Introduction au Département de l'Écologie et du Développement Durable
notation: +11+x
blank.png

Oui, oui, je sais, il fait terriblement chaud.

Il fallait vraiment que ça tombe sur nous, là, maintenant. Sérieux, on ne voit quasiment jamais ce genre de vagues de chaleur dans la région, les températures ont même atteint des records historiques. C’était prévu depuis quelques semaines, mais que voulez-vous ? L’administration a tenu à ce que cette conférence ait lieu en extérieur pour que je puisse vous montrer deux trois installations que le Département a fait construire sur le Site. N'y voyez pas là un problème avec l'administration, mais je trouve que mon petit discours suffit amplement, alors je ne vous infligerai pas le supplice de vous faire la visite guidée de tout ce qu'on a fait installer, surtout pas en pleine canicule.

J’en vois déjà être plus rassurés. Mais, vous savez, de toute façon, il faudra bien vous habituer à la chaleur. Si vous intégrez le département, vous verrez bien assez vite que ressentir les dégâts du réchauffement climatique au quotidien est une sacrée source de motivation dans votre travail.

Bref. Bonjour à toutes et tous, pour ceux à qui je ne me suis pas encore présenté, je suis le Docteur Alessandro Macro, aux commandes du Département de l'Écologie et du Développement Durable, eh oui, encore un "gourou" ou un "prophète" apocalyptique. Pour ceux qui arrivent en cours de route, je vous invite à rejoindre rapidement l’estrade, histoire de ne pas perdre trop de temps.

Docteurs en sciences de gestion, écologues, ingénieurs ou simples partisans de la défense de l’environnement, peu importe votre domaine de prédilection. Si vous êtes là, c’est que vous vous souciez un minimum du futur de notre planète. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez dès à présent repartir. La cafétéria, sa climatisation et ses sodas qui pompent les nappes phréatiques n’attendent plus que vous. Youpi.

Bien, nous allons enfin pouvoir commencer. Je vais partir du principe que tout le monde n’a pas lu les prospectus et les informations qui ont été mis à disposition sur les serveurs informatiques alors je vais repartir de zéro. Le Département de l’Écologie et du Développement Durable, qu’est-ce que c’est ?

Non, non, je ne vous demande pas de me répondre, c'est juste une transition. Ne vous essoufflez pas pour rien, c'est pas la peine d'émettre encore plus de CO2. Surtout pas vous, Assistant, votre région le fait déjà très bien à votre place.

En général, la plupart des membres du personnel pensent à nos fameuses affiches qui visent à démocratiser le tri sélectif ou encore la réduction de la consommation d’énergie dès que le Département est évoqué dans une conversation. Pas étonnant, en même temps. On les fait placarder aux quatre coins des zones d’habitation des Sites.

Inutile de préciser que ce n’est pas notre unique rôle. Le DEDD, pour faire plus court, est assez jeune, comparé à la grande majorité des autres Départements. Il a été mis sur pied vers la fin des années 90, aujourd’hui nous sommes en 2019, concrètement, ça fait depuis plus de 20 ans que nous sommes en service. Avant ça, l’écologie et le développement durable n’étaient pas vraiment considérés comme une priorité ici. Mais les mentalités ont changé, et heureusement.

Le département a depuis réuni beaucoup de personnes venues d’horizons tous aussi différents les uns que les autres. Certaines travaillaient même dans les départements avec lesquels nous collaborons au quotidien avant de nous rejoindre, comme le Département Scientifique, l’Agence de Renseignement, le Département de la Logistique, et bien d’autres. C’est dire.

Le Département de l'Écologie et du Développement Durable est donc très diversifié, nous travaillons aussi bien sur le terrain qu'en interne. Si vous êtes spécialisés dans la com', par exemple, vous aurez l'occasion de rejoindre une équipe de communication, dont le rôle est d'informer le personnel sur les bonnes pratiques écologiques à adopter. Oui. Vous seriez étonnés de connaître le nombre de gens ici qui n'en ont rien à cirer de l'environnement. Nous avons aussi d'autres équipes qui s'occupent de la transition écologique, il reste encore énormément de matériel trop polluant et de confinements qui nécessitent trop d'énergie à remplacer.

D'ailleurs, en parlant de pollution, même si l'Homme est le plus grand pollueur de tous les temps, n'oublions pas que l'anormal peut aussi mener la vie dure à Dame Nature. Il suffit qu'une tempête anormale apparaisse en mer et fasse échouer plusieurs cargos pour qu'une gigantesque marée noire se crée. Ou bien qu'un culte du feu décide de déclencher un incendie dans une forêt par des moyens anormaux en guise d'offrande à son dieu. Et c'est là qu'on intervient. Notre boulot dans ces cas de figure, c'est d'envoyer des équipes sur le terrain pour dépétroliser les mers ou reboiser les forêts, ce genre de choses. Pour ce qui est des couvertures, c'est pas notre boulot.

Vous l'aurez sans doute compris, nous proposons une large gamme de postes. Vous êtes spécialisés en biologie ? Parfait, nous avons besoin de personnel de terrain pour mener des études écologiques dans les zones où des constructions d’installations sont prévues. Vous êtes dans la communication ? Excellent, il est aujourd’hui plus que nécessaire que le personnel sache comment adopter une bonne conduite environnementale. Vous êtes dans le secteur du bâtiment ? Fantastique, vous pourrez étudier les projets d’aménagement des confinements des skips qui menacent l’environnement. Et la liste est encore longue, je ne vais pas tout vous énumérer. D'ailleurs, si vous comptez intégrer un autre département, il se peut que vous soyez amené à venir faire des formations chez nous, notamment si vous prévoyez de devenir spécialiste du confinement.

Tiens, j'allais oublier. À propos des aménagements, nous sommes aussi en charge des installations écologiques disséminées un peu partout sur le Site. Nous les faisons installer et les entretenons pour que le Site puisse produire sa propre énergie. Sur votre gauche, vous pouvez voir quelques éoliennes domestiques et sur les toits là-bas des séries de panneaux solaires, par exemple. Il y a moult autres installations, mais comme je l'ai dit tout à l'heure, on ne va pas s'attarder dessus aujourd'hui. Vous pourrez en apprendre plus sur chacune d'elles en consultant la base de données du département.

Voilà, mon intervention touche à sa fin. J’aimerais juste vous rappeler que nous œuvrons aussi pour protéger les générations futures. C’est bien beau de vouloir mettre des entités paranormales derrière les barreaux, mais la tâche risque d’être bien plus compliquée si dans quelques années nous ne maîtrisons plus notre propre environnement. L’écologie c’est avant tout un état d’esprit, n’essayez pas de rejoindre le département si vous n'avez jamais fait de gestes pour la planète.

Des questions ?

Oui ?

Comment ? Votre voisine ne se sent pas très bien ? Vous pouvez l’emmener à l’infir-

Ah. Oui… oui, allez-y. Donnez-lui votre canette de coca si elle a juste oublié de prendre son petit-déjeuner…

Pff.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License