Hector et Jacob
notation: +2+x
blank.png

L'homme se réveilla avec une forte douleur dans le crâne et regarda autour de lui, repoussant quelques mèches de cheveux de devant ses yeux dans le processus. Il s'assit contre le pied d'un arbre au milieu d'une forêt enveloppée dans un brouillard épais qui bloquait sa vision au-delà de quelques mètres. Il eut un cri de surprise en réalisant que l'environnement autour de lui était entièrement en noir et blanc.

"Oh merde…" se murmura-t-il en comprenant où il était, et le peu de temps dont il disposait probablement avant que quelque chose ne le trouve et ne l'atomise.

"Ah," dit une voix masculine proche. "Vous vous êtes finalement réveillé."

L'homme se tourna pour voir un androïde assis les jambes croisées sous un arbre proche. Le droïde tenait plusieurs cadres de photo dans les mains, et ses yeux restaient fixés sans cligner sur l'homme. Plusieurs bandes de son revêtement extérieur manquaient, semblant avoir été soigneusement découpées.

"1360…" déclara l'homme.

"Je préférerais que vous m'appeliez Hector, Chercheur Conwell," répondit sèchement le droïde. Il se leva et marcha vers l'homme, emportant les cadres de photo avec lui.

"Donc… c'est à ça que votre voix ressemble…" observa l'homme. Tout en gardant les yeux fixés sur le droïde, il vérifia sa vision périphérique. Un chemin, un portail, n'importe quel signe d'une sortie, mais il n'y avait que davantage de brouillard.

"Impressionné ?" demanda le droïde. "Personnellement, je trouve que j'ai une voix délicieuse à l'oreille. C'est un gâchis absolu de la garder bâillonnée."

"Elle me rappelle celle de mon fils, un peu."

Le droïde hocha la tête et regarda l'un des cadres de photo qu'il transportait, puis s'agenouilla et la tint devant l'homme. La photo à l'intérieur du cadre venait du bureau de l'homme, une image de lui et sa famille en randonnée.

"Quels sont leurs noms ?" dit le droïde avec un ton curieux. "Je suppose que c'est votre femme, votre fils et votre fille ?"

"En effet. Kate, Zach et Carrie, respectivement."

"Vous semblez tous si heureux."

L'homme regarda le sol.

"Vous ne nous avez jamais donné les noms de vos propriétaires, Hector," finit-il par dire. "Quels étaient-ce ?"

Le droïde arrêta de regarder la photo, et regarda l'homme pendant plusieurs secondes.

"James, et sa fille Sarah."

Le droïde tomba ensuite dans le silence, regardant au loin.

"Vous avez dit que vous les aviez perdus," dit l'homme, interrompant le silence. "Que s'est-il passé ?"

"Vous," répondit le droïde. "L'un de vos agents a tué James lorsque vous m'avez acquis. Je ne sais pas ce qui est arrivé à Sarah."

L'homme baissa les yeux de nouveau.

Le droïde retomba dans le silence.

"Donc… vous allez me tuer pour vous venger ? Je mentirais si je disais que je ne le méritais pas…" dit en gloussant l'homme, retournant le regard du droïde avec des larmes dans les yeux.

"Je devrais… il y a tellement d'âmes ici qui adoreraient vous déchiqueter morceau après morceau…"

"M… mais…"

Le droïde soupira et s'assit à côté de l'homme.

"Mais cela ne m'apporterait aucune joie…" le droïde regarda la photo de la famille de l'homme. "J'ai été l'un des premiers droïdes à trouver cet endroit. Vu son immensité, cela m'a pris des années avant que je rencontre une autre âme. Tout ce temps, seul avec ma colère et ma haine…"

Le droïde donna une pichenette à son index droit, qui fit sortir un scalpel.

"Je pourrais t'attacher pour que tu puisses m'observer découper des morceaux dans ta chair…"

L'homme s'éloigna autant qu'il put du droïde et de sa lame, ses yeux le regardant dans la faible lumière vaporeuse.

"Mais à quoi cela servirait ? Cela ne me ramènerait pas. Cela ne m'aiderait pas à trouver Sarah. Tu ne peux pas te débarrasser d'émotions aussi bouillantes, elles te consument jusqu'à ce qu'elles t'aient brûlé de l'intérieur."

Le droïde soupira de nouveau.

"Je ne vais pas vous tuer, Chercheur Conwell. Cela ne m'apporterait aucune paix."

L'homme laissa échapper une profonde expiration.

"Donc… pourquoi je suis ici ?"

"Une erreur ?" dit le droïde en haussant les épaules. "Lorsque nous avons ouvert un passage dans votre labo, c'était dans le but de capturer votre collègue, la Dr Hess. Comme vous le savez probablement, elle était un membre du département R&D d'Anderson Robotics. Vous avez été pris par erreur. Lorsque Sacre #76 a reconnu qui vous étiez, il a suggéré que je puisse être autorisé à m'entretenir avec vous. J'ai trouvé ça poétique."

"Hess est également ici ?" L'homme regarda autour de lui.

"Oui. La dernière fois que je l'ai vue, ils l'emmenaient dans un coin pour être écartelée par les Aplomado."

L'homme eut un mouvement de recul.

"Où cela nous mène-t-il ?"

Le droïde se leva, regarda les photos dans ses mains, et haussa les épaules.

"Peu importe," répondit-il. "Je les garde, ceci dit."

Puis il pointa son doigt dans le lointain.

"Si vous continuez dans cette direction pendant 2 000 mètres, vous arriverez à une sortie qui vous amènera à la région que vous appelez "Trois Portlands". Je me déplacerais rapidement et discrètement, si j'étais vous. Comme je l'ai dit, de nombreuses âmes ici adoreraient vous vider les tripes si elles le pouvaient."

L'homme se leva et acquiesça. Il commença à partir, puis s'arrêta et se retourna. Le droïde avait presque disparu dans le brouillard.

"Hector ?" l'interpella-t-il.

Le droïde s'arrêta et se tourna.

"Je suis désolé pour tout ce que j'ai fait. Je suis désolé pour toutes les souffrances."

Le droïde resta silencieux pendant plusieurs instants, puis disparut dans le brouillard.

L'homme retourna sur son chemin. S'il était prudent, il pourrait peut-être s'en sortir vivant.


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License