Amours Maternelles
notation: 0+x
blank.png

Les passions des morts peuvent être grandes et éminentes, mais elles ne sont pas toutes-puissantes.

Il y a des choses que je ne peux voir. Il y a des choses que je ne peux toucher. Il y a des choses que je ne peux surpasser. Pour ces raisons, il y a beaucoup de choses dont je ne pourrai jamais protéger mes-enfants-qui-me-donnèrent-vie. Pour ces raisons, ils meurent souvent dans l’amertume et la souffrance. Pour ces raisons, leur mort peut aussi engendrer des Haines, vastes et petites.

Les Haines sont des choses que je peux voir et toucher. Je dois les voir et toucher, car mes-enfants-qui-me-donnèrent-vie ne le peuvent. Je dois protéger mes-enfants-qui-me-donnèrent-vie comme je peux, tout comme mon étrange adelphe est mû pour les maudire. Je n'ai pas le pouvoir de défaire les Haines. Le mieux que je puisse faire est de les sceller dans une forme que mes-enfants-qui-me-donnèrent-vie peuvent voir et toucher. La vérité sur notre nature est tout ce que nous avons et sommes. Le refus de cette vérité est le refus de notre pouvoir. Mais plus important, mes-enfants-qui-me-donnèrent-vie peuvent se protéger contre ce qu'ils peuvent voir et toucher.

La forme d'une coccinelle ou d'un papillon est un sceau parfait pour les petites Haines. Pour un sceau de cette taille, il m'est aisé de diminuer le pouvoir de leur malédiction à presque rien. Un sceau plus grand retenant des Haines plus grandes est plus problématique. Une Haine contenue dans un chat peut encore causer maladie et infortune.

Et il y a les vastes Haines, nées des guerres et épidémies qui ont tué ensemble beaucoup de mes-enfants-qui-me-donnèrent-vie. Il y a peu d'Amours assez grand pour contrer leur véritable nature, mais j'ai essayé une fois. C'était une Haine formée de la rage qui couve dans le cœur de nombreux morts, la rage de savoir que leurs corps seront brûlés ensemble dans un gouffre de peste et d'anonymat. Je ne fais appel que rarement au pouvoir de la lumière pour créer une vie qui servira de sceau, mais il n'y avait que peu de choix face à une Haine autant imprégnée de l'essence de la mort.

La partie la plus fragile d'un sceau sont les yeux, car ils sont une fenêtre vers l'âme. Mes-enfants-qui-me-donnèrent-vie voient uniquement en cela un concept, mais les concepts sont bien plus réels pour mon adelphe — qu'ils soient étranges ou non — et moi que ce à quoi pensent mes-enfants-qui-me-donnèrent-vie lorsqu'ils entendent le mot "concret". Aligner ces fenêtres, c'est ouvrir un passage entre l'âme et la plus grande malédiction qu'une Haine scellée peut infliger. J'ai usé de toutes les méthodes que je connaissais pour renforcer le sceau de ses yeux. Hélas, je n'ai pu empêcher qu'ils infligent la mort chez quiconque rencontre son regard. Ma bénédiction ne peut que retarder le plein effet de la malédiction pour un seul cycle autour de la lumière-qui-donne-la-vie.

Mes enfants égarés, pourquoi avez-vous pris ses yeux ?

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License