Valet de Trèfle
notation: +6+x
blank.png

Tout se rapporte aux noms, je pense. Je veux dire, si j'avais eu un nom sympa, peut-être que je n'aurais pas été une si mauvaise personne. C'est la faute de Maman. Elle aurait tous pu nous donner des noms intéressants. Je veux dire, merde, elle a même pris le nom Echidna après nous avoir créés tous les quatre. La Mère des Monstres, mais on l'a toujours simplement appelée Maman. Assez d'éducation sur la Grèce antique pour choisir Echidna, mais tu appelles tes quatre enfants Jack ? C'est juste ridi-encule.

Hein ? Oh, vous savez, ridi-encule, encore pire que ridicule ? Allez, vous savez que c'est drôle. Il y avait- Ah oui, les noms. Comme Joh. Ce serait Jack of Hearts1 pour vous. On fait tous ça, abréger nos noms, c'est plus simple. Mais, ouais, Joh. Vous vous rendez compte à quel point ça aurait été plus facile de l'appeler Pan ? Et Jos, il aurait pu être, euh, eh bien Cthulhu, pourquoi pas ? Je veux dire, ok, c'est pas grec, mais toujours poulpe. Et Jackie, vous n'avez aucune idée d'à quel point je la déteste pour avoir eu l'idée d'utiliser un i e à la fin de son nom, elle aurait pu être Anansi ! Non, ce n'est pas une femme, mais même, c'est mieux que Jack of Diamonds2. Et moi ? Eh bien ! J'aurais pu être tellement de choses ! Skoll, Hati, Lon Chaney, Larry Talbot, putain, j'aurais même pu être Fenrir ! C'est un nom à répandre la peur dans le cœur des gens. Fenrir, le grand loup ! Je veux dire, elle aurait même pu simplement m'appeler Loup, ou Lobo, et ça aurait été génial.

Et bien sûr, les Rois et Reines sont tous nommés d'après des gens célèbres. Et les autres… Okay, peut-être que c'est pire pour les Deux. Pas de vraie identité à évoquer. Mais même comme ça, Deux, ça sonne bien, pas vrai ? "Qui es-tu ?" "On m'appelle Deux." C'est un mec auquel tu ne tournes pas le dos tranquillement. Et euh, et le Joker n'a pas de nom, mais le vieux est flippant. Où est-ce que j'en étais ? Ah oui ! Ça aurait pu être n'importe quoi, j'aurais même pris Loup-Garou !

Mais non. Je suis putain de Jack of Clubs. Ou Joc, comme mes frères et sœur m’appellent. Ça me fait me sentir comme si je devrais être français ou quelque chose du genre. C'est la faute de Maman. Et du bon Docteur. Hmm ? Le Bon Docteur ? C'est comme ça qu'on l'a toujours appelé, parce qu'il utilisait tellement de noms différents, tout le putain de temps. Je crois que vous le connaissez comme le Dr Prometheus. Porteur de feu mon cul. Ce mec aime juste trafiquer TOUT. C'est ce qui l'a mis avec Maman, je suppose. Ce qu'il pouvait faire avec des objets inanimés, elle pouvait le faire avec de l'ADN. Mélanger ceci, assembler cela, le mettre dans son utérus, BAM, une lignée auto-propageante. Avec des besoins spécifiques super tordus pour procréer.

Ah, ouais, maintenant on en arrive à ce qui vous intéresse, pas vrai ? Ouais, on doit tous surmonter des défis spécifiques pour transmettre notre semence. Joh a besoin qu'elles lui fassent confiance. Jos a besoin de les connaître intimement sans qu'elles-mêmes l'aient jamais vu. Jackie ne fonctionne qu'avec les violeurs qui l'aiment. Moi ? J'ai besoin de leur consentement. Il faut qu'elles me disent que c'est bon avant que je puisse mettre ma magie à l'œuvre. Elles doivent croire que je suis l'un d'eux.

C'est plus difficile que vous le croyez. Je n'ai pas exactement l'air normal, vous savez ? Je suis grand, costaud, et j'émets cette odeur de "prédateur" ou quelque chose du genre. La plupart des filles ont une sorte d'instinct de proie en elles, alors un gros prédateur affamé qui arrive devant elles pour leur demander "Hé, on baise ?" ça marche pas trop. Je dois être subtile. Cacher mon odeur. C'est à ça que sert la peau. Je m'enveloppe dans la peau de quelqu’un qu'elles connaissaient, et là, bam, il a pas l'air si mal que ça. Ok, du coup je les aime un peu simples. Ça marche mieux, vous comprenez ? Peut-être que c'est aussi un peu grâce à ma propre magie spéciale qu'elles ne remarquent pas que je porte une carcasse massacrée.

Pas qu'elles se soucient encore beaucoup de moi après que j'aie fait le sale boulot. Mes petits bébés naissent affamés. Non, je suis pas trop un parent aimant. Aucun de nous ne l'est. Mais mes petits chéris peuvent survivre tout seuls. L'instinct, pas vrai ?

Oh, ouais, la dernière fille. Bon dieu, elle était sexy. Des beaux yeux comme des mares limpides de lune. Des cheveux doux et lisses, tout bouclés et magnifiques. Des lèvres pleines, tellement parfaites. Oh, je l'ai su au moment où je l'ai vue, que je devais l'avoir. Je savais qu'elle serait parfaite pour un de mes petits bébés. Ça a pris un moment. Je n'ai pas l'habitude de trouver des filles aussi parfaites, d'habitudes je dois chasser par monts et par vaux pour trouver une aussi douce créature.

Alors, j'ai attiré une de ses petites amies, pas aussi belle que ma chérie. Je l'ai appâtée avec la promesse d'un bon moment, peut-être d'un bon repas aussi. Pas un mauvais profil, très confiante. Mais je lui ai quand même brisé la nuque, avant même qu'elle puisse pousser le moindre pépiement. Je l'ai écorchée. J'ai toujours été doué pour ce genre de choses. Les griffes naturelles, vous voyez ? Peu importe, en tout cas c'était assez simple d'envelopper la peau de la fille autour de moi, comme un manteau. Ça a totalement fonctionné. Je me suis rapproché de ma chérie, ma magnifique fille. Ça m'a peut-être pris une semaine à traîner dans le coin, et elle a fini par être à l'aise avec moi.

Et puis j'ai mis ma magie à l'œuvre. Un coup de pouce par ci, un commentaire par là, et, avant que vous ayez pu vous en rendre compte, elle était prête. Je n'avais besoin que du mot. Elle a levé ces grands yeux bruns vers moi, et a dit ce que j'attendais tellement d'entendre.

Elle a dit "Mêêêêêh."

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License