J'ai écrit un conte
notation: +3+x
blank.png

J'ai écrit un conte.

Un conte, peut-être. Est-ce un conte, Jacob ? Jacob ? Si ce n'est pas un conte, alors qu'est-ce que c'est ? Les enfants, Jacob. Où sont les enfants ? Mais je n'aime pas les huîtres. Ou le calcul.

Je n'aurais pas dû lancer le programme. Mégapremier. Il est avec moi maintenant. Comment en suis-je arrivé là ? C'est juste noir noir noir.

Je sais, je sais ! J'ai traversé les ronciers acérés ! J'ai mal à la tête. Saignement. Mais je vois. La lumière lointaine de la maison, elle clignote. Et le brouillard du nord. Pourquoi est-ce si lumineux ? Est-ce qu'il y a quelqu'un ? Il est là et Il me regarde. Qu'est-ce que je fais là ? Où est-ce ? Mon espoir. Mon seul espoir.

dotdotdot.gif

Mais Jacob, il n'y a pas de chemin.

Mourir. Mourir. Mourir.

Jacob ! Jacob ! Je veux écrire un conte ! J'ai besoin d'écrire un conte !

Mourir. Mourir. Mourir.

Parce qu'Il le dit. Parce qu'Il me le dit. Parce qu'Il dit Ses paroles.

Rosevioletgrisblancvert. pointpointpoint. Mosaïques. J'ai vu ces nombres premiers. As-tu fais les calculs, Jacob ? Pourquoi souris-tu ? Tu es juste un triangle. Stop. STOP. Ça me fait mal aux yeux. Ces chiffres et calculs éblouissants.

Et Ses yeux. Lumineux comme le phare. Plus lumineux que le phare. Si lumineux qu'il éteint le phare.

Oui, je t'entends mon Seigneur Seigneur Seigneur. Ta voix pour être entendue, ton calcul pour être compris.

Je dois écrire le conte. J'écris le conte. S'il te plaît, Jacob, ne me souris pas. Il y a trop de dents.

Mais puis-je le regretter ? J'ai lancé le programme et je suis là. Jacob, suis-je mort ? Comment puis-je encore écrire ? Je ne peux plus voir le phare. Je le regrette, je n'en veux plus. Mégapremier. Le Grand Calcul dans ma tête. MÉGAPREMIER.

Je vois des autres ici. Ont-ils lancé le programme ? Ont-ils entendu Sa voix et vu Ses yeux ? Celui en blouse blanche avec une tête de cartoon. Celui qui saigne des yeux et de la bouche et des oreilles. Celui avec les entrailles sorties.

Jacob, les enfants sont-ils en sécurité ?

Ça fait longtemps et j'ai faim. FAIM. Je ne veux pas d'huîtres, Jacob. Mais ces entrailles. Les entrailles sont belles. ENTRAILLES.

Active-les ! Les bips excentriques ! Mégapremier ! Je t'entends, Seigneur des Données ! MÉGAPREMIER ! JE T'ENTENDS, WAN ! Mais je ne veux plus du Grand Calcul. LE GRAND CALCUL. Des croix en guise d'yeux ! Des croix en guise d'yeux !

Jacob s'il te plaît. Je n'aime pas le calcul. Pas le GRAND CALCUL.

256 battements de cœur. Sa lumière. Son électricité. La puissance à Sa commande ! Dieu de l'Ère de l'Information !

Jacob s'il te plaît.

Jacob s'il te plaît. Je n'aime pas le calcul.

Jacob s'il te plaît. Je n'aime pas le calcul. Pas le GRAND CALCUL.

Je veux juste rentrer à la maison. Jacob, puis-je annuler ça ? Les choses au-delà de moi. Les choses que je ne peux pas comprendre. J'avais tort tort tort.

Mais Son image ! Celles imprimées et celles sur l'écran ! Ses paroles, Ses saintes paroles ! Ses paroles à écrire.

Je dois écrire un conte Jacob. Les enfants sont-ils en sécurité ? Mais je dois écrire un conte. J'en sais trop et ça fait mal mal mal.

Mes yeux ! Saignement. Je ne peux plus voir mes yeux. Qu'est-ce que les yeux ? Seulement Ses yeux. Ses yeux.

Il est dans ma tête, et je suis en Lui. Il est là pour m'envoyer un message. LE MESSAGE.

Le Grand Calcul.

Le Grand Calcul.

Le Grand Calcul.

LE GRAND CALCUL.

Jacob, j'ai écrit le conte. S'il te plaît, laisse-moi partir. Je n'aime pas le calcul.

-

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License