Les Gentilshommes Humanistes – Centre
notation: +25+x
blank.png

Introduction :

JBCourville.jpg

Jean-Baptiste Ravin de Courville à 28 ans.

Les Gentilshommes Humanistes, couramment appelés "Gentilshommes", sont des transhumanistes anormaux souhaitant améliorer la condition humaine grâce à l'anormalité. Ceux-ci considèrent l'anormalité comme un processus naturel et pensent qu'il est du devoir de l'Homme de s'y adapter. Cette évolution en une Humanité anormale passe par la création d'anomalies et leur utilisation, et prend chez eux le nom d'"Homme Meilleur".

Les Gentilshommes Humanistes possèdent une histoire très documentée, débutant dans la seconde moitié du XVIIIème siècle avec la création de l'organisation par Jean-Baptiste Ravin de Courville et le baron d'Holbach. De plus, l'organisation a pu avoir par le passé une certaine influence sur la politique Française, notamment lors de la Révolution jusqu'à l'Empire.

Du simple club de réflexion humaniste qu'était l'organisation à ses débuts, celle-ci s'est diversifiée et élargie jusqu'à aujourd'hui pour devenir un acteur non-négligeable de la scène anormale française. Les Gentilshommes se considèrent par ailleurs comme la continuation moderne du mouvement des Lumières, clamant que, les libertés fondamentales de l'Homme ayant été acquises grâce à ce premier mouvement, les "néo-Lumières" doivent aujourd'hui acquérir les libertés fondamentales de l'Homme anormal. Les Gentilshommes sont actuellement présents très majoritairement en France, bien qu'implantés également au Royaume-Uni, en Allemagne, en Belgique, en Autriche, au Pays-Bas, en Italie et en Espagne, et de manière anecdotique en Europe de l'Est. Pas plus d'une dizaine de Gentilshommes seraient actuellement en activité hors de l'Europe. La petite taille relative de l'organisation limite sa capacité d'action tout en facilitant sa dissimulation aux yeux de la Fondation.

Fonctionnement interne :

L'organisation des Gentilshommes semble être divisée en trois strates principales :

  • le "Réseau", qui est un réseau d'informateurs civils probablement très étendu et très dense, bien que présent uniquement en France métropolitaine. Celui-ci permet aux Gentilshommes de se tenir informés des mouvements des autres organisations de l'anormal ainsi qu'à localiser de nouvelles anomalies. Les informateurs du Réseau semblent être traités au cas par cas : certains ne connaissent pas leur employeur tandis que d'autres se voient proposer au bout d'un certain temps le statut d'Apprenti.
  • les "Apprentis" sont des disciples d'actuels Gentilshommes, qui leur enseignent les sciences anormales et la doctrine philosophique de l'organisation. Ceux-ci effectuent notamment des missions "de terrain". Tout Apprenti est supposé acquérir un jour le statut de Gentilhomme.
  • et les Gentilshommes à part entière. Ces derniers forment la tête de l'organisation : ils ont prêté serment et ont reçu "les Trois Dons", soient un nouveau nom, un hôtel particulier et un financement, en plus de la responsabilité de former un ou plusieurs Apprentis. Les Gentilshommes à part entière jouissent d'une grande liberté d'action au sein de l'organisation et semblent pouvoir agir indépendamment, du moment que leurs recherches sont en accord avec les lignes directrices établies par l'Assemblée. Ainsi, un certain nombre de Gentilshommes n'exercent qu'avec leurs apprentis dans leur hôtel particulier, tandis que d'autres tiennent des salons de réflexion ou des clubs. Leur nombre est estimé ne pas dépasser un millier.

L'organisation des Gentilshommes semble très peu institutionnalisée et son seul organe de décision serait ainsi une "Assemblée Humaniste". Cette Assemblée se réunirait à une fréquence inconnue pour déterminer les lignes directrices de l'organisation ainsi que le financement accordé à chaque Gentilhomme. L'organisation semble basée avant tout sur une forme de méritocratie.

Financement :

Le financement le plus stable des Gentilshommes Humanistes provient d'une cotisation que semblent payer tous les Gentilshommes à part entière. Cet argent est ensuite mis en commun et redistribué parmi les Gentilshommes selon le mérite et les besoins de chacun. Toutefois, l'organisation semble également soutenue par des dons de la part de ses membres les plus aisés. En effet, de multiples riches familles semblent faire historiquement partie de l'organisation. Il semblerait également que des mécènes privés partageant les mêmes intérêts puissent faire des dons aux Gentilshommes, bien que ces mécène n'aient jamais été identifiés. Enfin, certaines anomalies semblent être créées par l'organisation dans le seul but d'être vendues par l'intermédiaire de Marshall, Carter and Dark, club que fréquentent un certain nombre de Gentilshommes.

Activités :

Gents.jpg

« Merleau, Da Lozzo, de Bellegarde, de Montieu et Ponty se rendant à l'Assemblée du premier juin 1932. »

Les principales activités des Gentilshommes s'articulent autour de la recherche sur l'anormal, en particulier la théorie des ponts singuliers, et la création d'anomalies susceptibles d'améliorer la condition humaine. Beaucoup de Gentilshommes pratiquent également la philosophie appliquée à l'anormalité.

Différentes politiques encadrent les activités des Gentilshommes. Bien que celles-ci restent globalement méconnues de la Fondation, trois de ces politiques peuvent être citées :

  • la “Nova Gloria” (nouvelle gloire), qui est le pilier de l'activité des Gentilshommes. Celle-ci concerne la création d'anomalies susceptibles d'améliorer la condition humaine, directement ou indirectement, ou de comprendre des mécanismes humains pour pouvoir influer sur ces derniers. Selon les Gentilshommes, acquérir la “nouvelle gloire” reviendrait à rendre l'Homme anormal par nature.
  • la politique de “Renovatio Pulchritati” (restauration de la beauté) afin de créer "l'art de l'Homme Meilleur". Celle-ci implique le financement d'anartistes et la création d'œuvres d'art anesthétiques et fait des Gentilshommes un mécène important sur la scène de l'anart.
  • l'“Hominum”, une politique originellement non-anormale. En effet, les Gentilshommes financent et effectuent des missions humanitaires, principalement au profit de populations oppressées par un régime autoritaire et notamment lorsque l'anormalité est en jeu. Le groupe d'intérêt est supposé avoir œuvré à plusieurs reprises pour déséquilibrer ce genre de régimes, bien qu'aucune preuve concrète ne puisse être apportée.

Cependant, les Gentilshommes eux-mêmes semblent considérer ces politiques comme des "lignes directrices" plutôt que des dogmes contraignants.

Le prosélytisme pour les causes humaniste et transhumaniste ne semble s'effectuer que par des publications de traités scientifiques ou philosophiques. Afin de recruter de nouveaux membres, les Gentilshommes utilisent leur Réseau pour repérer des Apprentis potentiels et préfèrent les approcher individuellement. Toutefois, les Gentilshommes approchent parfois des membres d'organisations adverses, dont la Fondation, pour tenter de les rallier à leur cause, et ce notamment en fonction de leur expérience dans l'anormal. La Fondation encourage le personnel à dénoncer tout membre suspecté d'être en lien avec les Gentilshommes Humanistes.

Les Gentilshommes sont extrêmement discrets et collecter des informations sur leur organisation​ actuelle s'est avéré difficile. En effet, ceux-ci semblent posséder un très grand niveau de maîtrise de la mémétique et l'utilisent pour transmettre des informations codées.

Relations avec la Fondation :

Les Gentilshommes ne sont pas directement hostiles à la Fondation. Ceux-ci ont d'ailleurs manifesté à plusieurs reprises leur respect envers la Fondation et ses succès. Toutefois, les Gentilshommes disent être "idéologiquement irréconciliables" avec celle-ci. En effet, l'organisation considère l'anormalité comme un processus naturel qu'il serait futile, et même dangereux, de tenter d'enrayer, d'où un profond mépris pour la doctrine de confinement des anomalies les moins dangereuses. C'est pour cette raison, mais également parce que les Gentilshommes ont conscience de la petite taille de leur organisation face à la Fondation, qu'ils ne se montrent hostiles uniquement quand leurs intérêts sont en jeu.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License