EDC-2013-Kapala-Mendes
notation: +7+x
blank.png

Entrée dans la base de données des entités dangereuses

Note : Ce document est classifié SANGUINE CAPRICORN GIMEL sous la Résolution Secrète n°187 du Conseil de Sécurité de l'ONU. Toute consultation non autorisée est un crime d'après la loi internationale.

ID de la menace :
EDC-2013-Kapala-Mendes "Les lances du Roi"

Niveau de réponse autorisé :
4 (Menace sérieuse)

SPEAR.jpg

Composant EDC-2013-Alpha-Kapala-Mendes-Freud

Description :

L'artefact est un ensemble de sept lances courtes qui semblent avoir été façonnées grossièrement dans le fer brut. Lorsque les lances sont à proximité les unes des autres, l'artefact génère un portail extra-dimensionnel de taille et de stabilité proportionnels au nombre de lances composantes présentes. Six lances génèrent un portail assez large pour permettre le passage d'entités plus grandes qu'un humain et qui peut durer pendant des heures ; quatre ou cinq lances sont suffisantes pour créer une ouverture à taille humaine pendant approximativement une heure. Trois lances forment un portail suffisant pour permettre le passage d'entité de la taille d'un enfant et qui ne dure que quelques minutes. Deux lances peuvent créer des micro-portails ne durant que quelques secondes ; ils sont, cependant, suffisants pour causer des changements chimiques et thermiques dangereux dans leur environnement et le passage d'entités à l'échelle d'insectes ou de microbes.

Des entités dangereuses connues collectivement en tant que EDC-2032-Ragweed-Mendes ("Les Démons du Roi") peuvent émerger de ces portails. Lesdites entités varient grandement en apparence et en capacités mais toutes semblent unilatéralement hostiles.

Il est supposé que si tous les artefacts composants étaient réunis avec le rituel approprié, il en résulterait soit un portail assez puissant pour permettre l'entrée dans notre réalité d'EDP-616-Mendes-Ex-Machina ("Le Roi Écarlate"), soit la génération d'une entité dangereuse semblable à EDC-216-Black-Mendeschild ("La Septième Femme"). Cette finalité serait probablement désastreuse, nécessitant potentiellement l'application de la Procédure Pizzicato.

Toutes les lances composantes partagent les capacités suivantes :

  • La génération de petites quantités de sang humain et porcin sur leur surface et dans leur environnement immédiat.
  • L'imposition de cauchemars, de problèmes d'anxiété et, dans le cas d'une exposition sur le long terme, de phobies et d'hallucinations aux individus à proximité.
  • L'imposition d'une maladie hémorragique à développement rapide qui se montre typiquement mortelle en quelques jours lorsqu'elle est utilisée pour percer la peau d'un individu vivant.
  • L'imposition d'un état de possession lors du contact physique. Chaque composant semble abriter ou concentrer la conscience d'une puissante entité EDC-2032-Ragweed-Mendes qui prend le contrôle irrévocable des facultés du porteur. Toutes les entités possessives semblent partager le but d'acquérir les autres lances composantes.

Chaque lance composante possède également des propriétés qui lui sont uniques. Lesdites propriétés sont décrites ci-dessous.

  • EDC-2013-Alpha-Kapala-Mendes-Freud (ci-après dénommé EDC-2013-Alpha), lorsqu'il est utilisé pour percer la peau d'un individu, créera un état de transe chez la victime. Le porteur de la lance pourra alors commander verbalement la victime. La blessure causée par la lance inflige toujours des dommages débilitants et typiquement mortels. L'entité possessive s'est identifiée comme 'Rama-Vaduk' ('le Glorieux') et présente un comportement narcissique et hystérique proche du délire.
  • EDC-2013-Bravo-Kapala-Mendes-Lovelock (ci-après dénommé EDC-2013-Bravo) possède la capacité de transformer toute eau avec laquelle il rentre en contact en sang (à une vitesse d'environ 35 litres par seconde). Des espèces variées de vermines, incluant les insectes et les rongeurs, sont attirés par l'artefact, souvent dans des proportions étonnamment grandes. Lorsqu'ils s'agglutinent autour de l'artefact, lesdits animaux vont commencer à trainer ou à porter la lance dans la direction des autres lances composantes. L'entité possessive s'est identifiée comme 'Amana-Kifenn' ('le Répugnant') et semble souffrir d'une psychose ressemblant à une schizophrénie hébéphrénique. Les insectes attirés par le composant ont tendance à former un violent essaim autour de l'entité.
  • EDC-2013-Charlie-Kapala-Mendes-Plague (ci-après désigné EDC-2013-Charlie), quand il est tenu, peut infliger la maladie hémorragique typique des blessures infligées par la lance sur des individus à proximité. De plus, le porteur a tendance à vocaliser de façon incontrôlable : la plupart de ces vocalisations n'ont aucun sens ou sont des mélanges de langues mortes, cependant environ 2 % représentent un danger sensitif auditif puissant. D'autre part, la maladie hémorragique et le danger sensitif sont tous deux contagieux (le premier microbiologiquement, le second mémétiquement), bien qu'avec un taux de transmission bas. Étant donné ces propriétés, le nom et la nature de l'entité possessive restent inconnus pour le moment.
  • EDC-2013-Delta-Kapala-Mendes-Caliburn (ci-après dénommé EDC-2013-Delta) inflige une forme plus rapide de l'infection hémorragique lorsqu'il est utilisé pour percer la peau d'un individu, le tuant en quelques minutes, plutôt qu'en quelques jours. L'entité possessive est violemment psychotique et largement incohérente mais s'est identifiée comme 'Karal-ba' (autres titres inconnus).
  • EDC-2013-Echo-Kapala-Mendes-Green (ci-après désigné EDC-2013-Echo) donne au porteur les capacités d'une entité de Type Vert faible- notamment la pyrokinésie, la lévitation et la création d'hallucinations. De plus, la lance semble alimenter ces capacités en drainant de l'énergie du porteur, causant une atrophie paralysante des muscles et, au final, l'arrêt de multiples organes, provoquant la mort. Aucun porteur n'a survécu plus d'une semaine. L'entité possessive s'est identifiée comme 'Toth-ner' ('le Cassé') et semble avoir une mégalomanie instable et maligne typique des entités de Type Vert en phase avancée.
  • EDC-2013-Foxtrot-Kapala-Mendes-Spiral (ci-après dénommé EDC-2013-Foxtrot) permet au porteur d'ouvrir une forme d'ouverture extra dimensionnelle rendant possible le déplacement instantané. Lesdits portails apparaissent comme un mur de feu et d'une substance noire tourbillonnante et toute personne utilisant ce portail autre que le porteur est instantanément tué par celui-ci. Le nom et la nature de l'entité possessive sont inconnus car le porteur ne parlera plus après s'être saisi de l'objet. Il va cependant tenter immédiatement de rassembler les autres lances composantes en usant des portails créés.
  • Les propriétés de EDC-2013-Golf-Kapala-Mendes sont encore inconnues à ce jour.

Règles d'engagement :

Les composants d'EDC-2013 se sont montrés résistants aux tentatives autant normales que thaumaturgiques de les détruire. Tout utilisateur ou cultiste en possession d'une lance composante non répertoriée doit être immédiatement liquidé.

Le contact physique direct avec les composants d'EDC-2013 doit être vigoureusement évité. Tout agent ayant un contact physique direct avec l'artefact doit être considéré comme compromis et immédiatement liquidé.

Un arrangement a été signé sous SANGUINE CAPRICORN GIMEL avec la Fondation pour le confinement sur le long terme des composants d'EDC-2013 jusqu'au jour où ils pourront être détruits. La Fondation conserve les composants de l'artefact comme objets 'Boîte Noire' et a accepté de les rendre aux agents de la Coalition si un moyen efficace de destruction est découvert.

Histoire :

Six des sept composants EDC-2013 ont été récupérés par la Fondation suite à un assaut contre un groupe de cultistes GROUPE MENDES ("Les Enfants du Roi Écarlate") qui récupéra également EDC-2016-Black-Mendeschild ("La Septième Femme"). Il est supposé que le septième composant, EDC-2013-Golf, est toujours en possession du GROUPE MENDES.

Compte-Rendu Post-Action de l'Équipe d'Évaluation 721 "Loup Paresseux" de la Division PHYSIQUE concernant GROUPE MENDES

Compilé par : Chef d'Équipe "Bugs" 18212066/721

Ce rapport est le résumé de toutes les informations glanées pendant une enquête de seize mois au sein de l'organisation connue sous le nom des Enfants du Roi Écarlate, nom de code GROUPE MENDES. Au cours des quatre premiers mois et demi, notre équipe identifia et localisa six cellules distinctes de GROUPE MENDES, trois en Amérique du Nord, deux en Europe de l'Est, et une en Afrique du Nord. Nous avons également tracé le financement de ces cellules durant cette période : les ressources de GROUPE MENDES sont principalement collectées parmi les membres de bas niveau, mais l'organisation possède plusieurs riches soutiens- voir les documents attachés.

Nous avons alors commencé une opération de onze mois et demi ayant pour but de surveiller chacune des six cellules aussi rigoureusement que possible ; deux de nos membres possédant de l'expérience dans les missions sous couverture (Opérateurs "Henpeck" et "Wookie") ont été implantés dans ce qui est actuellement supposé être la cellule originelle, ainsi que la plus étendue, dans l'état d'Alabama, aux États-Unis. L'Opérateur "Hobo" resta en tant que coordinateur. L'unité a été divisée en trois équipes de deux : une surveillance électronique a été installée en Californie (Opérateurs "Wooly" et "Uggo") et en Angleterre (Opérateurs "Poppa" et "Ralph") et les trois autres positions, en Louisiane, France et Égypte, était surveillés via les compétences de Type Bleu de l'unité ("Sparkles" and "Prankster") par la divination.

Nos premières découvertes étaient déjà préoccupantes. En plus de riches donateurs, GROUPE MENDES avait des liens évidents avec certains groupes paranormaux extrémistes (bien qu'il faille noter que l'organisation est généralement évitée). Le groupe montrait également un ensemble de dogmes dérangeant : tandis que le cercle extérieur se présentait lui-même comme une église Catholique apocalyptique, Millénialiste de droite classique, le cercle intérieur avait une philosophie d'illumination par le viol et une eschatologie impliquant Satan (le Roi Écarlate éponyme ; bien qu'il soit actuellement supposé que l'entité n'est pas la divinité Judéo-Chrétienne, elle a été soigneusement confondue avec le 'Prince des Ténèbres') gagnant la bataille d'Armageddon, détruisant la Terre, et récompensant les fidèles par le commandement des régions de l'enfer subséquentes. GROUPE MENDES est composé du genre d'adorateurs de démon psychopathiques que l'hystérie médiatique des années quatre-vingt semblait inventer ; pire encore, ils possèdent des fragments de connaissances paranormales et potentiellement un ou plusieurs entités ou artefacts représentant une paramenace, si on en croit les histoires de 'miracles'.

Une estimation rapide donne le nombre de cultistes de GROUPE MENDES aux alentours de huit mille, dont un quart appartiennent à la branche principale en Alabama. Ils s'entourent de dupes, cependant : le cercle extérieur Catholique fondamentaliste est composé d'environ six mille personnes ; plus d'un tiers d'entre elles se rendent aux églises et aux places de rassemblement associées à la branche principale. De plus, les membres du cercle extérieur de cette église ont tendance à être des 'Activistes du Second Amendement' aux États-Unis et ont la certitude paranoïaque et dogmatique d'avoir besoin de se protéger contre les autorités gouvernementales séculaires. Les membres du cercle intérieur ont emmagasiné des armes, de l'argent, de l'influence et potentiellement des artefacts représentant une paramenace au fil des années. La liquidation discrète de GROUPE MENDES serait presque impossible.

De plus : il y a eu des activités récentes dans la branche principale, concernant apparement quelque prophétie ou écrit dont les Opérateurs Henpeck et Wookie n'ont pas été informés. Un nombre important de hauts membres du culte, ainsi que plusieurs membres suspectés d'être des entités de Type Bleu de bas niveau, se sont retirés dans un lieu non renseigné.

L'Opérateur Wookie rapporta avoir vu plusieurs objets- apparement des barres de métal rouillé, potentiellement des outils de rituel- être chargés dans une camionnette. La signification de ceci est pour l'instant inconnue. Peu après, l'Opérateur Prankster rapporta que sa surveillance avait été compromise par des moyens thaumaturgiques et toutes les ressources ont été rapatriées.

Un agent de la Fondation entra en contact physique avec une des lances composantes et, subséquemment, fit l'acquisition des autres composants avant de s'enfuir. Ledit agent a été liquidé par les forces de la Coalition à Johannesburg, en Afrique du Sud (voir Document EDL-1206-Green-Mendeschild), ainsi qu'un nombre important d'entités EDC-2032-Ragweed-Mendes. Les artefacts composants récupérés de ce fait. Un des agents de l'Équipe d'Assaut entra en contact avec EDC-2013-Delta cependant, et, en conséquence, prit d'assaut et tua deux de ses partenaires avant d'être liquidé.

Compte-Rendu Post-Liquidation (EDL-1206-Green-Mendeschild) de la Division PHYSIQUE

Agent interrogateur : Colonel Marcus Gorman, Commandement de la Division Physique
Opérateur interrogé : Chef d'Équipe "Buisson Ardent" de l'Équipe d'Assaut 0912, "Fester"

Gorman : Premièrement, comment vas-tu, garçon ? Tout se passe pour le mieux ?

Fester : Arrêtez. Finissons-en.

Gorman : …Très bien. Vous avez reçu une alerte de la surveillance de PHYSIQUE à, voyons voir… zéro-huit-zéro-zéro heure.

Fester : Ouais. Un gars couvert de sang, aperçu volant dans un bidonville de Johannesburg. Nous y avons accouru. Arrivés à ville-J aux alentours d'onze-zéro-zéro heure. Débarquement léger. Combinaisons grises, équipement de camouflage et capacité d'initiative. Nous ne savions rien sur les lances à ce moment. Nous pensions que c'était une sorte de Type Vert fantaisiste.

Gorman : Très bien. Vous êtes arrivés à Johannesburg…

Fester : Nous avons traversé le bidonville où l'EDP a été vu. Reconnaissance classique- imagerie DÉVOILE avec un drone indétectable. Nous avons trouvé quelque chose. L'EEV était noir, fluctuant rapidement, des pics de haute magnitude- quelques kiloCaspers au moins. C'était dans un immeuble abandonné- un endroit affreux, tous les câbles arrachés des murs, des rats partout. Chaud aussi. Une chaude journée à J-ville, encore plus chaude dans cet immeuble labyrinthique, humide et sombre. Nous l'avons trouvé dans l'un des appartements ; tous les murs avaient été pulvérisés alors c'était un large terrain à découvert et le sol était jonché de débris. Des morceaux de plâtre, des fragments de bois. L'entité dangereuse flottait à plus d'un mètre du sol.

Gorman : Peux-tu la décrire, s'il-te-plaît ?

Fester : Un homme. En habits noirs. Ce qui avait été des habits noirs, plutôt. Ils étaient déchirés, pourris, ensanglantés. Ils avaient été percés d'une demi-douzaine de piques- les artefacts que nous avons récupérés. Ils étaient enfoncés dans son torse, selon un schéma- comme s'ils s'en déployaient. Le manche des lances, je veux dire. Il souriait, rigolait. Sa voix était grasse, pourtant, étouffée. Du sang sortait de sa bouche.

Gorman : Que s'est-il passé ensuite ?

Fester : L'entité nous a vus. Les combinaisons grises n'ont servi à rien. Il regardait droit vers nous et riait.

Gorman : A-t-il dit quoi que ce soit ?

Fester : Ouaip. 'Venez-vous pour nous tuer ?' Il n'arrêtait pas de parler de lui-même au pluriel. 'Nous sommes les enfants du roi. Nous sommes légion.' Ensuite il a bougé- il y avait ces sortes de lueurs de ténèbres flottant autour de lui- comme des souffles de fumée. Il bougea sa main en une sorte de geste rituel et ces souffles se rassemblèrent. Se transformant en un portail.

Gorman : De quoi avait l'air ce portail ?

Fester : Rond, aux environs de 3 mètres de diamètre. Sombre, comme une fumée épaisse, mais avec cette lueur rouge le traversant. Comme le feu dont la fumée venait. Il bougeait, comme un tourbillon.

Gorman : C'est à ce moment que les entités EDC-2032 ont émergé ?

Fester : Ouais. Le premier dehors arriva comme un boulet de canon. C'était ce truc lézard-loup-pieuvre bizarre avec un bec. Il fonça sur Wilson- je veux dire, Glassman. Putain, il était rapide. Nous avons ouvert le feu mais je ne crois pas qu'aucun de nous n'arriva à le toucher avant qu'il soit sur Glassman, lui arrachant la jambe. Ces tentacules s'enroulant autour de son corps, bouillantes. Ça n'aurait pas fait de différence de toute façon. Nous pensions venir appréhender un Type Vert. Nos armes n'étaient pas chargées de munitions d'exorcisme. Je m'en suis rendu compte quand j'ai réussi à placer une rafale dans le torse du truc sans qu'il réagisse. J'ai éjecté mon magasin et sorti mon tueur-de-démon mais la chose avait déjà mis Glassman à terre. L'écartelant. Un autre sortit du portail, ensuite. Ce gros truc flottant avec le crâne d'une vache. Il fit ce bruit comme, comme un bruit blanc, et bougea, et la chose sur Glassman s'en alla. Elle regarda là où l'autre truc pointait- vers moi. Il s'avança vers moi- j'ai réussi à mettre le mag juste à temps. J'ai calé une rafale au travers de la chose, par son crâne, juste quand il s'élançait. Il me toucha- m'entraîna au sol. Mais il était déjà mort. Ces choses ne laissent pas grand-chose de corporel, vous savez ? Aussitôt que je touchai le sol, il commença à disparaître au-dessus de moi. J'ai pu me relever en quelques secondes-couvert d'une boue malodorante, mais j'étais mobile. Mais pendant ces quelques secondes, la troisième entité surgit. Le petit diablotin. Il lança une boule de feu à Fridge, le touchant au bras. Il ne pouvait pas s'en débarrasser. J'ai entendu qu'ils ont dû amputer le membre.

Gorman : Il aura les meilleures prothèses que nous pouvons fournir.

Fester : C'est bien, ça. Le bon gros matos paratech.

Gorman : Il l'aura. Continuez avec votre rapport, je vous prie.

Fester : Toute l'équipe réalisa qu'elle avait besoin des balles exorcistes, alors ils se sont mis à changer leurs magasins. J'ai descendu le diablotin aussi vite que le truc au bec se désintégrait- au sol. Il s'éparpilla. Sa peau était comme du goudron, mais l'intérieur était comme… de l'huile. Cette matière jaune, fine, et iridescente. Il psalmodia au sol pendant une minute avant de fondre. Le troisième sembla réaliser que les événements jouaient contre lui- il fit demi-tour pour rentrer dans le portail. Mais toute l'équipe avait changé ses magasins- nous avons concentré nos tirs sur lui. Il s'éparpilla comme une pile de haillons.

Gorman : Où était la menace humanoïde, pendant tout ça ?

Fester : Observant. Riant. Tout ça ne prit que quelques secondes, vous comprenez. Une fois que le dernier démon a été tué, il cessa de rire. Il leva sa main et le premier portail s'éloigna ; il agita sa main encore et jeta ce mur de feu sur nous. Ce n'était pas assez pour blesser véritablement l'un de nous, mais ça étourdit plusieurs membres de l'équipe et ça nous a distraits. Il bougea encore et un nouveau portail se mit à se former. Nous tirions tous sur lui et quelqu'un- Pidgeon il me semble- fit un excellent tir. Il toucha pile dans la tempe, explosant la majorité de son crâne. Il tomba- juste un sac de viande, soudainement affecté par la gravité de nouveau. C'était- incongru, je crois que c'est le mot. Il passa de cet être d'outre monde à juste un corps, s'écrasant au sol dans un bruit d'éclaboussure, les lances tintant sur lui.

Gorman : Que s'est-il passé ensuite ?

Fester : Nous nous sommes rassemblés. Le médic de l'équipe, Hype, alla aider Fridge. Le reste d'entre nous s'est rapproché du corps. Il était… pathétique. Juste un tas de viande avec toutes ces piques plantées dedans. Pidgeon voulut en retirer une- comme si elle était désolée pour lui, elle voulait lui donner une certaine dignité, je crois- et aussitôt qu'elle en toucha une, son visage se déforma. Elle posa sa botte sur le cadavre et en arracha simplement la lance- et avant que nous nous rendions compte de ce qui se passait elle se retourna et poignarda Caboose dans la gorge. Elle se mit à hurler.

Gorman : Hurler quoi ?

Fester : C'était assez incohérent…

Gorman : Dites-moi juste ce que vous avez entendu.

Fester : 'Karal-ba est la mort, Karal-ba donne la mort. ' Je ne sais pas trop. Ce n'était plus vraiment elle. Elle arracha la lance hors de Caboose et il s'effondra- il saigna de la bouche et le devant de sa combinaison semblait tout rouge, presque immédiatement. Elle se prépara à poignarder Huey. Moi et Huey l'avons descendue ensemble mais la lance a dû le griffer. Il se mit à convulser, saignant des oreilles, des yeux, du nez. Il était mort en peut-être dix ou quinze secondes. Cinq blessés en moins d'une minute, dont quatre blessures fatales. J'ai perdu la moitié de ma putain d'équipe.

Gorman : Qu'avez-vous fait, alors ?

Fester : J'ai pensé à attacher du C4 sur les lances et juste les exploser- mais si ça n'avait pas marché, ou si les fragments avaient gardé leurs propriétés, ça l'aurait juste étendu. Alors nous les avons empaquetées- en utilisant des gantelets de protection épais, en accord avec les infos. Puis ramenées à la base.

Gorman : …Très bien. Merci, Opérateur Fester. Je veux que tu saches, tous les membres de l'équipe que tu as perdu aujourd'hui recevront une décoration posthume.

Fester : Bien. Vous avez liquidé les lances, déjà ?

Gorman : Pas encore. Nous avons quelques problèmes avec.

Fester : Faites-le vite. Ces choses sont démoniaques- elles doivent être détruites.

Trois jours après récupération, au cours d'un test pour trouver une méthode de liquidation, la thaumaturgie stabilisatrice de réalité s'arrêta, résultant en l'ouverture d'un portail extra dimensionnel. Plusieurs entités EDC-2032-Ragweed-Mendes émergèrent et les forces de la Coalition souffrirent de lourdes pertes. Séparer les objets a été subséquemment décidé pour prévenir la formation de portail. Les artefacts composants ont été donc par la suite détenus dans des installations différentes.

Expert en liquidation de la Division PTOLÉMÉE Derrick Wells, M.E., rapport sur la méthodologie de neutralisation d'EDC-2013

EDC-2013-Kapala-Mendes a démontré être un véritable défi. Nous avons descendu la température des artefacts composants à presque 1 μK, ce qui nécessita des équipements particuliers (nous avons utilisé une sorte de laser refroidissant macroscopique dérivé de recherches capturés des Laboratoires Prométhéus). Nous les avons réchauffés jusqu'à environ 3 200 Kelvin. C'est au-dessus du point d'ébullition du fer ordinaire, au fait. Pas le point de fusion- le point d'ébullition. Ils ne se sont ni détendus, ni contractés- nous n'avons vu ce genre de réactions que sur des artefacts méta-réels. Des objets qui sont platoniquement parfaits ou des extrusions d'objets aux dimensions supérieures aux nôtres.

Ils ne conduisent pas l'électricité- ils l'avalent, d'une façon qui rend mon personnel et moi nerveux. Lorsque des objets aussi évidemment pernicieux que ceux-ci commencent à absorber l'énergie que tu leur donnes, tu arrêtes de fournir cette énergie, si tu n'es pas un fou. Nous avons stoppé les tests de courant électrique assez tôt. Ils montrent des propriétés magnétiques que vous pourriez attendre de matériaux ferreux ; mais ils refusent d'être déplacés. Je n'ai jamais rien vu de tel ; magnétise-les et ils attireront les objets magnétiques de masse inférieure comme il est attendu- mais branche le plus puissant électroaimant qui soit vers eux et ils ne remueront même pas.

Ils ne peuvent pas être tordus mécaniquement. Ils ne peuvent pas être étirés ou compressés quel que soit l'axe. Cet infect sang puant s'écoule d'eux constamment et ils s'écaillent de rouille régulièrement mais leur poids n'en est pas moins constant. Merde, malgré l'apparente fragilité de l'oxydation sur leur surface, tu ne peux même pas gratter les plaques de rouille. Même avec une foreuse à tête en diamant.

Ces choses sont apparement indestructibles quelle que soit la force que nous utilisons contre elles. Ma recommandation est qu'elles soient envoyées aux Recherches Occultes.

Je serais content de les voir partir, pour être honnête. Les membres de mon personnel sont nerveux depuis qu'elles sont là. Il y a quelque chose de mauvais dans ces lances- cette sorte de sensation désagréable qui est propre aux Types Bleu. Sortez-les de mon laboratoire et que ça saute !

Rapport sur la première brèche, préparé par le Professeur Arturo Allejandro, co-président du Département de Recherches Occultes de la Division PTOLÉMÉE

Je n'étais pas dans le laboratoire lorsque l'orifice dimensionnel s'est ouvert. Je vérifiais quelques figures dans la bibliothèque de base, essayant de piger le ratio énergie-redirection pour tenter de cartographier l'artefact dans la cinquième (et possiblement jusqu'à la onzième) dimension. Je suis amené à penser que tout le personnel présent lors de l'ouverture du portail a été subséquemment tué.

Il y a eu quelques questionnements sur comment nos méthodes de stabilisation de la réalité ont échoué ; pour comprendre la panne, il faut d'abord comprendre les mécanismes thaumaturgiques en place. Malheureusement, je ne pense pas qu'un cours complet sur la métaphysique pratique et la mécanique quantique serait très constructif à cet instant ; vous devrez excuser mon explication d'être autant superficielle qu'assez lourde en métaphores. Pour résumer, nous utilisons deux méthodes se superposant pour stabiliser notre brane localement. Premièrement, nous avons ce qui est connu sous le terme de 'réseau Transformateur de l'Œil Voyant'. C'est un peu une blague- l'effet de l'observateur, vous voyez- il utilise de la simple divination et des flux éthériques Rouge-teintés pour réaliser le potentiel énergétique des particules locales ; en somme, nous écrasons la forme d'onde du futur de chaque particule individuelle dans un présent que nous trouvons acceptable. Deuxièmement, nous utilisons un 'Générateur Leprechaun', qui utilise un objet de rituel commun et facile à produire (une pièce gravée d'une rune Othalan, un simple appareil de manipulation des probabilités, ou 'porte-bonheur') que nous chargeons d'un puissant courant électromagnétique. Le champ qu'il émet a un effet normalisant ; les intrusions enthalpiques au sein du champ sont sujettes à un déclin accéléré. Si quelque chose tente de créer un point d'énergie concentré, comme ceux nécessaires pour altérer la réalité, dans le champ, cette énergie va simplement s'évaporer.

Que ces deux appareils thaumaturgiques échouent indique que les artefacts possèdent ou véhiculent une force extrêmement puissante connu sous le nom d'Onus ou de Bizarre parmi les praticiens. Vous pouvez traduire ça en 'réalité personnelle', 'force de volonté' ou 'destinée'. Ils ont surclassé la ligne temporelle stabilisée locale par la leur, définissant efficacement la normalité au sein de la zone d'effet- substituant la causalité locale et inversant l'inertie narrative. La quantité de puissance nécessaire pour permettre ça aurait été stupéfiante.

Combiné aux échecs persistants de toutes les tentatives thaumaturgiques de liquider les objets, et étant donné qu'il est assez évident qu'ils sont plus puissants unifiés qu'ils ne le sont séparés- il a été montré que le portail était équidistant entre les lances, lorsque les entités hostiles ont été finalement repoussées, et que placer les lances à différents endroits de la base a diminué, sinon entièrement éliminé les incidents- ma recommandation est que les artefacts soient stockés dans six installations distinctes.

Si je puis ajouter une note personnelle- je ne veux pas de ces choses ici. Le personnel de cette station comprend de nombreux individus sensibles aux arts mystiques ; l'aura que ces objets projettent, même avant l'incident, avait un effet désastreux sur nos membres. Un portail presque impossible et quatorze décès plus tard, la base entière est sous l'emprise de la terreur. Je demande à ce que tous les composants de l'artefact soient soustraits de la base et bon débarras à la mauvaise magie.

Évaluation et retour sur tentative de Liquidation, par le Chevalier-Chapelain Sir Pierrot Deauchamp, Exorciste Senior du Saint Ordre des Chevaliers du Temple, Réformé

Le ██/██, 19██, il a été confié à mon ordre de confiner, étudier et détruire l'artefact Satanique désigné EDC-2013-Kapala-Mendes. Dans cette tâche, nous avons échoué. L'échec est le mien ; j'étais le prêtre sélectionné pour liquider l'artefact. Ma volonté qui a été testée contre un outil de l'adversaire et a vacillé. Un exorciste junior, Frère Lucas Killian, est mort à cause de ma faiblesse et j'ai moi-même perdu la vue- une punition divine, je pense, pour ma foi insuffisante.

À la date en question, le Frère Killian et moi nous sommes préparés par la prière et le jeûne et avons tenté de détruire l'artefact via le rite de l'exorcisme. Nous avons brûlé le foie et le cœur d'un poisson, comme prescrit dans le Livre de Tobit ; nous avons récité le Serment Athanasien et le Vade Retro Satana. Tandis que nous chantions les mots du rituel, nous avons senti le pouvoir de l'ennemi monter tel une vague immense attendant de se briser, dans la chambre. Le sang qui avait taché les murs devint des ruisseaux- il jaillit du piédestal où reposait l'artefact comme une plaie artérielle ; la voix du mal dans la lance était un tintement silencieux dans nos oreilles. Le froid et la puanteur d'un cadavre en décomposition se leva depuis l'instrument.

Nous avons persévéré, bien que l'aura maligne de l'artefact nous infligea la nausée et la confusion et le froid artificiel nous avait engourdi. Je suis fier du Frère Killian ; il répétait mot pour mot, sa résolution égalant (et au final, éclipsant) la mienne. Bientôt, cependant, je ne puis plus continuer- le Latin était devenu inarticulé dans ma gorge, mon esprit confus.

J'ai arrêté le chant par un cri, frappant l'appareil avec mon crucifix, dans une tentative lâche d'achever le rite. C'est tout ce dont je me rappelle. On m'a dit que les enregistrements de sécurité captèrent un son digne du tonnerre ; que j'ai volé loin de l'artefact, mon crucifix en fragments fumants, et ai été jeté contre le mur. On m'a dit que la lance s'envola de son piédestal, frappant le Frère Killian dans la poitrine et perçant le cœur du pauvre homme, le tuant instantanément.

J'ai été tiré hors de la chambre par mes frères prêtres. J'ai été inconscient pendant plus d'une journée ; lorsque je me suis réveillé, j'étais complétement aveugle, bien qu'il n'y ait aucun trauma à mes yeux ou à mon cerveau. Le corps du Frère Killian n'a pas pu être récupéré de la chambre au cours du jour entier où j'ai été dans le coma ; l'aura nuisible dans la chambre persista et éloigna quiconque tentait d'entrer. Je suis terriblement honteux que non seulement le Frère Killian ait été assassiné par mon écart, mais que son corps resta souillé par l'infamie de la lance le transperçant pour l'entièreté de cette journée.

Je demande pardon au Commandement de la Coalition pour mon échec. J'aurais souhaité pouvoir offrir repentance, mais à la place je ne peux qu'adresser une requête : que cette coupe passe loin de mes lèvres. L'artefact est trop puissant, un poids trop grand pour un pêcheur tel que moi ; pour le bien de mes frères du Monastère, et pour mon propre bien, veuillez soustraire cette chose démoniaque de notre possession.

Onze jours après récupération, durant des tests thaumaturgiques visant à développer une méthode de liquidation (étant donné que toutes les méthodes classiques ont échoué), un assistant chercheur entra en contact avec EDC-2013-Alpha. L'individu réduisit subséquemment en esclavage une demi-douzaine de membres du personnel avant d'être liquidé. Tout le personnel affecté fut également liquidé.

Rapport post-action sur la suppression de la seconde brèche, préparé par l'Équipe d'Assaut 1423 "Bagagistes" de la Division PHYSIQUE

Preparé par : Chef d'Équipe "Lugnut" 6021B288/1423

À approximativement 1400 heures, à la date en question, l'assistant chercheur thaumaturgique de la division PTOLÉMÉE Leonard Marks entra en contact physique avec l'objet désigné EDC-2013-Alpha malgré une protection. Ce contact est actuellement supposé avoir été accidentel et commis au cours de l'étude de M. Marks ; il a, de ce fait, été lavé de tout soupçons de façon posthume et cité pour son sacrifice. À la suite du contact, M. Marks a été compromis par l'entité désormais connue pour habiter l'artefact. L'entité possessive procéda à assaillir le personnel de la Division PTOLÉMÉE présent autour de l'artefact et réussit à compromettre le chercheur thaumaturgique Dr Johanne Schmidt et l'assistant chercheur Donald Greyson. Nous savons maintenant que la lance induit une forme de trance et de compulsion mentale en plus de la maladie hémorragique que les autres composants montrent lorsqu'ils infligent une blessure.

Les trois individus compromis quittèrent la chambre, l'entité possédant M. Marks portant l'artefact. L'entité commença à attaquer plusieurs membres du personnel de la CMO, se concentrant initialement sur le personnel de sécurité. Ces membres compromis (incluant le chercheur junior de la Division PTOLÉMÉE Dr Margaret Hammond, les Officiers de Sécurité Lars Mellon et Adam Wylie et M. Scott Rice, un moine de la Division PTOLÉMÉE) se mirent à sécuriser l'aile de l'installation qui abritait l'artefact avec des armes prises de l'armurerie. C'est à ce moment que les membres du personnel du bureau de sécurité central, voyant la brèche sur les systèmes de vidéosurveillance de l'installation, contactèrent le Commandement de la Coalition, qui déploya à son tour notre escadre, l'Équipe d'Assaut 1423 "Bagagistes" de la Division PHYSIQUE. Les Bagagistes sont spécialisés dans l'apport de renfort aux installations de la Coalition d'Europe de l'Ouest en état de siège, récupérant les installations compromises et détruisant les ressources compromises de la Coalition.

Nous avons reçu nos ordres à approximativement 1420 et sommes arrivés à l'installation à 1440 heures. Nous étions munis d'Ensemble de Combats Mark II (Combinaison Blanche), ainsi que des armes principales chargées de munitions à pointes creuses avec des armes secondaires chargées de munitions d'exorcisme (variante d'argent/de fer chauffé à blanc à réseau de dispersion de double pentacle) dans le cas d'une manifestation d'entités EDC-2032-Ragweed-Mendes. Nous avons retrouvé le personnel de sécurité de l'installation, qui nous fournit les plans de l'aile et tous les enregistrements vidéos de l'incident (les membres du personnel compromis avait détruit le système de vidéosurveillance peu après que la brèche soit déclarée). Nous avons avancé dans l'aile compromise sous camouflage optimal, sur la supposition que même si l'entité possessive pouvait percevoir les opérateurs camouflés, les autres membres du personnel compromis ne le pourraient probablement pas.

L'entité avait, à ce moment, compromis tous le personnel au sein de cette aile. Cependant, plutôt que de tenter de s'échapper ou d'attaquer le reste de l'installation, elle avait rassemblé tout le personnel compromis autour d'elle et elle donnait un discours. Le contenu de ce discours est rendu exhaustivement dans l'addendum de ce rapport mais, en bref, l'entité faisait un monologue semi-cohérent sur son propre pouvoir, l'insignifiance de ses ennemis et son 'inévitable destinée' de gouverner la terre. L'entité se désignait comme étant 'Rama-Vaduk le glorieux'.

Si l'entité pouvait nous percevoir à travers notre camouflage, elle était apparement trop distraite par son discours pour y prêter attention. Aucun des membres du personnel compromis n'afficha la moindre capacité de nous percevoir. Sur mon ordre, l'Opérateur "Beardy" engagea et liquida l'entité possédant M. Marks avec un unique tir à la tête employant une munition d'exorcisme, dans l'espoir que cela arrêterait l'effet compulsif de la lance. Cette tentative fut infructueuse ; le personnel compromis tenta de nous attaquer et tous ont été liquidés en conséquence. Nous avons récupéré la lance et procédé à l'évacuation.

Deux mois après récupération, un agent entra en contact non autorisé avec EDC-2013-Foxtrot au cours d'une tentative de liquidation. L'agent créa ensuite un portail vers l'Installation ████ et attaqua le personnel présent dans une tentative d'acquérir 2013-Charlie. Le sujet a été liquidé, mais un membre du personnel de sécurité entra en contact avec 2013-Charlie dans une tentative de l'éloigner de l'entité. En conséquence de quoi une infection mena à 11 pertes humaines de la Coalition.

Visionnage des enregistrements de sécurité de l'Installation ████ au cours de la troisième brèche (son expurgé).

De 0414-20 à 0414-30 : Un orifice thaumaturgique, identique à ceux décrit par les opérateurs de l'Équipe d'Assaut 0912 à la suite de la récupération initiale d'EDC-2013-Kapala-Mendes (c'est-à-dire, composé apparement d'une matière tourbillonnante noire gazeuse ou faite de particules, émettant une faible lueur rouge), se forme sur le mur du couloir menant à la chambre abritant EDC-2013-Charlie. L'officier de Sécurité Malcolm Claiborne, présent dans le couloir, apparaît surpris. L'entité portant EDC-2013-Foxtrot (autrefois un atout de Type Bleu de la Division PTOLÉMÉE Ravi Agarwal) sort du portail et tente d'attaquer l'officier Claiborne avec la lance. L'officier Claiborne esquive l'assaut et sort son arme. L'entité arrive à évacuer par le portail dont elle a émergé. Puis le portail se dissipe.

De 0414-30 à 0414-40 : L'officier Claiborne peut être vu surveillant les alentours de manière agitée tout en parlant dans sa radio. La sécurité de l'installation confirmera qu'il déclare la rencontre.

De 0414-40 à 0414-50 : Un portail commence à se former au sein de la chambre protégeant EDC-2013-Charlie. Il est ordonné à l'officier Claiborne d'entrer dans la chambre et il commence à marcher vers elle. Pendant ce temps, plusieurs autres membres du personnel de l'installation, incluant les officiers de sécurité Margaret Jordan et Peter Rosenbaum, les opérateurs spéciaux Michel Duboise (Initié des Mystères Illuminés), Adam Georges (Initié des Mystères Illuminés), Tomas Salem (Initié des Mystères Illuminés), Lawrence Makepeace (Novice des Mystères Illuminés), Jonathan Hagen (Novice des Mystères Illuminés), Claire Heller (Érudit des Mystères Illuminés) et les ressources spéciales de Type Bleu Sarah Bernard (Érudit des Mystères Illuminés) et David Weiss (Illuminés de Minerves), chacun d'entre eux étant impliqué soit dans le confinement, soit dans la recherche sur l'artefact, ont été notifiés d'une brèche potentielle et ont reçu comme instruction de prêter assistance à l'officier Claiborne.

De 0414-50 à 0415-00 : L'entité émerge du portail. L'entité fait plusieurs pas vers EDC-2013-Charlie ; le portail se dissipe. L'officier Claiborne pénètre dans la chambre ; repérant l'entité, il lève son arme. L'entité fait un mouvement avec 2013-Fxtrot et une barrière semi-transparente, comme un voile, faite d'un genre de gaz se manifeste en face d'elle. L'officier Claiborne ouvre le feu avec son arme. Plusieurs micro-portails s'ouvrent dans le voile-barrière et interceptent les balles tirées. La porte de l'autre bout du couloir s'ouvre et plusieurs membres du personnel commencent à courir vers la chambre.

De 0415-00 à 415-10 : L'officier Claiborne garde une cadence de tir régulière, avançant vers l'entité. L'entité continue de manipuler l'artefact. Maintenir le voile-barrière semble demander de la concentration, ou de l'énergie, et l'entité reste immobile. Toutes les balles tirées continuent à être interceptées. Plusieurs membres du personnel entrent dans la chambre. L'officier de sécurité Rosenbaum ouvre le feu avec sa propre arme sur l'entité. La ressource spéciale Bernard commence à gesticuler ce qui est confirmé plus tard comme étant un rituel de désenchantement mineur. L'opérateur spécial Michel Duboise pénètre dans la chambre et se déplace vers EDC-2013-Charlie, probablement dans une tentative de le récupérer avant que l'entité ne le fasse. La raison pour laquelle l'opérateur Dubois aurait négligé les protocoles de sécurité d'une telle manière est inconnue. Des membres du personnel continuent à entrer par le couloir.

De 0415-10 à 0415-20 : L'opérateur spécial Duboise entre en contact avec EDC-2013-Charlie. Le voile-barrière manifesté par l'entité faiblit. Il n'est pas déterminé si cela a été causé par la cadence de tir contre lui, le rituel de désenchantement de la ressource spéciale Bernard ou une réaction aux actions de Duboise. Néanmoins, l'entité reçoit quatorze tirs et est tuée instantanément. L'entité possédant Duboise se met à gesticuler avec EDC-2013-Charlie et apparement à hurler. Plusieurs membres du personnel dans la chambre se tournent pour lui faire face, apparement surpris.

De 0415-20 à 0415-30 : Plusieurs des individus présents commencent à apparaître en détresse et désorientés. L'opérateur spécial Claire Heller parle dans sa radio. Il a été confirmé qu'il s'agit d'une phrase codée indiquant une épidémie mémétique potentielle, nécessitant une coupure immédiate des communications et un isolement physique. Les officiers Claiborne, Rosenbaum et Jordan pointent leurs armes sur l'entité et commencent apparement à tenter de communiquer avec elle. L'entité continue à gesticuler et hurler.

De 0415-30 à 0415-40 : Plusieurs membres du personnel développent des saignements mineurs de leur nez ou leurs oreilles. Tous ceux présents semblent en détresse et désorientés. Une analyse informatique ultérieure du son confirmera que tout le personnel a été exposé à un danger sensitif sonore. L'officier Rosenbaum ouvre le feu sur l'entité, suivit de peu par les officiers Jordan et Claiborne. L'entité est liquidée. Plusieurs personnes essayent de sortir par le couloir. Les membres du personnel découvrent qu'ils ont été scellés à cause de l'isolement. Le personnel semble extrêmement en détresse.

Mémo d'accompagnement post-troisième-brèche du bureau du Maître Illuminé Wilhelm, des Illuminés de Bavière, re : enlevez cette chose de mon bâtiment !

Trois semaines après que j'ai honoré une requête du Haut Commandement de la Coalition mondiale occulte, et du Directeur de la Division PTOLÉMÉE, de confiner et étudier l'artefact EDC-2013-Charlie, une brèche se déclara. Une entité est venue ici, dans notre maison- dans l'une des plus anciennes Loges de l'Ordre des Illuminés au monde !- pour le prendre. L'ordre a perdu onze personnes ce jour, dont huit membres.

J'essaye d'emprunter le chemin éclairé et d'avancer avec équanimité. Mais, à dire vrai, je suis furieux. J'ai perdu des amis et collègues, de manière horrible. Lorsque nous avons descellé le couloir dans lequel ils étaient piégés, ils étaient en plein délire- chacun d'entre eux, délirant et saignant de leurs yeux, oreilles et nez. Plusieurs autres des membres de mon personnel ont été infectés en voulant les récupérer et les soigner- il s'avère que la maladie que l'artefact inflige est transmissible ! Fort heureusement, les infections secondaires sont bien moins virulentes. Néanmoins, onze personnes décédèrent, raclant l'air, saignant, hurlant et fulminant pendant plus de dix-huit heures agonisantes au sein de mon aile médicale.

Je ne puis, et ne pourrai, tolérer la présence de cet artefact au sein de ces murs consacrés plus longtemps. Je demande son retrait immédiat.

Cinq mois après récupération, un agent de sécurité entra en contact avec EDC-2013-Echo, à la suite d'hallucinations issues d'une exposition à l'objet sur le long terme, une propriété qui n'avait pas été notifiée alors. Le sujet tua deux agents de la Coalition et s'échappa. Le sujet s'attaqua à l'Installation ████ deux jours plus tard mais fut repoussé par le personnel thaumaturgique. Le sujet décéda d'une défaillance des organes quatre jours plus tard et le corps et l'artefact ont été tous deux récupérés dans un hôtel de la campagne de l'Iowa. À ce moment, il fut décidé de requérir l'assistance de la Fondation dans le cadre du confinement des artefacts.

Rapport de traque de l'ex-agent de sécurité Bradley Nielsen, EDL en attente de désignation, préparé par l'Équipe d'Évaluation 721 "Loup Paresseux" de la Division PHYSIQUE.

Preparé par : Chef d'Équipe "Bugs" 18212066/721

Ce rapport est un résumé des actions qui menèrent l'agent de sécurité de la CMO Bradley Nielsen à entrer en contact non autorisé avec EDC-2013-Echo, les enregistrements et reconstitutions des actions de l'entité abritée par EDC-2013-Echo possédant l'Agent Nielsen et un compte-rendu de la récupération de l'artefact.

Le ██/██/19██, à 1126 heures, l'Agent Nielsen, un ex-ranger de l'Armée des États-Unis décoré et un vétéran travaillant pour la Coalition depuis quatorze ans, quitta son poste du bureau de sécurité à l'extérieur de la chambre où EDC-2013-Echo était détenu, pénétra dans la chambre et entra en contact avec l'artefact. Tout cela a été observé sur les caméras par le personnel de sécurité qui déclencha une alerte. Deux agents de sécurité, l'Agent Neil Lattimer et l'Agent Cleo Silverberg, entrèrent dans la chambre. Plutôt que de suivre le protocole et de liquider l'entité, le personnel tenta de communiquer avec elle, croyant qu'elle était toujours l'Agent Nielsen. L'entité fit un mouvement avec la lance composante et les deux agents s'écroulèrent, souffrant apparement d'intenses hallucinations. L'entité fit une courte déclaration, s'identifiant comme 'Toth-ner, le brisé' et indiqua qu'elle allait initier un scénario eschatologique mondial. Elle gesticula de nouveau et les deux agents furent consumés par les flammes. Elle se mit en mouvement pour quitter l'installation, lévitant légèrement au-dessus du sol ; à chaque fois qu'elle était confrontée à du personnel, elle faisait un geste avec l'artefact et ces membres du personnel commençaient à souffrir d'intenses hallucinations débilitantes. L'entité réussit à quitter l'installation.

Dans une tentative de comprendre pourquoi l'Agent Nielsen est entré en contact avec l'artefact, ses affaires personnelles ont été fouillées, ce qui mena à la découverte d'un journal. Il était connu que l'Agent Nielsen avait reçu des consultations pour des symptômes légers d'un syndrome de stress post traumatique concernant des expériences durant la guerre lorsqu'il était déployé dans l'armée des États-Unis ; le journal révéla que sa condition s'était significativement aggravée au cours de son devoir de garder l'artefact. Ses cauchemars étaient devenus plus intenses et plus fréquents et des états de fugue et des hallucinations commencèrent à apparaître alors qu'il était éveillé. Il commença à porter la croyance illusoire, malgré avoir été informé des propriétés d'EDC-2013-Kapala-Mendes, que posséder la lance lui permettrait de défaire les 'ennemis' qui le tourmentaient dans ses rêves. Il est à noter que, jusqu'à ce moment, les effets psychologiques d'une exposition sur le long terme aux lances composantes étaient inconnus. L'Agent Nielson a été à proximité d'EDC-2013-Echo pendant douze heures par jour, cinq ou six jours par semaine, pendant près de quatre mois et demi. L'Agent Nielsen a été en conséquence lavé de tout soupçon, étant donné qu'il a été compromis psychiquement par l'artefact.

Au cours des deux jours entre la fuite de l'entité et l'attaque sur l'Installation ████, aucun rapport impliquant des combustions spontanées, des hommes lévitant, des fièvres hémorragiques ou d'épidémies de puissantes hallucinations n'émergea. Ce que l'entité faisait durant ce temps est actuellement inconnu. Il est possible qu'elle évitait entièrement tout contact humain ou qu'elle agissait comme un humain normal de façon convaincante.

Au cours de l'attaque sur l'Installation ████, l'entité produisit une large boule de feu dans le but de briser les murs et soumis subséquemment le personnel qu'elle y trouva aux mêmes hallucinations qu'elle avait produite auparavant. Les ressources de Type Bleu présents sur site ont été capables d'activer une protection contre les attaques psychiques, cependant, et ont confronté l'entité qui prit la fuite en conséquence. À la suite de quoi ces membres du personnel de Type Bleu, le Professeur Harold Raine, le Dr Amelia Stark et le praticien Kyle Niven ont été cités pour leurs réactions rapides et leur défense courageuse de l'Installation. EDC-2013-Alpha, qui était abritée dans l'Installation, a été déplacé.

Plusieurs incidents permirent la traque de l'entité après l'attaque. Elle prit un chauffeur en otage, le contrôlant par des accès d'hallucinations pour s'échapper, et poignarda l'individu non-fatalement avec EDC-2013-Echo. Cet individu décéda plus tard de la maladie hémorragique que la lance inflige mais a été capable de raconter les événements à un membre de l'Équipe d'Évaluation 721 qui était intervenu après un rapport de la maladie (qui a été d'abord prise par le personnel médical civil comme étant une phase avancée d'Ebola). Le lendemain, un officier de police de l'État du Montana souffrit de ce qui a été décrit comme une 'combustion spontanée'. Deux jours plus tard, un habitant de Minneapolis a été admis dans une institution psychiatrique, rapportant un accès psychotique similaire à ceux infligés sur le personnel de la CMO par l'entité, ainsi qu'un 'homme flottant, portant une épée'. Il devint évident à ce moment que l'entité suivait le Composant Alpha puisqu'il était déplacé vers l'Est.

Un dernier rapport, trois jours plus tard, dans l'Iowa rural, mena l'Équipe d'Évaluation 721 à un petit hôtel, où un employé de nuit déclara avoir été menacé par un homme avec une lance rouillée. Nous avons été capables de réorienter les officiers de police y ayant répondu et de déplacer la plupart des civils utilisant l'hotel en utilisant une fuite de produits chimique comme couverture. L'imagerie DÉVOILE confirma la présence de la lance dans la pièce ; cependant, aucune signature thermique indicative d'un organisme vivant n'a été détectée par l'imagerie thermique. La pièce a donc été investie et il a été découvert que l'entité était décédée ; elle avait souffert d'une atrophie musculaire extrême, d'une perte de densité osseuse et de plusieurs défaillances d'organes, probablement le résultat de l'utilisation de la lance. L'artefact et le corps de l'Agent Nielsen ont été récupérés.

En conséquence de quoi, un arrangement avec la Fondation a été signé pour faciliter le confinement sur le long terme sous SANGUINE CAPRICORN GIMEL.

Rapport de la Division PSYCHÉ sur le contact diplomatique avec la Fondation et l'arrangement de coopération, préparé par l'ambassadeur de la Division PSYCHÉ à la Fondation, Mélanie Castle.

EDC-2013-Kapala-Mendes, au cours de plus de cinq mois et demi, a résisté de façon consistante à toutes les tentatives de liquidation ; a coûté à la Coalition mondiale occulte plusieurs millions de dollars ; a causé deux pertes civiles et quarante et une pertes à la Coalition ; et chaque composant a été échangé, déplacé d'un lieu à un autre, d'une organisation membre à une autre puis à une division, par du personnel inquiet d'avoir l'équivalent mystique d'une arme de destruction massive dans leur coffre. De plus, il y a une bonne chance que si l'artefact est complété, un Événement Eschatologique Mondial se produirait, nécessitant l'application de la Procédure Pizzicato- et menant probablement à l'extinction de l'espèce humaine, rien que ça.

Ceci étant, il m'a été demandé par le Directeur de la Division PSYCHÉ, avec l'approbation du Haut Commandement de la Coalition, d'entrer en contact diplomatique avec l'organisation de normalisation de la réalité connue sous le nom de Fondation. Il a été réfléchi que, étant donné la tendance de la Fondation à amasser et étudier les phénomènes paranormaux, et étant donné l'incapacité de la Coalition à liquider EDC-2013-Kapala-Mendes, que le confinement sur le long terme de l'artefact serait mieux accompli par ce groupe extérieur.

J'ai pris contact à l'aide de mes canaux habituels, discutant avec le Directeur Député du Département des Affaires Externes de la Fondation (SCP-DAE) Spencer Sheffield. Nous nous sommes rencontrés à une Installation de la Fondation Site-126, et nous avons été rejoints par Mme Rose (nom complet inconnu, introduit comme une représentante du Conseil de Supervision), un certain M. Henry Milligan (introduit comme un spécialiste du confinement) et un certain Docteur Clef (potentiellement l'individu présumé être l'ex-ressource de la CMO, l'agent Ukelele, bien que je n'ai pas été capable de le confirmer) qui a été introduit comme étant un spécialiste de GROUPE MENDES. Nous nous sommes donc mis d'accord sur les termes de notre arrangement, détaillés ci-dessous, classifié SANGUINE CAPRICORN GIMEL. Cet arrangement a été plus tard approuvé dans son ensemble par le Bureau du Sous-Secrétaire et le Conseil des 108.

Étant donné la nature, représentant un potentiel désastre global, de la menace posée par GROUPE MENDES et les paramenaces associées avec lui, cet arrangement inclut un niveau de coopération et de partage de l'information concernant la menace qui est sans précédant dans les relations Fondation-Coalition. Comme je l'ai dit au Sous-Secrétaire, je pense qu'il y a, malgré l'entêtement de la Fondation, une réelle possibilité de future coopération d'une part, et d'une potentielle intégration du groupe dans la CMO d'autre part.

Appendice 001- Entités EDC-2032-Ragweed-Mendes observées

Incident Statuts Apparence et capacités
Récupération de EDC-2013 à Johannesburg Liquidé Approximativement deux mètres et demi de haut, grossièrement humanoïde ; semblait écorché, la musculature exposée ; crâne de forme bovine. Lévitant, semblait diriger les autres instances.
Récupération de EDC-2013 à Johannesburg Liquidé Quadrupède écailleux, de couleur violette et vert vif. Possédait un bec et plus d'une douzaine de tentacules émergeant du dos. Il a été découvert que les tentacules étaient couverts d'une substance corrosive. Pas d'yeux ou d'autres organes sensoriels apparents.
Récupération de EDC-2013 à Johannesburg Liquidé Forme du corps centauroïde. La partie basse du corps semble être celle d'une chèvre sous le cou ; la partie haute consiste en le torse, les bras et la tête d'une entité humanoïde minuscule. Chair noire et coagulée, comme du bitume. L'entité démontra la capacité de conjurer des boules de flammes petites mais chaudes et difficiles à éteindre.
Brèche, trois jours après récupération Liquidé L'entité semblait être un ensemble d'armure médiévale animée, fabriquée dans un métal sombre inconnu lourdement marqué par la rouille. L'entité démontra une force et une endurance extrême.
Brèche, trois jours après récupération Liquidé L'entité semblait être un fœtus malformé de la taille d'un jeune adulte. L'entité possédait un troisième bras émergeant de sa poitrine et un troisième œil sur son front ; les organes supplémentaires et normaux semblaient tous non-fonctionnels. L'entité lévitait et produisait régulièrement un son strident assez fort pour incapaciter le personnel.
Brèche, trois jours après récupération Liquidé L'entité semblait être un humanoïde émacié avec la tête d'un vautour. L'entité était armée de fragment d'os (apparement des fémurs humains) qu'elle utilisait comme outil pour poignarder. L'entité démontra une rapidité et un style de combat surhumain.
Brèche, trois jours après récupération Liquidé L'entité semblait être une grenouille géante (approximativement un mètre de haut) à la peau rouge équipée de quatre queues de scorpion extrêmement venimeuses et de trois yeux.
Brèche, trois jours après récupération Liquidé L'entité était une créature lourdement musclée de deux mètres de haut ; bien que les parties constituantes du corps étaient approximativement humanoïdes, l'entité était tripode et trois torses émergeaient de ses hanches, chacun d'eux portant trois bras (l'un d'eux émergeant de là où devrait typiquement se trouver le cou) et un large œil simple, jaune, au centre de chaque poitrine. L'entité démontra une force et une résilience physique étonnante.
Brèche, trois jours après récupération Liquidé L'entité possédait une large queue serpentine à la place de la partie basse du corps ; torse, bras et tête tous humanoïdes. L'entité semblait gravement décomposée et ne possédait aucun trait facial. L'entité démontra la capacité d'invoquer un fluide sombre, qui possédait une inertie lors de sa manifestation, lui permettant d'être efficacement 'jeté'. Le fluide entrait en combustion lorsqu'en contact avec de la matière organique.

Appendice 002- Documentation SANGUINE CAPRICORN GIMEL

1. Par la présente, il est agréé par les émissaires du Conseil de Surveillance de la Fondation et le Bureau du Sous-Secrétaire de la Coalition mondiale occulte que les objets connus autant sous le nom de SCP-████-1 à -6 que EDC-2013-Alpha à –Foxtrot, seront tenus en confinement par la Fondation.
a. Il est agréé que la Fondation confinera ces objets en accord avec les recommandations de sécurité fournis par le personnel de recherche de la Coalition (recommandation notées dans l'Appendice 12C).
b. Il est agréé que la Fondation confinera ces objets sous la plus haute classification possible.
c. Il est agréé que la Fondation rendra ces objets dans le cas où des progrès seraient faits dans la recherche d'une méthode de liquidation efficace, de par la section 2.a.

2. Il est agréé que ces objets constituent une menace mondiale et que des actions pour diminuer cette menace seront prises par les deux organisations signataires.
a. Il est agréé que les Divisions PHYSIQUE ET PTOLÉMÉE de la Coalition mondiale occulte continueront les recherches d'une méthode de liquidation des objets.
b. Il est agréé que les deux organisations continueront de réprimer l'organisation religieuse eschatologique connue sous le nom d'Enfants du Roi Écarlate ou GROUPE MENDES.
c. Il est agréé que les deux organisations tenteront de localiser et de récupérer SCP-████-7/EDC-2013-Golf. Il est agréé que cet objet est inclus dans les termes précédents et suivants dès sa récupération.

Documentation de la Fondation sur EDC-216-Black-Mendeschild : SCP-231

Documentation religieuse récupérée impliquant étroitement EDC-2013-Kapala-Mendes : Lien

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License