Interview 022-751
notation: +1+x

Chacun des entretiens suivants commence de la même manière : l'instance de SCP-022-1 est hystérique jusqu'à ce que le personnel de la Fondation soit en mesure de la calmer. Ces parties ont été omises.

Date : Mars █, 198█

Interviewé : SCP-022-1-2

Interviewer : Dr ██████

Note : SCP-022-1-2 fut la deuxième instance de SCP-022-1 découverte par la Fondation, le premier ayant été détruit à vue par les agents de la Fondation. SCP-022-1-2 avait le corps d'un homme asiatique, d'environ 54 ans. Sa poitrine avait été recousue, preuve d'une autopsie.

[DÉBUT de l'interview]

Dr ██████ : Veuillez vous identifier.

SCP-022-1-2 : Mon… mon nom est John █████████. Qu'est-ce… qu'est-ce qui se passe ?

Dr ██████ : C'est ce que nous essayons de comprendre, John. Comment êtes-vous devenu… comme ça ?

SCP-022-1-2 : Je … Je ne sais pas. Je conduisais ma voiture… en rentrant de… cela n'a pas d'importance. Je roulais, et j'ai eu un accident.

Dr ██████ : Qu'est-ce qui s'est passé ensuite ?

SCP-022-1-2 : Rien ! Je me suis réveillé ici ! S'il vous plaît… ce doit être [intelligible].

Dr ██████ : Donc, vous rappelez avoir eu un accident et de vous être réveillé ici. Avez-vous une idée de comment vous êtes arrivé ici ?

SCP-022-1-2: Je n'en sais rien ! Ne le savez-vous pas ! Ce n'est pas moi ! Je ne suis pas moi !

Dr ██████ : Qu'entendez vous par "je ne suis pas moi" ?

À ce moment, SCP-022-1-2 devint extrêmement agité et dût être retenu physiquement. Ce qui requit six agents, en raison de sa force. Finalement, SCP-022-1-2 redevint calme et l'entretien continua.

Dr ██████ : Maintenant, expliquez ce que vous vouliez dire, s'il vous plait ?

SCP-022-1-2 : Ce. N'est. Pas. Moi. J'ai vu mon reflet dans l'acier. Je ne suis pas un vieux asiatique ! Ce n'est pas moi !

[FIN de l'interview]

Après cette dernière déclaration, SCP-022-1-2 commença à se frapper la tête contre le mur. Une fois revenu à lui, il se mit à crier de façon inintelligible pendant plusieurs heures avant de se taire. Il continua à lutter, même si apparemment incapable de parler, pendant environ six jours jusqu'à ce qu'il cesse finalement de bouger. Pendant ce temps, le corps continua à se décomposer à un rythme normal. L'examen du corps suite à cet entretien s'avéra incapable de déterminer la cause de la mort, la plupart des organes internes ayant été préalablement enlevés. La seule blessure qui ne semblait pas être le résultat d'une précédente autopsie était une trachée endommagée.

Date : Mars █, 198 █

Interviewé : SCP-022-1-5

Interviewer : Dr ██████

Note : SCP-022-1-5 fut animée peu de temps après que D-5619 ait été envoyée dans SCP-022. SCP-022-1-5 avait le corps d'une fille d'environ 12 ans, il manquait son bras droit et une grande partie de son torse.

[DÉBUT de l'interview]

Dr ██████ : Veuillez vous identifier.

SCP-022-1-5 : Qu'est ce que vous m'avez fait bande d'enculés ?

Dr ██████ : Identifiez vous.

SCP-022-1-5 : Qu'est ce que vous m'avez fait ?!

Dr ██████ : Nous n'avons rien fait, maintenant s'il-vous-plaît, indiquez votre nom.

SCP-022-1-5 : Vous savez qui je suis putain !

Dr ██████ : Rafraîchissez-moi la mémoire, s'il-vous-plaît.

SCP-022-1-5 : Ne me dites pas que vous m'avez oublié, Dr. Trou-du-cul.

Dr ██████ : Vous êtes… D-5619 ?

SCP-022-1-5 : Dans sa peau. Et pour votre information, crétin, mon nom est [SUPPRIMÉ] ! Maintenant, rends moi comme avant sale fils de pute ! Rends moi comme avant bordel !

[FIN de l'interview]

À ce stade, le Dr ██████ posa à SCP-022-1-5 plusieurs questions afin de vérifier son identité. Bien que l'identité de D-5619 fut confirmée, aucune autre information utile ne fut acquise. SCP-022-1-5 a été maintenu dans une cellule de détention jusqu'à sa mort deux jours plus tard. Trois semaines après, le corps de D-5619 fut animé en tant que SCP-022-1-7. Dans un bref entretien, il pretendit être une femme de 89 ans.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License