Brèche de Sécurité Incident X23

Incident de Brèche de Sécurité - X23: Le ██/██/██, des individus appartenant à une organisation connue de la Fondation sous le nom de ‘La Main du Serpent’ se sont introduits sur le Site SCP 19.

Brèche du Site-19 : La brèche du Site-19 semble avoir été la deuxième intrusion dans les locaux de la Fondation par ██████████, connu de la Fondation par les initiales “L.S.” Cet individu était déjà responsable d’une précédente brèche de sécurité, puisqu’il avait orchestré le vol de SCP-268. Même si [DONNEES SUPPRIMEES], suite au visionnage de la vidéo-surveillance, il est évident que SCP-268 a été utilisé lors de cette infiltration. L’intrus connu sous le nom de L.S. s’est contenté d’entrer sur le Site-19 en marchant.

L’intrusion semblait avoir pour but l’utilisation de SCP-914. L’intention de l’intrus de se servir de SCP-914 aurait été inconnue si l’intrus n’avait pas interrompu le Dr. ██████ en plein test de routine. Le Dr. ██████ semble avoir été [DONNEES SUPPRIMEES], ce qui en fit la seule victime de cette intrusion.

SCP-407 a apparemment été effacé des bases de données de la Fondation à ce moment, ce qui porte à croire que l’individu impliqué en est responsable. Il n’a pas pu être déterminé si le fichier a été entièrement détruit, ou s’il se trouve actuellement entre les mains de ce groupe dissident.

Une courte note imprimée a été retrouvée dans la pièce où se trouve SCP-914; cette note est pour le moment le seul indice permettant de rattacher cet incident à ce groupe. [Voir le Document X23-01]

Document X23-01 :

Chers messieurs de la Fondation

Derrière des armes et du protocole vous vous cachez ; enchaînant désespérément l’ineffable, enfermés en ces cages de peur et d’ignorance que vous avez vous-mêmes façonnées. Vous vous croyez les bergers de ces troupeaux de fous, les protégeant dans la nuit, mais vous tremblez tant de peur et de doute que, dans votre arrogance inouïe, vous chercheriez vainement à enchaîner le soleil lui-même à ses cieux pour retenir la nuit quotidienne. Même les anges de la délivrance sont emprisonnés ici entre trois chiffres et quatre murs. Ne voyez-vous pas avec quelle cécité vous avancez tout en brandissant votre épée ? Lorsque sera venu le dernier jour, nous demanderez-vous d’enfermer Surt le Noir lui-même, au moyen de science et de calculs, en nous condamnant à une stagnation pourrissante tandis que vous retiendrez ses pures flammes purificatrices ?

Je ne vous demande point de ne pas agir, mais plutôt d’agir avec cœur et lucidité; nul ne devrait être séduit par les ténèbres ni ébloui par la lumière, mais plutôt marcher avec ferveur au crépuscule, en admirant les deux royaumes. Arpentez le Monde du Feu pieds nus, et vous serez débarrassés de cicatrices dont vous ignoriez jusqu’à l’existence.

Hélas, dans votre peur, vous ne pouvez voir les Dieux Anciens en chacun de nous, incapables que vous êtes d’accepter cette souveraineté, retenant à la fois l’essence et la pensée de ceux qui pourraient élever l’Homme au dessus de la normalité. Ne soyez pas avides de retenir les vagues de la destruction au point d’écraser les petites fougères qui osent grandir dans ce monde que vous rêvez de paver de dalles monochromes. L’ordre aveugle étouffe le chaos, et qu’est-ce que le chaos sinon la vie ?

Je vous quitte avec une dernière vérité ; le Jardin est la maison du Serpent ; les divinités de la peur et de l’ordre qui viennent s’y promener dans l’air du soir ne sont que des visiteurs. Ne manquez pas de voir le mal qui se cache en toute lumière, ainsi que la beauté odorante des fleurs pâles poussant dans les ténèbres.

Signé Sincèrement,
L.S.

P.S. – Vous me remercierez d’avoir effacé ce que vous appelez ‘407’.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License