Mauvais Monstres
notation: +11+x

Journal du Dr Grym. 13/12/2014

Certains me traiteraient de monstre. S'ils savaient ce que je fais.

Les mêmes qui sont protégés par mon travail. Mais au lieu de côtoyer ce que certains qualifieraient d'horreurs, mais que je traite comme mon quotidien, ils sont dans leur canapé.
Ici, c'est toujours la même merde. Des morts, des réalités alternatives, du sang, bla, bla, bla. Y'a que les nouveaux et quelques types qui s'y feront jamais qui ne le supportent pas.

Hier j'ai forcé deux types à commander leur propre foie à manger pour midi à une erreur de la nature. Et vous savez quoi? Ça m'empêche pas de dormir. Parce que ça empêche pas de dormir l'Humanité, ou ce qu'il en reste. Ou alors je me dis ça pour raviver un semblant de conscience. Je sais plus.

Quoique. Au final des fois on se demande ce que l'on défend quand on bosse ici. On obtient vite la preuve qu'en dehors des apparences, l'Humanité n'existe plus. J'ai pas le droit de sortir souvent, mais quand j'arrive à m'échapper quelques heures, quand je suis dehors, en dépit des futures privations que cela engendrera, un truc me donne envie de vomir bien plus que tout ce que je vois tout les jours quand j'exerce ma profession.

On tue, on côtoie des créatures plus ignobles les unes que les autres au quotidien, pour protéger ça. Tous ces abrutis devant leur télés. Ces gamines de 13 ans qui n'ont même pas assez de tissu sur elles pour faire un de mes T-Shirts. Tous ces meurtres. Ces pédophiles. Toute cette vermine. C'est ça qu'on protège. Ça m'aurait choqué si j'avais encore une certaine éthique. Mais c'est plus un sentiment d'irrespect pour mon travail qui m'habite quand je pense à tout ça.

On les protège de tant de choses. Et ils se démerdent quand même pour s’entre-tuer. Le monde devient tellement pourri que bientôt il faudra un XK et deux Thaumiel pour le réhabiliter.

Un génocide? Bah, tout de suite les grands mots. En fait, je pense que même si on repartait de zéro, on aurait la même chose. On devrait relâcher quelques SCPs dans la nature pour faire de la place dans nos cellules, l'Humanité aurait bien besoin d'être confinée.
Au final, c'est pas la Fondation et ses horreurs qui m'ont transformé en ce que je suis aujourd'hui. C'est l'être humain. J'étais déjà comme ça quand des Agents m'ont trouvé en Amérique du Sud.

C'est vrai quoi, ça vous saute pas aux yeux? Quand on a confiné SCP-008 pour la première fois, on l'a fait parce qu'il avait le potentiel pour décimer une espèce entière de façon fulgurante. Mais nous, nous en détruisons des milliers chaque année. Ça m'effraie. A quoi bon sauver des bourreaux?

Et si nous avions enfermé les mauvais monstres?

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License