Proposition de Jim North
notation: +11+x
blank.png

Objet # : SCP-001

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : En raison de sa nature relativement bénigne, SCP-001 a été classifié comme Sûr et aucune tentative visant à le localiser ou à le confiner directement ne doit être entreprise pour le moment. Les efforts de confinement doivent se concentrer sur les produits qu'il créé, qui doivent individuellement se faire assigner une désignation et des procédures de confinement spéciales.

Description : SCP-001 est un homme connu sous le nom de "Dr Wondertainment". Il s'agit d'un plieur de réalité de Classe-I capable d'implanter des propriétés anormales à des créations autrement ordinaires, concentrant ses aptitudes sur la création de jouets, jeux de plateau, sucreries et divers autres produits commerciaux pour enfants. Il distribue ces articles par des moyens anormaux depuis un lieu inconnu.

Les produits incluent par exemple du papier adoptant les mêmes propriétés que l'objet en lequel il est plié, un set de jeu capable de créer des ombres animées et des sucettes permettant d'échanger de voix.

Addendum 001/1 – Histoire : Étant donné la nature insaisissable de l'entité, très peu d'informations sur le passé de SCP-001 sont connues. Cela dit, on sait qu'il est né et a grandi dans un petit village, étant le fils d'une couturière et d'un comptable agréé. Apparemment destiné à mener une vie de désespoir tranquille dans un monde gris et ennuyeux, il ne trouvait de la joie que dans les histoires que son père pouvait lui raconter avant de dormir chaque nuit, des histoires à propos d'un formidable fabricant de jouets qui faisait des merveilles que le monde n'avait jamais vu, ni avant, ni après. Un fabriquant de jouets qui, d'après le père de SCP-001, était un de leurs parents éloignés et dont le sang coulait dans les veines du jeune SCP-001.

Après avoir grandi, SCP-001 rechercha la vérité sur ces histoires, souhaitant récupérer son droit de naissance. Il suivit toutes les pistes qu'il put trouver, écoutant même les rumeurs les plus vagues de poupées prenant vie, de pantins sauteurs sautant véritablement, de pendules à coucou chantant et dansant sans le moindre rouage ou ressort à l'intérieur. Pendant longtemps il semblait que ses périples étaient vains et que les secrets du vieux fabriquant de jouets étaient à jamais enterrés. Mais, à sa surprise et à sa joie, il trouva enfin un endroit créant des poupées qui couraient, des pantins qui sautaient et tellement d'autres choses magiques.

Il avait trouvé la Fabrique.

La Fabrique était un piège. Elle kidnappa SCP-001 et mit le jeune homme au travail entre ses murs gris de béton et d'acier. Elle le força à prendre part à ses simulacres de créativité jusqu'à ce qu'il soit presque brisé. Mais au lieu de cela, il s'enfuit ; il s'enfuit avec des documents volés qui le conduisirent à un chalet au fond des bois, la source de la magie que la Fabrique avait prise et déformée pour ses propres intérêts.

Il entra dans le chalet, et en ces lieux trouva l'atelier de son ancêtre. Avec un léger sourire de satisfaction, il parcourut les journaux, les notes et les plans. Avec une douce lueur dans les yeux, il prit les outils de son nouveau métier. Et enfin, avec un profond soupir de pur contentement, il -

Non.

Non non non non.

Je veux dire, oui. Oui, c'est une belle histoire. Elle est toute mignonne et sympathique, toute chaleureuse, très intimiste. Mais c'est supposé être un rapport de SCP-001 n'est-ce pas ? Il nous faut quelque chose de mieux que simplement "une belle histoire", vous ne pensez pas ?

Bien, je suis content que vous soyez d'accord. Essayons encore et cette fois, partons pour quelque chose d'un peu plus grandiose !

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License