Maëlstrom 436
notation: +7+x

Le génie

Observation : cataclysme apparent. Vue claire et dégagée sur le vortex en formation. Ultime rebours avant la fin du monde. L'air est empli d'un mélange de soufre et de plasma. La terre se déchire et les briques des immeubles s'heurtent dans un déluge rappelant quelques ouvrages prémonitoires. Le sujet se rapproche du cœur de ce cyclone cosmique. La luminosité croît tandis que les sons s'effacent au profit d'un silence assourdissant. Sensation inédite. Le ciel laissant transparaître la galaxie se marie désormais avec les effluves de gazes couvrant l'horizon. Situation actuelle : fin imminente. Le trou noir est désormais distinguable. Large masse uniforme déformant de formidables geysers de béton en provenance de ce qui fut des villes. Vision indifférente à propos d'un monde enfanté par un cosmos délirant. Le battement de la seconde ralentit, les lignes s'allongent. Note concernant le sujet : dislocation.

Le fou

Je vois désormais le monde tel que je l'ai toujours vécu. Le violet du ciel et le bleu de la Terre s'entrecroisent pour ne former qu'un vague fil de lumière remontant à une sphère blanche-noire, à la manière d'une balle de soie. Je vois le futur rattraper le passé plus vite que le présent ne met de temps à s'écouler. Les météores s'écrasant sur le sol encore tangible forment une magistrale écume de flammes roses violant la douce noirceur du ciel astral. Je vois les prophéties s'accomplir dans un déluge d'étoiles filantes percutant les barrières du monde tel que je l'eus connu, laissant flotter dans les airs une traînée de poudre de feu qui ferait regretter à certains de ne pas mourir aujourd'hui tant le spectacle est savoureux. Les volcans crachent le sang du monde dans les cieux ravagés par des plaies béantes qui ne se refermeront que lorsque le socle même de leur plan d'existence cessera d'être. L'attraction du colosse m'amène désormais à lui. Astre dominateur, faisant fléchir les lois de l'univers, caché derrière son voile énigmatique, échappant à notre vision simpliste. Je vois mon corps se joindre aux filaments de lumière, m'arrachant un sourire d'exaltation, en plus de mes deux jambes.

Le démon

Vous voilà dans une bien mauvaise posture. Accablés par ma force viscérale, vous ne pouvez échapper à votre déclin. Au fil de votre approche, la lueur de votre âme décroît avant de finalement s'éteindre au profit de l'immense machinerie. Un mécanisme précis et gourmand en énergie, nécessitant plus de vie pour l'alimenter qu'il n'en faut pour le manier. Craignez donc cette relique, exemple d’orfèvrerie galactique. Cuirassé temporelle faisant fléchir les huit dimensions primaires par sa simple existence. Il absorbe le jour et la nuit, et ne laisse sortir que les vautours de lui. Véritable divinité cathartique, empereur cosmique et régisseur intemporelle du droit de vie. Louez sa clémence, et craignez son pardon, car seul le cocon de l'ignorance vous évitera la pénitence.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License