Herman Fuller présente : Le Tunnel de l'Amour !
notation: +4+x
blank.png


TUNNEL DE L’AMOUR

MARCHEZ !

DÉTENDEZ-VOUS !

OBSERVEZ !



RÊVEZ!

EMBRASSEZ-VOUS !

AMOUR !

SEULEMENT POUR LA SAINT VALENTIN !

Célibataires, hommes et femmes solitaires, n'attendez plus l'être aimé ! Éveillez l'amour véritable — il est peut-être plus proche que vous ne le pensez !

Attraction unique qui re réapparaîtra jamais, ne la ratez pas !


La page suivante provient d'une publication intitulée "Nés pour le Cirque : la Ménagerie des Monstres d'Herman Fuller". Ni l'identité de l'éditeur, ni celle de l'auteur ont été établies, et des pages éparpillées ont été retrouvées insérées dans des livres ayant pour thème le cirque dans des bibliothèques de par le monde. La ou les personnes à l'origine cette dispersion est/sont inconnue(s).

Famille

Vu l'imposante présence qu'il avait au cirque, Fuller ne parlait jamais vraiment de sa vie personnelle, et nombre d'entre nous se demandaient s'il en avait même une. À l'approche de la Saint Valentin, on a enfin eu une réponse.

D'habitude il ne participait jamais à la mise en place des attractions, mais cette fois, il faisait tout. Il trimballait les matériaux, créait les affiches, construisait… mais il ne laissait personne l'aider. C'est seulement quand je l'ai vu couvert des tripes de Clown bariolées de l'un de mes collègues les plus amicaux que j'ai compris à quel point il était sérieux.

L'attraction lui a prit quelques semaines à préparer, à cause de tout le papier. Il avait couvert l'entièreté du machin de petites fiches sur lesquelles il avait peint des milliers de runes différentes à la main. Le résultat avait pas l'air très professionnel, mais il en était fier, et c'était tout ce qui comptait.

C'est quand il est passé à la presse d'imprimerie que j'ai compris ce qu'il faisait. Je me rappelle avoir eu une de ces migraines en regardant cette affiche. J'imagine que c'est pour ça qu'on a eu beaucoup plus de visiteurs solitaire qu'on avait prévu, à la Saint Valentin.

La poigne de Fuller s'est resserrée sur sa baguette en voyant la foule. J'ai beau connaître tous ses tics, j'aurais pas su dire si il était furieux ou fou de joie.

Il leur a fait une visite spéciale du carnaval, son charisme presque à son paroxysme. Il leur a montré les coulisses, les a laissés parler aux expositions, leur a donné des casse-croûtes gratuits… tous les trucs qu'il interdisait, d'habitude.

Au fur et à mesure de la visite, les participants les moins intéressés étaient dégagés. Seuls les six plus enthousiastes sont arrivés à l'attraction principale : le Tunnel de l'Amour.

Fuller les a laissés passer dedans un par un, d'abord les mecs, qui ont immédiatement disparu du cirque. Les deux dames qui restaient, par contre…

Eh bien, elles se sont ruées sur Fuller, avec l'air plus extasiées que jamais d'avoir foulé le sol près de lui. Il avait l'air étonnamment mécontent, les repoussant toutes les deux.

C'est là que les cris ont commencé. Une des dame avait taclé l'autre au sol, et ses mains ont vite trouvé son cou. Je me rappelle avoir sauté sur pieds pour les séparer, mais Fuller a simplement levé la main, un signe signifiant que quiconque faisait un pas de plus, il passait à la casserole. Pendant un instant, j'ai cru voir un rictus sur son visage, tandis qu'il les regardait se battre silencieusement.

214


214

Famille

To the Circus Born

J'ai commencé à rassembler le courage de le défier, mais c'était trop tard. Il y a eu un crac dégoutant alors que la poigne de la femme se resserrait, et après un moment, la dame au sol ne bougeait plus.

Fuller offrit sa main a la dame victorieuse, qui sauta debout pour le serrer dans ses bras avant de se baisser et ramasser le corps, le jetant sur son épaule sans le moindre effort. Puis, ils marchèrent silencieusement jusqu'aux quartiers personnels de Fuller.

Quand on a quitté les lieux, tout ce qu'on a laissé derrière nous, c'était un tas d'affaires de personnes disparues. Même celles qui étaient parties en avance n'ont jamais été retrouvées.

Le jour suivant, Fuller semblait avoir un pas bien plus léger, et à midi il nous appelait tous sur scène. Il avait une annonce à faire : un nouveau membre du cirque nous rejoindrait — sa femme, Candy. Elle monta sur scène, dans une robe rouge et blanche, ses cheveux arc-en-ciel attachés en couettes. Avec tout le maquillage blanc sur son visage, je reconnaissais à peine la femme qui avait gagné le combat.

Candy s'est parfaitement fondue dans le cirque, et elle finit par participer aux spectacles, qu'elle commençait habituellement par un bisou sur la joue de Fuller avant de courir sur scène.

Il observait ses numéros avec une lueur dans les yeux que je n'avais jamais vue avant, et à la fin de la journée, ils s'embrassaient et se tenaient la main en rentrant dans leurs quartiers. Mais au fil des jours, je voyais bien cette lueur se dissiper. Après quatre mois, Candy disparut, et Fuller s'assura de réduire au silence quiconque en parlait encore.

Sur l'affiche d'origine, il y avait marqué que le Tunnel de l'Amour ne réapparaîtrait jamais, mais dès l'année suivante il était de retour.

215


215

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License