Enregistrement 084-A4
notation: +1+x

Enregistrement des évènements anormaux observés relatifs à SCP-084.

gear.jpg

Image enregistrée par l’équipe B-4. La cible de l'image est un mur "clignotant".


Des observations détaillées du "champ d'herbe" composant la majorité de la zone active. La plaine semble être faite d'une section de dix (10) mètres par dix (10) mètres d'herbe, se répétant a l'infini pour composer la zone. Les sections d'herbe semblent aléatoirement "pivotées" lors de leurs formations, provoquant un alignement incorrect des sections d'herbes et des petites variations du terrain.


Quelques organismes non-humains semblent exister dans la zone active. Ceux en dehors de la zone active semblent l’éviter, et "disparaissent" peu de temps après leur entrée. Les animaux observés dans la zone active semblent normaux mais se comportent étrangement. Mouvement "frissonnant", "tremblement" soudain, action en "boucle" et autres actions anormales semblent indiquer que ce ne sont, peut être, plus de simples animaux. La majorité des animaux semblent "clignoter" et disparaître après 3-4 heures.


deer.jpg

Image enregistrée par des sujets civils. La cible de l'image est une biche dans une "boucle".

Les communications vocales sont difficiles dans la zone active. Elles semblent normales dans un rayon de cinq (5) mètres autour du sujet parlant, bien qu'une qualité sonore légèrement "étouffée" ait été rapportée. Au delà de cinq (5) mètres, les sujets semblent parler de très loin, avec beaucoup d’échos. Des rapports de dialogues entendus plusieurs secondes après qu'un sujet ait arrêté de parler, et de dialogues se déroulant sans qu'aucun des sujets ne parlent sont assez fréquents.


Des observations détaillées de la "tour radio" sont impossibles à cause de l’impossibilité de l'atteindre physiquement et des effets de "l’émission" sur la majorité des instruments d'observation. Télescopes basiques et jumelles montrent que la tour est "floue" et recouverte de "brume fixe", tandis que les instruments plus évolués sont victimes de "l’émission".


Les cycles climatiques, incluant le cycle jour/nuit, semblent être totalement aléatoires. Le ciel va aléatoirement fluctuer entre le jour, la nuit, dégagé et d'autres cycles climatiques. La position du soleil et des nuages semble également aléatoire, avec des "clignotements" et du "floutage" entre les différents états.


Infliger des dommages ou des modifications physiques à toutes choses dans la zone active est impossible. Des actions telles que creuser, démolir ou construire de nouveaux édifices vont soudainement se "troubler" et se "réinitialiser" à leur précédent état non altéré à un moment au hasard. Les sujets à l’intérieur d'une structure "réinitialisée", par exemple dans un trou, vont être immédiatement piégés et "fusionnés".


unsettling.jpg

Image [DONNÉES SUPPRIMÉES]

Les humains dans la zone active autour de SCP-084 présentent les effets les plus visibles et saisissant de la distorsion spatio-temporelle. Cela inclut :

  • "floutage" soudain d'un membre ou de la tête, semblant tournoyer à grande vitesse pendant plusieurs secondes avant de s’arrêter. Les sujets ne ressentent aucune douleur, et sont souvent inconscients du phénomène.
  • "bouclage", se manifestant par une répétition de huit (8) à dix (10) secondes de temps. Les sujets vont effectuer une action (exemple: sortir par une porte, choisir un vêtement), puis soudainement se "geler" et "clignoter", puis retourner à leur position de départ dans la "boucle" et répéter l'action, même si cela inclut une "téléportation" significative dans l'espace. Parfois, des sujets semblent coincés dans une boucle infinie.
  • Les observations et interrogatoires des habitants de ██████████ █████ montrent que les besoins humains de base, tels que la nourriture, l'eau et le sommeil ne sont plus nécessaires après une exposition prolongée à la zone active. Certains habitants ont rapportés n'avoir rien bu ni mangé depuis (selon leurs dires) cinq (5) ans. Un des habitants les plus âgés a rapporté avoir fait deux mille cent dix (2,110) tentatives ratées de suicide.
  • Les sujets sont parfois capables de traverser de la matière solide sans problème. Ces périodes semblent apparaître pour une période de durée aléatoire, commençant et se terminant sans prévenir. Les sujets "à l’intérieur" d'une matière solide quand la période se termine vont être piégés ou "fusionnés" jusqu’à ce que le phénomène recommence. Un des sujets a rapporté avoir été coincé à la taille dans un mur pendant cinq (5) ans.
  • Une détresse psychologique extrême est observée après une longue exposition. Les transmissions [DONNÉES SUPPRIMÉES] barrière, qui va être compromise après une exposition de longue durée. Les sujets dans des états de "réception" avancés sont généralement "réinitialisés" après plusieurs mois.

Les transmissions enregistrées montrent une légère [DONNÉES SUPPRIMÉES] dans l'ensemble des cycles. Les tentatives pour cataloguer et enregistrer les émissions ont été déléguées à des systèmes autonomes, pour prévenir toutes pertes additionnelles de personnel de la Fondation.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License