Interview SCP-418/3
notation: +1+x

Interviewé : SCP-418.

Interviewer : M. Mellows (interprète Navajo) et le Dr Lee (chercheur assigné)

Également présent : trois (3) membres de la sécurité de la Fondation.

Avant-propos : Ceci est la troisième tentative de réaliser une interview. Les deux tentatives précédentes furent entravées par une apparente incapacité de SCP-418 à parler anglais. Le langage de communication de SCP-418 fut identifié comme étant le Navajo.

Les objectifs de l'interview sont les suivants :

  1. Obtenir des renseignements basiques sur le profil de SCP-418.
  2. Déterminer les raisons de l'intrusion de SCP-418 dans les installations de la Fondation.
  3. Établir une compréhension globale des capacités de SCP-418 afin de faciliter son confinement initial.

SCP-418 était, au moment de l'interview, désigné par son code provisoire de référence PTC(Procédure Temporaire de Confinement)-AAZ1 sur l'ensemble des rapports. Toutes ces références ont désormais été éditées et remplacées par SCP-418.

Ce dialogue rend compte de la conversation traduite du Navajo

Le Site-██ abrite SCP-███, ce qui oblige le personnel à alterner la consommation d'une série de compléments alimentaires ajoutés à divers réservoirs d'eau, désignés A-F.

<Début du compte-rendu>

M. Mellows : Très bien Docteur, commençons. Souhaitez-vous diriger la conversion ou le devrais-je ?

Dr Lee: Je vous fais confiance, Mellows, faites juste en sorte que ce gars me parle.

M. Mellows : Bonjour. Mon nom est M. Mellows. Je comprends que vous semblez parler uniquement le Navajo. J'ai besoin d'établir ce que vous savez sur nous et ce qui va vous arriver. Vous comprenez ?

SCP-418 : Je vous comprends, homme blanc.

M. Mellows : Vraiment ? Hmm. Puis-je vous offrir du thé ? J'en prends habituellement une tasse à cette heure-ci, je peux aisément en faire porter une autre.

SCP-418 : remue la tête

M. Mellows : Quoi dans ce cas, du café ? De l'eau ?

SCP-418 : De l'eau.

M. Mellows : Qu'en est-il de vous, Dr Lee ? Une tasse de thé ?

Dr Lee : Maintenant ? Vraiment ? Eh bien, hmm, pourquoi pas.

M. Mellows : Fait signe à un membre de l'équipe de sécurité de la Fondation Deux thés et une eau. N'oubliez pas le lait. Rien de spécial, juste du D. Maintenant que les politesses sont derrière nous, qui êtes-vous et pourquoi êtes-vous ici ?

SCP-418 : Je suis Blaireau Moqueur.

M. Mellows : Certes. Et pourquoi êtes-vous ici ?

SCP-418 : Votre peuple contrôle [DESCRIPTION SUPPRIMÉE]. C'est un affront pour mon peuple.

M. Mellows : Je vois. Ah, le thé. Docteur, il semble qu'il était ici pour SCP-███. Quand avez-vous appris pour la première fois -

Dr Lee : Attendez. M. Mellows, j'ai besoin de vous parler. Avez-vous les comptes-rendus que nous avons récupérés ? Merci.

M. Mellows : Veuillez patienter, je suppose que je n'ai pas mon mot à dire, n'est-ce pas ?

M. Mellows et le Dr Lee sortent. Compte-rendu suspendu pendant 17 minutes.

Le Dr Lee et M. Mellos sont de retour.

M. Mellows : Nous savons.

SCP-418 : Savons quoi, Homme Blanc ?

Dr Lee : Arrêtez de jouer la comédie. Vous êtes venu ici pour SCP-███ ? Regardez. Le Dr Lee lui présente une image. Cette petite chose est ce qu'on appelle une caméra de surveillance. C'est une jolie petite image de vous, choqué à sa vue à travers la fenêtre du poste d'observation. Vous ne saviez pas que c'était là !

M. Mellows : Et nous trouvons cela plutôt intrigant. Puis il a eu une chose que vous avez dite. Affront. La façon dont vous avez prononcé ce mot : un léger accent, comme si vous étiez originaire de Brooklyn.

Dr Lee : Et vous n'avez toujours pas touché à ce verre d'eau, probablement parce que vous avez entendu quelqu'un dire "Eau D". Vous pensez qu'il s'agit d'une sorte de drogue, mais il n'en n'est rien.

M. Mellows : Donc nous pensons que vous cherchez à gagner du temps. Peut-être espérez vous que quelqu'un vienne vous sauver. Et je dois avouer que, jusqu'à maintenant, votre refus de coopérer est admirable.

Dr Lee : C'est bien vrai, mais je préviens que désormais vous feriez mieux d'arrêter ce petit jeu ou nous commencerons à adopter des méthodes d'interrogatoire plus… intéressantes.

SCP-418 : Ok, ok. Vous m'acculez. [JURON], et alors ? Pourquoi devrais-je vous raconter quoi que ce soit de toute façon ?

Dr Lee : Bien, je suis désolé de vous avoir fait perdre votre temps M. Mellows. Vous pouvez partir maintenant ; s'il nous donne davantage de fil à retordre, nous allons simplement devoir recourir à une phase d'interrogation supplémentaire.

M. Mellows s'éclipse. L'autorisation de M. Mellows d'accéder à SCP-418 n'est plus nécessaire : révoquée.

Dr Lee : Très bien espèce de salaud. Vous m'avez fait passer pour un [JURON]. Donc soit vous me dites ce que je veux savoir, soit je vais vous faire souhaiter me l'avoir dit.

SCP-418 : Donc, que voulez-vous savoir ?

Dr Lee : [JURON], qui êtes-vous ? [JURON] pourquoi êtes-vous ici et qu'est-ce que vous y foutez ?

SCP-418 : Je ne vous dirai pas mon nom ni ne trahirai mon employeur. Mauvais pour les affaires. Mais si vous voulez savoir ce que je fais…

SCP-418 se rue sur le Dr Lee, tenant dans sa main ce qui sera identifié plus tard comme une section de gros intestin de 23 centimètres. Il jette ce qu'il a en main sur le Dr Lee puis brandit un couteau de combat de la Fonction en direction du personnel de sécurité. Une altercation s'ensuit et SCP-418 est immobilisé par le service de sécurité de la Fondation. Au cours de l'accrochage, SCP-418 parvint à incapaciter un garde et à aveugler définitivement un autre. Dans le futur, les gardes de sécurité assignés à SCP-418 devront être munis de matraques plutôt que d'armes tranchantes. La portion d'intestin commence à étrangler le Dr Lee, qui sombre dans l'inconscience. Le Dr Lee sera par la suite secouru et réanimé par la sécurité.

<Fin du compte rendu>

Conclusion : Le Dr Lee s'est complètement rétabli après l'interview. SCP-418 semble avoir dérobé le couteau au garde de sécurité qui lui a apporté le verre d'eau et s'en est servi pour sectionner une portion de son intestin depuis le dessous de la table. Les futures interviews avec SCP-418 devront se faire dans une cellule sans équipement superflu.

Aucune tentative de secours n'a été réalisée dans les trois mois qui ont suivi, conformément à l'idée que SCP-418 avait été abandonné. SCP-418 devint plus conciliant, déclarant que sa mission étaient de récupérer des données compromettantes sur le Dr ██████. Il maintient ne pas connaître l'identité de son employeur et qu'il y a agi seulement par le biais d'un troisième parti. Un contact par le biais d'un troisième parti et la fonction actuelle du Dr ██████ font de MC&D l’employeur le plus vraisemblable.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License