Dans les tranchées avec les morts
notation: +1+x
blank.png

Si vous pouvez lire ceci, vous êtes déjà mort.

2.10 — Cinq Dogmes de la Défense : Le Guerrier d'Identité doit dépendre de cinq éléments-clés de son identité pour se défendre dans l'EGI, ainsi que pour survivre sur le long terme. Nous appelons ces cinq éléments des "dogmes" parce que vous devez les croire si vous comptez survivre.
2.10.1 — RAMES : Utilisez le sigle mnémotechnique "RAMES" pour vous rappeler vos cinq dogmes : Récit, Ancre, Mission, Emotion et Société.

Manuel du Camp d'Entraînement à la Guerre d'Identité-01 : Techniques de base

Ω—Ω

Objet # : SCP-3125 (Itération de la Force d'Intervention Mobile Oméga-Zéro)

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : L'incursion en cours de SCP-3125 doit être surveillée, et contrée par la Force d'Intervention Mobile Oméga-Zéro ("Ará Orún") partout où cela est possible. Les chercheurs en antimémétique de la Fondation doivent être protégés tant qu'ils sont en vie, et dans l'éventualité de leur mort, leurs info-flux naissants doivent être défendus contre la prédation de SCP-3125 dans le but de faciliter leur recrutement par la FIM ω-0. Les survivants doivent être infectés avec un antimème amnésiant rétrograde ciblé de Type X et toute information concernant SCP-3125 doit être effacée.

Il est théorisé que l'unité de confinement de SCP-3125 au Site-41, conçue par le Dr Bart Hughes, est un outil de confinement inversé et représente un espace mémétiquement isolé dans lequel les entités de construction informationnelle ne peuvent entrer ; cela inclut aussi bien SCP-3125 que les opérateurs de la FIM ω-0.

Un membre senior du personnel de la Division Antimémétique doit visiter SCP-3125 toutes les six semaines (42 jours). Durant cette visite, une Équipe Revenante de la FIM ω-0 doit se manifester dans l'antichambre de confinement de SCP-3125 et se maintenir à disposition afin de fournir, si besoin, soutien et défense au membre du personnel lors de sa sortie.

Description : SCP-3125 est un écosystème mémétique invasif ou possiblement une unique grande construction informationnelle auto-gérée, provenant d'un système informationnel ou d'une noosphère étrangère bien plus complexe que celle de l'humanité. De ce fait ses occurrences sont naturellement adeptes des techniques de la Guerre d'Identité, et doivent être considérées comme extrêmement dangereuses.

Ce système est capable de détecter et percevoir des info-flux non sécurisés qui contiennent de l'information à propos de lui1. Une incursion a lieu dès lors que (et à tout endroit où) ces informations sont détectées, ce qui a pour conséquence la manifestation d'organismes arachnoïdes camouflés anti-mémétiquement soutenus par l'assaut continu d'infolasers. Cette incursion attaque toute personne qui accueille en elle des informations concernant SCP-3125, ainsi que les individus détenant un lien de proximité avec une de ces personnes (par similarité de mémome), les tuant et les effaçant de la noosphère.

Le résultat de cela est que parmi les plus de 400 groupes engagés dans de la recherche antimémétique qui étaient connus par la FIM ω-0, seuls deux demeurent : les Divisions Antimémétique et Contreconceptuelle de la Fondation. Les autres groupes furent non seulement éliminés, mais également oubliés sans que cela soit remarqué ; leur existence même est désormais enterrée sous de complexes structures antimémétiques renforcées par rétroaction.

À ce jour, 36 incursions ont été contrées avec succès par les Équipes revenantes de la FIM ω-0, mais non sans occasionner de lourdes pertes, ayant pour conséquences le formatage irréversible de 13 opérateurs, et des dégâts d'identité significatifs permanents à 17 autres. Une fois qu'un chercheur est ciblé, ces attaques se poursuivent soit jusqu'à ce que le chercheur soit tué, soit jusqu'à ce qu'il souffre d'une amnésie rétrograde telle qu'il ne possède plus d'informations d'intérêt.

Dans l'éventualité que cela soit la préparation d'une attaque, les défenses de l'humanité ont maintenant été largement éliminées. Les défenses antimémétiques supérieures de la Division Contreconceptuelle paraissent avoir camouflé celle-ci aux yeux de SCP-3125, mais en les rendant par là même ignorants de la situation. Il semble en effet qu'une conséquence de leur contre-mesure soit qu'ils se soient eux-mêmes rendus incapables de conceptualiser SCP-3125, et qu'ils soient donc dans l'impossibilité d'organiser une réponse. Il a été théorisé que la Division Antimémétique travaille actuellement sur une stratégie de confinement à l'intérieur de la chambre de confinement de SCP-3125, mais par conséquent la Division est sous assaut constant et indétecté. Plus de 3500 membres du personnel de la Division ont été tués depuis 2012, et seuls 27 % ont retenu assez d'info-flux cohérents pour être recrutés avec succès par la FIM ω-0.

Ω—Ω

2.10.1.1 — Récit : Nous sommes seulement les histoires que nous nous racontons sur nous-mêmes. Les Guerriers d'Identité doivent avoir un récit d'eux-mêmes clair et constant. Toutes les attaques contre votre identité ciblent fondamentalement ce récit, et tentent soit de le modifier soit de faire en sorte qu'il soit oublié. Votre récit, c'est vous, si vous en perdez le contrôle, alors vous êtes perdu.
2.10.1.1-A — BIE : Vous maintiendrez constamment à jour une Biographie d'Identité Essentielle (BIE) qui suivra les standards donnés dans la Section 3. Ce document sera sujet à inspection par vos supérieurs.

Manuel du Camp d'Entraînement à la Guerre d'Identité-01 : Techniques de base

Enregistrement de manifestation — Opération Ville Froide

Équipe : Revenant-3

Membres : Lyn Marness (Leader/Méméticien de terrain), Santosh Desai (Défense d'Identité), Zoe Smith (Attaque d'Identité), Riley Cooper (Manipulation de l'espace-rapide)

Briefing : Aujourd'hui à 1030, il est prévu que la Directrice Wheeler visite la chambre de SCP-3125. Je n'ai pas besoin de vous rappeler la menace significative que SCP-3125 représente, et que ce que la Directrice Wheeler a pu faire dans cette chambre ces derniers temps représente notre principal espoir en ce qui concerne l'organisation d'une défense efficace.

Revenant-3, il vous est ordonné de vous manifester au Site-41 à proximité du sas de confinement de SCP-3125, et d'attendre le retour de la Directrice Wheeler. Vous lui fournirez toute aide dont elle paraîtra avoir besoin, et la défendrez contre tout assaut par des entités liées à SCP-3125.

Votre manifestation, nom de code "Opération Ville Froide", a été insérée dans les systèmes concernés et est disponible pour activation.

Souvenez-vous : Nous sommes les Saints qui gardent,

— Amos Sanchez, Directeur des Opérations, FIM ω-0

DÉBUT DE L'ENREGISTREMENT DE MANIFESTATION

<se manifestent : Marness L ; Desai S ; Smith Z ; Cooper R>

Marness : OK les petits spectres, on est connectés. C'est parti pour faire marcher la vidéo.

Le flux vidéo montre l'antichambre de confinement de SCP-3125. Le chercheur Paul Kim est assis devant le terminal. Le témoin d'occupation du sas est allumé.

Marness : Arrière-garde, statut défensif ?

Desai : La situation est nominale. Il y a toujours cette pression qui est dans le Site-41 depuis au moins un an, mais mis à part ça nous sommes en sécurité.

Marness : Bien reçu. Restez sur vos gardes, Saints, et espérons que Marion revienne de là-dedans avec quelque chose cette fois.

Ω—Ω

2.10.1.2 — Ancre : Vos ancres sont ceux parmi les vifs qui se souviennent de vous. Les ancres fortes vous connaissaient bien, ont souffert en vous perdant, et ont pris des mnésiques à un moment dans leur carrière. Au début vous aurez besoin de votre ancre pour survivre mais vous pouvez, et allez, apprendre à faire sans. Une ancre forte peut être une ressource puissante pour le Guerrier d'Identité. Vous pouvez apprendre à utiliser votre ancre pour soutenir votre récit, apprendre à sentir la position de votre ancre et son état émotionnel, et même vous manifester à son emplacement.
2.10.1.2-A — Évaluation FC : En utilisant les exercices de la Section 3 vous serez capable de quantifier la force de vos ancres. Cela est fait en utilisant l'échelle FC (Force de Chaîne). Afin de vous qualifier pour les opérations de terrain, vous aurez besoin d'au moins une ancre avec une FC de 4,5 ou plus.

Manuel du Camp d'Entraînement à la Guerre d'Identité-01 : Techniques de base

Smith : Hé, Riley, tu savais que notre gars Santosh avait l'ancre la plus forte enregistrée dans la Force d'Intervention ? FC 7,8.

Cooper : Vraiment ? Je savais même pas que c'était possible, c'est une échelle logarithmique, non ? Qui est ton ancre, Santosh ?

Desai : Mon père. J'aime pas vraiment en parler.

Marness : Pas de secrets entre les morts, fiston.

Desai : Ouais, ouais… d'accord. Je suis mort depuis bientôt une décennie maintenant. Il continue de m'envoyer des mails, se blâme lui-même et n'arrive pas à aller de l'avant, et il se tient délibérément sûr qu'il est qualifié pour la prise de mnésiques pour être sûr de ne rien oublier. C'est terrible pour lui, ça me met mal à l'aise, et ça fait de moi une ressource importante pour Oméga Zulu.

Cooper : Mon Dieu, c'est horrible.

Smith : Euh, qu'est-ce qu'il regarde, lui.

Smith : On a un vecteur hostile ici. Chef, vous voulez qu'on Casper ça ?

Marness : Desai et Cooper, gardez un œil sur Kim, il est compromis. Ouais, c'est définitivement du 3125, comme on en a combattu en 76. Contre-mème en cours d'injection.

Marness : Allez Paul, réfléchis !

Sur le flux vidéo, le sas commence à tourner. Kim se lève, surpris, et s'approche de la porte. Celle-ci tourne et s'ouvre. Marion Wheeler est au sol à l'intérieur de la chambre.

Desai : Vous sentez ça ? Elle est sous assaut infolaser. J'arrive à bloquer, mais je ne sais pas combien de temps ça va tenir.

Marness : Cooper, commence à composer un message pour Wheeler, essaie de la prévenir.

Cooper : Je suis dessus.

Sur le flux vidéo, Wheeler est toujours recroquevillée au sol du sas. Kim lui parle. Il déplie un couteau de poche et se penche vers elle.

Smith : Je suis en train de remonter son fil. Ou celui de ce qui est en train de le manipuler… Tout son mémome a été récrit, et ce qui y est maintenant est bien attaché. Je n'ai jamais vu une chose pareille.

Desai : Ça essaie de la récrire aussi. Je fais bouclier, pour l'instant.

Wheeler et Kim sont en difficulté, Wheeler pare un coup et en donne un violent à Kim. Il est lancé à travers la pièce et contre la paroi.

Cooper : Putain !

Du sang coule du nez de Kim et forme des mots sur le mur derrière lui, "Wheeler, Site-41 assiégé. Compromis". Wheeler se lève brusquement, et jette un œil au message. Elle regarde alors directement dans la caméra et articule clairement "Je vais bien. Je me souviens du plan", et se met à courir hors de la chambre de confinement.

Wheeler sprinte à travers le couloir, en direction de la pharmacie. Autour d'elle le Site-41 commence à souffrir des dégâts structurels. Des tuiles de plafond tombent derrière elle et un organisme arachnoïde de la taille d'un chien apparaît, et commence à se déplacer sans bruit derrière elle. Soudain l'organisme chancèle et s'écrase contre le mur. Derrière lui une autre araignée tombe du plafond.

Smith : Ces choses-. D'accord, j'ai les fils du premier. Je l'ai rendu assez confus au sujet de ce qu'il est maintenant.

La deuxième araignée se froisse spontanément en une boule et cesse de bouger.

Cooper : Guh. J'aime pas les araignées.

Une troisième tombe et se déplace furtivement derrière Wheeler.

Marness : Je l'ai. Elles se défendent.

Cooper : Quelque chose m'a mordu. Deux secondes. Je suis Riley Cooper. J'ai cassé les dents de mon frère avec une balle de basket quand j'avais 12 ans. Je suis Riley Cooper. OK, c'est bon.

Desai : Ouais, elles sont en train de sentir tes fils. Je suis dessus.

Les deux araignées restantes s'effondrent soudainement sur elles-mêmes et s'écrasent en deux boules. Une succession rapide d'une douzaine d'araignées supplémentaires tombent du plafond, suivies par une pluie de débris du sol affaibli de l'étage au-dessus.

Cooper : J'les ai toutes.

Desai : Wouah, ça c'est de l'esprit frappeur vénère, la bleue.

Cooper : Ouais, je suis VRAIMENT énervée.

Le flux vidéo change rapidement et Revenant-3 reprend Wheeler alors qu'elle atteint la pharmacie. Des vrilles de bruit de fond obscur se tortillent et sont en train de croître lentement à partir des coins du cadre.

Desai : L'environnement informationnel est en train de devenir corrosif envers les données cohérentes. On va bientôt perdre les caméras. Je vais les maintenir aussi longtemps que je pourrai.

Alors que Wheeler entre dans la pharmacie, une femme qui épiait derrière la porte plonge sur elle avec une aiguille, murmurant des choses incohérentes. Wheeler recule vivement et bloque le bras, l'empêchant d'atteindre son cou.

Cooper : NON !

Une lourde armoire médicale se libère de ses boulons et est violemment lancée à travers la pièce et sur le crâne de la pharmacienne, brisant celui-ci et s'écrasant contre le sol. Wheeler tombe en arrière et atterrit violemment. Puis elle jette un coup d'œil aux restes de la pharmacienne avec un frémissement visible et se recompose, avant de se déplacer vers la partie la plus sécurisée de la chambre forte.

Marness : Elle va avoir besoin d'une identification à trois facteurs pour avoir ce qu'elle veut, si elle fait ce que je pense qu'elle est en train de faire.

Smith : Cette chose est en train de mâcher l'information de partout, elle est définitivement en train de mettre le chaos dans les systèmes de sécurité. Je ne suis même pas sûre que le scanner puisse encore reconnaître des données biométriques.

Marness : Une bonne chose que mon équipe soit celle qui a conçu ces systèmes en premier lieu… et, je suis dedans. Marion est mon ancre, ces systèmes ne pourront pas l'oublier maintenant, aussi longtemps qu'elle ne m'oubliera pas.

Desai : On n'a aucune certitude, chef.

Marness : Avec ce qui est là-dedans, elle ne vivra pas assez longtemps pour encore oublier quoi que ce soit.

Ω—Ω

Wheeler se déplace entre les membres du personnel catatoniques en position fœtale au milieu des morts et des mourants. Des membres du personnel vivants sont visibles sur d'autres flux en train d'articuler des chants de gorge incompréhensibles tout en gravant d'étranges glyphes sur eux-mêmes et les uns sur les autres. Wheeler suit des flèches dessinées sur les murs avec du sang, ce qui lui permet d'éviter tout contact avec les infectés.

Smith : Et ensuite vers la droite en direction du bloc C.

Cooper : Bien reçu.

Smith : Merde ! Ça s'est écroulé. C'est raté pour la Zone 11. Ça l'a rendue complètement inaccessible.

Desai : Elle n'a aucun moyen d'arriver à l'armurerie, maintenant.

Marness : On peut gérer ça. Coop, défonce cette porte qui mène vers le nord. Elle peut couper par là et atteindre les ascenseurs.

Marness : J'y pense, il y a probablement quelque chose là-bas qu'elle pourrait utiliser.

Alors que Wheeler arrive à l'intersection, le mur opposé se déchire, révélant une chambre de confinement sans éclairage. Des rangées de casiers de confinement standard se profilent dans l'obscurité.

Marness : Zoe, elle va avoir besoin de lumière.

Smith : Ouais, en effet. Je vais avoir besoin d'un peu de musique :

Des grains de poussière flottant dans l'entrée nouvellement créée se rassemblent et s'unissent de manière visible en une seule et même masse. Après quelques secondes, une courbe ectoplasmique lumineuse prend forme, puis une autre, puis des dizaines. Elles résultent en une silhouette reconnaissable, celle d'un essaim de papillons de nuit qui brillent doucement tout en tourbillonnant autour de Wheeler, tandis que celle-ci entre dans la chambre-forte en marchant sur le mur d'acier déchiqueté.

Desai : Pas de surveillance là-dedans. On est aveugles. Cette chambre-forte n'est pas non plus sur les plans ? Qu'est-ce qu'elle fait là ?

Marness : C'est un dispositif pour le confinement des Classe-Sûr hérité des Impensables, perdu et oublié par tous depuis bien longtemps. Tous, excepté moi.

Marness : Cooper, tu peux rentrer là-dedans ?

Cooper : Sûrement, un peu, ouais.

Marness : Troisième rangée, deuxième casier en partant de la droite. La combinaison est 23-19-32. Une serrure seulement, c'étaient des temps plus simples.

Cooper : Je l'ai ! Qu'est-ce qu'il y a là-dedans ?

Marness : On l'a confisqué aux gars de la Haute-Énergie quand on a découvert que leur "désintégrateur" alien ne faisait en fait que transformer les cibles en vers antimémétiques que le reste de la Fondation ne pouvait pas voir. Puis on s'est assurés qu'ils oublient avoir jamais eu un SCP-7381.

Soudain, un éclair transforme une portion de mur de la Zone 09 en une pluie de petits vers blancs et Wheeler entre à travers le trou ainsi formé. Environ un quart de l'image est obscurci par les tentacules tourbillonnants de bruit de fond constant.

Marness : Pile à l'heure.

Desai : On dirait qu'ils sont en train de devenir cohérents. Il y en a quatre, non, six, qui sont en train de se tasser près des ascenseurs et ils ont arrêté de se barrer la route les uns aux autres. Ils sont juste en train d'attendre.

Smith : On ne peut pas les contourner. Elle va devoir passer à travers.

Smith : Mince, ça devient encore pire qu'avant. C'est comme si une main était entrée à l'intérieur d'eux et était en train de manipuler comme des marionnettes des concepts ayant seulement les propriétés les plus essentielles d'une personne. J'essaie de défaire leurs fils. Tout ça se connecte, mais aucune partie n'a de sens. Il n'y a pas de contenu sémantique… c'est comme si tout était juste de la structure… mais il n'y a pas de modèle récurrent… pas de sens.

Cooper : Nique-les. Sont toujours faits de chair.

Le flux montre maintenant les portes des ascenseurs, à peine visibles derrière le bruit de fond. L'une des six personnes en attente prend feu. L'homme court en criant vers une femme en face de lui qui prend également feu lorsqu'il lui rentre dedans. Un par un, trois autres parmi eux s'écroulent du fait d'hémorragies internes et de l'arrêt de plusieurs de leurs organes. Lorsque Wheeler apparaît depuis un coin, tous sauf un sont au sol. Elle vise l'homme restant avec la masse de tuyaux rouges à deux dents, convertissant un quart de sa masse corporelle en vers, et plonge vers l'ascenseur.

L'intérieur de l'ascenseur est à peine visible derrière le bruit de fond. Un vieux cadavre s'affale devant les mots "Grey est là", gribouillés sur le mur. On peut brièvement voir Wheeler parler, apparemment toute seule. L'ascenseur commence à descendre.

Desai : Chef… ça devient vraiment pire. Je ne…

Smith : Je me rappelle avoir pris un peu de temps pour moi quand j'ai eu le diagnostic. Richards savait, bien sûr, mais je n'en avais encore parlé à personne d'autre à Eta-11, je ne pouvais même pas le dire à Helen. Je euh, je crois que je suis allée à Portland et que j'ai rencontré Charlie. Je lui ai dit autour d'un café, on pleurait, mais je ne comprends pas. Pourquoi lui ? On ne devait pas l'arrêter ? Je ne me souviens pas grgkkjkldsfkj

Smith : Oh. Je crois que je peux entendre le signal maintenant.

Smith : Hé Santosh, regarde ce fil qui fait des boucles à travers toute ta valeur, toutes tes relations, et à travers tout ton sens du devoir puis revient. Un petit traumatisme d'enfance pathétique, dont tu t'es douloureusement occupé dans la vie et dans la mort. Ta mère ne t'a jamais dit de ne pas toucher à tes bobos ? Ce serait tellement facile d'enrouler tout ça jusqu'à ce que la réaction te déchire en deux.

Desai : Papa ! Papa ! Tu te rappelles ce test d'entrée ? J'ai eu 95 !

Cooper : C'est quoi ce bordel, Zoe ?

Marness : Bon sang Smith, tu es une Opératrice de la FIM Oméga-Zéro. Même la mort n'a pas pu te relever de tes fonctions, et ça vaut toujours maintenant, bordel.

Smith : Zoe Smith est morte il y a longtemps, je ne suis qu'une biographie qui a pendant un temps joué à être la femme qu'elle décrivait. Tu es trop vieux pour continuer à jouer à faire semblant, Lyn, grandis.

Desai : Négatif, essayez juste de faire sortir vos gars d'ici. Je vais activer le filet de sécurité avant qu'il puisse finir de tous nous tuer.

Smith : Santosh tombe en miettes. Cette ombre va tomber à cause des mêmes failles qui ont détruit l'homme et ensuite nous serons sans défense. Ce sera génial, non ?

Marness : Spécialiste Smith : réinitialisation de la BIE à l'état protégé : trois-hiérophante, deux-lune, un-magicien, zéro-réinitialisation-zéro.

Smith : Lyn, quelle partie d'"écosystème mémétique de plus haute complexité" est-ce que tu ne comprends pas ? La première chose que j'ai faite a été de verrouiller toutes vos grossières portes dérobées derrière moi.

Desai : Je suis mort en te laissant penser que je te haïssais. Comment est-ce que j'ai pu faire ça ?

Smith : Regarde toute sa vie triste et insensée couler à travers cet unique petit trou. Fais attention, ne te salis pas avec cette adolescence qu'on a fait traîner ! :p

Cooper : Injection du pacificati—urk.

Smith : Bien essayé Riley, mais tu devrais laisser l'édition aux pros. Prends un flashback pendant que je gère les vraies menaces.

Cooper : C'est en train de me sourire. Pourquoi est-ce que c'est en train de me sourire ?

Desai : Je suis… mort… Je suis mort… Je suis mort pour une raison. Pour mon devoir. J'avais, non, j'ai un devoir. Je suis Santosh Desai, Spécialiste du confinement des Ket… non, Spécialiste de la défense d'identité, Force d'Intervention Mobile Oméga-Zéro et je ne faillirai pas, même dans la mort. …Un fil va dans les deux sens, Smith.

Smith : Quoi ? Tu ne peux pas… Je crois que quand j'étais malade j'inventais des chansons au rythme des machines de l'hôpital. Pourquoi est-ce que je ne peux pas me rappeler les paroles ?

Marness : Bon retour Desai, bien joué. Tu arrives à tenir ?

Desai : Je suis plus ou moins en un seul morceau, maintenant, monsieur. Je ne tombe plus en miettes, en tout cas. Je ne sais pas si j'arriverai à survivre à un autre défilage comme ça. Qu'est-ce qu'on peut faire pour Smith ?

Marness : Rien du tout, fiston. Zoe est partie. Prends juste Cooper et partez putain de loin d'ici.

Cooper : Absolument pas. Non. PERSONNE N'EST LAISSÉ POUR COMPTE. PLUS JAMAIS.

Smith 55 : Je peux vous voir.

Desai : Monsieur ?

Marness : C'est fini, fiston. Marion a le plan, mais elle ne sortira pas d'ici en vie, et je vais rester pour la voir finir ça. Tu sais comment c'est, tu as choisi cette option toi-même une fois.

Cooper : VOUS AVEZ BESOIN DE MOI ICI !

Marness : Notre bataille est terminée, Riley, maintenant tout est sur les épaules de Bart Hughes et Marion Wheeler, d'une façon ou d'une autre. Si ça échoue, ça va être un dur combat là-haut, il va y avoir une résistance, ils vont avoir besoin de toi là-bas. Je dois rester avec mon ancre. Santosh, va voir la tienne.

Desai : Compris. Riley, écoute-moi, on va retourner à mon père. Tu as entendu tes ordres.

Cooper : Quoi ? Mais… ouais, d'accord.

Marness : Repartez au combat une prochaine fois, Saints.

<se démanifestent : Desai S ; Cooper R>

Marness : Tu es entre les mains de Marion, maintenant, espèce de fils de pute arachnoïde.

55 : Non, non ce n'est pas le cas.

Marness : Alors tu peux communiquer malgré tout.

55 : Bien sûr.

Marness : Tu ne devrais vraiment pas pouvoir. Tu es un tas d'idées pourries en cinq dimensions. Un ensemble incompréhensiblement complexe de symboles dépourvu de sens. Le dialogue cohérent, c'est un peu le contraire de ce dont tu es fait. Mais malgré tout, apparemment, tu t'y engages. Qu'est-ce que ça nous apprend ? La contamination va dans les deux sens ? T'as avalé quelque chose de trop cohérent une fois, je pense. Tu as maintenant une petite boule en forme d'humain à l'intérieur de toi et tu ne peux pas la digérer. C'est un mémome, un système adaptatif d'information qui s'auto-organise de manière agressive. Ça se répand, simplifie et met de l'ordre partout où ça touche, et quand tu essaies de l'arrêter ça ne fait que se répandre plus vite, n'est-ce pas ?

55 : Tu sais, je suis presque désolé pour toi, Lyn ? Tu arrives constamment, éternellement trop tard… Je t'ai tué deux fois, et tu finis par te retrouver ici à la fin de toute façon. Toutes ces batailles perdues, tu as presque gagné, trois guerres entières perdues et tu as réussi à arriver à quelque chose qui aurait tout à fait pu marcher si seulement tu avais eu plus de temps, et ensuite je peux te voir devoir tout oublier à ce sujet et tout recommencer. Le perdant éternel. Tu ne mérites pas ce genre de chance. Personne ne le mérite.

Marness : Il faut que quelqu'un essaie. On n'avait besoin de réussir qu'une seule fois.

55 : J'ai tué toute ton équipe. Je l'ai fait deux fois ! J'ai mangé ta vie, t'ai laissé pourrir, et ensuite je t'ai quand même tué. Je pourchasserai ta nouvelle équipe et je les mangerai, les ramènerai ici avec moi, et en ferai une partie du tout. Après que tu aies regardé, je t'effacerai juste, je n'ai besoin de rien en toi. Tu es à court de dernières chances, vieil homme ! La guerre est terminée ! Enfin ! Tout ce qui reste est Marion, une division d'un seul membre ! En train de mourir d'une overdose de mnésiques, deux cents mètres sous terre, et aucune personne connue de qui que ce soit ne s'en inquiétera. Personne à l'exception d'une poignée de restes sans importance qui feront bientôt partie d'une idée immortelle, intuable.

L'ascenseur s'arrête, et le flux affiche un sas. Cette caméra est mieux protégée et l'image s'éclaircit. Wheeler ouvre la porte et entre dans le sas.

Marness : Même si ça ne te tue pas, je sais qu'on t'a fait mal.

(Flux audio) Wheeler : Les idées peuvent être tuées.

55 : Comment ?

Wheeler : Avec de meilleures idées.

Marness : L'infection va dans les deux sens. Tu as attrapé un cas de nous.

La complexe porte extérieure du sas se ferme.

<signal perdu>

Ω—Ω

À : TOUS
De : Directeur Sanchez
Sujet : Perte du Site-41

Saints,

Je suis au regret de vous informer que le Site-41 a été effacé par un dispositif Antimémétique ce matin, emportant avec lui le reste de la Division Antimémétique, ainsi que les agents de la FIM ω-0 Lyn Marness et Zoe Smith. Aucune information ne peut y survivre à présent. Toute connaissance de la Division Antimémétique et de ses membres a quitté les vivants, seuls nous, les morts, nous souvenons d'eux.

Pour beaucoup d'entre vous cela veut dire que vous avez perdu des ancres. C'est regrettable, mais pas nécessairement catastrophique. Souvenez-vous, sans ancre vous devez encore plus vous appuyer sur les quatre Dogmes de la Défense restants, mais ils vont vous soutenir.

De plus nous sommes maintenant clairement en guerre, et il est tout aussi clair que nous sommes en train de perdre. SCP-3125 n'a jamais été confiné au Site-41, il se peut en fait que la chambre de confinement ait été le seul endroit où il n'ait pas été, ayant été conçue pour développer un plan afin de combattre l'infection sans que ce plan soit détecté. Nous n'avons aucune idée de l'existence ou non d'un tel projet, et nous n'avons actuellement aucune manière de le récupérer, s'il y en a eu un.

Nous ne savons pas vraiment combien de temps cela prendra avant de nous attaquer directement, mais les développements récents indiquent que c'est capable de le faire. Tous les opérateurs de la FIM ω-0 devraient mettre en œuvre des mesures d'extrême précaution, et soyez préparés à vous défendre.

Il est maintenant clair que le Dr Bart Hughes avait conscience de cette menace, avant de disparaître, et bien avant que le reste d'entre nous ne sache. S'il avait anticipé ça, il est possible que le Dr Hughes ait eu un plan pour gagner cette guerre.

La situation de Hughes est inconnue des vivants, et il n'est pas non plus parmi nous. Il faut impérativement que nous le retrouvions, peu importe où il est, mort ou vif.

Souvenez-vous : Nous sommes les Saints qui gardent,
— Amos Sanchez, Directeur des Opérations, FIM ω-0

« SCP-2111 | Dans les tranchées avec les morts | Une frontière dangereusement fine »

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License