Comment le Dr Clef a confiné Noël !
notation: +8+x
blank.png



*cliquez pour écouter (version anglaise)




Chaque Skip gardé au site aimait Noël de tout son cœur…
Mais le Dr Clef, qui travaillait au Site-19, en avait HORREUR !
Le Dr Clef haïssait Noël ! Toute la période des fêtes !
Mais ne lui en parlez pas. Il vous arracherait la tête.

Peut-être se levait-il du mauvais pied.
Peut-être, encore, que son chapeau était trop serré.
Mais je pense que la plus probable raison de cette humeur
Était toute la haine pour les Skips dans son cœur.
Quelle qu’en soit la raison - Sa haine, son chapeau, son cœur -
Il était là, la veille de Noël, suspicieux de tout alentour,
Scrutant dans le hall d'entrée, d'un air dur et agacé,
Les cellules de confinement chaudement éclairées.

Il savait que chaque Skip confiné dans son aile
Était occupé maintenant, avec tout le repas de Noël.
"Le spécimen de SCP-610 accroche des guirlandes d'entrailles aux parois !"
Laissez-moi deviner… Il n'est pas censé faire ça ?
Toujours dans le vague, les doigt tapotant nerveusement,
"D'autres Skips se préparent ! Serait-ce une Brèche de Noël, et comment ‽"
Puis il grogna, tout seul dans sa salle de contrôle, derrière la vitre.
"Je DOIS trouver comment arrêter cette Brèche de Noël au plus vite !"

Demain, il le savait, tous les Skips au bloc, heureux et fous,
Se réveilleraient frais et dispos - pourraient briser tous les verrous !
Et là ! Oh, le Bruit ! Oh, le Bruit !
Bruit ! Bruit ! Bruit !
Voilà une chose qu'il haïssait ! Le BRUIT !
BRUIT ! BRUIT ! BRUIT !
Et les Skips, jeunes et vieux, seraient libres de partir et festoyer.
Et ils festoieraient ! Et ils festoieraient ! Et ils FESTOIERAIENT !
FESTOIERAIENT ! FESTOIERAIENT ! FESTOIERAIENT !

Ils pourraient festoyer des chercheurs, gardes, et du directeur.
Quelque chose que le Dr Clef ne tolérerait pas dans ce secteur !
Et LÀ il pourraient faire quelque chose qu'il haïssait… homicide.
Chaque Skip au Dix-Neuf, Keter et Euclide,
Pourraient s'enfuir ensemble, SCP-513 sonnant.
Courant main dans la main, et tuant !
Et ils tueraient ! Et ils tueraient ! Et ils TUERAIENT !
TUERAIENT ! TUERAIENT ! TUERAIENT !

Et plus il pensait au maléfique Complot de Noël des Skips qui approchait d'heure en heure,
Plus le Dr Clef pensait : "Je dois arrêter cette horreur !"
"On ne peut pas se permettre un scénario de Classe K maintenant !"
"Je DOIS empêcher cette Brèche de Noël ! Mais COMMENT ?"
Puis il eut une idée ! Une idée sexy !

LE DR CLEF EUT UNE IDÉE INCROYABLE ET SEXY !

"Je sais exactement quoi faire !" sourit le Dr Clef dans sa chambrée.
Et il réquisitionna un costume et un balai de Classe-D.
Et il gloussa, et rit, "Quel putain d'incroyable déguisement !"
"Avec cet accoutrement et ce balai, le test semblera parfaitement cohérent !"
"Tout ce dont j'ai besoin, c'est un assistant…" le Dr Clef regarda ici, puis là.
Mais, les assistants se faisant rares, il n'en trouva pas.
Cela arrêta-t-il le vieux Docteur ? Non ! Le Dr Clef dit simplement,
"J'appellerai un contact, si je ne peux pas trouver d'assistant !"

Alors il appela son ami, Dmitri, et évacua le trou,
Puis il arma le dispositif nucléaire du Site… au cas où.
PUIS il prit des flingues et amnésiques dans la réserve de l'armurerie,
En donna une partie à Dmitri et dit, "Fais péter le site si je suis pris."
"La bombe est sous le hall. C'est le Plan B si je meurs."
"Da," lâcha Dmitri, et il le suivit sans peur.
Et le Dr Clef soupira avant de descendre l'escalier,
Vers le blog ou dormaient paisiblement les Skips, bien au chaud, tous serrés.

Toutes les cellules étaient plongées dans l'obscurité. Tout était bizarrement silencieux.
Les Skips faisaient des rêves horrifiants, assoupis au coin du feu.
Et il arriva à la première petite cellule, tout près d'eux.
"Voici le premier arrêt," siffla froidement le vieux Doc,
Et il grimpa dans l'aération, la seringue d'amnésiques parée à l'estoc.
Il glissa ensuite le long des tuyaux. Il était plutôt doué.
Si le vieux Grinch pouvait le faire, il en irait de même pour Clef.

Il ne se bloqua qu'une fois, une seconde ou deux.
Puis il se faufila dans le tuyau de ventilation spacieux.
Où des chaussettes étranges étaient suspendues en rangée.
"Cette contrebande," sourit-il, "sera parmi les premières choses à cesser !"
Puis il sinua et se faufila, avec un sourire des plus déplaisants,
Dans la pièce, et prit tous les cadeaux non autorisés !
Des Bonbons ! Et des Araignées ! Des Guirlandes ! Et des Saletés !
Des Embryons ! Des Décorations ! Du Mucus ! Et du Sang !

Et il les fourra dans des sacs poubelle. Puis Clef, dans l'heure,
Fourra tous les sacs dans l'incinérateur !
Puis il rampa à nouveau jusqu'au Contrôle. Il ferma tout le bloc à clef !
Si sa bite avait été anormale, il l'aurait enfermée !
Il ferma toutes les cloisons en un éclair.
Ce Docteur ferma même la poubelle pour y garder les ordures !
Puis il brûla tous les objets de contrebande avec une intense joie.
"Et MAINTENANT !" sourit le Dr Clef, "Je vais enfermer SCP-173 !"

Et le Dr Clef saisit ses clefs, et il commença à ouvrir,
Quand il entendit un petit bruit comme le murmure d'un augure.
Il fit volte-face, et vit un petit Skip !
SCP-191 se tenait à la porte, du haut de ses quatre ans.
Le Dr Clef avait été surpris par cette Belle anormale,
Qui s'était réveillée et un peu glissée hors de sa cellule.

Elle fixa le Dr Clef et dit, "Un Classe-D, pourquoi,
Pourquoi enfermez-vous nos choses de Noël ? POURQUOI ?"
Mais, vous savez, ce vieux Docteur était si intelligent et réactif,
Qu'il trouva une réponse, et qu'il la trouva vite !

"RECULE ! DÉGAGE ! PUTAIN DE MONSTRE !"

Puis il sortit son pistolet et vida son chargeur en balayant la salle,
Mais ce Skip était si rapide qu'il esquiva toutes les balles
Il trancha et entailla la peau du Dr Clef,
Mais ce rusé Clef, sachant qu'il était assez près, ajusta ses doigts,
Et la piqua, de sa seringue d'amnésiques, dans le bras.

Elle cligna des yeux, les rouvrit tout grand,
Elle s'arrêta, défaillant,
Elle oublia pourquoi même elle avait attaqué le pauvre docteur.
Le Dr Clef la poussa un bon coup. Et il la poussa,
Tout droit dans la fosse de 173.

Puis il récupéra ses clefs et referma la cloison.
Il se dit que c'était plutôt malin comme prison.
Son sang sur le sol, il se ressaisit,
Alluma sa radio et s'adossa à une armoire abîmée.
"Écoute, Dmitri, j'ai été salement blessé.
Mais reste prêt, il me reste des choses à terminer."
"Da," dit Dimitri, le doigt sur le bouton rouge.
Fixant les caméras en attendant que quelque chose bouge.

Il ne restait plus qu'un quart d'heure avant l'aube… Le verrouillage était complet,
Tous les Skips confinés, Toutes les serrures fermées !
Ramassant sa merde, le Dr Clef remit l'attelage,
Et se dirigea vers son bureau pour commencer le nettoyage.
Avec un sourire tordu, il se mit au travail sans tarder,
Il sourit, tituba et dit avec un rictus sinistre et déformé :

"Bouh ouh, pauvres Skips !" fredonna-t-il cruellement.
Ils n'auront pas de Brèche de Noël, malheureusement !
Ils viennent de se réveiller ! Je sais exactement ce qu'ils vont faire maintenant !
Ils resteront la mâchoire pendante quelques instants,
Et tous les Skips au Dix-Neuf pleureront, BouhOuhOuh !"
"C'est un bruit," grimaça le Dr Clef, "Que je DOIS entendre !"
Il s'interrompit donc, et porta sa main à son oreille,
Et un son commença tout bas, il l'entendit.
Ça commença tout bas. Puis ça grandit.

Mais ce son n'était pas triste ! Il semblait même être joyeux !
Ça ne pouvait pas être ! Mais C'ÉTAIT joyeux ! TRÈS !
Il regarda en bas, vers les cellules ! Le Dr Clef écarquilla les yeux !
Et il trembla ! Il venait d'apercevoir une surprise choquante !
Tous les Skips au Dix-Neuf, petits et grands,
Chantaient ! Sans brèche du tout !
Il N'AVAIT PAS empêché la venue du Noël des Skips ! IL ÉTAIT VENU !
D'une façon ou d'une autre, il était venu, bien entendu !

Et le Dr Clef, la poitrine tachée de sang,
Resta immobile, médusé : "Comment cela peut-il être, comment ?
C'est venu sans meurtre ! C'est venu sans hurlements !
C'est venu sans brèches, destruction ou sang !"
Et il resta immobile, réfléchissant, trois heures durant, jusqu'à en souffrir réellement.
Et le Dr Clef pensa à quelque chose de jamais pensé avant !
"Peut-être que le Noël des Skips," pensa-t-il, "n'est pas quelque chose à confiner."

"Peut-être que le Noël des Skips… peut-être… est-ce une chance de se racheter."

Et que se passa-t-il alors ? Eh bien… au Dix-Neuf, disent-ils,
Le cœur haineux du Dr Clef se fit malléable comme l'argile !
Après une minute, quand son cœur se fut un peu desserré,
Il fonça à la Salle de Contrôle, défit les verrous de la nuit passée,
Et ouvrit les cellules ! Laissa partir tous les Skips !
Rendit les objets de contrebande qu'il n'avait pas brûlés dans son trip
"Joyeux Noëssépé !", dit un Clef ensanglanté, descendant faire des câlins ici et là.
"Joyeux Noëssépé !", dirent les Skips en le serrant à leur tour dans leurs bras.
Avec des tentacules, des griffes, des mains et des [CENSURÉ]
Toutes les rancune, pour Noël, étaient simplement oubliées.

"Attendez !" cria Clef en serrant la main d'une bestiole d'outre-tombe.
"Je devrais appeler mon ami avant qu'il fasse péter la—"











nuke.jpg

Et ils moururent tous.

LA FIN










† Ce contenu est une parodie de nature satirique réalisée par un fan, protégée par le Fair Use et basée sur le livre pour enfants "Comment le Grinch a volé Noël !" de Theodor "Dr. Seuss" Geisel.

† "We Wish You a Merry Christmas" de Twin Musicom est protégé par une licence Creative Commons Attribution (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/) Artiste : http://www.twinmusicom.org/

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License