Transcription d'une conférence sur l'Énergie Étherique et la Radiation d'Aspect, donnée par le Professeur ████████████
notation: +4+x

Bonjour. J'espère que vous avez bien mangé. Veuillez vous asseoir, et nous reprendrons avec la deuxième partie de ce séminaire.

Dans la première partie, nous avons abordé les trois lois fondamentales sur lesquelles repose la thaumaturgie, ainsi que la manière dont elles peuvent influer sur les choix d'un agent de la Division PHYSIQUE en mission. Je vais maintenant me diriger vers un domaine un peu plus ésotérique : l'Élan Vital, et la Radiation d'Aspect.

L'Élan Vital est l'énergie fondamentale qui alimente la thaumaturgie. Nous cherchons toujours à comprendre ce qu'il est. Il semble directement lié à l'Effet de l'Observateur. Il a été décrit comme 'énergie vitale', ou 'particule magique', mais ces termes ne sont que des simplifications grossières. Si les aspects les plus ésotériques de la théorie de l'EV vous intéressent, vous trouverez une liste d'ouvrages recommandés sur le programme de ce séminaire. Mais, pour le moment, je me contenterai de traiter des aspects de l'EV qui présentent un intérêt pour un agent de terrain de la Coalition.

L'EV est émis par les entités vivantes. Les objets anormaux en émettent aussi, souvent. Une émission d'EV n'indique pas systématiquement qu'une personne ou un objet possède des caractéristiques anormales, mais c'est souvent le cas. Les entités conscientes émettent des niveaux supérieurs, et plus intenses, d'EV : leur Effet d'Observateur est plus puissant, ce qui renforce leurs niveaux d'EV. Les émissions humaines sont plus puissantes que les émissions animales, qui sont à leur tour plus puissantes que les émissions végétales.

Il est intéressant de noter que les Déesses entretenues par les Servants des Nornes de Silicone génèrent aussi de l'EV. Ça fait réfléchir.

L'entraînement au repérage et à l'identification des motifs d'EV ne fait pas partie de ce séminaire d'une journée : vous recevrez un manuel pour apprendre les schémas et motifs les plus courants. En attendant, mettons cela en pratique.

Sur la table devant vous se trouve un système d'Imagerie par Résonance Étherique COLLICULUS1. J'ai déjà préparé les nœuds d'imagerie, du coup, il ne vous reste plus qu'à enfiler le casque. Mais avant cela, permettez-moi de vous faire un petit résumé de la manière dont on l'utilise.

Le système peut être porté comme n'importe quel autre système individuel d'augmentation de la vision. Il peut être attaché à la tête par une sangle, ou accroché à un casque. D'autres versions s'attachent au rail Picatinny d'un fusil. Il est constitué de trois parties : l'alimentation, le casque, et le processeur d'imagerie. Pour cet exemple, l'alimentation se fera par les câbles sur vos tables, et vous laisserez le processeur d'imagerie sur la table.

Quand je vous le dirai, et pas avant, vous prendrez le processeur d'imagerie et vous tournerez ce bouton ici, jusqu'à ce qu'il indique 0. C'est le réglage de la luminosité. Vous vous assurerez aussi que ces trois interrupteurs : "CAL", "VIS" et "IRE" sont sur "ON". Une fois ceci fait, vous pourrez allumer le casque et l'enfiler. Après cela, vous pourrez ajuster la luminosité de l'image jusqu'à ce que la barre de calibrage en bas de l'écran soit correctement ajustée : vous devez voir huit carrés distincts, qui forment un dégradé de gris allant de quasi-noir à quasi-blanc.

Vous pouvez y aller, et les enfiler, maintenant. Je passerai parmi vous pour aider ceux qui ont des difficultés.


Tout le monde y est arrivé ? Vous vous amusez ? C'est intéressant, comme truc, n'est-ce pas ?

Ce que vous apercevez dans le casque COLLICULUS est l'énergie d'EV émise par vous-même et vos camarades. Vous allez voir que des personnes différentes ont des formes et des couleurs différentes. Avec le temps, vous apprendrez à reconnaître et déchiffrer ces variations. Un bon porteur de COLLICULUS peut non seulement détecter une personne, mais aussi déterminer son état émotionnel et déceler quelques propriétés anormales.

Il peut aussi voir au travers des murs. Dans un moment, j'activerai un réseau secondaire de COLLICULUS qui se trouve dans la salle de conférence à côté. Si vous voulez bien vous tourner vers le fond de la pièce…

Et voilà. Position et situation de chaque être humain qui se trouve dans la pièce d'à côté, à travers les murs. Je vais maintenant vous demander de mettre le bouton VIS en position "OFF", mais de garder le doigt dessus. Vous risquez d'avoir du mal à le retrouver une fois que vous aurez désactivé le traitement de la lumière visible.

Surprenant, n'est-ce pas ? La façon dont vous voyez toute la pièce d'à côté ? Résonance éthérique. Les anciens systèmes IRE ne pouvaient détecter que les émissions directes d'EV. Les modèles plus récents peuvent aussi analyser l'interaction de l'EV avec la matière inerte pour cartographier les environs. La résolution n'est pas encore très bonne, mais nous travaillons déjà à la prochaine génération de cette technologie.

Ah. Je vois que certains d'entre vous ont remarqué que Minuit n'apparaît plus de la même façon. Minuit, souvenez-vous, est une Intelligence Paradigmatique. C'est-à-dire, en gros, qu'elle est un pur esprit en forme de chat. Vous remarquerez que son aura comporte des pics inhabituels, ainsi que des renfoncements qui n'apparaissent pas chez les êtres humains. Sa couleur tend aussi à être beaucoup plus bleutée que celle des autres auras de la classe.

Aha ! Et maintenant, ce monsieur au premier rang s'est aperçu d'autre chose… mon aura tire aussi sur le bleu. Et là, vous vous rappelez que "Type Bleu" est le nom que la CMO donne aux thaumaturges… je vous assure que ce n'est pas une coïncidence. Le logiciel de traitement d'image est fait pour que la signature d'EV d'un thaumaturge soit bleue. Et c'est pareil pour les Type Rouges et Verts. Les Type Noirs… c'est une autre histoire.

Quoi qu'il en soit, prenez un moment pour vous familiariser avec le système COLLICULUS. Je vais passer parmi vous pour répondre à vos questions.


Je terminerai cette partie du séminaire en abordant la Radiation d'Aspect, ou RadA. Voyez vous, l'énergie d'EV n'est pas seulement un indicateur de l'Effet de l'Observateur. Elle constitue elle-même une puissance transformatrice. Lorsque l'énergie d'EV atteint un niveau tel qu'elle peut altérer ou modifier la réalité, nous parlons de Radiation d'Aspect.

Pour répondre à la première question : une Radiation d'Aspect est simplement une énergie d'EV dont la concentration est suffisante pour déformer la réalité. Voyez là comme une radiation gamma : les rayons gamma sont simplement la partie haute du spectre électromagnétique, spectre auquel appartiennent également les rayons X, la lumière visible, la chaleur et les ondes radio.

Nous classons les Radiations d'Aspect selon trois axes : Teinte, Hauteur, Maillage. Et l'Intensité, ce qui fait quatre caractéristiques permettant de décrire précisément le degré de déformation de la réalité auquel on a affaire.

L'Intensité se mesure en Caspers, un terme qui a beaucoup de définitions techniques que je n'évoquerai pas ici. Cent Caspers constituent un "fond" de radiations d'intensité normale. À un millier, vous pourrez voir quelques effets paranormaux. À partir de dix mille, et au delà, vous ferez face à une altération de la réalité immédiate et brutale. Un petit conseil : à moins d'avoir reçu un entraînement spécifique pour faire face à des scénarios de déformation de la réalité, évitez les champs de RadA de plus de mille Caspers.

La Teinte. Au départ, la Teinte empruntait six des sept couleurs de l'arc-en-ciel. Cela s'est révélé problématique… les gens désignaient les "Types Bleus" par les caractéristiques de RadA "3 mille, Noir, Plat, Serré", et personne ne comprenait. Du coup, l'échelle a été un peu étendue, et les termes ont changé. L'échelle de Teinte est maintenant : Rubis, Topaze, Citron, Malachite, Saphir, Ébène et Super-Ébène. Sinon, vous pouvez vous contenter de Rouge, Orange, Jaune, Vert, Bleu, Noir et Super-Noir, si ces noms de couleurs sont trop délicats pour de gros soldats bien virils comme vous… mais on pourrait ne pas vous comprendre.

Une erreur assez courante consiste à penser que la Teinte mesure le niveau de danger que représente une Radiation d'Aspect. Ce n'est pas le cas. La Teinte est en réalité une mesure de… je pense que la meilleure approche de ce qu'elle mesure serait le caractère "frappant" du changement. Par exemple, un changement Rubis pourrait se limiter à une accélération de la vitesse de désintégration d'une faible quantité de matériau radioactif, tandis qu'un changement Super-Ébène pourrait modifier les cinquante dernières années de l'histoire, et ajouter dans le passé un événement qui n'avait pas encore eu lieu. D'un autre côté, la Hauteur, le Maillage et l'Intensité doivent aussi être considérés… une altération Rubis qui fait passer une masse sub-critique de plutonium à un état critique de manière immédiate est un événement bien plus grave que Mussolini prenant un thé au lieu d'un café un matin.

La Hauteur est ce que les mages appelaient la magie "blanche", par opposition à la magie "noire" : le caractère destructeur d'une Radiation d'Aspect. Elle se décline en cinq modalités : Double-Bémol, Bémol, Naturel, Dièse, et Double-Dièse. Double-Bémol est la plus destructive, celle qui perturbera le plus le fonctionnement normal de l'univers. Double-Dièse est la plus constructive : ce type de changement devient une partie intégrante de la trame même de la réalité. Cela ne signifie pas qu'un changement Double-Dièse soit nécessairement bon… si vous voulez un exemple de travail Double-Dièse hostile, considérez la civilisation anormale Daeva : une ancienne civilisation de thaumaturges sanguinaires qui, régulièrement, voit son déclin et sa chute survenir quelques années plus tard qu'avant. Il s'agit d'un scénario Double-Dièse Super-Ébène.

Et enfin, le Maillage. Il en existe quatre sortes : Large, Détendu, Serré et Intriqué. L'expliquer est… compliqué… essentiellement parce que c'est la seule caractéristique de la Radiation d'Aspect que nous sommes incapables de mesurer. La seule manière d'identifier un Maillage est d'avoir un Type Bleu, comme moi, qui l'observe directement. Mais voici ce que vous devez savoir : le Large est vague, et étrange. Le Détendu est un peu plus compréhensible. Le Serré correspond habituellement à ce que la plupart des gens appelle "magie", ou "déformation de la réalité", le domaine des Types Bleus et Verts. Et si jamais vous entendez "Intriqué", fuyez, courrez sans vous retourner, parce qu'un Type Noir est dans les parages.

Tout cela doit sembler compliqué, et c'est normal car ça l'est. Pour approfondir, je devrais vous donner un cours élémentaire en physique thaumaturgique basique. Mais tout ça est lié à l'une des grandes questions que l'on me pose systématiquement, à savoir : pourquoi est-ce que la Coalition n'utilise pas la magie tout le temps, et pour tout ? Pourquoi avons-nous besoin d'Équipes d'assaut, et d'Équipes d'évaluation ?

C'est à cause du contrecoup. À chaque fois qu'on utilise la Radiation d'Aspect pour modifier la réalité, ça déplace la trame fondamentale de l'existence, et ça engendre un effet secondaire appelé Contrecoup. La formule permettant de mesurer l'intensité d'un Contrecoup est un peu compliquée, mais elle se résume ainsi : Un pourcentage de l'Intensité du sort original. Hauteur opposée. Teinte opposée. Maillage identique.

Mettons que j'entreprenne de créer une porte dans ce mur, dans lequel il n'y en avait pas encore. Ce serait… 3 kilocaspers, Ébène, Dièse, Serré. Je rentre ces valeurs dans ma formule… et je peux m'attendre à un contrecoup de 1,75 kilocaspers, Rubis, Bémol, Serré. Peut-être vais-je soudainement émettre un sursaut gamma. Peut-être la moquette va-t-elle prendre feu dans un rayon de cinq mètres. Peut-être y aura-t-il une forte lumière, et des runes brillantes. En fait, au cours de mon travail, je vais tenter faire suivre au contrecoup un schéma aussi inoffensif que possible. C'est la raison pour laquelle les thaumaturges utilisent des cercles d'invocation et des formes géométriques : pour faire suivre au contrecoup un schéma prévisible.

D'un autre côté, il existe des travaux pour lesquels on ignore toujours la manière de réabsorber la totalité du contrecoup. Le plus célèbre étant l'apport. Déformer la réalité pour qu'un tunnel quantique entraîne l'apparition instantanée d'une grande masse en un lieu donné… c'est vraiment moche comme altération, et le contrecoup de RadA est impressionnant.

Le pire, c'est que le contrecoup est lui-même une Radiation d'Aspect, pouvant à son tour entraîner un contrecoup… et ainsi de suite. En fait, une des théories concernant l'existence des objets paranormaux est que le Big Bang serait le plus puissant des travaux magiques de l'univers… et qu'il continue a entraîner des contrecoups en chaîne, déformant et altérant régulièrement la réalité.

Je vois que je commence à perdre certains d'entre vous. Faisons une autre pause. On reprendra en parlant de tuer des choses et d'avoir des relations sexuelles.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License