Incident I.J77.82
notation: +1+x

Incident I.J77.82

SCP impliqué : SCP-253

Préambule : Le ██/██/████, La Fondation a pris connaissance d’un évènement significatif ayant entrainé la mise en quarantaine d’un hôpital entier sous prétexte d’une épidémie d’Ebola. En raison des rapports de phénomènes électromagnétiques anormaux, l’information a été relayée par les voies non-officielles avant de parvenir finalement jusqu’à la Fondation. Craignant que d’autres groupes ne soient impliqués, la Fondation a envoyé █████████████████████████ pour enquêter sur la situation. A 18h00, une escouade d’infiltration des forces d’intervention est entrée dans l’hôpital de ██████████████.

Résumé de l’examen du site : L’examen de l’extérieur de l’hôpital n’a présenté aucune anomalie. Un examen télescopique à travers les fenêtres a révélé des formes humaines d’origine indéterminée dans les couloirs de l’hôpital.

L’examen du spectre électromagnétique a démontré que l’hôpital produisait une énergie électromagnétique. L’analyse du signal a révélé une pulsation d’énergie constante d’une durée comprise entre 29.2 secondes et 45.1 secondes. Cette pulsation est suivie d’une interruption des émissions de 2.3 à 11.2 secondes. La pulsation d’énergie était principalement concentrée en trois bandes — 82% dans la bande des ondes à Supra-Haute Fréquence, 11% dans la bande des ondes à Extrêmement Basse Fréquences, et 7% dans une bande approchant les 1.2 THz. La pulsation à Supra-Haute Fréquence a tout d’abord interféré avec les connections satellites de l’équipe d’investigation du site, mais une solution de rechange a rapidement été mise en place.

Les spectres infrarouges ont produit un pic de radiation correspondant à une température dans le bâtiment d’environ 40 degrés Celsius (100 degrés Fahrenheit).

L’examen sismique n’a pas été concluant.


Enregistrements audio:

Début de l’enregistrement ██/██/████ @ 18:02:03
A57 : Le courant est coupé dans le bâtiment, très bien.
A34 : Opération confirmée. Le bâtiment est physiquement déconnecté du réseau électrique.
A57 : Pourquoi est-ce que les lumières sont toujours allumées ?
G01 : On n’est pas ici pour se poser des questions – on doit juste trouver la cause de tout ça et s’en aller.
A29 : Bordel, il fait super chaud ici.
G01 : Les grosses têtes ont prévu ça. Nos opérations doivent être limitées pour prévenir la fatigue, les coups de chaleur et la déshydratation.
A12 : Vous sentez ça, les gars ? Il y a quelque chose qui cloche avec le sol…
G01 : Qu’est-ce que tu veux dire ?
A12 : Permission d’enquêter.
G01 : A57, A34, vérifier le périmètre, assurez-vous que la voie est libre.
(Pause)
A34 : Dégagé.
A57 : Dégagé.
G01 : Permission accordée.
A12 : Il y a des sortes de vibrations qui traversent le plancher.
(Aucune discussion enregistrée pendant 123 secondes)
A12 : C’est… intermittent. Des rafales de vibrations de trente à quarante secondes, suivies par des pauses de cinq à 10 secondes.
G01 : Très bien. On va fouiller plus loin dans le bâtiment.

Addendum : Avant d’être coupé du réseau électrique, une enquête a démontré que le bâtiment était en train de pomper de l’énergie dans le réseau.

Les capteurs sismiques à l’extérieur du site n’ont enregistré aucune vibration, alors même qu’un grand nombre de formes humaines ont été vues en train de se déplacer dans le bâtiment.

Début de l’enregistrement ██/██/████ @ 18:12:42
A29 : J’ai un contact à 10 heures !
A48 : J’ai un contact aussi !
G01 : Pas de signes d’hostilité… Contentez-vous de les regarder.
A29 : Oh merde. Qu’est-ce que c’est sur leurs visages ?
G01 : On prendra des échantillons sur le chemin du retour. Pour l’instant, on finit de fouiller le premier étage et on se fraie un passage vers le second. A12, pour l’enregistrement ?
A12 : Examen des contacts. Les sujets semblent humains avec des sortes… d’excroissances les recouvrant. Les contacts restent à un point fixe mais se balancent d’avant en arrière. Les portions de leurs yeux que je parviens à voir qui n’ont pas été recouvertes par les furoncles ne laissent voir que les sclérotiques.
G01 : A34 ?
A34 : Les chambres semblent vides, et en désordre. Certains lits sont recouverts d’une sorte de… fluide brun. On peut aussi voir ce fluide sur le sol.
A12 : C’est presque comme si… les lumières au-dessus des contacts étaient plus brillantes.

Addendum : Il a été impossible de récolter les échantillons de "fluide brun" avant qu’il ne devienne nécessaire de détruire et de stériliser le site d’investigation.

Début de l’enregistrement ██/██/████ @ 18:16:42
G01 : On avance dans les escaliers, paré à ouvrir les portes du second étage. A34 ?
(Un bruit sourd peut être entendu sur l’enregistrement)
A34 : Le couloir n’est pas éclairé. On n’y voit presque rien. Allumez les lampes-torches. Oh merde.
G01: Qu’est-ce que tu vois ?
A34 : Ils sont… partout. Il y en a plein le couloir. Ils font une sorte… de bruit.
(Un gémissement sourd et profond peut être entendu sur l’enregistrement, gagnant en intensité)
(A partir de ce point, plusieurs distorsions peuvent être entendues sur l’enregistrement)

G01 : …-traite. Re-…
A34 : Ils s’approch-…
G01 : En-… arr… En arrière !
A34 : Fa-…-ier.
(Perturbations continues en arrière-plan)
G01 : Répète ça A34. Je ne peux pas t’entendre avec les parasites.
A34 : L’un d’eux m’a touché.
G01 : On va se regrouper près de la réception A34. Tu es officiellement retiré de la mission.
A34 : Oui chef. Direction la récep-
Inconnu : [inintelligible]
G01 : Répétez ça ? Je n’ai pas entendu.
Inconnu : [inintelligible]
G01 : A34 ? A34 RÉPONDEZ !
G01 : Escouade ! Comptez-vous et levez la main.
A12 : A12 Opérationnel.
A29 : A29 Opérationnel.
A48 : A48 Opérationnel.
A57 : A57 Opérationnel.
G01 : G01 Opérationnel.
(Pause)
G01 : Très bien. A34 est porté disparu. On retourne à la réception.

Début de l’enregistrement ██/██/████ @ 18:20:27
A29 : C’est quoi ça ?
G01 : Bordel A29, si tu veux réagir à quelque chose, décris-le pour l’enregistrement !
A12 : Le bureau de la réception est couvert du fluide brun de tout à l’heure. Des mots ont été tracés. "De la part du Progéniteur." Plusieurs symboles sont également présents, démontrant une forme d’intelligence. A48 prend une photo.
A57 : A six heures ! Ils arrivent !
G01 : En position défensive ! On peut passer par la porte ?
A57 : Il y a plusieurs contacts sur le chemin. Ils n’ont pas l’air de s’approcher de nous, ils se contentent d'osciller sur place.
G01 : On va se replier par là. A12 ? Qu’est-ce qui ne va pas A12 ?
A12: (A voix basse) Ils ont fait quelque chose à leurs visages.
G01 : De quoi tu parles… Oh merde. A48, prend une photo de ça.
A48 : C’est une façon originale d’utiliser un scalpel. Attendez une minute, c’est un collier fait avec des dents ?
A29 : Merde, merde, merde.
(Bruits d’armes à feu)
G01 : CESSEZ LE FEU ! Perchand, CESSEZ LE FEU ! ÉRIC ! Note : Éric Perchand est A12.
(Augmentation des distorsions sur l’enregistrement)
A12 : Je suis désolé. Je suis vraiment désolé.
G01 : [Inintelligible]
A34 : [Inintelligible]
A57 : [Inintelligible]
A12 : J’espère que ça vous permettra de trouver la paix.
(Bruit momentané d’une grosse explosion, suivit par une coupure de l’enregistrement)
A29 : IL VIENT DE SE FAIRE SAUTER !?
G01 : C’est pas grave. Ils s’approchent. On doit sortir. Feu à volonté.
A57 : Oui chef!
(Parasites pendant 37 secondes)
Inconnu : A la préhistoire, l’essence de la vie attendait dans l’obscurité. Ses enfants se sont retournés contre elle. Maintenant, tous doivent retourner à l’essence.

Addendum : Passé ce point, aucune autre portion de l’enregistrement n’a pu être récupérée. A29, A57, et G01 se sont échappés de l’hôpital. Le protocole de stérilisation a été appliqué quelques minutes plus tard, tandis que plusieurs hôtes infectés semblaient tenter de s’échapper du bâtiment.

Les trois survivants de l’équipe d’infiltration ont été placés en quarantaine et des échantillons de SCP-253 ont été récoltés sur eux. Malgré les traitements effectués, aucun d’entre eux n’a survécu plus de cinq jours.

A48 a été perdu lors de la retraite et sa caméra n’a malheureusement pas pu être récupérée. Bien que les protocoles de sauvegarde sans fil aient été utilisés, l’effet de distorsion de l’hôpital a fait qu’une grande partie des preuves photographiques collectées lors de l’incident I.J77.82 sont fragmentaires.

Les cadavres de A48 et de A34 ont été retrouvés sévèrement calcinés. Aucun reste identifiable correspondant à A12 n’a été récupéré. D’autres restes humains ont été retrouvés, mais sans traces identifiables de SCP-253. Le site stérilisé a été déclaré dépourvu de toute trace de SCP-253 et restera sous la garde de la Fondation six mois après la publication du rapport de cet incident.


Fin du rapport d’incident I.J77.82

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License