Jargon militaire de la Fondation
notation: +12+x

Préface : guide d’écriture

Les militaires disposent de leur propre vocabulaire. Être intégré à la Fondation en tant que garde ou membre d’une FIM n’est pas une raison pour abandonner ledit jargon.
Il s’agit essentiellement d’argot propre aux forces militaires, servant parfois sur le terrain, quand il est nécessaire que la communication soit claire et rapide.
Le jargon n’est donc logiquement pas utilisé dans les documents officiels, mais peut être trouvé dans les interviews, les enregistrements radio ou les communications radio tactiques.

La Fondation francophone étant essentiellement française, je n’ai repris que le jargon français.

PS : comme d’hab, je ne suis pas militaire, donc s’il reste des erreurs d’interprétation, tout membre militaire est libre de corriger, voire même de compléter la liste suivante.

Jargon général

Forces terrestres

  • ANPVP : Appareil Normal de Protection à Vision Panoramique : masque antigaz
  • AD : abréviation d'À disposition, ce qui signifie que l'officier commandant l'unité n'a rien programmé pour la journée, et qu'il laisse la troupe à disposition d'un officier inférieur ; d'une manière moins formelle, lorsqu'un soldat est AD, c'est qu'il est tranquille, qu'il n'a rien à faire.
  • Asperge : obstacle du parcours d'audace, tige métallique verticale sur laquelle le militaire doit glisser.
  • Bananier : groupe de petites plaques couvertes de tissu, représentant les décorations reçues, qui se porte au-dessus de la poche de poitrine gauche
  • Barda : sac à dos ou sac à paquetage. ensemble de l'équipement fourni (le fourniment) au soldat par le fourrier, et qu'il doit se coltiner ;
  • Bastos : balle de fusil ou de pistolet, par extension, projectile.
  • Bleu ou Bleu bite : soldat ayant peu de temps d'armée. Provient de la période révolutionnaire pendant laquelle les soldats de l'ancienne armée du roi avaient encore les uniformes blancs, alors que les conscrits étaient en bleu. Dans le cadre de la Fondation, le terme s’applique aux nouvelles recrues (celle-ci ayant généralement un certain temps d’armée à leur actif)
  • Bulle : "coincer la bulle" : ne rien faire, expression venant à l'origine du niveau à bulle qu'il faut laisser au milieu pour avoir l'horizontale.
  • Bosniaque : Adjectif. « Peu orthodoxe ». Quelquefois risqué.
  • Cabot : caporal
  • Cabot-chef : caporal-chef
  • Cafard flytoxé (position du) : position dite "de détente" après un gros effort
  • Campo : synonyme de AD
  • Chat maigre : quelqu'un de maigre mais musclé
  • Casquette en peau de locomotive : casque lourd
  • Chouf, Chouffa : anciennement la vigie, dans la marine. Désigne aussi un quartier maître chef avec de l’ancienneté.
  • Chouffer : surveiller, observer, regarder
  • Commanche : Commandant (grade)
  • Colon : colonel
  • Coup-de-bouc : Salut pratiqué lorsque le militaire est découvert : tête droite, haussement du menton en direction de la personne saluée
  • Chie-dans-l'eau : surnom donné au personnel de la Marine,
  • Culs-de-plomb : surnom donné aux équipages de chars,
  • Crapahuter : marcher en terrain de combat
  • Dropper : terme para pour "crapahuter". Provient de l'anglais "to drop" : sauter (en parachute). Par extension, se presser.
  • DZ : Drop Zone, zone de parachutage
  • Fallot ou Phalot : Tribunal Militaire
  • Faire du Trou : faire de la prison pendant son temps d'armée.
  • FELIN : Fantassin à Equipement et Liaisons INtégrés. Voir ici
  • FOMECBLOT Fond, Forme, Ombre, Mouvement, Éclat, Couleur, Bruit, Lumière, Odeur, Trace : moyen mnémotechnique des différents éléments essentiels au camouflage (même motifs et couleurs que le fond du terrain, pas de forme qui se détache (donc rompre les formes anguleuses ou longues, comme le bras), dissimuler ses mouvements qui sont tout de suite plus visibles, éviter les éclats, donc les matières brillantes, supprimer bruit, odeur (corporelle, de cuisine) et traces : de passage, comme déchets ou munitions). Voir aussi FOMECBOT (variante) ou FORMATOSE (variante belge, signifiant forme ombre reflet mouvement arrière-plan tonalités odeur son électromagnétisme)
  • La Foure et le Fourier : le magasin d'habillement et son responsable,
  • Gégène : génératrice électrique pour alimenter un émetteur radio, parfois utilisée pour "torturer" : "passer à la gégène".
  • Gnouf : prison militaire
  • Gonfleurs d'Hélice : surnom donné au personnel de l'Armée de l'Air et de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre, voir section Forces aériennes pour spécificité
  • Guérite : abri du poste de garde
  • Guetteur aérien (position du) : se détendre et regarder le ciel; ne rien faire (Buller couché).
  • Guitoune : tente de campagne
  • Juteux : adjudant
  • Lance-Patates : lance-grenades
  • Lieute : lieutenant
  • Lieute-co : lieutenant-colonel
  • Loufiat : lieutenant de vaisseau
  • LZ : Landing Zone : zone d’atterrissage pour un hélicoptère
  • Mage : Major (grade)
  • Mess : cantine pour les cadres, officiers et sous-officiers
  • Mef (taper la) : être vigilant
  • Padre : Aumônier Militaire Catholique
  • Paquo : paquetage
  • Para : parachutiste
  • PC : Poste de Commandement
  • PEC's, Péquin ou Pékin : civil. Dans le cadre de la Fondation, s’applique à tout membre du personnel non combattant.
  • Pélo : obus, par extension tout projectile d'un calibre supérieur à 20mm
  • Percevoir : Recevoir du matériel en rapport avec la mission à venir (ex : Perception des ANPVP).
  • Pétarder : faire exploser, sauter, détruire
  • PFAT : Personnel Féminin de l'Armée de Terre
  • Pit,Pitaine, Pitoune : capitaine
  • Pucelle : insigne régimentaire métallique arboré sur la poche droite de la veste,
  • Placard : plusieurs rangées de médailles
  • Ramier : Se dit d'un militaire fainéant, qui cherche à tout éviter aux fins de ne pas être ennuyé.
  • Rang : sélection de militaires du rang pour devenir sous-officier, ou de sous-officiers pour devenir officiers
  • Raquette : Surnom du salut effectué lorsque le militaire est couvert (main droite se portant à hauteur de la tempe, doigts tendus, paume visible, dans l'axe du bras, lui-même presque à l'horizontale)
  • R.A.S : pour Rien A Signaler souvent prononcé rasse.
  • Rata : la nourriture
  • RICR ou Rasquette : Ration Individuelle de Combat Réchauffable
  • Roulante : Cuisine roulante qui accompagne les armées dans leurs déplacements.
  • Royale (La): Marine nationale française
  • Semaine : service de permanence (du vendredi au vendredi prochain, en général).
  • Sardines : galons d'hommes de troupe et de sous-officiers jusqu'à adjudant.
  • Saucisson, sauceback : corvée à la con donnée par un supérieur. Variante : le saucisson-masqué, il s'agit d'un saucisson qui te tombe dessus par surprise sans que tu n'aies rien pu faire.
  • Serpatte : sergent
  • Singe : corned beef
  • SOC : Sous-Officier de Carrière
  • Sous bite : sous-lieutenant
  • Strasse : haute hiérarchie
  • Tala : se dit d'un officier catholique pratiquant parce qu'il 'va-t-a-la messe'.
  • Talo : se dit d'un officier protestant pratiquant parce qu'il 'va-t-a-l'office'.
  • TC ou Tour de Consigne : punition qui consiste en l'obligation de rester au quartier le tiers d'une journée.
  • T.I.G. : Travaux d'Intérêt Général (corvées d'entretien du casernement), souvent déformé en « travaux inutiles et gavants »
  • Trou : cachot
  • Verte : le terrain, en général
  • Vieux : Surnom affectueux pour tout supérieur hiérarchique au-delà du grade de Lieutenant

Forces navales

  • Arsouille : arsenal
  • Bannette : couchette
  • Bidel : surnom du capitaine d'armes, officier marinier responsable de la discipline à bord. C'est le nom d'un célèbre dresseur de fauves parisien qui se produisait à la fin du XIXe siècle. Ses numéros étaient agrémentés de coups de feux et de fusées éblouissantes.
  • Bidou : Vient du mot breton "bidouric", qui signifie le jeune, le petit. Généralement le plus jeune de chaque carré (parfois limité au plus jeune du plus petit grade des officiers mariniers). Il seconde le président du carré. En particulier il est chargé d'annoncer les anniversaires.
  • Biffin : Personnel de l'armée de terre.
  • Boisson hygiénique : Boisson non alcoolisée.
  • Bosco : 1. le bosco : chef des manœuvriers, qui est en général un officier marinier supérieur. 2. un bosco : marin manœuvrier.
  • Bouchon gras : Surnom des mécaniciens. Vient du bouchon d'étoupe qu'ils utilisent pour éponger les taches d'huile.
  • Bruit de coursive : Rumeur.
  • Caille : lit
  • Cap de veau : Surnom des officiers au grade de Capitaine de vaisseau (CAPitaine DE VaissEAU)
  • Chauves : Surnom des officiers.
  • Chouf : 1.Regarder, observer, surveiller. 2. Quartier-maitre de première classe (QM1)
  • Crabe : Quartier-maitre de seconde classe (QM2)
  • Fraises des bois : surnom donné au parachutistes (Du à leur calot rouge)
  • Liche : alcool, en général du vin (licher => boire)
  • Pacha : commandant d'un navire de guerre
  • Plantes vertes : surnom donné au militaires de l'armée de terre
  • Rampant : (péjoratif) tout personnel au sol par opposition aux Personnel Navigant (PN).

Forces aériennes

  • abonné (voler comme un) : Faire des erreurs de pilotage dues au manque de pratique ou d'expérience.
  • abraser : (sens propre) synonyme de limer, utilisé dans l'expression : "ça abrase". (fig.) exploser quelqu'un
  • accélérateur de particules : Marteau de chaudronnier. disponible en 5 ou 10 kg.
  • arpète : ancien élève de l'EETAA de Saintes, resté dans la tradition. Féminin très péjoratif : arpétasse.
  • ASAP (prononcé AZAPE) : de l'anglais "As Soon As Possible", le plus rapidement possible. Francisé en "DQP" : dès que possible, l'expression anglaise restant la plus utilisée
  • astroarche : abri avion léger correspondant aux sunshades américaines (rien à voir avec Goldorak).
  • asthmater : voir exploser
  • avion d'hommes : se dit en général du plus ancien avion encore en service, par dérision envers les avions plus modernes, réputés plus facile à piloter. Le jaguar a ainsi été un avion d'homme tout comme, avant lui, le mirage III.
  • avion en papier : avion léger. voir aussi trapanelle
  • babygros : par dérision, tenue contre le froid, portée sous la combinaison étanche des pilotes de chasse. Par synecdoque, le pilote lui même.
  • bac (passer au) : forme de punition ou de rite initiatique dans lequel la personne est passée dans un bac (en général de récupération carburant) rempli d'ingrédients dégoutants, poisseux et difficilement lavables (huile, fluide hydro, fluorescéine). Toutes les occasions sont bonnes : remise de pucelle, dernier vol, prendre la quille, quitter l'unité etc.
  • bâcher : annuler une opération.
  • badin (de badin-crouzet, fabricant d'équipements avioniques) : vitesse. Expression usuelle : "à plein badin" : à toute vitesse.
  • balancer sur la fréquence : dire des choses inconsidérément.
  • barque à fond plat : surnom du Sepecat jaguar en raison de ses formes carrées ; ce surnom a certainement encouragé certains pilotes a utiliser leur avion comme planche de surf, même si la flottabilité du jaguar équivaut celle du fer à repasser (pour approfondir, visionner une célèbre vidéo tournée a Cazaux)
  • basket : pneumatique d'avion (synonyme : gommard)
  • baleine grise ou Grise : surnom du Nord 2501 Noratlas. avion de transport de passagers.
  • baquer (se) : atterrir dans l'eau.
  • basier : officier des bases.
  • Batex : hangar semi-fixe en tôles.
  • bénarder, benner (se) : Donner une mauvaise note. (forme pronominale) : se tromper lourdement.
  • bessonneau (désuet) : hangar métallique ; expression : pilote de bessonneau = mécanicien. (Les premiers hangars d'aviation, en bois et toile ont été construits par les établissements Julien Bessonneau, d'Angers)
  • béton (taper le) : appliquer strictement la règlementation quand on sait qu'elle pourrait l'être plus souplement sans prêter à conséquences. Être sûr de ses infos sans laisser d'échappatoire aux autres.
  • bétonner : exécuter une tâche dans le strict respect de la règlementation et avec grand soin.
  • bétonneur : péjoratif, se dit d'une personne qui fait du béton.
  • bicyclette : avion basique, facile a piloter.
  • bidon : réservoir de carburant externe à l'avion. Voir aussi couille.
  • billes : information. Lorsqu'il s'agit d'une mauvaise information, on parlera de "bille en bois" ou de "bille creuse". craquer ses billes : divulguer ses informations sans réfléchir.
  • biroute (sur un aérodrome) : manche à air. (Tractée par un avion :) cible de tir. biroutage : action de tracter une cible de tir . biroutier : avion faisant du biroutage.
  • bitard : potentiomètre, bouton dont on ne connait pas le terme exact.
  • black cat : chat noir, personne qui porte la poisse.
  • blaireau leader : par dérision, désigne le chef d'un groupe de pilotes à pied.
  • bleus (les) : avions de la défense aérienne. Surtout utilisé dans l'expression "Au cul les bleus".
  • boire frais : calmer les esprits, par opposition à manger chaud. "Buvons frais" : calmons nous.
  • boireau : personne qui rogne dans les coins, en espérant ne pas se faire prendre. Verbe : boireauter.
  • boite à cours jus : surnom donné aux mécaniciens électricité bord.
  • bombier : avion de bombardement.
  • bombinette : bombe d'entrainement.
  • botte : Unité de hauteur, pour pied (un pied vaut environ 0,3 mètre).
  • bouffer de la viande : causer une blessure. Se dit d'un outil ou d'un matériel dangereux a cause de parties contondantes exposées. ex : trappe avion, foret…
  • bougnoulette : véhicule automoteur léger, type triporteur Piaggio.
  • boutonite : Pour le pilote : avoir moult boutons a appuyer. Maladie frappant souvent les industriels.
  • branler le manche : piloter (bien). expression : branleur de manche : pilote.
  • brasser (du vent) : la ramener, s’agiter avec excès sans raison particulière.
  • brasser les commandes : bien mettre le manche en butée lors du test des commandes de vol électriques sur un avion qui en est doté, pour éviter les inconvénients du liquide hydraulique froid.
  • brêler (se) : (S')attacher sur son siège.
  • bretelles : Plusieurs significations possibles, les bretelles étant un élément d'habillement très prisé : "S'acheter une paire de bretelles" : s'attendre à se faire engueuler. "Remonter les bretelles à quelqu'un" : l'engueuler. "Suspendu aux bretelles" : en parachutisme, être sous voile.
  • brevet de con (prendre un) : se faire prendre en défaut sur un fait évident non considéré. Pour assurer le coup, on remet à l'intéressé le certificat adéquat.
  • brouettage : aller-retour d'avions de transport (généralement tactiques) pour mettre en place ou disloquer un dispositif.
  • bruit et lumière ou bruit et chaleur (finir en) : exploser un avion en vol
  • buse : voir inex, ou chèvre
  • burner, coller une burne : mettre une mauvaise note au passage de qualif.
  • butée : se dit du manche ou de la manette. Butée élastique, butée mécanique.
  • butte : aire à point fixe plein gaz-Post Combustion.
  • buveur d'eau chaude : expression ironique à l'encontre de ceux qui prennent du thé le matin.
  • BV : abréviation de "baise-en-ville". Valisette aux dimensions d'une soute d'avion pour mission courte durée (contient un lot de slips, une brosse à dents, quelques préservatifs -en cas de célibat-)
  • cadeau costard : soirée de remise de prix un peu cassants.
  • caisse à clous : caisse à outils.
  • calbo : verlan pour "bocal", petit atelier. Expression : "dropper dans le calbo" : un service en particulier fournit un gros travail.
  • casque à pointe, casque à boulon : personne très à cheval sur les principes (voir béton), synonyme de très peu souple. Fait l'objet d'un trophée de la saint Eloi peu couru.
  • cassé : se dit d'un avion en panne.
  • casser la manette : allumer la post combustion. Voir PC
  • chalumeau ou lampe à souder : avion de chasse à réaction, surtout utilisé pour désigner le Mirage III.
  • chamoux (prononcer chamouxe) : hangar de stockage de pièces (du nom de son fabricant)
  • chapeau mou : civil.
  • chassou : chasseur
  • chaussettes à clous : mécaniciens aéronautiques civils, en général travaillant dans les ateliers industriels de l'aéronautique (AIA). Désigne également le personnel enquêteur de la sécurité militaire.
  • charognard : insigne distinctif de l'Armée de l'air porté sur le calot ou les fourreaux d'épaule. Surtout utilisé dans les expressions "ton charognard se casse la gueule" ou "ton charognard vole sur le dos".
  • chateau la pompe : eau plate servie à table. Boisson favorite du PN à midi en semaine, le mécano buvant plus souvent du rouge.
  • chèvre (définition au sol :) personne ayant des problèmes de compréhension et qui accuse un penchant pour le bourrinage. Expression : "quelle chèvre ce XXX!". (définition en vol :) par référence à la chèvre de Monsieur Seguin, désigne un pilote inexpérimenté servant d'appât à ennemis, une couverture se chargeant de shooter les avions attirés.
  • chevrons : signe distinctif de l'appartenance à une escadre, porté au-dessus de l'étoile de l'insigne du pilote. Anciennement bleus pour la reco, vert pour la chasse, rouge pour le bombardement.
  • chibane ou chibani : Un ancien en arabe. Le chibani a inscrit de nombreuses heures à son carnet (à ne pas confondre avec "a des heures de vol au compteur"), et son expérience est telle qu'il est difficile à surprendre. Verbes et expressions dérivées : vieux chib' , chibaniser et même pour les plus forts strato-chibaniser : maitriser comme un dieu
  • choum' ou choumac : chaudronniers, mécaniciens sol ou avion.
  • choumaquerie : domaine artistique consistant à taper en rythme dans du métal ou bien à faire du copeau dans le noble dessein de confectionner une pièce d'avion. (vient de CHAUdronnerie MAChines outils )
  • cimetière des éléphants : service ou unité dans lequel sont concentrés les plus proches de la retraite.
  • cintrer (se faire) : se faire passer une ronflante, une raïta.
  • cocher : par dérision, pilote.
  • cochonium : matériau de piètre qualité. Expression : cochonium appauvri
  • cocoye (prononcer : cocoïe) : fusilier-commando de l'air.
  • combard ou combarde : combinaison de vol.
  • condélec : surnom des électriciens bord.
  • conf : configuration avion. Grosse conf ou conf lourde : configuration de vol avec beaucoup d'emports (carburant et CME/armement).
  • consommable : Catégorie de matériel de plus bas prix (définition inscrite au RRL 100). Par extension, tout objet pas cher, tout personnel peu efficace (jeune sorti d'école, boulet, inex…) susceptible d'être brisé sans trop de regrets.
  • copeau (faire du) : percer ou raboter du métal.
  • couille : synonyme de bidon. Grosses couilles, bicouille ou tricouille : avion avec bidons sous fuselage et voilures (voir aussi jules) ; couille à huile ou à eau : distributeurs d'huile ou d'eau avion ; couille du géant vert : réservoirs d'oxygène liquide, peints en vert kaki.
  • cravate : graphique de gestion de vieillissement avion, dans lequel les avions sont représentés par des points tels les taches de sauce maculant le précieux effet d'habillement. Les avions "biens gérés" doivent tous se trouver sur la première bissectrice de ce graphique à deux axes.
  • cravate Martin Baker : selon une vieille légende, le fabricant de sièges éjectables Martin Baker offrirait une cravate à tous les pilotes qui se sont éjectés. Selon cette même source, chaque année ces mêmes pilotes seraient invités par la société à une réunion de travail dinatoire et alcoolisée en marque de reconnaissance de l'utilisation de ses produits.
  • cravate droite : pilote de défense aérienne de Dijon.
  • crevard : prêt à tout pour voler.
  • croc ou commicroc : commissaire. Féminin : croquette
  • croiser au casque : lors d'une présentation a deux avions de face, évitement effectué très tardivement (le casque de l'autre pilote étant visible). synonyme d'affrontement viril.
  • crotte : bombe d'exercice (tu la largues ta crotte ou quoi?)
  • croupion : désigne l'arrière de l'avion. Expressions dérivées : tomber le croupion : déposer le carénage d'accès au canal moteur, racler le croupion : racler les volets froids à cause d'une incidence trop élevée à l'atterrissage.
  • DA : pour Défense Aérienne. Surtout utilisé dans l'expression "Au cul la DA"
  • dard : lumière formée par la post combustion
  • decoy : terme de la phraséo OTAN. tenter de brouiller un radar (?).
  • delay (prononcer dilai) : retard, d'où dérive le verbe anglicisé délayer : retarder.
  • demi-aile : insigne des élève-pilotes pas encore brevetés
  • dépanneur : utilisé exclusivement pour les mécaniciens motoristes ou cellule.
  • descendre en flamme (se faire) : avoir des ennuis graves
  • diesel : par dérision, surnom du Mirage 2000 "D".
  • direct : officier issu du recrutement "École de l'air".
  • doigts fins : par dérision, surnom des SNA et/ou ELECs.
  • dragée : obus de canon.
  • drille : commandant d'escadrille, le drillon étant un tout jeune commandant d'escadrille.
  • éléphant joyeux : surnom du Sikorsky H34
  • enfiler des perles : ne rien faire.
  • escaloper (une basket) : racler un pneu suite à une action de freinage trop forte ou à un atterrissage dur.
  • exploser (en vol) : voir descendre en flammes
  • faiseur de veuves : surnom d'un avion dangereux par ses caractéristiques de vol. Le Mirage III ou le F104 en leur temps.
  • faucon : pour faux contact. Panne intermittente, difficile à détecter.
  • fayasse : fayot. Voir suce-boules
  • ficelle : nav
  • filaf : fil à freiner
  • fillot : filleul
  • fils ou fiston : ellipse de fils à papa. Voir suce-boules
  • finex : fin de l'exercice. Utilisé aussi pour signifier la fin de n'importe quelle activité en cours.
  • flap-flap la girafe : surnom des hélicos
  • flares (prononcer "flairze") : Annonce pour largage de leurres. exprime une tentative d'evitement de pot de pu (symbolisé par le tir missile)
  • fléau : tueur involontaire. Compagnie très peu recherchée.
  • forme, ou F 11, ou 11 : formule 11, document semi-permanent de recueil de la configuration avion. casser sur la 11 : déclarer règlementairement un avion indisponible (suite à panne ou pour entretien programmé), surtout utilisé par opposition : "non cassé sur la 11"
  • formule 1 : Mirage F1, par dérision envers la faible poussée de l'ATAR.
  • foulard (pilote à) : pilote de DA
  • fox : configuration d'un avion avec un bidon sous le fuselage
  • fox 2 : annonce qu'un missile passif IR est en vol. Signifie qu'un danger de se faire exploser est grand. Peut être suivi d'une annonce "kill". L'annonce fox 3 est synonyme d'un risque plus grand encore (AMRAAM ; c'est-à-dire Advanced Medium-Range Air-to-Air Missile, soit « missile air-air de moyenne portée avancé », muni d'un système de guidage à radar actif. Voir AIM-120 AMRAAM ).
  • fraises (être aux) : être "à l'ouest" : "T'es encore aux fraises avec ta nav"
  • Gadget : surnom de l'Alphajet
  • glouglou : combinaison étanche pour le survol maritime
  • gloutch : cocktail dinatoire, sympa ou non, souvent bien arrosé.
  • glutte, glutasse : bière. Pompe à glutte : pompe à bière
  • gommard, godasse : pneu d'avion
  • gonfleur d'hélice : mécanicien aéronautique, plutôt cellule. Ce sobriquet n'est pas une trouvaille surréaliste mais une référence aux toutes premières hélices à pas variable produites par la maison Ratier à Figeac: En effet la force nécessaire pour faire pivoter les pales de ces hélices était fournie par une vessie gonflable incorporée dans le cône (la casserole) de l'hélice…il fallait donc les gonfler (avec une grosse pompe à vélo)avant chaque décollage. Une fois le décollage fait et l'hélice passée au grand pas , le retour au petit pas était impossible, ce qui interdisait pratiquement une remise en gaz après un atterrissage avorté, une caractéristique qui aurait contribué à l'accident mortel de l'aviatrice Hélène Boucher
  • gorille : surnom des navigateurs sur avion de chasse. La coutume veut qu'ils restent accrochés aux arbres en cas d'éjection.
  • graisse ou graisseux : par dérision, surnom de l'ensemble du personnel mécanicien. Véritable propriétaire des vecteurs, il accepte de les prêter aux pils et navs. Expression synonyme : "régiment du royal cambouis" (a confirmer). Utilisé dans l'expression "Salut la graisse !".
  • Grandes oreilles : personnel du service de renseignement.
  • groin : masque inhalateur de pilote.
  • gros : jours de trou.
  • gros doigts : mécanicien cellule
  • hangarette : abri avion bétonné. Le terme TAC est utilisé préférentiellement sur certaines bases.
  • heures de vol (avoir des) : avoir de l'ancienneté. Pour une femme : avoir une grande expérience (au plumard sous entendu).
  • inex : incompétent.
  • jagouille ou jagueux : (désuet) personne travaillant sur jaguar.
  • jules : configuration avec les bidons sous les voilures.
  • kiss landing : atterrissage tout en douceur tel un baiser délicat…(comble du pignolage pour un transporteur, à la difference du chasseur qui apponte souvent au lieu de se poser…)
  • lance-croquette : pour lance roquettes.
  • lance magic : pour LM 2255
  • légumier : avion de transport ou ravitailleur effectuant des rotations régulières. Par extension, pilote de transport ou ravitailleur.
  • lever la croix : déclarer un avion apte au vol (une casse avion sur la F11 est présentée comme une croix rouge).
  • limer : voler vite et très très bas.
  • lourd : coller du lourd : punir.
  • macaron : insigne de pilote. Etre macaronné : être breveté pilote. retirer le macaron : radier du PN.
  • mach (être au) : être au taquet.
  • manette dans la poche : voler souplement sur les gaz pour économiser du carburant, cette position correspondant au "réduit". contraire : manette au tableau
  • manger chaud : être dans une position délicate, risquée ; avoir beaucoup de travail pénible.
  • menteuse : récapitulatif des activités d'entretien mécanique de la journée.
  • messe : réunion entre les chefs de service de la mécanique, les chefs de hangar, et les officiers mécanos. A souvent lieu le soir avant la fin du travail. Occasion de distribuer saucissons et pot-de-pu.
  • métal hurlant : avion à réacteur, bruyant.
  • mettre les cales : arrêter totalement toute activité professionnelle : "j'ai mis les cales". Souvent entendu les lendemains de notation.
  • moumoutte (terme désuet) : désigne l'appartenance au corps des mécaniciens (expression provenant des fourreaux de grade de cette spécialité autrefois entourés d'un liseré couleur lavande).
  • Moustachu : Pilote de grande expérience et très bon branleur de manche (l'un n'impliquant pas nécessairement l'autre), par extension, grand ancien.
  • muds : contraction de "mud movers". Avions de bombardement, pilotes de ce type d'avions. surtout utilisé dans l'expression "Au cul les muds".
  • nav : selon le sens, navigateur ou navigation.
  • nénesse : Sous officier issu de l'école de Nîmes ou de Rochefort, par opposition aux arpètes. Aussi surnommé "neu", dans l'expression "A poil les neus".
  • nounou : avion ravitailleur. Voir aussi tanker.
  • OBIB : acronyme de "objet baladeur indésirable à bord", objet perdu en cabine.
  • paf : unité de vitesse, utilisé pour nœud.
  • paille : paperasse, devoirs d'écriture administrative. d'où pailleux : terme ironique, désigne toute personne tenant un poste ou l'on rédige beaucoup, donc gros consommateur de papier. expression dérivée : "bourrer le cul de paille" : voir taxidermiser.
  • pain ou pion : voir gros.
  • panne de château : panne à la gravité exagérée (ex : emballement de la trotteuse du chronomètre de bord) pour profiter des opportunités d'un déroutement bien choisi.
  • panop : panoplie. armoire pleine d'outils des ateliers de la mécanique. A tendance à se vider petit-à-petit et comme par magie.
  • panou-panou : surnom des électriciens avion, les origines électriques des pannes étant rares sur les avions modernes, les spécialistes électriciens se défaussant souvent vers les autres spécialités (notamment cellule, SNA et moteur, voire même les pétafs!).
  • PAX : passager. trafic PAX : véhicule prévu pour le transport de passagers.
  • PC : post combustion ou réchauffe consistant en une injection de carburant effectuée après l'étage de turbine sur un turbo-réacteur, afin d'augmenter la poussée. cranter la PC : Déclencher la post combustion, un cran marquant le passage entre les positions "plein gaz sec" et "mini PC" pendant la manipulation de la manette des gaz. Par extension, accélérer la cadence de travail.
  • peau de couilles : gros scotch large transparent utilisé pour protéger les cartes. peau-de-couiller : s'assurer de la bonne préparation/du bon déroulement d'une opération dans les moindres détails
  • pébroque : (du verbe pébroquer) parachute.
  • pébroquer (se) : évacuer un avion en vol, s'éjecter
  • pêchu : dynamique, qui a la pêche, couillu.
  • pédés et enculés : désigne respectivement le 1/3 et le 2/3 après qu'un Mirage III du premier se soit fait emboutir par l'arrière par un avion du deuxième.
  • peel off : formule consacrée déclarée avant de porter un toast.
  • peintre ou artiste peintre : voir inex.
  • percée Martin Baker : s'éjecter
  • percuter la planète : crasher un avion. Expression utilisée chez les parachutistes pour désigner l'atterrissage
  • perruque : du verbe perruquer. Effectuer un travail pour son profit personnel pendant les heures de travail.
  • pétaf ou pétafeux : armurier. utilisé dans l'expression "pétaf, gros paf".
  • pétaferie : domaine scientifique touchant à l'ingénierie pyrotechnique (enfin, ce sont les grands spécialistes concernés qui le disent).
  • pétrole : carburant avion
  • Picasso : tableau de progression des pilotes, en raison des nombreuses couleurs (rouge, jaune, vert, bleu).
  • piège : avion, quand il tombe en panne grave en plein vol. Expression usuelle : s'extraire de son piège.
  • pil : pilote. Surtout utilisé dans l'expression "pil ou nav?".
  • Pink Floyd ou Bee Gees : personne inex, jeunes pilotes.
  • pinouille : prise électrique, épingle de sécurité. Ex. : pinouille de la filasse, pinouille siège…
  • pipe à roulette : voir purge.
  • pisser : fuir du liquide hydraulique ou du carburant. expression : "Ca pisse du drain".
  • *pistard** : mécanicien chargé de la mise en oeuvre et de la mise en configuration avions.
  • piste : repère des pistards. Egalement le seul endroit où les pils et navs se mêlent aux graisseux
  • plaquette : Petite plaque en plastique gravée au nom de son détenteur, portée sur les tenues militaires dites de services (bande patronymique pour les treillis/combi de vol et tenue de spécialiste).
  • plaquette verte : pilote confirmé, ayant obtenu toutes ses qualifications.
  • plaquette bleue : en général dit de manière ironique, désigne les spécialités administratives donc affectées dans des bureaux, par opposition aux plaquettes violettes des mécaniciens.
  • plaquette violette* : plaquette nominative des mécaniciens.
  • pneu** : pour EOPN (Eleve Officier du Personnel Navigant). Parce qu'il se dégonfle facilement.
  • poids mort : ironique, surnom du navigateur dans un avion de chasse.
  • poids lourd ou lourd : avion de transport, pilote de transport. Surtout utilisé dans l'expression "Au cul les lourds".
  • poignarder à coup de saucisses plates (ou de saucisses molles) : faire chier le monde à grands renforts d'arbitrages de la hiérarchie en exagérant les enjeux et/ou les causes avec des détails insignifiants et généralement sans importance.
  • pointu : avion de chasse. Par extension, pilote de chasse.
  • pompe : voir inex.
  • potard : potentiomètre.
  • pot-de-pu : voir saucisson, corvée en général gratuite décernée par le commandement.
  • pod : container emporté sous avion. Ex. : pod ravito, pod reco NG, pod laser/PDL, pod brouillage.
  • poder : monter un pod sur avion.
  • pucelle : insigne d'une unité.
  • puits (être au fond du) ou être au fond du seau : être fatigué, d'humeur triste ou chagrine.
  • purge : personne incompétente.
  • quille (mettre de l'eau sous la ) : attendre l'amélioration des éléments pour faire action.
  • radar téfal : par analogie avec la poêle qui n'accroche pas, radar peu efficace en détection des autres avions. Le RDM (surnommé Radar Doppler de M*) et le cyrano IV.
  • rampant : par dérision, désigne tout le personnel non navigant (terme très peu utilisé dans l'armée de l'air).
  • reco ou recce (prononcer rikki) : On dit qu'ils sont intelligents. Aucune preuve à ce jour.
  • rendre la main : lâcher du mou…relâcher la pression au sens propre (pour ne pas décrocher en vol), ou au sens figuré
  • rens' : diminutif des officiers de renseignement d'un escadron
  • rolex : (emprunté à la phraséo OTAN) retard . D'où rolexer : retarder
  • ronflante, raïta : autres surnoms de la soufflante.
  • roue dentée : désigne le corps des mécaniciens.
  • roulante : établi monté sur roulette. La marque Facom étant toujours plébiscitée par les mécanos, la roulante est souvent surnommée "Ferrari".
  • sac de sable : (péjoratif) Surnom du navigateur dans un avion de chasse biplace.
  • sapin de Noël : illumination simultanée et imprévue de plusieurs voyants. Annonciateur de gros soucis, les principaux voyants incriminés étant ceux du train d'atterrissage et le tableau de pannes.
  • scud (envoyer un) : voir soufflante.
  • sécu ou sécucab': Spécialité tombée en désuétude , anciennement chargée des équipements de vol, des circuits de conditionnement et oxygène et du siège.
  • SERPECA (à la saint) : jour de paiement du solde.
  • servitudes ou serv : mécanicien d'entretien des véhicules et matériels d'environnement.
  • six tonnes deux, ravito (être) : décoller avec le maximum de carburant possible. Par extension, désigne un état d'alcoolisation très élevé.
  • six heures (être dans les) : être en position de tir. Par extension, s'apprêter à exploser quelqu'un.
  • sortir le 21x29.7 : préparer un compte rendu de perte ou un bulletin de punition
  • sortir les AF : diminuer drastiquement le rythme de travail. Existe en version luxe: "sortir les AF et le pébroque". Souvent entendu avant la retraite ou au lendemain des notations.
  • soufflante (passer une) : Pratique thérapeutique consistant à donner une bonne engueulade. Pour les malades les plus sévères on appliquera une thermo soufflante. L'expression provient de souffler dans les bronches qui signifie en gros "ramoner". Pour ce faire, le ramoneur applique sur son patient une bonne expectoration, avec pour double but de restaurer une ventilation correcte et diminuer la tension ambiante. Pas d'application prolongée sans avis médical.
  • soutier : mécanicien de soute, mécanicien d'équipage, personne chargée de l'avitaillement carburant et par extension, du service des essences.
  • Starquizz : poser des questions dans un domaine très précis, souvent sans but avoué, parfois gratuitement. surtout utilisé dans l'expression "se faire starquizzer"
  • starshooter : pilote ayant de bons résultats au tir air/sol de bombe non guidée (parfois assimilé à une grande chance).
  • stratif : officier administratif
  • suce-boules ou suppôt : personne cherchant a toujours bien se faire voir de sa hiérarchie. Sait immédiatement reconnaitre celui qui le note, même la nuit par temps de brouillard un jour de match au stade de France.
  • sulfater ou nitrater. Voir exploser en vol
  • suppositoire : missile.
  • suppôt : ellipse de "suppôt de Satan", voir suce-boules.
  • tailler : ellipse pour tailler un costard, critiquer sèchement. Expression dérivée : "je ne taille pas, je dis la vérité"
  • tannoy : (prononcer : tanoïe) de la marque de matériel de haute fidélité. Micro d'installation sono. Ex. : passer une annonce au tannoy
  • tagazou : avion léger à hélices.
  • Tanker : avion ravitailleur
  • taxidermiser : par association d'idées avec bourrer le cul de paille : vendre des fausses billes.
  • Tazonner (pour un moteur :) le régime stagne et reste bloqué. Pour un individu : même chose pour l'activité cérébrale.
  • toto cambouis : terme employé par les pilotes par dérision envers les mécaniciens.
  • tondeuse à gazon : avion à hélice.
  • tondeuse à gazon inversée : hélicoptère.
  • tourne-gaule : tournevis.
  • tracmuche, tracma : véhicule de piste utilisé pour tracter les aéronefs
  • tractionner : faire des efforts importants pour obtenir quelque chose
  • trapanelle : avion léger à hélice
  • trapèze (passer au) : se faire starquizzer, ou questionner intensément (à l'occasion du travail habituel ou suite à problème)
  • trip ou tripo : triporteur, moyen de transport favori du SNA/ Elec par beau temps
  • trolleur : contrôleur aérien
  • truelle électrique ou truelle : avion de chasse a voilure delta et commandes de vol électriques. Expression employée (par envie) par les pilotes d'avions a voilure en flèche et a commandes hydrauliques.
  • tube : bus ou trafic pax utilisé pour aller au mess. Expression: "départ du tube pour le mess".
  • tubarde : tuyauterie
  • vacher (se) : atterrir en plein champ en planeur ou en parachute, par extension, se planter de manière imprévue
  • Vecteur : avion. Utilisé essentiellement pour épater la galerie.
  • verts (les) : avions de chasse/bombardement (voir aussi muds). Aussi surnommés avions de l'Armée de terre
  • Viande : terme désuet et très péjoratif. Désignait les jeunes sous officiers.
  • vide-vite : vider ses réservoirs pendulaires pour se poser rapidement en cas de panne
  • vrille (partir en) : …ou partir en sucette, en live…se dit d'une situation qui évolue de manière imprévue
  • zézette : micro de talkie walkie (rien a voir avec le père noël est une ordure).
  • zu : jeune bleu bite. insulte suprême : "Gros zu!"

Jargon de la Fondation

  • EF (prononcé effe) : Etoile de la Fondation.

Jargon de terrain

Forces terrestres

  • Ahu ! : Abréviation de "Garde à vous".
  • Asmater la gueule (s') : C'est en général le but du jeu dans une bonne guerre : On asmate la gueule à l'ennemi pour totaliser un minimum de 100000 morts. En langage technocrate, on dit plutôt "Infliger une frappe chirurgicale dans le cadre d'une riposte mesurée et calculée". Attention, l'asmatage de gueule n'est pas réservé à l'ennemi. Votre bien aimé sergent peut très bien vous asmater la gueule si vous êtes mal rasé, si les TIG n'ont pas été effectués, ou bien s'il n'est pas de bon poil. On peut aussi s'auto-asmater la gueule à coup de glaçons, mais pour cela, il faut être libérable et avoir au moins 2g d'alcool dans le sang.
  • Autodabs : Contraction de "Autorisation d'Absence".
  • BAB : Bouchons Anti Bruit
  • BTB : Bouchon de Tir à Blanc
  • Issue (à l') : après. "A l'issue, vous percevrez votre paquetage", "Rendez compte à l'issue".
  • Kékés : Buissons.
  • LRB (Lavé Rasé Branlé) : Etat exigé d'un bitos au moment de l'appel (alors qu'un cadre peut se conteter du B)
  • OPEX : OPération EXtérieure : Se dit d’une personne ou d’une unité en déploiement.
  • OS : Ordre Serré ou "On suit"
  • Psychoter : Se dit d'un militaire débutant qui perd les pédales et n'arrive plus à suivre les ordres à la lettre.
  • QL : Quartier libre
  • VL : véhicule léger

Forces navales

[A FAIRE]

Forces aériennes

[A FAIRE]

Jargon spécifique à la Fondation

[EN COURS]

  • Blouseux, Blouses : terme vaguement péjoratif désignant le personnel scientifique non combattant. Plus rarement, le terme "blouseux de combat" ou "blouseux de guerre" peut apparaître, désignant ici un membre du personnel scientifique formé au combat.
  • Cancer du Colon (avoir le) : Subir les foudres particulièrement violentes d'un haut-gradé, souvent un colonel, de façon prolongée. Essentiellement utilisé en faisant référence à l'agent Neremsa. (exemple : Le docteur Grym a le cancer du Colon).
  • GEA : Grade Equivalent à l'Armée : reflète le grade militaire de la personne dans le cadre des opérations de la Fondation, ce grade n'ayant aucune valeur dans l'armée normale, compte tenu de l'aspect secret entourant la Fondation.
  • OBAN (parfois prononcé obane) : OBjet ANormal
  • Skip : SCP
  • Skip-su : SCP de classe sûre
  • Skip-eu (généralement prononcé skippeuh) : SCP de classe Euclide
  • Skip-K (généralement prononcé skipka ou parfois skipa) : SCP de classe Keter
  • RC (prononcé ersé) : Rupture de Confinement. "Avoir un skip-eu en RC"

Vocabulaire radio

  • Affirmatif ! : Oui. On utilise parfois « Affirme » (notamment en aéronautique), la terminaison « -atif » ne permettant pas de lever la confusion avec le terme « négatif »
  • Attendez ! : La station a bien reçu l'appel mais ne peut répondre dans l'immédiat On utilise également fréquemment les termes « Attente ! » ou « Patientez ! ».
  • Collationnez ! : Répétez le message que je viens de transmettre afin d'être sûr qu'il a été bien compris
  • Correct ! : Confirmation, « votre assertion est correcte »
  • Essai radio : Demande l'évaluation de la qualité de la communication
  • … ici … : Mot clé séparant l'indicatif du destinataire de celui de l'émetteur On utilise également fréquemment le terme « … de … » ; par exemple, si la station alpha appelle la station bravo, le message débute par « Bravo ici alpha » ou « Bravo de alpha »
  • J'épelle : Prévient le destinataire que l'on va épeler un mot. L'armée utilise « je collationne », mais ce terme signifie « je répète le message reçu » sur d'autres réseaux.
  • Négatif ! : Non
  • Parlez ! : Fin de mon message, attente d'une réponse On utilise également fréquemment les termes « À vous ! », parfois « Transmettez ! »
  • Rapidement ! : Dès que possible
  • collationné : J'ai mal compris votre message, répétez. Accusé de réception négatif
  • Transmettez ! J'ai bien reçu votre demande de communication et je suis à l'écoute
  • Terminé ! : Fin de communication
  • Urgent ! : Demande pour interrompre une communication en cours pour passer un message urgent Peut éventuellement répété trois fois (« Urgent ! Urgent ! Urgent ! »).
  • Reçu ! : Bien compris On utilise également fréquemment le terme « Bien reçu ! ». Il ne faut pas confondre ceci avec l'estimation de la qualité de réception (réponse à un « Essai radio ! »)
  • Rectification : Correction du message précédent
  • Silence : Interdiction d'émettre pour tous les opérateurs, sauf message urgent ou appel de la station directrice Résulte d'un message d'urgence ou précède un message de haute importance. On utilise parfois le terme « Silence radio ». Reste en application jusqu'à l'annonce du message « Silence suspendu ! » ou « Fin de silence radio ». Le message est parfois répété trois fois (« Silence ! Silence ! Silence ! »).

Abréviations militaires

Voir ici.

Abréviations d’objets anormaux

[EN COURS]
RC : Rupture de Confinement
SCP-S : SCP de classe Sûre
SCP-E : SCP de classe Euclide
SCP-K : SCP de classe Keter

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License