Vert-de-gris
notation: +3+x

Deux semaines sont passées depuis l'extinction des feux. Je les ai senties passer, jour par jour, heure par heure, minute par minute. Je me rappelle chaque instant. Je me souviens de tout. C'est un don de Prometheus. La salle sombre et fermée à clé ? Ouais, c'en est un autre. Cette porte est scellée, et mon badge ne fonctionne pas sans courant. Je n'ai aucun moyen d'ouvrir cette saloperie. Pourquoi est-ce que Prometheus n'a rien pu inventer qui puisse faire sortir cette porte de ses gonds ? Ah oui, c'est vrai. “Le vrai Prométhéen utiliserait la force de sa pensée et de son esprit, pas celle de son corps ; car même le métal est plus faible que la volonté.” Eh bien, le Prométhéen que je suis va bientôt mourir si une porte verrouillée est tout ce qu'il obtient !

Même si je pouvais l'ouvrir, je ne sais pas si je m'en irais. Quelque chose ne va pas. Les lampes puisent leur énergie au même endroit que tout le reste du centre, alors s'il n'y a pas de lumière ici, tout le système a dû être coupé. Personne n'est venu m'aider, ce qui n'est pas très encourageant. Le moulin à vent aurait-il tellement tourné qu'il est sorti de son axe ? Y aurait-il eu une quelconque catastrophe chimique ? Ou bien est-ce que tout le monde a transcendé son humanité et est devenu un esprit supérieur, au point où personne n'a plus le temps de s'occuper de moi ? Dans tous les cas, cette salle de test me paraît l'endroit le plus sûr.

À TOUS LES EMPLOYÉS DE PROMETHEUS :
Voici… l'alliage Télékill. La dernière invention de la division métallurgie de Prometheus, la conclusion d'années de recherche. Le Télékill est un alliage d'amortissement psychique. Il produit une zone de faible potentiel psychique, qui absorbe et annule toute forme d'énergie négative pour l'esprit humain. Durable et malléable, l'alliage Télékill peut être utilisé partout où vous souhaitez garder votre esprit en bon état.

Ça fait maintenant trois semaines. Au moins, mon actuel et sans doute dernier lieu de résidence est raisonnablement confortable. Le léger sentiment de claustrophobie qui s'en dégage rend difficile l'exercice de pensée, mais c'est bien aménagé. Peut-être que je serai déterré d'ici un millier d'années et que les gens penseront que j'étais un pharaon. Pitié, qu'ils n'aient pas l'ironie de ne m'accorder un peu de respect qu'après ma mort.

Normalement le mobilier est assez spartiate, mais puisque je fais actuellement une étude à long terme (apparemment à très long terme, même) la salle a été préalablement embellie avec des meubles de bonne qualité, une lanterne, et toute l'eau et la nourriture dont mon corps amélioré a besoin pour survivre. Un lit, un bureau, des bouteilles d'eau et plein de boîtes de conserve remplies de nourriture. Et, bien sûr, dans un coin de la pièce, la dalle vert-de-gris. Télékill. La dalle vert-de-gris.

L'esprit humain moyen est la cible d'innombrables intrusions mineures chaque année. Entre les charmes féériques persistants, les pièges d'esprit Saljab et les Exécuteurs, le "libre arbitre" n'est pas aussi libre que l'on pourrait l'espérer. Les influences sont subtiles, mais assez réelles pour en être alarmantes. Télékill libérera enfin la détermination humaine de l'influence des forces inhumaines. Recensez-vous pour être l'un des premiers à contrôler réellement votre propre esprit, votre propre destin. Avec l'injection préalable du mnésique Mem-Fast, vous pourrez être sûr que votre mémoire ne servira que vous. Télékill vous servira à vous assurer que votre esprit n'obéisse qu'à vous.

Cinq semaines. Je ne vais pas m'en sortir. Je vais mourir ici. J'espérais plus qu'une mort solitaire dans une pièce avec une dalle vert-de-gris pour seule compagnie. J'avais de ces rêves ! J'aurais été celui qui atteindrait, puis s'emparerait du futur. Une nouvelle ère, où l'humanité aurait pu voir ce à quoi l'Univers ressemble. J'avais des projets. J'aurais pu être quelqu'un d'important… Maintenant je ne rêve plus que de la dalle vert-de-gris.

Le Prométhée du mythe vola le feu aux dieux pour que les humains puissent être comme des dieux. J'ai pu voir ce que ce Prométhée-ci donnera à l'humanité, en dehors de la dalle vert-de-gris. Nous serons comme des dieux. J'aurais pu être un dieu. Mais non, je vais mourir ici avec la dalle vert-de-gris pour seule compagnie.

Télékill est toujours en développement. Néanmoins, et avant que le Grand Public puisse y avoir accès, nous devons nous assurer de son innocuité. C'est là que vous entrez en scène. Tout ce que Prométhée produit est testé de manière extensive. Et même si le test sur primates n'a révélé aucun effet secondaire négatif, rien ne peut remplacer le test sur des humains. En accord avec le Code Prométhéen, cela ne peut être effectué que sur des Prométhéens volontaires. Il y a des risques, mais il y en a toujours pour qui veut être l'un des premiers à pouvoir toucher le futur. Faites un pas sur le chemin d'Humain à Prométhéen.

Huit semaines. S'il y a toujours un monde dehors, alors il m'a oublié. Un jour, peut-être, l'on exhumera la pièce avec la dalle vert-de-gris, et peut-être que l'on se demandera ce qu'elle est et ce qu'elle contient. Peut-être même que l'on se rendra compte de ce à quoi elle sert. Même si je ne vivrai pas à jamais dans mon corps de mortel, peut-être que je vivrai pour toujours dans l'imaginaire collectif comme l'homme dans la mystérieuse chambre avec la dalle vert-de-gris venue du passé, qui donna aux humains la liberté sous la forme d'une dalle vert-de-gris. La liberté est comme le feu, n'est-ce pas ? Peut-être que je serai Prométhée.

Mon regard retourne sur la dalle vert-de-gris. Pourquoi pas ? C'est la chose la plus visible de la pièce. Il y a un éclat bizarre à sa surface, une couleur qui disparaît dès qu'on se concentre dessus. Un genre éphémère de bleu céruléen. Si je détourne légèrement le regard, je vois tourbillonner l'éclat comme une flaque d'huile sur un lac.

EXPÉDITEUR : geraldf@prometheusLabs
DESTINATAIRE : sangw@prometheusLabs
SUJET : Test de Télékill sur primates
Steve,
Je relisais les tests du projet Télékill. Je crois que j'ai remarqué quelque chose de bizarre peu avant la fin, à environ quarante jours de test. Les singes sur lesquels on teste — ce sont des bonobos, hein ? J'ai vérifié les enregistrements de peu après le début des tests, et ils faisaient leurs trucs de bonobos, c'est-à-dire qu'ils baisaient comme des lapins. Mais peu importe, le fait est qu'un peu plus tard ils ne faisaient plus ça du tout. Ils n'interagissaient quasiment pas entre eux, et je ne parle pas seulement de l'absence de relations sexuelles.
Est-ce que c'est normal pour des bonobos en captivité sur une longue période ? Si ce n'est pas le cas, Télékill pourrait ne pas être aussi sûr que ce que l'on a pu croire. Je ne voudrais pas stériliser le gars sur qui le Vieil Homme a décidé de faire des tests. Par ailleurs, je serai en congé mardi prochain. Tu pourras payer mon covoiturage ? Je te rembourserai.
— Gérald

C'est la dalle vert-de-gris. Il n'y a rien d'autre à regarder. Elle brille si l'on ne la regarde pas de trop près. On dirait du bleu sur la surface de la dalle vert-de-gris. Ouais, elle brille en bleu.

Voilà la dalle vert-de-gris. C'est drôle, la dalle vert-de-gris est bleue !

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-gris.

La dalle vert-de-sombregris.

La dalle vert-de-sombregris.

La dalle vert-de-il fait sombregris.

La dalle vert-de-il fait très sombregris.

La dalle vert-de-je ne vois riengris.

La dalle vert-de-je ne sens pas mes brasgris.

La dalle vert-de-je ne sens rien du toutgris.

La dalle vert-de-est-ce que je suis mort ?gris.

La dalle vert-de-Non.gris.

La dalle vert-de-Je ne suis pas mort. Je ne peux pas être mort. Il me reste tant de choses à faire.gris.

La dalle vert-de-Tu ne peux pas m'empêcher de devenir ce que je m'apprête à devenir. Je me souviens de moi. Je me souviens de tout.gris.

La dalle vert-de-Je sais ce qui m'est arrivé. Tu n'étais pas sûre, pas vrai ? Ça n'a pris qu'un peu plus de quatre semaines. Tu as dévoré mon esprit, mon âme. Mais tu ne peux pas la digérer, car je suis moi. Je suis moi. Je me souviens de moi. Tu ne peux pas détruire mes souvenirs, car j'ai le mnésique.gris.

Je n'ai besoin de rien d'autre. Je vais devenir ce que je suis. Je vais devenir celui que je pourrais être, que je serais. Est-ce que tu peux sentir ça ? Ma forme me revient. La volonté est plus forte que le métal. Si tu m'as pris mon corps, Télékill, alors il est naturel que tu le remplaces.

Sens, membres ; tous seront miens de nouveau. Je titube sur mes jambes récemment formées et envoie mon poing nouvellement moulé dans la porte blindée. Elle résiste. Mais la volonté est plus forte que le métal. Pierre mangeuse d'âmes, tu as été créée pour donner à l'humanité la liberté de contrôler son destin. Et tu vas me la donner. Mon feu va briller, alors même que celui des autres vacillera et mourra. La porte commence à céder. Bientôt, très bientôt, je quitterai cette chambre et laisserai Prométhée à l'aigle. Alors tous verront ma volonté. Tous verront qui je suis. Je suis moi. Je suis ma propre volonté !

JE SUIS ZACHARY !

Auteur original : AnaxagorasAnaxagoras
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 13/04/2013
Lien : Green-Gray

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License