La Vie dans le Multivers
notation: +4+x

"Le portail est stabilisé. Vous pouvez y aller. Passez le bonjour à 507 si vous le croisez." L'opérateur du portail pouffa à sa blague.

Trevor Bailey fit un pas au travers du portail vers F-601431-Gamma. Il émergea dans l'équivalent du Site 87 de l'autre côté, dirigé par l'Institution Caritative de la Manne, Siskel, Parker et Cooper. L'ICMSPC avait décidé qu'elle allait utiliser des artefacts anormaux pour le bien de la population, mais elle ne pouvait pas le faire seule. Alors que la politique de la Fondation SCP était de sécuriser, contenir et protéger dans cet univers, celle de l'ICMSPC était "Sauvegarder, Pourvoir et Créer pour un monde meilleur."

Dans cet univers, les agrumes n'étaient pas comestibles (la vitamine C était toxique si ingérée) et utilisés à la place comme un biocarburant bon marché. Cependant, les agrumes avaient disparu dans les années 70 et étaient désormais fortement régulés par le gouvernement brésilien, qui refusait d'exporter vers les États-Unis. L'ICMSPC leur donnerait du pétrole en échange d'une importante expédition de jus d'orange en Floride.

Tout ce à quoi Trevor arrivait à penser était comment est-ce que personne n'a jamais pu attraper le scorbut.


Tom Bailey marchait dans l'ombre du soleil couchant, dans une prairie au sein d'un tout nouveau monde. La différence était ici plutôt évidente : toute la flore autour de lui était faite de nuances de rouge au lieu de vert. Il semblait aussi y avoir des éléphants au loin, coexistants avec ce qui ressemblait à des bisons américains. Des oiseaux aussi gros que des avions de ligne tournaient inoffensivement dans le ciel ; ils ne mangeaient que les insectoïdes géants qui volaient avec eux. Il pleuvait et il faisait un doux 20 degrés. Il camperait ici pour les 24 prochaines heures, prenant des échantillons de terre et de plantes et collectant même de la faune s'il le pouvait. "Excellent."

Tom adorait les mondes comme celui-ci. Ils lui faisaient redevenir un enfant, allant dans des mondes qui semblaient presque imaginaires. Peut-être que c'est ce qu'étaient cet univers et plusieurs autres : imaginaires. Juste des gribouillages d'enfant, dessinés pendant un jour de pluie et accrochés au frigo. L'univers, d'un coup de crayon.


Tristan Bailey regardait dehors vers l'horizon de New York. Ce n'était pas son New York bien sûr, les Twin Towers étaient toujours debout mais le Chrysler Building manquait à l'appel. Deux des lunes de la Terre étaient visibles au delà du World Trade Center et la troisième allait se lever dans environ une heure, puis la quatrième ne serait visible que dans la matinée.

Il s'est toujours senti inquiet sur les missions urbaines. Il ne devait qu'observer et observer était la seule chose qu'il faisait à une exposition d'art au Musée d'Art Moderne. Ou plutôt environ 800 mètres au dessus du Musée d'Art Moderne. La pièce maîtresse de la galerie était Tentation, un morceau gigantesque de magnétite suspendu au dessus de New York. Il lui a été ajouté une corniche pour le saut (à l'élastique).

"Et maintenant, pour commencer notre voyage dans le monde de L'Art D'Impossible, le Conservateur du Musée d'Art Moderne, Alfons Hitler !" Tristan faillit recracher sa boisson à cette annonce et se souvint soudainement qu'il n'y a eu qu'une seule Guerre Mondiale dans cet univers.

Cette soirée allait être intéressante.


En ce qui concernait Trevor, A-2190-Omega pouvait aller se faire foutre.

A-2190-Omega avait changé les fuseaux horaires et en plus de ça, la Terre tournait dans le mauvais sens. Il devait se lever à 1:00 pour aller à un rendez-vous à 13:00 dans le Site 87 de cet univers. Le café était intolérablement doux, les boissons énergisantes saumâtres et ils avaient détruit leur couche d'ozone alors la lumière naturelle, il pouvait s’asseoir dessus.

Trevor enviait ses frères ; la plupart de ce qu'il a pu voir des autres univers était l'intérieur des sites SCP, alors que Tom partait en l'exploration et Tristan ? Tristan pouvait aller où bon lui plaisait au nom de la recherche. Il s'est même chargé du travail de Trevor en tant que diplomate une fois.

"M. Bailey, si vous allez dormir, alors veuillez aller dans le dortoir de votre univers natif." La salle lâcha un gloussement. Trevor soupira ; pourquoi dans tous les univers les personnes à la peau bleue étaient de parfaits connards ?


"Quoique ce soit d'intéressant, Docteur Bailey ?"

"C'est fascinant ! Dans cet univers, la langue anglaise a développé un mot qui rime à la fois avec violet et orange ! Je l'ai écrit…"

"Nous le ferons passer par les mémétiques avant de l'envoyer au linguistiques. Rien d'autre ?"

"Et bien, le premier président des États Unis était hermaphrodite. Cocasse, non ?"


Bailout : Donc c'est comme ça que Booth aurait tué Lincoln.
Herstri0nix : Conneries.
sirsolmanhandyman : Pourquoi Booth aurait même voulu tuer Lincoln ? Booth était un abolitionniste.
snickeringsnicket : C'est le plus grand tas de conneries que j'ai entendu depuis que westmarkhero a suggéré qu'un monde sans BD Batman aurait explosé à cause du fait que Bill Finger serait devenu un scientifique en nucléaire ou un truc du genre.
MarvelRoxDCSux : DC A PLAGIÉ BILL FINGER !
MarvelRoxDCSux a été expulsé de #histoirequinesestpasproduite par Herstri0nix (fichus gamin de 10 ans)
snickeringsnicket : quand même, j'ai bien aimé le moment où vous parliez des gens qui étaient surpris de la fin du film sur lincoln dans votre scénario

Tristan roula des yeux et soupira. Il avait rejoint un salon de discussion sur des spéculations historiques de cet univers, pour le bien de la "recherche", et il le regrettait sévèrement. C'était éducatif, bien que douloureux ; le premier homme sur la Lune s'était posé en 1962, pour une fois, mais il n'avait été rendu public qu'en 1970.

Bailout : Très bien, c'était un peu spéculatif, mais que dites-vous de ça : Le Hindenburg a pris feu.
Herstri0nix : J'écoute…


Tom retira son appareil respiratoire tandis qu'il rejoignait ses frères dans les quartiers de Tristan. "Je reviens à l'instant d'un univers où l'air était de l'éthanol pur, mais qui ne s’enflammait pas." Il sourit. "À l'heure où je vous parle, j'ai un gars en chimie qui en fait une liqueur. En supposant que les animaux de laboratoire ne meurent pas, on aura une gnôle trans-universelle d'ici le weekend."

Tristan lâcha un grognement. "J'étais dans l'univers que tu as trouvé le mois dernier, F-90241-Phi. Et bien il s'avère que Isaac Newton a trouvé un moyen de changer le plomb en platine. Ça implique une sacrée quantité de radiations et en conséquence le cancer est la première cause de mortalité dans le monde."

Trevor soupira. "Je me suis retrouvé bloqué dans des négociations avec la République d'Australie-Hongrie."

Tom sourcilla. "Tu ne veux pas dire Autriche ?"

"Non. Australie. Comme dans kangourou, Steve Irwin, b'jour m'pote… Ils voulaient échanger une plante qui fait pousser de la putain de Vegemite pour l'introduction de la noisette dans leur écosystème." Il soupira. "Des fois, je ne sais pas si on a le meilleur boulot du monde, ou le pire."

"Vois ça plutôt de cette manière, Trev." Dit Tristan. "Dans les prochains mois, tu auras un joli bureau douillet au Site 19 au lieu de travailler au village paumé de Paumé-ville."

Trevor grogna. "J'espère que tu apprécies avoir mon vieux poste, frangin. Tu vas y être bloqué avec Tom Bombadill." Il fit un sourire narquois à Tom, qui lui lança une petit gourde en métal à la tête en guise de réponse.


Le sommet de la montagne était le seul lopin de terre visible à des kilomètres. Et il était à son sommet.

C'était agréable et paisible. Le soleil dans le ciel était rouge, mais ce n'était pas une étoile géante rouge, c'était juste la manière dont l'atmosphère le colorait. Un oxygène parfaitement respirable, simplement teinté d'une nuance différente. Tom regarda les alentours du sommet de la montagne, prenant des photos de l'éther autour de lui. Il s'en fichait si ce n'était qu'un monde Flottant ; il a toujours trouvé les flottants 12 fois plus fascinants que n'importe quel monde Hub ou Branche.

De grandes créatures volaient autour du sommet, ressemblants à des poissons-scies. Ils étaient assez larges pour pouvoir faire voler un zeppelin dans leur bouche et ne sortir de l'autre côté qu'une semaine plus tard. Il prit autant de photos de ces derniers que possible avant d'échapper un soupir alors que la mémoire de sa caméra venait d'être remplie.

"Dr Bailey ? Retraversez. Nous allons fermer le portail dans 10 minutes."

"Juste un peu plus longtemps, si ça ne vous dérange pas."


"Je suis désolé, mais les négociations ne peuvent pas continuer entres nos univers, vu que la Terre de votre univers possède une gravité quatre fois plus forte qu'ici. Alors soit vous venez ici, soit nos entrevues s'arrêtent là."

"Et bien je suppose que nos entrevues s'arrêtent là." L'autre côté coupa la connexion et Trevor poussa un soupir de soulagement. Bien sûr, il aurait pu utiliser un exosquelette, mais cela fait faire tellement plus de paperasse que nécessaire.


Tristan se gratta la tête et regarda au travers de la fenêtre stable vers l'autre univers. "Attends… donc, dans cette réalité, la Terre est une géante gazeuse ?"

Tom hocha la tête, regardant au travers du portail. "Un noyau solide, cependant. La pression n'est pas trop élevée et la gravité est normale. Tu peux théoriquement marcher à sa surface sans être écrasé."

"Mais quelle taille fait ce noyau ?"

"Environ un kilomètre de diamètre."

"Tu parles d'un horizon court."

"Ouais."

"De la vie ?"

"Non, il n'y en a pas. Juste un Flotteur, j'en ai bien peur."

"… Tu veux quand même que je l'explore, n'est-ce pas ?"

"Est-ce que le chat mange la souris ?"


"Bonjour, mon nom est Trevor Bailey. Je vous parle au travers d'un appareil de communication télépathique développé par la Fondation SCP…"

Trevor regarda autour de l'entrée vers l'autre Site 87, où plusieurs humains à la peau verte le regardaient avec confusion. "La Fondation quoi CP ?"

"Esss Céé-"

La tête de la personne la plus proche de Trevor explosa soudainement. Il sauta à nouveau au travers du portail et le ferma derrière lui, couvert de sang.

"Quel putain de genre d'univers c'est quand ses habitants n'ont pas évolué avec la capacité de comprendre la lettre "S" ?!"


"Attendez… Les animaux ont évolué avec les humains. Comment ça marche ?"

"Honnêtement, si vous n'êtes pas biologiste évolutionnaire, ou au moins généticien, c'est très dur à expliquer." Le coyote parlant n'était pas la chose la plus bizarre que Tristan ait pu voir ; ce n'était même pas dans le top 10. Le fait qu'il marchait sur ses pattes postérieures l'a peut-être placé dans son top 50, les pouces opposables dans le top 30. C'était la blouse blanche qu'il portait qui l'a propulsé dans le top 20. "Assez pour vous dire qu'il y a sûrement dû avoir des reproductions inter-espèces à un moment donné."

Tristan ferma les yeux et grimaça. "Berk." Le coyote renifla simplement et marmonna quelque chose à propos du racisme.


"La gravité ne semble pas exister dans cet univers," dit Tom dans un magnétophone. "En revanche, le simple fait que j'enregistre cela indique que d'autres forces, comme le magnétisme et les forces nucléaires fortes et faibles, existent."

"Cependant,"dit Tom, regardant vers le monde en dessous de lui (si le mot "dessous" s'applique ici), "Il est troublant de se demander comment cette planète continue d'orbiter autour du soleil sans aucune gravité, sans compter comment le soleil s'est formé sans gravité."


Trevor soupira et tapota ses doigts contre le bureau, regardant l'être à deux têtes assis face à lui. "Vous semblez troublé," dit-il à travers le traducteur. "Est-ce que tout est amiable avec la situation actuelle ?"

"J'aimerais juste faire une pause, c'est tout."

"Une pause sera prise une fois que notre affaire sera conclue." Trevor grogna légèrement et regarda de l'autre côté. Il y avait une fenêtre dans son bureau, pour une fois, qui donnait sur un désert. Le ciel était bleu, mais d'une teinte bien plus sombre que quand il était chez lui- le genre de bleu qu'on verrait dans une chambre de jeune garçon. Aussi, il y avait trois soleils plus petits dehors. Frottant ses yeux, Tristan réussit à s'arracher de la vue.

"Retournons à notre affaire, alors. Des déchets de silicone contre un accès à vos mines de lithium…"


Les trois Baileys sortirent du hall de présentation, riant ensemble. "Papa était un vrai fumier, non ?"

Les poches de Tom et Trev commencèrent à vibrer simultanément. Avec un regard intrigué, ils sortirent leur smartphone cinq fois encrypté, résolvèrent les code, puis froncèrent les sourcils.

"Un e-mail. De la direction…" Tom ouvra le sien et sa mâchoire se décrocha presque. "Dr Thomas Bailey, vous devez vous présenter au Site 1485 en Antarctique pour une réaffectation… demain ! Quoi ?!"

"J'ai reçu la même chose ! Sauf que je suis réassigné au 19 !" Trevor fixa son téléphone, les yeux grands ouverts. Tom avait presque l'air de vouloir pleurer.

"Antarctique… c'est le site pour les classes Keter. Mon Dieu…"

Tristan sourit faiblement. "Je suppose que ça veut dire qu'on ne pourra plus faire la blague des "trois moi-même de différents univers", hein ?"


Tom fit un pas dans l'avion pour l'Antarctique, se demandant ce qu'il avait pu faire pour mériter ça. Une réassignation dans l'endroit le plus froid sur Terre. Il serait probablement bloqué avec Edison, à nettoyer la cage d'un Keter ou quelque chose du genre.

Avec un air abattu sur le visage, il trouva finalement le courage de lire le dossier qu'il avait reçu concernant SCP-1483. Il fronça les sourcils à la première ligne de la description ; comment tout un contient pouvait être un SCP ?

Alors qu'il lisait le fichier, un sourire commençait à grandir. Il semblait que l'explorateur avait une toute nouvelle terre à visiter maintenant.

|Centre|

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License