Itération 0
notation: +3+x

Dans ses mains, le Dr Thaddeus Xyank tenait le futur. Et ça, ça le faisait sourire.

C’était une pièce de métal gris, froide au toucher, avec un numéro de série gravé au laser, un portrait de George Washington, et le code-barres d’une boite de "Haricots Bouillis de chez Bush". Ça avait pris un certain temps pour que tout ça soit approuvé, mais il avait besoin d’être sûr. On ne pouvait ne serait-ce que cracher dans la division Multi-U sans que ça atterrisse dans un monde parallèle ou un trou de ver monobloc menant directement à un point situé à 2 cm de profondeur dans votre propre rectum. Xyank n’était pas intéressé par le sempiternel présent englué dans une réalité éloignée où les gens sont des lézards géants. Il était intéressé par le futur. Et le futur était là.

“Melissa ?”

“Oui monsieur !” dit-elle, rayonnante comme le sont parfois les gens simples quand tout se passe comme prévu.

“La machine était-elle activée lorsque vous avez trouvé la brique ?”

“Euh… M. Kim ?”

L’Assitant Chercheur Léonard Kim leva la tête du panneau de câblage en clignant des yeux. “Hm ?”

“Est-ce que la machine a été laissée allumée toute la nuit ? Le Dr Xyank voudrait savoir quel était son état lorsque l’échantillon a été récupéré.” Melissa Brooks faisait ça tout le temps, dans le seul et unique but de s'attirer les faveurs de ses supérieurs. Elle pensait probablement qu'il y avait une promotion à la clé. En fait, elle était tellement lèche-cul que personne ne lui faisait confiance.

Les lunettes de Xyank commencèrent à s'embuer. Il tapotait son index sur son coude, et son pouce retraçait la courbe du nez de Washington. Presque sans y penser, il attrapa un bout de ruban adhésif sur son bureau, le colla sur la brique et y inscrivit ‘Récupérée’ au marqueur noir. Juste au cas-où.

Kim était resté silencieux pendant un long moment. “…Okay, d’abord, je n’ai rien fait avec.”

“En fait je n’en ai rien à faire cette fois-ci, Larry, dis-moi juste la vérité.”

“D’accord, oui, je suis désolé. Je l’ai laissée tourner pour un débug pendant des heures. Cette boucle de référence continue de réapparaître quoi que je fasse. J'essaye de résoudre le problème là.”

Xyank opina du chef. Allumée, mais non programmée pour ‘recevoir’ était une réponse suffisante. “Melissa, scannez les historiques de surveillance d’hier soir jusqu’à ce matin. Je veux être informé de chaque étincelle, flamme, crépitement ou flash.”

De l’autre côté de la salle, après avoir passé une centaine de tuyaux de refroidissement et une trentaine de câbles, il plaça l’échantillon à côté de lui tandis que Gerard Kingston peaufinait le code-barres. “…Putain de merde ! Quand est-ce que c’est arrivé ?”

“À un moment ce matin, avant l’ouverture ; Brooks est en train de vérifier l’historique.”

“Doux Jésus,” dit Gerry tout en prenant la petite brique et en la tournant dans ses mains. Les paupières plissées, il vérifiait les marques d'usinage de ses yeux exercés. “On dirait une vraie, mais je voudrais voir ce que ça donne à l’échelle microscopique et faire tous les tests nécessaires.”

“Allez-y,” dit le Docteur en regardant sa montre. “Je veux que l’originale soit dehors pour la fin de la journée.”

“Okay okay okay !”

“Et faites venir Foreman, afin d’être sûrs que l’étalonnage soit parfait. Kim a encore rencontré des problèmes de retour.” À force de sortir de son champ d’action, Larry allait bien finir par faire capoter le projet.

Mais bon, Thaddeus aussi était comme ça. Et c’est pourquoi il était sorti de son lit ce matin.

Des jets de gaz chaud l'assaillirent de tous côtés, et il tourna sur lui-même. Forcément, après six mois passés à faire ça, c’était devenu aussi naturel que de respirer. Sa blouse fut soigneusement pendue dans son casier, et il mit un pied dehors.

Il fallait être franc, de là d'où il venait, cela n'aurait jamais été toléré – et ne serait sans doute plus toléré longtemps là où il était, d'ailleurs. La Fondation avait bâclé son travail en l'installant ici. L'endroit était cependant rempli de panneaux indiquant un danger biologique et des risques d'empoisonnement, ainsi que de lumières aveuglantes et de cheminées vomissant un mal noir dans les airs, et c'était suffisant. Et si jamais quelqu'un était assez débile pour entrer par effraction dans une raffinerie, deux voiturettes effectuaient une ronde toutes les demi-heures emmenant avec elles deux agents grassouillets. En outre, il n'y avait aucune tour radio ni aucun signal satellite dépassant les vingts watts à peut-être cinquante kilomètres à la ronde, et Podunk, la ville où ils avaient pris leurs quartiers, était sûrement à quarante minutes de route. C'était assez éloigné. C'était assez isolé. Les bandes EM étaient assez claires.

Peut-être.

En toussant, il arpenta l'escalier menant au bureau et y rentra. Les lampes au vacillement irritant projetaient une lueur fluorescente couleur mercure ; elles étaient pratiquement préhistoriques. Et les tableaux blancs. Trois des quatre étaient pleins à craquer de diagrammes et d'équations inscrites au feutre rouge caractéristique de son passage. Xyank attrapa un bagel et un jus d'orange et les fixa tout en essayant de se souvenir. Essayant de combler les trous. Essayant de trouver la sortie du labyrinthe pour rats qu'était la causalité, essayant de prendre de la hauteur. Il n'était pas un rat, il était un homme. Et si une chose comme ça pouvait se produire une fois—en fait, deux fois maintenant, au moins—alors il pouvait la faire se produire encore.

Son ordinateur démarra, et il resta pensif pendant un moment. L'inquiétante alliance de l'éclat bleu et du texte blanc auquel l'homme ne s'habitue jamais vraiment emplit sa vision, ingurgita son chaos de notes manuscrites et commença sa recherche d'erreurs. Il était proche maintenant. Très proche.


Le téléphone sonna, il le décrocha.

“Thad Xyank.”

“Salut Doc, c'est Gerry.”

“Zut.”

“Paulson est en train de perdre la tête.” Le bon docteur sourit et opina du chef, se réjouissant intérieurement. “C'est bien notre brique, jusque dans le moindre détail. Quand est-ce que vous voulez l'envoyer ?”

Attendez un instant. Il appuya sur deux boutons et regarda Melissa prendre le téléphone. “C'est Xyank. Passez-moi Kim.” L'Assistant Chercheur arriva en trottinant de l'autre bout de la pièce, ses notes sous le bras, et prit le téléphone. “Où en êtes-vous avec la machine ?”

“Toujours le même problème, mais au moins on a isolé l'unité Bêta avec un peu de branchements créatifs. Alpha a le feu vert de la direction,” dit Kim, regardant par la fenêtre du bureau avec le pouce levé. “La brique ?”

Il sourit et lui retourna le geste. “Allumez Alpha, ça sort maintenant. J'arrive.” Deux boutons. “On le fait. Venez ici et amenez l'originale.” Il n'avait jamais enfilé une blouse propre aussi rapidement dans sa vie, et le gaz avait à peine fini de se vaporiser que Kingston déboula de l'extrémité sud du bâtiment avec la brique entre les mains. Foreman ouvrit la porte de la chambre active et retint sa respiration pendant que tous les cinq se rassemblaient autour. Avec précaution, il la plaça dans la petite et scintillante boite blanche et la ferma. Xyank pouffa presque de rire lorsqu'il remarqua à quel point elle ressemblait au four à micro-ondes le plus cher et compliqué au monde. L'unité Alpha s'alluma, le globe au-dessus de celle-ci commença à tourner silencieusement et tous les condensateurs autour gémirent.

“Ok tout le monde, magnez-vous, on commence l'enregistrement d'expérience officiel.” Quelques touches pressées sur un clavier et les micros de leurs blouses commencèrent à enregistrer. “Ici le Dr Thaddeus Xyank, je commence l'enregistrement de l'expérience 11924. Nous sommes le 9 Juillet 1992. Chercheuse Brooks, quelle est l'heure exacte ?” demanda Thaddeus en se tournant vers Melissa Brooks.

“1035 et 15 secondes sur mon chronomètre.” Larry Kim sauta derrière l'autre console et y entra l'heure. “Trois… deux… un… on commence !” Le gémissement se transforma en un vrombissement régulier, et la première lumière verte qui se trouvait au dessus de la chambre s'alluma.

“Quand avez-vous récupéré l'objet du test ?”

“Approximativement à 0700, ajoutez ou enlevez quelques minutes.”

“Ok ; M. Foreman, mettez la destination à la date d'aujourd'hui, à 0630. Ça devrait laisser une fenêtre assez large pour la découverte de Mlle. Brooks.”

Des bips et des bruits de claviers, et une autre lumière, celle-ci resta jaune un moment le temps que le verrouillage soit établi. Le vert ; béni soit-il, ce vert.

“M. Kingston, comment sont les niveaux de fer ?”

"On a les rad de gamma et alpha autour de… 4 eV . Les niveaux ambiants sur le sol sont de… 13 mili-RAD. Tout est vert.”

L'équipe se pencha pour mieux voir, croisant les doigts, le souffle coupé.

Le Dr Xyank abaissa le levier, et après un vif flash de lumière dans la pièce, elle était partie. Manipulation de champ de flux de tachyon confirmée. Dans ta gueule, Stephen Hawking.

Ils sautèrent de joie, ils applaudirent, ils se donnèrent des tapes dans le dos. M. Kim déclara qu'il invitait à prendre des shots de tequila après le travail. Mais le bon Docteur était plus avisé. Celle-ci avait été facile, ils savaient que ça fonctionnerait à un moment dans le futur, ou alors un paradoxe se préparait, et les paradoxes sont régis par la logique et non par la nature. La nature n'avait pas de telles conventions. La machine ne pouvait pas simplement ne pas marcher.

“Silence, s'il vous plaît,” dit-il après un long soupir de soulagement. “Brooks, votre tâche sera de vérifier, revérifier et ré-revérifier tout l'équipement de surveillance et de contrôle que nous avons et de me rapporter les conditions auxquelles nous devons nous attendre quand quelque chose arrivera, le tout avant la fin de la journée. Foreman et Kim, tous les deux sur Bêta, résolvez-moi ce bug. Kingston, je veux que vous recalibriez Alpha pour un déplacement temporel positif et que vous prépariez un nouvel échantillon.”

“Paulson voulait un siège au premier rang pour la prochaine expérience,” dit Gerry, plein d'espoir.

“Il l'aura s'il se ramène ici et qu'il vous aide à recalibrer. Et par là, j'entends les oscilloscopes, les voltmètres ; je veux que tout soit expliqué avant que je classe tout ça. Je vais aller voir si je ne peux pas finir de remplir la boîte noire.”

La Boîte Noire… Cette fichue boîte noire que craignait tout ingénieur. C'était ce à quoi toutes ces équations servaient. Thad y songea un instant, grattant les cheveux grisonnants à ses tempes pendant que la vision de l'écran bleu lui revenait à l'esprit, essayant désespéramment de retrouver le sens des mathématiques qui lui avaient semblées tellement claires lorsqu'il tenait encore l'émetteur de tachyon dans ses mains, qu'il l'avait retourné quelques fois, qu'il avait ressenti la fiévreuse sensation de remonter le temps. Ou peut-être était-ce le désespoir et l'équipe avait juste eu de la chance. Peut-être que toutes ces équations n'étaient même pas nécessaires et que tout se réduisait au nombre troisième ou quatrième ou qu'importe le nom qu'ils utilisaient pour 033 ces derniers temps. Theta Prime, non ? Sacrément ridicule.

Et les autres ? Son accréditation ne lui donnait pas vraiment accès aux données croustillantes concernant les grosses anomalies temporelles avec lesquelles la Fondation commençait tout juste à jouer. Nom de dieu, il ne savait même pas si 711 avait été construit, désassemblé, coulé dans du béton, ou était toujours à l'état de dessin sur le bureau de quelqu'un comme une sorte de projet de prédilection. Ou peut-être était-il en train de le concevoir en ce moment même, ici dans cette salle blanche avec une bande de chercheurs passionnés et talentueux.

Et quand allaient-ils découvrir SCP-un-sept… Oh mon dieu. Il n'avait pas vu… comment n'avait-il pas remarqué ça avant ?

La porte s'ouvrit brutalement en bas quand Xyank sauta sur ses pieds, juste à temps pour tout voir se passer pour la première fois. Il y avait beaucoup de cris. La plupart d'entre eux ordonnaient de se mettre à terre, de s'éloigner de la machinerie et de lâcher les bloc-notes, et ils étaient tous trop stupéfaits pour s'exécuter.

“Non…”

Gerry Kingston fut le premier, deux balles dans la tête.

“Non.”

Melissa s'accroupit derrière un bureau et se boucha les oreilles juste au moment où Paulson prenait plusieurs balles dans la partie haute de son torse et tombait hors de portée une demi-seconde plus tard.

“Non !”

Kim et Foreman tombèrent comme des canettes sur une palissade, s'étalant dans des mares de leur propre sang. Il pouvait encore entendre Kim s'étouffer sur ses derniers instants de vie.

“NON !”

Thad déclencha l'alarme et la laissa hurler pendant que les quatre hommes pénétraient dans la pièce, parcourant les écrans d'ordinateurs et détruisant l'équipement, continuant d'avancer dans le sous-sol et les cris des autres techniciens. On aurait pu lire la surprise dans les yeux de M. M4A1 lui-même lorsqu'il aperçut l'unité Bêta, entendit le vrombissement et les gémissements et les éclairs. Il cria quelque chose à propos de sortir de là et puis-
Il y eut le flash blanc, pile à l'heure. Et ça recommença. Tous les cinq tournaient dans la pièce, tout en travaillant sur la recalibration comme si de rien n'était. Il était absolument assuré que chacun d'entre eux aurait eu une énorme augmentation, une meilleure accréditation et peut-être même un prix Nobel si ça avait été rendu public.

“PUTAIN, NON !”

Thad attrapa le calibre 12 qui était là juste au cas où derrière le meuble à tiroirs et se précipita sur la porte, en bas des escaliers, et arriva devant l'entrée de la salle blanche. Peut-être qu'il en faisait partie. Peut-être qu'il était impliqué. Peut-être qu'il était encore temps de tous les sauver et d'arrêter la boucle. Mais la poignée était chaude et il n'osait pas entrer. Il pouvait déjà être atteint de cinq types de cancer maintenant que le bouclier était perdu. Il n'en faisait pas partie, et il n'était plus temps. S'il l'était encore, alors un paradoxe devait avoir lieu. Les paradoxes n'existent pas dans la nature.

Un épais panache de fumée s'échappa par la fenêtre. Le fourgon blanc était déjà en train d'accélérer, trop éloigné pour voir le docteur s'appuyer contre le bâtiment et attendre. Et attendre. Et attendre.


La FIM arriva deux heures plus tard, ses membres éteignirent les feux, mirent dans des sacs les débris carbonisés et récoltèrent la ferraille afin d'effectuer un nettoyage sécurisé. Tout l'équipement fut étiqueté, mis en sac et expédié pour un examen. Un camion coula du béton dans le sous-sol, et d'un coup, ce fut terminé.

Pour Thad, c'était encore en train de se passer. Ils le trouvèrent dans le bureau, en train de regarder ses Assistants Chercheurs mourir encore et encore, un regard mort dans les yeux et une pinte de whisky dans les mains.

“Dr Xyank ?”

“Hm ?”

“Vous vous sentez bien ?”

“…Non. Pas même un peu.”

Il ne reparla pas avant d'être dans l'ambulance.


Les O5 n'aimaient pas son rapport. Pas le moins du monde. “Expliquez-moi ça encore une fois,” dit 5 pendant que 3, 7, 12 et 9 s'assirent, les bras croisés et les sourcils froncés sur les divers écrans. “'Limite d’événement ?' Qu'est-ce que c'est que ça ?”

“C'est un phénomène psychologique ; la façon dont le cerveau catégorise les évènements. Quelque chose d'aussi simple que le fait d'entrer dans une nouvelle pièce engage un nouvel 'évènement' que la mémoire doit enregistrer. C'est pourquoi une personne peut se diriger vers sa cuisine pour se faire un sandwich et complètement oublier pourquoi elle était venue aussitôt qu'elle franchit la porte.” Le Dr Xyank était nerveux. Sa réputation, son accréditation, son avenir avec la Fondation était suspendus à… eh mais. 'Avenir avec la Fondation.' C'était pas mal. Il s'en souviendrait.

O5-7 rit, mais pas autant avec lui que de lui. “Vous espérez réellement nous faire croire que la psychologie humaine a stoppé une cascade de tachyon ? C'est honnêtement ce que vous êtes en train de nous dire ?”

“Oui monsieur," répondit Thad, baissant la tête et regardant le sol. “La machine avait une capacité de drainage maximum de cinq megawatts, mais le flux de tachyon à proprement parler ne constitue que 15 watts, ce qui est significativement moins que—”

“Donc, premièrement, si vous avez assisté à cet événement,” interrompit Trois, “comment se fait-il que vous ne soyez pas coincé dans cette boucle avec eux ? Ou est-ce du à votre soi-disante 'limite d’événement' ?”

“Ça l'est, monsieur.”

“Et les assaillants ayant causé cette… débâcle ?”

Xyank soupira longuement. “Mon avis est que la Coalition Mondiale Occulte a pu détecter l'expérience via un appareil détecteur de tachyon souterrain, et a dépêché une équipe pour intercepter la source. Comment ils l'ont détectée, je ne le sais pas.”

Douze se racla la gorge. Les autres O5 se turent et redevinrent sérieux.

“Agent Tomlin,” dit Neuf, “vous assurerez la protection du Dr Xyank. Nous rendrons notre décision après une courte interruption.”

Cinq des minutes les plus tendues de sa vie, regardant droit en face ces putain d'écrans LED tout en se demandant encore et encore et encore pourquoi il n'avait pas essayé de mener toute l'opération sous terre. Trente-sept chercheurs morts, des millions de dollars en équipement et cinq années de recherche avec un émetteur de tachyon fonctionnel, disparus. Pouf. Dans un an, ils pourraient en avoir construit un deuxième, mais c'était hors de question, maintenant. Quelqu'un l'avait découvert et détruit. La note était sur sa table. Et le sang était sur ses mains.

Lorsque les lumières revinrent sur les écrans, ce fut rapide et concis. “Étant donnée la valeur des travaux du Dr Xyank dans la théorie des flux de tachyon, nous avons décidé qu'un certain degré de clémence s'imposait. Dr Xyank, vous êtes par la présente dégradé à l'accréditation de niveau 3, et devez dresser un compte rendu de notre nouveau site de confinement immédiatement. Votre tache sera la documentation, l'expérimentation et l'exécution des procédures de confinement pour l'anomalie temporelle désignée sous le nom de SCP-176.”

“… Monsieur ?”

“C'est vous qui avez créé ce chantier, Thaddeus,” a dit 12 en se penchant en avant. “Allez le nettoyer maintenant.”


C'était étrange de le regarder. Son billet de sortie était ici, encore. Et il pouvait encore l'avoir si il en trouvait le moyen. Il devait avoir vu ce site une douzaine de fois, dans le temps, avant… Avant. Mais maintenant, il connaissait ces gens, il connaissait la machine, il connaissait les circonstances, et ce qui aurait du se passer ensuite si tout s'était déroulé selon le plan.

Après trois heures passées à le regarder, l'effet s'estompa, et il y avait devant lui encore une autre anomalie à cataloguer. C'est comme ça que ça marche. Effaçant son tableau blanc adoré, Thad fit craquer les articulations de ses doigts et commença.

Description : SCP-176 est une usine chimique abandonnée située près de … Nan, il l'enlèveront sûrement. [DONNÉES SUPPRIMÉES].


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License