Lepidoptraetheia
notation: +7+x
blank.png

…Lepidoptraetheia. Petits nuisibles à détruire. Mangent l'Æther autour de vos expériences. Facilement éliminés avec l'Æther Fulmineux…

-Extrait, Créatures Alchimiques, K. Ledenoff, 1213

Ruslav Diaghilev regarda le bout de papier entre ses mains. Il y avait griffonné quelque chose dans son sommeil la nuit passée, mais il n'arrivait pas à déchiffrer facilement ce qu'il y avait écrit. Sa divination avait marché parfaitement, sa calligraphie, pas vraiment. "Kir…kir………Je n'arrive même plus à relire ma propre écriture." Il grognait en marchant silencieusement dans les couloirs. Ses robes flottantes ne manquaient pas d'attirer l'attention alors qu'il marchait à travers le Site-19, dont l'agencement ne lui était pas familier.

Derrière lui, Arturo Genuomo faisait de son mieux pour le suivre, ralenti par un gros sac à dos plein de verrerie clinquante et surmonté d'une cage de fer forgé. Les robes bien plus éclatantes du jeune homme étaient coupées courtes, presque comme une blouse de laboratoire, et ses cheveux blond sable étaient perpétuellement ébouriffés alors qu'il courait après le Sage. "Maître, vous l'avez écrit dans votre sommeil. Vous ne pouvez pas vraiment vous attendre à une précision incroyable. Je vous ai dit que vous devriez garder vos stylos encrés, votre stylo était pratiquement sec quand vous avez écrit ça. C'est pour ça que vous n'avez pas pu finir la note." La cage apparaissait vide à ceux qui n'avaient pas été entraînés à ressentir les flux d'Æther. À l'intérieur se trouvaient des dizaines de petites créatures, mais elles avaient eu un petit problème, et il était temps de consulter un expert.

"Excusez-moi." Ruslav arrêta un docteur en blouse de labo. "Y a-t-il un chercheur dénommé Kir…" sa voix finit en grognement à nouveau. "Y a-t-il un laboratoire de recherche avec un expert en papillons par ici ?"

L'homme en face de lui cligna plusieurs fois des yeux en voyant les robes flottantes d'un vert bouteille et les chaussures violettes brillantes qu'il avait aux pieds. "Je… Êtes-vous perdus ?" Le docteur chercha le pager qu'il portait à la ceinture.

"Je ne suis pas perdu. Et je ne suis pas une menace pour votre sécurité." Il indiqua le badge à sa poitrine, qui indiquait obligeamment "R. Diaghilev. Directeur, Division d'Alchimie. Niveau 4/ASCLEPIOS." "En revanche, je cherche quelqu'un."

"Je… oh. Je suis désolé." Il lui tendit la main maladroitement. "Dr Zartion, mais vous pouvez m'appeler Christopher si vous préférez. Pardonnez ma méprise, Directeur. Je ne suis pas sûr que vous parliez d'un chercheur en particulier ?"

Ruslav hocha la tête et serra la main du Dr Zartion avec sa main droite, en montrant le bout de papier avec les épaisses jointures de sa main gauche. "J'ai pressenti qu'il y avait un chercheur ici qui comprend les papillons. Il travaille dans un laboratoire spécialisé. Je n'arrive pas à lire ce qui est écrit."

Il jeta un coup d'œil au bout de papier, où était gribouillé "S19. R. K I R" suivi de quelques lettres qui traînaient derrière. "Je comprends, vieillir, ça craint." Derrière le Docteur, Arturo passa une main sur sa tête en faisant un petit "woosh" discret.

Ruslav sourit doucement, amusé, alors que le Docteur se tapotait la tempe, "Je crois que les Laboratoires Kiryu ont un chercheur qui s'intéresse aux papillons. J'espère que ça vous aidera ? Si vous voulez bien m'excuser, Directeur." Il sourit, et s'éloigna dans le couloir, vers une autre section du site.

Ruslav hocha lourdement la tête. "Nous devons trouver ces Laboratoires Kiryu, apparemment."

Les deux alchimistes partirent, leurs pas silencieux, les seuls sons de leur passage étant le tintement du verre, et le cliquetis du fer forgé.


…Doivent être immédiatement ramenés, car ils présentent une image nuisible des Créatures Alchimiques à tous ceux qui sont impliqués. Toute copie ramenée sera sujette à une compensation s'élevant à 17 thaler par copie…

-Extrait, Revue de littérature du Collège des Alchimistes, 1751

Quelques regards étonnés de plus, et quelques indications de la part d'un membre de la sécurité (qui - Dieu merci - respectait plus le rang de Ruslav que sa propre curiosité) amenèrent le Sage à une porte dans une petite aile rattachée au Site-19. Il passa la carte magnétique dans le panneau d'accès et tint la petite puce NFC pour qu'elle soit vérifiée. La porte s'ouvrit avec un léger bruit et révéla une série de pièces et de bureaux entourés de grandes fenêtres. La lumière entre les arbres près des fenêtres entrait naturellement dans la pièce et éclairait les bureaux d'une douce lueur verte.

Les deux alchimistes entrèrent dans les Laboratoires Kiryu, et Ruslav ne put réprimer un sourire. La plupart des flux alchimiques de la Fondation étaient minimes, comme dans la plupart des endroits après le Sceau. Même avec cela, la nature clinique et détachée de la Fondation faisait s'infiltrer lentement les courants au travers des fentes des portes et le long des étages.

Les Laboratoires Kiryu étaient différents. Le chant de l'Æther Terrané résonnait dans l'air, avec celui de l'Æther Airé. Il y avait… quelque chose de plus, ici. Quelque chose qu'il n'avait pas ressenti depuis longtemps. "Ahh… Adebeyo, tu aurais aimé cela…"

Arturo s'approcha de lui, pour essayer de se rendre utile, "Maître… ?" Il tenait un petit carnet ainsi qu'un très vieux crayon que Ruslav lui avait donné quelques mois plus tôt. L'apprenti alchimiste avait fini par s'en servir pour absolument tout.

"Rien, Arturo. Je commentais juste les flux de cet endroit. Concentre-toi…" Ses mains balayèrent l'air devant lui pendant quelques instants, alors qu'il les rapprochait de lui pour aiguiser sa concentration.

"Je…oh, oh ! Je n'avais jamais ressenti… quelque chose de comparable, à la Fondation." Les yeux du jeune homme s'écarquillèrent, et ses pieds, chaussés du même violet que celui de son Maître, s'avancèrent de quelques centimètres.

Ruslav sourit, et la lumière dans ses yeux renfoncés était un trésor rare sur son visage. "Maintenant, trouvons ce Kiryu."

Une tête dépassa d'une porte non loin. "Désolé, vous me cherchez ?" La tête du Dr Mark Kiryu était à moitié visible par la porte de son bureau. "J'ai entendu mon nom."

Ruslav s'avança lentement sans bruit. "Da, je cherche le chercheur Kiryu. J'ai un objet pour lequel j'ai besoin d'aide. On m'a dit que vous étiez la personne à qui parler pour cela."

Mark se leva de sa chaise de bureau et vint à la rencontre des deux alchimistes. Il jeta un coup d'œil furtif au badge sur la poitrine de Ruslav et lui tendit la main. "Directeur Diaghilev. Enchanté de vous rencontrer, je suis le Directeur Kiryu. Vous êtes ici aux Laboratoires Kiryu, je vous aiderai autant que je le puis. L'objet est-il enregistré comme anormal ?"

Ruslav hocha la tête, et se tourna pour décrocher la lourde cage de fer forgé du sac d'Arturo. "Da, toutes les créatures alchimiques sont considérées comme anormales à notre époque. Nous sommes tombés sur celles-ci en Macédoine, et nous avions besoin d'aide."

Mark pencha la tête sur le côté, "Euh… pardonnez-moi, Directeur. Je ne suis pas familier avec l'Alchimie, ni avec ces… créatures ? Et, cela pourrait juste être ma propre ignorance, mais je ne vois rien." Pour sa défense, le Dr Kiryu garda un visage de marbre tout du long.

Ruslav claqua de la langue, "Bien sûr, excusez-moi. Ils ne sont habituellement pas visibles à l'œil nu. Arturo, peux-tu les révéler pour le Directeur, s'il te plaît ?"

Arturo acquiesça, posa doucement son sac, s'avança et sortit sa crosse de marbre et d'ébonite à moitié achevée. "Bien sûr, Sage. Directeur, si vous voulez bien reculer d'un pas ?"

Mark hocha la tête et prit son menton dans sa main, plissant légèrement les yeux, "Est-ce là…"

Ruslav acquiesça, "De l'Alchimie, oui." Il se tourna vers Arturo, "Prends l'Airé… oui, comme ça, l'Igné, maintenant…"

Les mains d'Arturo bougèrent lentement en cercle et sa crosse dessina un huit en l'air. Le Quatrième Langage coula de ses lèvres alors qu'il récitait la formule appropriée. L'air autour de la cage chatoya, et plusieurs petites créatures apparurent. Plus petites que l'ongle du pouce, les minuscules papillons étaient faits de différentes matières. Certains étaient de petits êtres cristallins, d'autres étaient faits de feu ou d'eau.

"Des papillons alchimiques. Lepidoptraetheia. J'ai besoin d'aide pour créer une enceinte de confinement plus pérenne, et pour trouver comment s'en occuper. L'alchimie ne me pose pas de problème, mais les papillons…" la voix de Ruslav s'étouffa dans un grognement alors qu'il regardait Mark de manière insistante.

"Je pense que vous vous n'avez pas trouvé la bonne personne. Je suis le Dr Kiryu, mais le chercheur Kiryu est la personne qui a une affinité pour les papillons. Si vous voulez bien m'attendre une minute ?" Ruslav hocha la tête et Mark s'éloigna, tourna dans le couloir de gauche et frappa à la porte de la salle 205. Un bruit sourd d'explosion retentit des profondeurs du laboratoire. Ruslav leva un sourcil en sentant l'Æther Igné tourbillonner.

Le Dr Kiryu et une jeune femme revinrent. Elle fumait légèrement, et portait une lourde tunique argentée faite d'un matériau ignifugé. Les robes de Ruslav contenaient des éléments ayant ces propriétés, mais elles n'avaient pas le même chic industriel.

"Ce sont les deux alchimistes, Zyn. Je pense qu'ils ont besoin de ton aide." Le Dr Kiryu lui fit signe d'avancer et fit un signe de tête vers les deux alchimistes. "Si vous voulez bien m'excuser, je vais retourner travailler. Vous savez où est mon bureau, et Zyn est à votre disposition." Il inclina la tête rapidement, et retourna dans son bureau, sans fermer complètement la porte.

La jeune femme devant eux portait une combinaison ignifugée, et tenait le casque de ladite combinaison sous le bras. "Salut, je suis Zyn. Vous aviez besoin d'aide pour quelque chose…?" Elle ne pouvait pas s'empêcher d'être rebutée par les deux hommes en robes. Elle dévisageait particulièrement Arturo d'un air suspicieux, qui avait une masse en marbre et en caoutchouc en main.

Ruslav fit un pas en avant et lui tendit une main zébrée de cicatrices. "Da, je suis Ruslav Diaghilev, Directeur du Département d'Alchimie. On m'a dit que vous étiez l'experte pour les études sur les papillons."

La lumière qui s'alluma dans les yeux de Zyn lui dit tout ce qu'il voulait savoir.


Les Sages Diaghilev et P. Flamel seront chargés de revoir plus en détail le savoir sur les créatures Alchimiques dans le futur. Un blâme officiel a été octroyé à l'Alchimiste Ledenoff, qui se trouve à…

-Extrait, Revue de littérature du Collège des Alchimistes, 1752

Quelques minutes plus tard, Zyn, Ruslav et Arturo se trouvaient dans la salle 217. "Alors, redites-moi encore une fois, ils sont faits de… ?"

Ruslav hocha la tête, et fit des cercles lents avec ses mains. "D'Æther. Le tissu des énergies qui constituent les atomes et les molécules. Qui coupent et lient tout et toute chose ensemble, ou non. Pour la plupart. Les alchimistes peuvent les manipuler, mais il y a aussi plusieurs créatures en ce monde, et dans d'autres, qui peuvent interagir avec eux. Ces Lepidoptraetheia sont l'une d'elles."

Il tendit sa main, et un petit papillon composé de glace et de minuscules congères de neige atterrit sur sa main. "Ils récupèrent l'excès d'Æther des plantes et des animaux pour se sustenter. Leurs corps sont moins… physiques, et plus des manifestations de ce qu'ils mangent. Celui-ci, par exemple, n'est pas littéralement de la glace. Il est fait d'une combinaison d'Æthers Airés et Aqueux. Vos yeux et votre cerveau l'interprètent simplement comme de la "glace"."

Zyn se pencha pour regarder la minuscule créature. "Incroyable. Je n'avais pas idée que tout ça puisse même exister." Elle retourna sa main, et un sourire apparut lentement sur son visage alors que la petite créature apparemment faite de vents légèrement poussiéreux qui tournoyait autour du bout de son doigt se déplaça jusqu'à sa paume, et décolla vers le côté de la cage en silence.

Ruslav acquiesça, "C'est intentionnel, chercheuse. Il va sans dire que tout ce sur quoi nous allons travailler ensemble est confidentiel." Il serra les poings, et le courant d'air autour d'eux se referma lentement jusqu'à ce qu'ils soient dans une bulle d'air insonorisée.

"Bien sûr," dit-elle en hochant la tête et en tendant une allumette à un petit papillon fait de flammes dansantes. "Alors, comment puis-je vous aider tous les deux ?" Le petit papillon atterrit sur l'allumette, et la flamme brillante à son extrémité faiblit alors que le papillon aspirait l'Æther du feu miniature.

Les mains de Ruslav pointèrent vers la cage, qu'à peu près deux douzaines de papillons parcouraient. "Nous ne… savons pas nous occuper de ces créatures sur le long terme. Plusieurs d'entre elles sont mortes, et d'autres continuent à apparaître, sans que nous puissions déterminer pourquoi. Nous avons essayé tous les moyens alchimiques à notre disposition." Il jeta un regard à Zyn et sourit très légèrement, "Donc nous nous sommes naturellement dits que ça devait être quelque chose de plus simple. Adebeyo et moi n'avons aucune idée de comment s'occuper de papillons, et Arturo préfère les chats."

Ce dernier était penché en arrière sur une table non loin, et essayait oisivement de rassembler assez d'Æther pour froisser le jupon de lin d'une table de laboratoire proche. "Les chats sont les meilleurs. Et les poissons sont juste après."

Ruslav agita distraitement la main vers Arturo, un geste familier de concession. Zyn se pencha en arrière et regarda le plafond, avant de se pencher de nouveau vers la cage, une idée en tête. "Depuis combien de temps les gardez-vous ?"

Ruslav tourna plusieurs fois la cage, invoquant l'Æther Ténébreux pour nourrir certains des papillons faits d'ombres et d'espace négatif. "Six semaines. Certains un peu plus, d'autres un peu moins."

"C'est sans doute ça alors. Les papillons ne vivent que deux semaines environ. À quoi ressemblent leurs chenilles ?" répondit-elle, en montrant nonchalamment la cage. Les deux alchimistes ne pipaient mot, contrairement à leur habitude, et Zyn leva un sourcil en les regardant.

Arturo et Ruslav échangèrent un regard penaud. "Nous… n'y avions pas pensé. Je n'ai jamais vu de Lepidoptraetheia sous une autre forme que celle-ci." La voix de Ruslav se finit en un grognement embarrassé.

Zyn agita la main, "Alors, la clé du mystère est de trouver les œufs et les chenilles." Elle se pencha en avant, ferma la porte de la cage et souleva légèrement le fond. "Je ne sais pas où ils les gardent. Ils n'existent pas dans notre dimension, si ?"

Ruslav fit un geste neutre de la main, "Sans vouloir rentrer dans les détails, on peut dire ça, oui. Je ne pense pas vraiment… hrm…"

Arturo s'avança et leva les mains. Il parla doucement dans le Cinquième Langage, et ses mains brillèrent d'une douce lueur, alors que les Æthers Ténébreux étaient repoussés par l'Æther Luxorieux. Plusieurs petites chenilles apparurent parmi les petits cailloux et les petites branches au fond de la cage.

Ruslav grogna plaisamment, "Évidemment. Ils se cachaient dans le Ténébreux. Très bon raisonnement, Arturo. Ils se nourrissent d'Æther Luxorieux jusqu'à l'âge adulte. Je me demande comment ils déterminent leur Æther de subsistance lorsqu'ils seront adultes…" La lumière faiblit et s'éteint complètement, ses énergies hâtivement rassemblées par les minuscules chenilles.

Zyn sourit aux deux alchimistes, "C'était fascinant. Contente d'avoir pu vous aider." Elle croisa ses bras et leva les yeux vers l'horloge, étonnée de voir à quel point le temps s'était envolé avec les deux étranges hommes en robes.

Ruslav haussa un sourcil, sentant une occasion opportune, "Mademoiselle Kiryu, seriez-vous intéressée pour participer au projet de confinement de ces créatures ?"


Lepidoptraetheia. Ces créatures se présentent au troisième œil sous la forme de petits papillons. Ils ne sont pas dangereux, et consomment de petites quantités d'Æther superflues. Ils sont utiles comme aides de nettoyage pour des flux d'Æther excessifs, et peuvent être trouvés…

-Extrait, Créatures Alchimiques, R. Diaghilev, 1774 (Édition révisée)

"Je comprends la théorie, mais pas la pratique. Qu'est-ce que je devrais faire exactement ?" Les trois semaines d'entraînement de la Chercheuse Kiryu s'étaient rapidement écoulées, et elle avait insisté pour apprendre tout ce qu'il fallait savoir pour s'occuper des Lepidoptraetheia.

"Mettez vos mains devant vous. Ne visualisez pas les flux. Sentez-les. Ils sont tout autour de nous. Ils ne sont pas visibles, mais tangibles. Les sentez-vous ?" La voix de Ruslav avait la cadence familière de celui qui apprend les bases de l'Alchimie à un novice. Cela faisait trois semaines qu'ils les lui inculquaient, mais isoler les flux d'Æther Luxorieux était difficile et demandait une concentration intense.

"Je les sens, mais comment je fais ? Comment je prends celui que je veux ?" Les mains de Zyn tremblaient légèrement alors qu'elle se concentrait, et des gouttes de sueur perlaient sur son front tandis que les flux d'Æther répondaient mollement à sa volonté.

"Oui. Comme ça. Ce n'est pas… quelque chose de mécanique. C'est une question de volonté, et de concentration. Vous avez cette capacité en vous, maintenant écartez les flux les uns des autres et laissez le Luxorieux couler à travers vos mains. Il est plus léger que les autres. Moins… pesant." Ruslav était debout derrière la jeune chercheuse, les bras croisés, ses manches retroussées jusqu'aux coudes.

Plusieurs minutes passèrent, et la température de la pièce sembla chuter de plusieurs degrés, mais il ne se passa rien entre les mains de Zyn.

Arturo jeta un regard interrogatif à Ruslav depuis le coin de la pièce. Sentant son attention sur lui, Ruslav fit un petit signe de tête au jeune Alchimiste. Arturo se concentra et poussa un courant d'Æther plus près de Zyn, en l'écartant légèrement des autres. La lumière se rassembla dans ses mains, comme une goutte de gelée particulièrement visqueuse.

Ses yeux s'écarquillèrent, alors que les flux se renforçaient et se déversaient de ses mains tendues en un doux rayon de lumière blanche. Les chenilles au fond de la cage s'approchèrent d'elle et ingurgitèrent impatiemment les flux d'énergie qu'elle déversait à travers la fine grille.

"Je- c'est pas… je n'ai aucune idée de comment je fais ça, mais je le fais !" Elle rit doucement, incapable de croire cette vision franchement incroyable dans ses propres mains. "On dirait de la magie."

Ruslav s'avança et mit sa main en coupe, en faisant un rapide mouvement circulaire avec son poignet. Une petite sphère d'eau clapota joyeusement entre ses doigts. "Les alchimistes ont toujours aimé le style dramatique, mais c'est une science, je vous l'assure, mademoiselle Kiryu. De la répétition et des expériences."

La lumière s'évanouit de ses mains et elle se pencha en arrière, épuisée. "Eh bien, peu importe ce que c'est, c'est vraiment fou. Je ne m'attendais pas à être capable de transformer mes mains en lampe-torche."

Ruslav sourit et fit disparaître la boule d'eau, la rendant à ses Æthers constitutifs. "Vous auriez été bien plus impressionnée il y a quelques siècles. L'Alchimie était alors… différente. Hélas, il fallait faire ce qui devait être fait et les temps changent." Ruslav tendit sa main vers Arturo.

Arturo se leva de sa chaise et traversa la pièce pour donner à Ruslav sa crosse de fer froid. "Chercheuse, votre aide ces dernières semaines a été inestimable. Je suis désolé de vous dire que nous avons été rappelés au Site-82 pour un autre projet."

Zyn fit la moue en fronçant les sourcils, "Quel dommage. J'ai vraiment adoré voir ces petites choses grandir. Le processus de métamorphose de ces créatures est fascinant. J'espère que mes notes de recherche vont vous aider."

Ruslav lui sourit, et ses yeux lourds se rivèrent dans les siens : "Oh oui, j'ai plus qu'il ne faut pour mettre à jour les textes. Mais il y a plus important, vous avez les capacités requises pour venir nous aider au Site-82 si vous le souhaitez. Ceux qui ont les aptitudes alchimiques nécessaires sont rares, c'est le moins que l'on puisse dire. Je pourrais en parler avec votre Directeur pour que vous soyez transférée au Département d'Alchimie. Si vous le désirez, bien sûr."

L'air s'alourdit d'attentes, et Zyn arbora un sourire triste, "J'apprécie vraiment l'offre, Directeur, mais ma place est ici. Tout ce que vous m'avez appris est fascinant, mais le travail doit continuer, si je puis dire. Si j'en ai le temps, je passerais au Site-82 vous rendre visite quand l'occasion se présentera."

Ruslav sourit légèrement, et hocha la tête. "Je me disais bien, mais ça ne fait pas de mal d'essayer. Vous êtes une jeune chercheuse brillante. N'abandonnez pas cette curiosité, et si vous avez un jour des questions sur l'Alchimie, ou que vous changez d'avis, vous savez où nous trouver."

Les alchimistes rassemblèrent leurs affaires, et rattachèrent la lourde cage sur le sac d'Arturo. Un dernier coup d'œil au labo leur confirma qu'ils n'avaient rien oublié, et Ruslav se dirigea vers le bureau du Directeur lui dire au revoir. Alors qu'ils passaient la porte, Arturo se retourna pour faire un dernier signe d'au revoir à Zyn avant de refermer la porte.

Zyn sourit, et retourna au laboratoire de recherche mettre de l'ordre dans ses notes et se remettre au travail sur le dernier projet de confinement en date. Elle rassembla les feuilles volantes, les fourra dans une enveloppe en papier kraft avec une petite note sur une étiquette, et les mit dans son petit classeur dans le coin de la pièce.

Juste avant de sortir le nouveau dossier, elle s'arrêta un instant et regarda ses mains. Elle ferma les yeux et se concentra pour ressentir les flux d'Æther autour d'elle. En ouvrant ses yeux, une petite étincelle de lumière naquit sur le bout de son doigt, juste un instant. Elle eut un grand sourire et sortit le dossier suivant.

Lepidoptraetheia. (Lepidopterus Alchemica zyneria) Ces créatures se présentent au troisième œil sous la forme de petits papillons, et sous forme de petites chenilles au stade larvaire. L'Æther Luxorieux peut être utilisé pour révéler cette forme…….

-Extrait, Créatures Alchimiques, R. Diaghilev ; Zyn Kiryu (co-auteure), 2017 (2nde édition révisée)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License