bureau of Investigation";
    color: #e9ebf0;
    text-shadow: 3px 3px 5px #000000;
}
 
#header h2 span {
    color: transparent;
    text-shadow: none;
}
 
#header h2 span::before {
    content: 'U2I, Section Trois Portlands';
    color: #F1F1F1;
    text-shadow: 1px 1px 1px rgba(0,0,0,.8);
}
 
/* TOP MENU */ 
#top-bar a {
    color: #e9ebf0;
}
 
#top-bar ul li ul {
    border: solid 1px #b3001b;
}
 
#top-bar ul li.sfhover a,
#top-bar ul li:hover a {
    background: #e8e2d3;
    color: #e20b28;
}
 
#top-bar ul li.sfhover ul li a,
#top-bar ul li:hover ul li a {
    border-top: 1px solid #b3001b;
}
 
#top-bar ul li.sfhover a:hover,
#top-bar ul li:hover a:hover {
    background: #f4eede;
}
 
#top-bar ul li ul a, #top-bar a:hover {
    color: #e20b28;
}
 
/* SIDE MENU */
#side-bar a:visited {
   color: #e20b28;
}
 
.side-block .menu-item > .image {
    filter: hue-rotate(15deg);
    -webkit-filter: hue-rotate(15deg);
}
 
#side-bar .side-block {
    border: 1px solid #b3001b;
    background: #f4eede;
    box-shadow: none;
}
 
#side-bar .side-block.media,
#side-bar .side-block.resources {
    background: #f4eede;
}
 
.scpnet-interwiki-frame {
    filter: opacity(80%) brightness(90%) saturate(150%) sepia(25%)
}
 
#side-bar .heading {
    color: #b3001b;
    border-bottom: solid 1px #b3001b;
}
 
/* YUI-TABS */
.yui-navset .yui-content{
    background-color: #f4eede;
}
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav a {
    background-color: #0a0037;
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a:focus, /* no focus effect for selected */
.yui-navset .yui-nav .selected a:hover { /* no hover effect for selected */
    background: #0a0037; /* selected tab background */
}
 
.yui-navset .yui-nav a:hover,
.yui-navset .yui-nav a:focus {
    background: #bfc3d4;
}
 
.yui-navset .yui-nav,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav {
    border-color: #0a0037;
}
 
/* FOOTER */
#footer {
    background: #7F7C94;
    color: #C1BCE0;
}
 
#footer a {
    color: #E0E0E0;
}
 
/* SOME NICE BOXES */
div.sexy-box {
    background: #E0E0E0;
    border: 1px solid #C1BCE0;
}
 
div.sexy-box div.image-container img {
    border: 1px solid #E0E0E0;
}
 
.content-panel {
    background-color: #1F1F1F;
}
.content-panel.standalone {
    background: #E0E0E0;
}
 
.content-panel .panel-heading {
    color: #E0E0E0;
}
.content-panel .panel-body {
    background: #E0E0E0;
}
.content-panel .panel-footer {
    color: #E0E0E0;
}
 
.content-panel .panel-footer a {
    color: #E0E0E0;
}
 
.content-panel .content-toc {
    background-color: #E0E0E0;
}
 
/* Page Rating Module Customizations */
.page-rate-widget-box .rate-points {
    background-color: #0a0037 !important;
    border: solid 1px #312259;
}
 
.page-rate-widget-box .rateup,
.page-rate-widget-box .ratedown {
    background-color: #404d7e;
    border-top: solid 1px #0c1121;
    border-bottom: solid 1px #0c1121;
}
 
.page-rate-widget-box .rateup a,
.page-rate-widget-box .ratedown a {
    background: transparent;
    color: #e9ebf0;
}
 
.page-rate-widget-box .rateup a:hover,
.page-rate-widget-box .ratedown a:hover {
    background: #0a0037;
    color: #e9ebf0;
}
 
.page-rate-widget-box .cancel {
    background-color: #0a0037;
    border: solid 1px #0c1121;
}
 
.page-rate-widget-box .cancel a {
    background: transparent;
    color: #e9ebf0;
}
 
.page-rate-widget-box .cancel a:hover {
    background: #404d7e;
    color: #e9ebf0;
}
 
/* Standard Image Block */
.scp-image-block {
    border: solid 1px #b3001b;
}
 
.scp-image-block .scp-image-caption {
    background-color: #E0E0E0;
    border-top: solid 1px #b3001b;
}
 
@media (max-width: 767px) {
 
    #header h1 a::before {
        content: "FBI ";
        padding-inline-start: 55px;
    }
 
    #header h2 span::before {
        content: 'U2I, Section Trois Portlands';
        padding-inline-start: 55px;
    }
 
    #side-bar {
        background-color: #0a0037;
     }
}

« Un adieu aux rois || CENTRE ||

22 mars 2017
???

Il y a un froid brûlant qui rôde derrière la réalité. Un vide englobant qui dévore le réel et l'irréel sans distinction, donnant naissance au surréel. C'est un royaume de concepts libres, dépourvus d'esprit pour les concevoir ou de matière pour les contenir. C'est, dans son sens le plus absolu, l'éternité.

C'est au travers de cette vaste plénitude que les Voies circulent, ces fils de réalité scintillant sillonnant le vide pour se connecter aux univers de poche disparates qui composent le multivers. Dans une mer d'abstraction, elles forment des liens concrets qui lient les mondes ensemble.

Kenneth Spencer n'était pas étranger aux Voies. Il avait senti le froid de l'Extérieur auparavant, et cela ne l'avait pas dérouté. Mais la Voie dans laquelle il voyageait à présent était à mille lieues des Voies familières de Trois Portlands, qui avaient été rendues fortes et solides par des décennies d'utilisation. Cette Voie était à peine plus qu'un tunnel argenté en lambeaux qui pouvait à peine retenir le vide envahissant. Spencer pouvait sentir le froid sans fin avide de son âme, et il frissonna.

Le moment dura moins d'un instant avant qu'il se fasse jeter de la Voie sur le doux sol de marbre d'un autre lieux.

Il se remit sur ses genoux et parcourut lentement la pièce, qu'il identifia immédiatement comme une galerie d'art. Les murs étaient recouverts de peintures, chacune présentant un mélange différent de couleurs impossibles. Infranoir et blanc profond, stygiens véritables, dicrhomes, et des dizaines d'autres qui défiaient la description. C'était une stupéfiante exposition d'anart. Il y avait de nombreux conservateurs à Trois Portlands, qui tueraient — et plutôt littéralement — pour avoir ne serait-ce qu'une fraction de la collection.

Cependant, ce que Spencer ne voyait pas — et qui était plutôt évident par son absence — était les deux agents qui étaient entrés dans la Voie avec lui.

Il essaya son oreillette, mais il n'obtint que des parasites. Quoi que ce soit qui les avait séparé avait aussi emporté leurs comms.

Jurant entre ses dents, il choisit une direction au hasard et commença à marcher. C'était juste la pire stratégie possible quand on est perdu dans une dimension de poche inconnue, mais il n'avait pas d'autre option. S'il voulait sortir d'ici, il devait retrouver Thorne et Green — au minimum, il devait retrouver Thorne. Et il devait le faire avant que Dustin ne prenne le dessus sur l'un d'entre eux.


L'agent Green fit une roulade en quittant la Voie, arrivant à une position agenouillée sur sa jambe indemne. Le taser qui avait été sa seule arme autorisée à Backdoor SoHo était tenue fermement dans ses deux mains, parcourant d'avant en arrière à la recherche d'ennemis.

Puisque rien n'essaya de le tuer immédiatement, Green baissa légèrement le taser et s'autorisa à focaliser son attention sur les statues qui remplissaient la pièce. Il ne pouvait rien voir d'ouvertement anormal à leur sujet, mais il y avait quand même quelque chose de rebutant qu'il ne pouvait véritablement identifier.

Se mettant sur ses pieds, il s'approcha prudemment de la statue la plus proche — un morceau de marbre gravé représentant quelque chose avec trop de tentacules et bien trop d'yeux. Alors qu'il faisait cela, quelque chose bougea dans sa vision périphérique. Il pivota pour le regarder, mais il ne vit rien que des statues, toutes étant toujours au même endroit.

Fronçant les sourcils, il loucha vers la statue directement à l'opposé de lui dans la pièce. Même s'il la regardait de face, les yeux étaient tournés loin de lui. Tout comme les yeux de celle à côté d'elle. Et celle à côté d'elle.

Green se retourna pour regarder de nouveau la statue la plus proche, et entraperçut ses yeux de marbre se tourner pour regarder ailleurs.

Il rit. "Malin."

Secouant la tête avec perplexité, Green se laissa aller contre le mur entre deux des statues et rengaina le taser dans son holster. Puis — s'arrêtant pour lever les yeux et parcourir la pièce au hasard — il enleva sa montre-bracelet commença à la désassembler.

La juridiction de l'U2I était acceptée dans Backdoor SoHo, principalement par commodité. Quelqu'un devait faire la police de base, et personne ne faisait particulièrement confiance aux anartistes de la ville pour le faire. La Fondation, de l'autre côté, était exclue de la dimension de poche — légalement par le Mandat Hoover, et physiquement par le Portier. Il avait fallu suffisamment de négociation de la part de Thorne avant que Charlie autorise Green à rentrer dans la ville, à la condition qu'il ne porte qu'un taser.

Green avait immédiatement accepté cet accord, et l'avait rompu presque aussi rapidement.

Il posa les morceaux de sa montre au sol, révélant qu'elle contenait un grand nombre de composants fort peu horlogers. Des composants comme un accélérateur magnétique télescopique.

Il lui fallut travailler seulement une minute pour réassembler les morceaux en un canon magnétique petit mais fonctionnel. Il sortit son paquet de cigarettes et enleva la dernière, défaisant le papier pour révéler que ce n'était pas une cigarette du tout, mais au contraire une fléchette précautionneusement camouflée, qu'il chargea dans le tube accélérateur. Il n'aurait qu'un seul tir avec elle, mais ce n'était pas un problème. C'était une arme faite pour tuer les plieurs de réalité et les sorciers ; s'il loupait le premier tir, il n'en aurait pas de second de toute façon.

Green soupesa le petit pistolet dans sa main et s'enfonça plus profondément dans le musée. Il allait trouver Dustin, et quand ce serait fait, il ne la louperait pas.


Robin Thorne sortit de la Voie et se retrouva dans un atrium enténébré. La seule source de lumière était un gros globe informe de ce qui semblait être de la lave fondue flottant au centre de la pièce.

Thorne porta une main à sa veste et glissa un des charmes défensifs autour de son poignet. De l'autre main iel dégaina un pistolet. Gardant l'arme pointée au sol, iel s'approcha prudemment de la lave flottante.

Alors qu'iel approchait, le globe de lave en fusion se disloqua, envoyant plusieurs blobs dériver vers le haut. Thorne les regarda rebondir sur le plafond et commencer à redescendre, seulement pour être réabsorbés dans la masse centrale.

"C'est une lampe à lave," dit quelqu'un.

Surpris, Thorne leva son pistolet pour braquer la source de la voix et repéra Sierra Dustin qui se tenait de l'autre côté de la lave. Des brins vaporeux de roche liquide bloquaient partiellement la vue, mais iel reconnut facilement l'anartiste.

"Je l'ai récupéré d'une exposition à Reykjavik," dit Sierra. Elle commença à contourner la lave, mais Thorne assortit ses mouvements, gardant la roche fondue entre eux. "La Fondation allait la détruire, donc j'ai pris la liberté de la libérer de sa prison."

Thorne se rappela de quelque chose que Green avait dit plus tôt. La dernière fois que ça s'est produit, c'était une sculpture de canard à Reykjavík.

"Est-ce que c'est pour ça que vous avez posé la bombe canard ? Pour pouvoir voler quelques œuvres d'art ?"

"Eh bien, oui," dit-elle. "Quoi, pensiez-vous que je faisais ça pour le plaisir ?" Elle fixa Thorne un moment, regardant son visage à la recherche d'une réaction. "C'est ça, n'est-ce pas. C'est tellement classique de votre part les Costards."

Thorne garda son canon braqué sur l'anartiste alors qu'elle continuait de marcher, mais la lave bloquait toute visée dégagée. "Donc c'est ça ? Vous vous promenez en mettant des vies en danger, tout ça pour faire des ajouts à votre musée personnel ?"

Sierra pinça les lèvres et fit claquer sa langue avec désapprobation. "Ça sonne tellement gauche dans votre bouche. Dites-moi, réalisez-vous ce qu'est cet endroit ?"

"Mal éclairé ?"

Elle sourit et étendit les bras, faisant des gestes vers les œuvres d'art éparpillés dans l'atrium. "Mademoiselle Thorne, c'est la plus grande collection d'art illégal en-dehors de la Bibliothèque. Et pas seulement l'anart — les œuvres à motif politique proscrits par des régimes oppressifs, des pièces insultantes bannies par des lois sur l'obscénité, des iconographies blasphématoires et hérétiques — tout ce que les brutes de votre espèce cherchent à supprimer. Ce que vous voulez, c'est ici. Je sauve ces œuvres de la destruction parce que ce sont les œuvres qui ont le plus besoin d'être préservées."

Thorne baissa légèrement le pistolet et arrêta de marcher. "Qu'en est-il de Trois Ports ?"

L'anartiste s'arrêta et pencha sa tête de désarroi. "Qu'en est-il de quoi ?"

"Pourquoi poser la bombe mémétique là-bas ? Qu'est-ce que vous prévoyez de voler ?"

Sierra eut un sourire de Cheshire. "Dites-moi, est-ce que vous savez quel est le site de la Fondation le plus proche de Trois Portlands ?"

Thorne la regarda précautionneusement. "Le savez-vous ?"

"Oh, bien, ne jouez pas le jeu," dit-elle, fronçant les sourcils avec irritation. "Nous savons toutes les deux que c'est 64. Qui s'avère être juste le plus grand dépôt d'anart de la Fondation de l'hémisphère occidental.

Thorne la fixa, incrédule. "Putain de merde. Vous êtes vraiment cinglée si vous pensez que vous auriez pu faire un casse d'un site de la Fondation."

Elle haussa les épaules. "Peut-être. Mais je vous parie qu'avec toutes leurs forces d'intervention occupées à contenir la situation à Trois Portlands, j'aurais pu avoir une occasion décente pour ce faire. Malheureusement, miss Thorne, à cause de vous et de votre partenaire, nous ne le saurons jamais." L'artiste leva les mains, se préparant clairement à jeter une évocation ou effectuer un exploit.

"J'espère que vous ne vous attendez pas à une excuse." Thorne retint sa respiration alors que la lave commençait à se séparer de nouveau, offrant un champ de vision dégagé sur l'anartiste. "Et au passage, c'est Agent Thorne."

Iel leva le pistolet et tira.


Spencer marchait depuis plusieurs minutes à présent — suivant la règle de la main droite tout ce temps — et il commençait à suspecter que le musée pourrait être non-euclidien. D'habitude, tourner quatre fois à droite vous ramènerait quelque part où vous êtes déjà venus, et il était parvenu à tourner sept fois à droite jusqu'à présent sans revisiter une salle.

Ses soupçons se confirmèrent quand il tourna à droite pour la huitième fois, entrant encore dans une nouvelle salle remplie d'expositions inconnues, et remarqua l'agent Green marchant au plafond — qui était en fait le sol d'une autre galerie.

Il fit un signe à l'agent de la Fondation. "Hey skipper, qu'est-ce que vous faites au plafond ?"

Green leva les yeux et fronça les sourcils. "Bon sang, je déteste les topographies inhabituelles."

"Nous sommes deux dans ce cas," dit Spencer. "Vous n'avez pas déjà vu Thorne, n'est-ce pas ?"

Green secoua la tête. "Non, juste vous pour l'instant. Cet endroit est vaste."

"Ouais, eh bien, heureusement ça signifie que Dustin aura autant de difficultés à li trouver que nous." Spencer quitta Green des yeux et commença à parcourir la pièce à la recherche d'un moyen de monter jusqu'à l'autre agent.

"Thorne est un sorcier quand même, iel peut s'en occuper assurément."

"Peut-être. Mais Dustin a l'avantage du terrain, et Thorne n'est pas un thaumaturge de combat. Je ne prendrais pas les paris." Spencer repéra une statue hyperspatiale qui semblait particulièrement appropriée pour l'escalade et commença à se diriger vers elle.

"Peut-être devrions-nous nous séparer pour augmenter nos chances de les trouver."

Spencer secoua la tête et commença à grimper l'un des côtés de la statue. "Hors de question. Avec la manière dont cet endroit est aménagé, ça va juste être plus difficile pour nous de nous retrouver. Et personnellement, je préférerais éviter de risquer de tomber sur une œuvre d'anart dingue tout seul."

Il se hissa sur le sommet plat de la statue et évalua la distance restante. Si la gravité changeait de direction exactement au milieu de la pièce, alors il pourrait probablement passer le point d'inversion en faisant un bond en avant.

Green regarda ses progrès avec scepticisme. "Vous allez vraiment essayer de sauter ça ?"

Spencer le regarda en retour et haussa les épaules. "Est-ce que vous avez une meilleure idée ?"

Green soupira et secoua la tête. "Essayez juste de ne pas de vous briser le cou."

"Ça ira." Et sur ce, il bondit du bord de la statue et se jeta vers le sol au-dessus.

Heureusement, il avait bien jugé les distances. Alors qu'il s'approchait du sommet de son bond, il sentit la gravité s'inverser soudainement et commencer à l'attirer vers ce qui avait été le plafond. Rentrant la tête, il tourna ses épaules en avant et atterrit avec une roulade.

Se remettant sur ses pieds, il grimaça et commença à se masser les épaules. "Je pense que je me suis foulé quelque chose en faisant ça."

"Vous venez de tomber de trois mètres," dit Green sans sympathie. "Essayez peut-être d'atterrir sur votre tête la prochaine fois, ça pourrait vous mettre du plomb dans le crâne."

Spencer ouvrit sa bouche en retour, mais fut interrompu par le son de coups de feu depuis quelque part dans le musée.

Green pivota pour regarder en direction de la source du bruit. "On dirait que votre partenaire a rencontré des ennuis."

"Ou les ennuis l'ont rencontré," dit Spencer. Il commença à courir alors que d'autres coups de feu résonnaient dans les couloirs. "Venez, par ici !"


La balle s'arrêta en plein vol devant Sierra et resta là.

"Est-ce que vous venez réellement de—"

Thorne appuya de nouveau sur la détente, et continua de faire feu jusqu'à ce que le chargeur soit vide.

Sierra li fixa avec mépris au travers du nuage de balles qui flottait à présent devant elle. "Vraiment ?"

Thorne éjecta le chargeur et commença à reculer loin de l'anartiste. "Je me disais que ça valait la peine d'essayer."

Sierra agita nonchalamment la main, faisant en sorte que le nuage de balles se réarrange en spirale autour d'elle. Lentement, elle commença à marcher vers Thorne.

"Vous savez, vous m'avez réellement surprise quand vous vous êtes montrés à Backdoor à ma recherche. J'ai pense que vous avez utilisé une sorte de thaumaturgie de haut niveau pour me trouver là-bas, et je ne voulais pas risquer un duel en public. Si je savais alors que vous étiez juste un sorcier poids plume avec un flingue, je ne me serais pas embêtée à venir ici."

Elle fit une pichenette, envoyant une des balles siffler vers Thorne, mais le charme défensif autour de son poignet brilla vivement en interceptant le projectile et absorbant son accélération. Le morceau de plomb rebondit innocemment sur son costume et atterrit au sol dans un tintement.

"Vous pensez toujours que je suis un poids plume ?" demanda Thorne, se déplaçant pour placer une des expositions entre iel et Sierra alors qu'iel rechargeait son pistolet.

"Je ne suis pas impressionnée par vos babioles enchantées, si c'est ce que vous demandez." Elle fit une pichenette de nouveau, envoyant une autre balle vers Thorne, qui fracassa la vitrine derrière laquelle iel se cachait avant d'être arrêtée par sa barrière défensive. "Bien que je sois plutôt intriguée par la manière dont vous êtes parvenus à me trouver au départ. Visiblement ce n'était pas par thaumaturgie, à moins que vous ayez trouvé un meilleur sorcier pour vous aider."

"Il faudrait à peine un sorcier pour vous trouver," dit Thorne, battant en retraite derrière une colonne de pierre. Iel mit la main dans sa veste et enfila un autre charme barrière. Le premier pourrait tenir encore indéfiniment si Sierra continuait à envoyer une balle à la fois, mais si elle les envoyait toutes en même temps, l'énergie cinétique accumulée ferait briller le charme suffisamment fort pour brûler le poignet de Thorne. Ajouter un autre charme fournirait juste un autre puits pour l'énergie absorbée.

"C'est vraiment le cas ?" La spirale dansante de balles s'immobilisa alors que Sierra arrêtait son assaut, la curiosité prenant le pas.

"Ouais, en effet." Thorne profita du sursis momentané pour éjecter la balle non tirée qu'iel venait de mettre en chambre, l'attrapant en plein air de sa main gauche. "Vous savez, ces messages clignotants que vous continuez de laisser comme carte de visite ? Eh bien, nous avons fait un peu d'analyse chimique sur les peintures que vous avez utilisées, et identifié Iris Arts comme fournisseur. La Fondation n'avait pas été capable de le faire avant notre implication. Iris opère uniquement dans des zones sous le Mandat Hoover, donc la Fondation n'avait pas d'échantillons provenant d'eux."

Sierra fronça les sourcils. "Iris a des milliers de clients. Vous ne pouvez pas m'avoir identifié là-dessus uniquement."

"Vous avez raison," dit Thorne. Iel ferma les yeux et se focalisa sur la balle qu'iel tenait en continuant de parler. "Nous avons aussi parlé à un expert anart. Quinton Wright, vous avez probablement entendu parler de lui, c'est plutôt une grosse pointure dans les cercles critiques de Trois Ports. Il connait les styles d'absolument tous les anartistes qui valent la peine d'être connus. Une autre piste que la Fondation n'aurait pas pu suivre sans notre aide."

"Et qu'est-ce que Quinton vous a dit ?" demanda Sierra, l'impatience teintant sa voix.

Thorne devait continuer de distraire l'anartiste un peu plus longtemps de sorte qu'iel puisse achever son sort. "Wright nous a donné une liste d'anartistes qui ont utilisé ce genre d'exploit dans leurs signatures. Et vous savez quoi, quand nous avons recoupé les deux listes, vous étiez là. Sierra Dustin, une petite artiste avec une haine virulente des restrictions des expositions publiques d'anarts. La Fondation vous avait récupérée pour interrogatoire et mise en garde sérieuse en 07, et vous avez disparu de la circulation après ça. Ça ressemblait à un suspect plutôt évident. Après cela, ce n'était qu'une question de solliciter vos anciens associés jusqu'à ce qu'un d'entre eux nous dise que vous étiez là-bas."

Sierra avait écouté attentivement tout ce temps, et acquiesça à présent en comprenant. "Je vous comprends les Costards. Si je savais que vous étiez si débrouillards, j'aurais été plus prudente à Portlands." L'essaim de balles commença à tourner encore alors qu'elle se préparait à recommencer son attaque.

Thorne ouvrit les yeux alors qu'iel achevait enfin son sort. "Vous savez quelle a été la partie la plus difficile au fait ?"

"Quelle était-ce ?"

"Vous retarder suffisamment longtemps pour faire ça," dit Thorne, plongeant hors de sa couverture et vidant son pistolet en direction de Sierra.

L'anartiste ne cligna même pas des yeux alors que les balles s'arrêtaient à quelques centimètres d'elle. "Encore ? Vous me décevez, Agent Thorne." Elle leva les mains pour précipiter la totalité du nuage vers Thorne.

Thorne grimaça. "En fait, je parlais de ça." Iel ouvrit son poing serré, relâchant l'unique balle qu'iel avait éjecté plus tôt. Alors qu'elle tombait au sol, elle émit une douce lueur bleue.

La partie affecte le tout…

La balle magique toucha le sol et vola en éclats.

Le nuage de balles à peine tirées devant Sierra explosa.


Spencer sortit du hall en direction de la galerie du troisième étage qui surplombait l'atrium, suivi à faible distance par l'agent Green. Sur le sol de l'atrium en-dessous, Sierra et Thorne pouvait être vus s'engager dans leur duel. Aucun d'entre eux ne sembla remarquer l'entrée des deux agents.

"On dirait que Thorne se débrouille seul," dit Green, s'accroupissant derrière la balustrade pour éviter d'être vu par Dustin.

"Pour l'instant," dit Spencer. Il s'accroupit à côté de Green. "Nous devons descendre là-bas et l'aider."

"Si ça ne te dérange pas, je préférerais éviter de me retrouver pris dans un feu croisé d'un duel de sorciers."

Spencer fronça les sourcils. "Ça ne semble pas trop mauvais."

Il y eut le son de coups de feu d'en dessous, suivi d'une explosion.

Green regarda Spencer. "Vous disiez ?"

"Okay, peut-être que vous n'avez pas tort." Il jeta un coup d'œil par-dessus la balustrade pour regarder le duel. "Quoi qui vienne d'arriver, Dustin est toujours debout. Je ne peux pas voir Thorne cependant… non, attendez, je li vois maintenant."

"Eh bien, tant que nous sommes ici et invisibles, pourquoi est-ce qu'on ne tirerait pas sur l'artiste puisque nous avons l'élément de surprise ?" Green fit un geste vers son canon magnétique.

Spencer se tourna pour le regarder. "Où est-ce que vous avez eu ça ?"

"Est-ce que c'est important ?"

Spencer ouvrit la bouche pour répondre, se ravisa, et secoua juste la tête. "Je ne pense pas que ça marchera de toute façon. Dustin a un genre de spirale de balles qui l'entoure, provenant probablement de tirs de Thorne. Pour ce qu'on sait, nos tirs se feraient attraper aussi."

Green jeta un coup d'œil par-dessus la rambarde pour voir de lui-même. "Ouais, on dirait que vous avez raison." Il s'arrêta, étudiant la scène. "Aha, là ! Remarquez comment elle continue de bouger les doigts de sa main gauche ? Le même geste se répète toutes les cinq secondes. C'est de l'exploit si j'en ai jamais vu."

Il y eut un éclair de lumière et de son par en-dessous, et pour un moment Green pensa qu'il pouvait sentir la couleur bleue.

Il regardèrent tous les deux en bas pour voir Thorne reculer rapidement loin de Sierra, qui tentait de le toucher avec des explosions de magie. Thorne, pour sa part, parvenait à dévier ou détourner l'énergie arrivant, mais où que l'explosion parte, de la glace se formait rapidement sur un gros rayon.

"Il n'y a aucune chance que Thorne puisse se défendre très longtemps contre un truc comme ça," dit Spencer, l'inquiétude tremblant dans sa voix. "Quoi qu'on fasse, on doit le faire maintenant."

"On doit s'occuper de ses mains d'abord." dit Green. "L'empêcher d'utiliser des exploits de sorte qu'on puisse avoir un tir dégagé." Il commença à fouiller la galerie du regard pour voir s'il y avait quelque chose qui pouvait les aider dans ce but. Ses yeux se posèrent sur un morceau d'anart — un globe fait d'eau sculptée — de l'autre côté de la pièce. "Et je pense que je viens juste de trouver un moyen de faire ça."


Thorne n'attendit pas que les explosions se dissipent pour plonger à nouveau derrière un couvert. Iel avait peut-être quelques secondes avant que Sierra ne récupère et revienne encore, et iel avait besoin de faire en sorte que ça compte.

"C'est ça le mieux dont vous êtes capable ?" cria Sierra, clignant rapidement des yeux pour essayer de dégager sa vision. Son visage et ses bras étaient couverts de petites égratignures là où les fragments de balles l'avaient touchée, mais elle était à part ça indemne.

Thorne sortit le kit de premiers soins de sa veste et jeta ses composants au sol. Iel attrapa l'epipen et la planta dans sa jambe sans hésiter.

Ce qu'iel faisait était dangereux à l'extrême. La thaumaturgie nécessite de l'énergie comme tout le reste, et pour l'évocation cette énergie provient des réserves caloriques du corps. C'était pourquoi Thorne emportait des barres énergétiques, à utiliser comme source rapide de carburant pour les lancements de sorts robustes. Mais iel n'avait pas le temps de manger pour l'instant. Au lieu de cela, l'afflux d'adrénaline de l'epipen allait stimuler sa thaumaturgie pour un temps, mais l'énergie qu'elle fournissait n'était pas réelle — elle servait uniquement à permettre de dépenser au-delà de ses réserves normales. Quand l'adrénaline se dissiperait, il y avait de grandes chances qu'iel s'effondre sous le coup.

Thorne replongea sa main dans sa poche une dernière fois et glissa ses derniers charmes défensifs restants, puis se leva et se tourna pour faire face à Sierra. S'iel allait se faire descendre, iel allait se faire descendre en se battant.

Convoquant tout le pouvoir qu'iel pouvait, et sans même se préoccuper de contenir le contrecoup qui allait inévitablement en résulter, Thorne pointa un doigt sur Sierra et dit un seul mot.

"Brûle."

Des flammes jaillirent de sa main et se précipitèrent vers l'anartiste dans le but de l'engloutir et de la consumer. Le contrecoup de l'œuvre débridée réverbéra dans l'atrium, projetant des étincelles et des explosions dans un tableau de couleurs et de sons comme si la réalité elle-même tremblait sous la force de la thaumaturgie de Thorne. Trois citrons se matérialisèrent dans les airs derrière Sierra, et s'évanouirent tout aussi rapidement. Quelque part sur Terre, un mulot reçut la possibilité de comprendre le gallois.

Sierra leva la main et attrapa la boule de feu dans sa paume.

"Coup numéro trois," dit-elle, éteignant les flammes en serrant le point. "Vous êtes fini."

Thorne la fixa incrédule alors que Sierra projetait ses mains en avant, envoyant une explosion de pure énergie magique directement vers iel. Iel récupéra à peine à temps pour attraper l'énergie dans ses barrières, la redirigeant sans dommages au sol. De la glace se répandit sur le carreau de marbre où l'explosion avait frappé.

"Je vais vous changer en sculpture de glace," dit l'artiste, envoyant un autre souffle de gel sur Thorne. "Je vais la mettre dans le hall d'entrée, pour me rappeler de la peste de l'U2I qui pensait qu'elle pourrait affronter une vraie sorcière."

Elle accéléra ses attaques, jetant souffle sur souffle de magie sur Thorne, li faisant reculer et amenant ses charmes défensifs à briller furieusement. Il ne faudrait pas longtemps avant qu'ils ne surchargent.

Un des charmes se désintégra, un défaut infime dans ses enchantements le faisant s'effondrer sous la tension. Les charmes restant chauffèrent au rouge alors qu'il prenaient soudainement la charge supplémentaire, conduisant Thorne à crier de douleur. Iel tomba à genoux et se démena pour enlever les bijoux brûlants.

Sierra fit un pas en avant, un regard de haine pure sur son visage et une balle de magie de gel conjurée dans chaque main.

"Terminus, Agent." Elle leva les mains, se préparant a jeter le sort final.

Un globe d'eau géant tomba d'au-dessus d'elle, gelant ses mains alors que le liquide se liait aux sorts de glace. Les balles qui orbitaient toujours autour d'elle tombèrent au sol tandis que l'exploit qui les propulsait était coupé.

Sierra hurla — soit de douleur ou de fureur — et leva les yeux pour voir Kenneth Spencer qui la regardait en retour.

"Vous !" cria-t-elle.

"Oui, moi," répliqua-t-il. "Green, maintenant !"

Sierra commença à se tourner pour voir à qui Spencer parlait, mais fut arrêtée par une fléchette qui s'écrasait contre son épaule à une vitesse supersonique. Du sang éclaboussa le sol et Sierra tituba en arrière, mais elle parvint à rester debout.

L'artiste baissa les mains, la glace autour d'elle se brisant alors qu'elle invoquait des flammes occultes. Il y avait une rage inhumaine dans ses yeux alors qu'elle hésitait entre Green et Spencer, essayant de décider lequel châtier en premier.

"C'est terminé !" cria-t-elle. "Je vais vous tuer. Je vais vous tuer tous les deux. Je vais —"

Ce qu'elle s'apprêtait à dire fut coupé alors que son système nerveux était surchargé par l'équivalent occulte d'un milion de volts d'électricité. Elle tomba au sol, instantanément inconsciente.

Thorne était agenouillé à quelques distances, le sang de l'anartiste barbouillant ses mains, qui tremblaient d'épuisement thaumatique. Fixant le corps de Dustin, iel prononça deux mots seulement.

"Poids plume."

Et iel s'effondra aussi, la dépense accumulée d'énergie de sa thaumaturgie réclamant enfin son dû.


« Un adieu aux rois || CENTRE ||

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License