Herman Fuller présente : Une Leçon Courte et Sévère
notation: +3+x
blank.png


L'INCROYABLE HOMME EXPLOSIF

REGARDEZ !

DE LA
TNT !

DU SANG !

DES ORGANES !



CE SOIR !

DE L'ACTION !

DES TRIPES !

DES VISCÈRES !

UNE NUIT SEULEMENT

Prenez-en plein les yeux avec ce tour de force pyrotechnique digne des plus grands cascadeurs ! De quoi amuser toute la famille !
Ce numéro est rendu possible par l'action des loyaux artistes et techniciens du Cirque de L'inquiétant de Herman Fuller.

Le role de l'homme explosif sera ce soir interprété par Thomas Davisson, à cause de ses actions récentes
Soyez témoins du destin qui attend les traitres


La page suivante provient d'une publication intitulée "Nés pour le Cirque : la Ménagerie des Monstres d'Herman Fuller". Ni l'identité de l'éditeur, ni celle de l'auteur ont été établies, et des pages éparpillées ont été retrouvées insérées dans des livres ayant pour thème le cirque dans des bibliothèques de par le monde. La ou les personnes à l'origine cette dispersion est/sont inconnue(s).

Les Hommes Explosifs

une position ferme sur les trahisons envers le cirque, car trahir le cirque, c'était trahir la famille (en tout cas, c'est ce que Fuller disait). Par conscéquent, le numéro de l'homme explosif a été créé, une manière d'envoyer un message aux membres rebelles de la "famille" du cirque, tout en attirant les foules.

Le premier homme explosif fut Thomas Davisson, un jeune homme employé par l'équipe de construction qu'on avait attrapé en train de voler quelques dollars et s'enfuir dans la nuit. Fuller était évidemment impatient d'enfin mettre le numéro à l'œuvre, mais il semble que c'était surtout pour le public plus nombreux qu'un tel spectacle attirerait (la tournée avait un peu perdu en vitesse au début de l'automne).

L'évènement commença à six heures du soir, un jour automnal frais. On avait eu bien plus de public que prévu pour un numéro surprise de dernière minute, et la foule attendait impatiemment le spectacle. Et quel spectacle ! Une estrade avait été construite sur le sol du grand chapiteau, et en entrant, les invités pouvaient admirer le monstrueux assemblage de dynamite et de mèches posé dessus. Et encore au-dessus, l'homme à l'honneur, Thomas Davisson, lié et bâillonné. Il avait un œil au beurre noir, évidemment passé à tabac par les hommes de Fuller avant d'avoir été transporté sur son trône de nitroglycérine. Les gradins pleins à craquer, Fuller, en plein dans son rôle d'homme loyal, faisait taire la foule et lisait les crimes de Davisson, inventés de toutes pièces et provoquant railleries et huées des spectateurs. Même quand ses hommes n'étaient pas loyaux, le public de Fuller, lui, l'était.

L'explosion elle-même n'a pas déçu. Les mèches avaient été posées partout dans la tente, et après l'avoir allumée, l'étincelle passait autour et dans les gradins, se séparant puis se recombinant, donnant à l'audience ce qui aurait bien pu être un numéro en soi. Ce n'était pas pour calmer Davisson, qui pensait bien sûr que ce serait vite fini, et, ayant déjà fait ses prières, ne savait que faire de ses derniers instants. Juste avant que le feu n'atteigne les barils de poudre sous ses pieds, l'étincelle mourut. Les yeux de Thomas s'emplirent de soulagement, vite étouffé par le son à vous ruiner les tympans d'une explosion à la dynamite, éclatant son corps en morceaux. Ça, c'était du sens du spectacle admirable.

Sa tête s'est envolée vers le public, et une petite fille de moins de cinq ans l'a attrapée, tenant son trophée haut dans les airs. Un ouvreur est vite venu à sa rencontre pour échanger une énorme tête en barbe-à-papa contre la tête de Davisson, dont les yeux observaient encore à gauche et à droite tandis qu'il tentait en vain de respirer avec des poumons qu'il n'avait plus, la langue happant désespérément l'air. Il fut jeté sans cérémonie à une paire de jongleurs, qui l'inclurent avec expertise dans leur rythme, avec des couteaux, des épées, et encore des bâtons de dynamite (éteints). Ils amusèrent


113


113

Les Hommes Explosifs

To the Circus Born

la foule jusqu'à l'entracte.

Pendant la pause qui suivit, les machinistes réunirent tous les restes éparpillés du pauvre Thomas. Ce qui était assez intacte pour garder ses sensations tortillait le peu de muscles dont Thomas avait toujours le contrôle, ses yeux trahissant une douleur horrible pendant que les docteurs du cirque commençaient à soigneusement recoudre ses morceaux pour le rappel.

Fuller espérait que les forains comme le public intégreraient bien la leçon de Thomas. Cependant, les nombreuses représentations de "L'incroyable Homme Explosif" durant les années à venir prouveraient que cet effort avait peut-être été mal compris.

114


114

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License