DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RE-CRÉATION D'UN SYSTÈME DE PRÉSERVATION NEURALE POST-MORTEM AVANCÉ
notation: +6+x
blank.png
MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE DES LABORATOIRES PROMETHEUS
De : Elliot Ramirez
À : Su Xing
Date : 6 mars 1995
Re : DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RE-CRÉATION…
Su,

Désolé pour le temps que j'ai mis avant de t'envoyer ça. L'équipe et moi-même ne nous sommes pas encore habitués à nos nouveaux locaux, le moral va pas fort et nos nouveaux ordis viennent d'arriver aujourd'hui. Ç'a été compliqué.

Je sais bien que tu ne fais pas les règles, mais j'aurais espéré ne pas avoir à réécrire et soumettre encore une fois cette proposition de projet. Dans tous les cas, tu le trouveras ci-joint au bas de cet e-mail. Certaines sections ont été retirées et mes annotations personnelles ont été rajoutées en bleu.

Bien à toi,
E. Ramirez



DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RE-CRÉATION D'UN SYSTÈME DE PRÉSERVATION NEURALE POST-MORTEM AVANCÉ


PROBLÈME


Le passage à l'amort (un état de "vie" par-delà la mort) cause des dommages irréparables au système nerveux humain, résultant souvent en une détérioration cognitive sévère de la personne affectée.[1] Cela se produit en raison de l'imperfection des processus thaumaturgiques complexes inhérents à la création de phylactères, de pierres d'âme, et de toute autre méthode semblable tentant de préserver ou de prolonger la vie d'un individu au-delà de sa durée naturelle.[2]

Étant donnée la banalisation de ces pratiques au sein des communautés anormales mondaines, la Branche Paranormale du Pew Research Center projette que d'ici l'année 2042, près de 50 % des nécromanciens transhumanistes pratiquants auront des capacités cognitives comparables à celles d'un enfant de 4 ans.[3]



Aussi : la sécurité des anciens laboratoires laissait à désirer. Leurs systèmes de sécurité (ou plutôt leur manque de systèmes de sécurité) ont permis à un groupe d'amateurs sans entrainement (également connus comme EMERAUDES de SAPHIR) de lancer un raid, voler les plans, et brûler le reste.

SOLUTION


Nous proposons la création d'un système de préservation biologique et d'une unité performatrice de rituel informatique capable de préserver un cerveau humain indéfiniment. Avec cette machine, il serait possible de maintenir les fonctions naturelles du cerveau sans inhibition, avant et après l'amort, via des processus simulés sur-mesure en se basant sur la configuration neurologique du sujet.

A cette fin, nous utiliserions un dérivé de l'Ordinateur Electro-Thaumique Prometheus en tant que prototype du produit de base. Un micro-ordinateur de Classe Magnadeus est déjà capable d'intégrer des processeurs électro-thaumiques propriétaires et pourrait tout à fait servir à stocker et préserver l'âme du sujet. Il servirait également de support auxiliaire à un second processeur chargé de maintenir et d'opérer les processus neuraux.

Ce micro-ordinateur serait connecté à un Bandeau Neural Prometheus, attaché à la tête du sujet et fixé selon les instructions appropriées. Un câble à haute résistance thaumaturgique doublé d'argent relierait les deux appareils à un réceptacle conçu pour l'occasion. Cette configuration devrait limiter la tension à laquelle la batterie de l'appareil est soumise et donc allonger considérablement la durée de vie du produit.

NOTE : La tête d'un sujet ne doit en aucune circonstance être arrachée ou découpée, peu importe la méthode, l'outil ou le moyen. Si cela venait à arriver, les garanties de l'appareil et de son Élan Vital deviendraient immédiatement nulles et non avenues.

Le réceptacle serait rempli de 300 mL de fluide préservateur servant de mesure de protection supplémentaire contre la détérioration et réparant automatiquement tout dommage qui pourrait toucher le sujet ou les systèmes.



La question d'une alarme de sécurité et d'un système de verrouillage automatique a été mise sur la table à la dernière réunion. Tout ça c'est très bien, mais on se sentirait bien plus à l'aise avec un simple garde armé stationné au nouveau centre de recherche à temps complet.

ÉTUDE DE MARCHÉ


L'appareil est conçu pour séduire les nécromanciens pratiquants et les adhérents du Maxwellisme — qui risquent des dommages cérébraux irréversibles lors de l'usage de leurs augmentations. Nous estimons également que cet appareil pourra trouver davantage de clients dans les organisations dédiées à l'étude de la Thaumaturgie Unifiée, et d'autres personnes cherchant à allonger leur durée de vie. Étant donné le pic de popularité récent des études nécromantiques au Deer College, nous estimons que le nombre total de nécromanciens pratiquants devrait augmenter de 30 % durant les 20 prochaines années.[4]

D'autres clients potentiels incluent Marshall, Carter, & Dark ; la Fondation SCP ; l'Académie Scientifique de l'Anormal ; l'Académie des Mages ; le Centre International pour l'Etude de la Thaumaturgie Unifiée (CIETU).



Sachant que SAPHIR a volé un modèle relativement daté et manque probablement des resources nécessaires pour construire un nouveau prototype, il est possible qu'ils soient également intéressés par l'achat de l'appareil — à un prix bien plus élevé, comme le veut notre service assurance.

UTILISATION DES FONDS


Avant le sabotage et le vol de l'essentiel des éléments du projet, l'équipe avait complété 34 des 47 semaines prévues de recherche et développement. Les seules sauvegardes qui ont pu être sauvées sont estimées remonter à la semaine 26. Étant donnée cette régression et le temps supplémentaire requis pour achever le projet, nous estimons que les coûts de nos dépenses devrait s'élever à environ 100 000 $.



Nous estimons que la fabrication du prototype et le test des systèmes finaux devrait prendre cinq à huit semaines et nécessiter l'usage de groupes test ainsi que l'embauche d'avocats afin de s'assurer du consentement éclairé des sujets. Bien que la nécromancie n'y soit pas aussi banalisée qu'à Trois Portlands, le Soho Clandestin accueille de nombreux nécromanciens professionnels et amateurs. En conséquence, un recrutement dans cette zone semble idéal et suggéré. Les coûts totaux de cette phase sont estimés à 500 000 $.


De plus, embaucher le garde armé mentionné précédemment et installer un système de sécurité dans les nouveaux locaux devrait nécessiter un coût supplémentaire de 23 000 $. En considérant le temps de développement restant, ce coût pourrait être moindre.

INCONVÉNIENTS CONNUS


En raison de la nature spirituelle des circuits électro-thaumiques utilisés dans la fabrication des micro-ordinateurs de Classe-Magnadeus, les performances de l'appareil se sont avérées inégales. Les sujets qui adhèrent à une foi religieuse particulière deviennent bien plus fervents dans leurs croyances lors de l'utilisation de l'appareil (comme observé durant le Test Type 3, avec l'utilisation d'âme clonée de Naomi Watts, une Maxwelliste pratiquante).

La cause de l'interaction entre les âmes des sujets religieux et l'algorithme servant à maintenir des fonctions neurales stables par-delà l'amort n'a toujours pas été trouvée. Ce problème va nécessiter des tests plus variés afin de pouvoir déterminer si oui ou non il s'agit d'un incident isolé ou d'un défaut dans la conception de l'appareil. Afin de tester les interactions entre l'appareil et l'âme d'une personne non-religieuse, l'équipe du projet demande expressément l'inclusion de personnes athées à la liste des sujets de test.

Bibliography
1. K. Zad (1983). Étonnantes Nouvelles du Cerveau, FT Publishing
2. Arthas, M. L. (1992). Les Phylactères et Vous : Comment Ils Survivent Lorsque Vous Non, Soho Spirit, 123-
3. B. Kimberleigh (1995). Les Occultistes Transhumains de 200 Ans Sont Formidables, Pew Research Center, Branche Paranormale
4. D. Radzielle (1990). Étude Statistique des Inscription du Deer College, Deer Publishing



Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License