La Gourmandise Est Impossible
notation: +4+x
blank.png

Rideaux. Lumière, un projecteur.

Applaudissements, puis le silence. Les rideaux se lèvent.

Une Chambre d'Ancrage de l'Avancement Temporel des Laboratoires Prometheus.

Un corps femelle, nu, sans âme, une duplicante. La performance va être destructrice.

Une femme.

Elle prend le microphone.

"Maslow plaçait la faim au sommet de sa hiérarchie, aux côtés de l'eau, de la chaleur et du repos. Le besoin de satisfaire sa faim est un instinct si primaire et profondément enraciné dans nos esprits que nous ne pouvons tout simplement pas l'ignorer. La faim pousse l'honnête personne à voler, le fier à supplier et le dévot à pêcher. L'esprit humain ne peut tout simplement pas digérer l'idée de rester affamé trop longtemps."

Un rire feutré parcoure la foule.

L'Anartiste exhibe un rictus.

"En tant que citoyens du premier monde, il ne s'agit pas d'un problème pour vous et moi, et cela ne le sera probablement jamais. La nourriture est si abondante que nous la jetons si nous n'en sommes pas satisfaits, nous avons des combats de nourriture, nous organisons même des concours pour voir qui peut en manger le plus. Ce que nous considérons comme normal est un luxe pour ceux habitant des endroits moins fortunés.

L'année dernière, la Thaïlande a été touchée par le tremblement de terre le plus dévastateur de la région des cent dernières années. Malgré les plus grands efforts des Nations Unies pour nourrir les victimes de la catastrophe, ils n'ont simplement pas assez de ressources. À quel point est-ce cruel que moi, quelqu'un qui va mourir de faim au nom de l'art, puisse profiter du luxe de modifier mon corps comme je le souhaite alors qu'ils ne peuvent même pas manger une fois par mois ?"

Un silence inconfortable.

Les riches comprennent leur privilège et n'aiment pas qu'on le leur rappelle.

"Bien, manquer de nourriture pendant quelques heures n'est pas un problème. Ce n'est rien même pendant un jour. Mais une semaine ? Une décennie ? Mille ans ?"

Exclamations, murmures et chuchotements stupéfaits face à son audace.

Elle se déshabille, elle marche à grands pas en direction de la Chambre et la paramètre à 1 000 ans.

C'est petit. C'est inconfortable. Quel arôme aura son millésime ?

Un assistant se précipite sur scène, scellant la Chambre avec l'Anartiste à l'intérieur.






Ça a commencé.










Elle se tortille.

Elle se flétrit

Elle se tord.


mais elle ne meurt pas.



Elle vit.

Elle ressemble à la mort



Elle est une coquille vide

frêle et fragile



une ombre pâle et floue




survivant mais ne vivant pas.



dans les griffes de la vie.





































Galerie d'Exposition de Trois Ports 2368

Certificat de Reconnaissance

Récompense : Le Prix Desai

Lauréate : Valerie Sinclaire

Objectif : Récompenser les anartistes qui utilisent le corps humain comme une toile pour leur art et explorent ce médium en profondeur.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License