Ganymède
notation: +1+x

Érichthonios engendra Tros, roi des Troyens, et Tros eut trois nobles fils, Ilos, Assaracos, et Ganymède qui était le plus amène des hommes mortels ; c'est pourquoi les dieux l'enlevèrent pour qu'il soit l'échanson de Jupiter, pour sa beauté, afin qu'il demeure parmi les immortels.


O5-2 et O5-1 regardaient des diffusions vidéo depuis une pièce exiguë de leur forteresse.

Des centaines de scènes de dévastation. Des géants dans le ciel, sur la terre, dans la mer. Des animaux et non-animaux massifs et fantomatiques navigant à travers le pays. Une flottille d'un autre monde occupant un dixième de l'océan Atlantique. Des étranges armées, non-identifiables, pas tout à fait humanoïdes, dans une bataille à trois fronts. Une comète de métal en fusion fonçant vers la Terre. La CMO essayant et échouant à promulguer la Procédure Pizzicato, se prenant de plein fouet une attaque psychique généralisée au milieu du discours qui devait révéler leur existence au monde. Et même quelque petit dieu de rivière essayant d'en finir avec son monde local et causant des problèmes avec des glissements de terrain massifs.

Et… des centaines de brèches de confinement. Peut-être des milliers, en moins d'une journée. O5-2 s'inquiétait du fait que la Fondation puisse être très rapidement submergée et s'effondrer. La direction était déjà en train de se fracturer - les directeurs des sites sautaient à la gorge les uns des autres, négociant, se battant et se demandant où diable était passé le conseil des O. Certains des directeurs et autres membres du personnel avaient déjà disparu - une des disparitions en particulier la préoccupait. Mais elle ne pouvait rien faire à propos de quoi que ce soit dans tout ça. Les O5 étaient tous isolés, incapables d'envoyer des messages, seulement d'en recevoir. Une sorte d'attaque à l'échelle du système causée par une entité inconnue. Les macaques du local technique travaillaient dessus 24/7. O5-2 se montrait ambivalente quant à savoir si elle voulait qu'ils réussissent.

Et, affiché sur l'équipement de surveillance stationné plus loin en dehors du système solaire, quelque chose approchant lentement depuis très loin, dans l'espace…

Non, pas "quelque chose". Plus qu'un seul quelque chose. Plusieurs "quelque chose".

O5-2 regarda O5-1. Il avait l'air de dormir. Peut-être mort. Bon, probablement pas mort. Il ressemblait souvent à ça quand il dormait, calme, si calme. Il était vieux. Extrêmement vieux. Certains disaient que c'était le Fondateur de la Fondation, mais O5-2 n'avait jamais pu prendre ça au sérieux. Les gens disaient probablement les mêmes bêtises sur elle, après tout. Elle avait l'air presque aussi vieille que lui.

Et, que diable, en considérant d'où elle était venue et tout ce qu'elle avait eu à faire… la seule survivante d'une réalité détruite… arrivant en ce monde, où elle ne s'était jamais vraiment intégrée, cachant tout à son autre elle…

Elle ricana. Quel moment stupide pour se souvenir de ça. La fin du monde était là. Toutes les fins du monde. En compétition. Elle espérait qu'elle pourrait faire… quelque chose. N'importe quoi. Mais tout ce qu'elle pouvait faire, c'était ignorer les compulsions plantées dans son cerveau. Putain de tordeurs de réalité. Peut-être qu'elle aurait du rejoindre la CMO après tout.

"Je me demande ce que les autres O5 pensent de tout ça," dit-elle à voix haute.

"Ils sont déjà morts," murmura une voix derrière elle.

Une lumière éclatante inonda la pièce.


La Voie s'ouvrit. D'abord, une lumière noire et violette apparut, puis les briques du mur se replièrent vers l'intérieur une par une. Sophia Light résista à l'envie de faire une blague sur Harry Potter. Elle n'était pas sûre de comment les membres de la Main prendraient ses pointes d'humour sur leurs affaires sérieuses de magie. Tout comme elle n'était pas sûre de savoir s'ils l'avaient enlevée, ou si elle les avait suivis volontiers, ou quelque chose entre les deux.

"Vous êtes sûrs de ça ?" demanda-t-elle. "La dernière fois que des membres du personnel de la Fondation sont entrés dans la Bibliothèque, aucun d'entre eux n'est ressorti en un seul morceau. Le seul survivant avait perdu ses deux bras."

"Vos gens sont venus avec des balles et du feu," dit la femme s'appelant Asherah. "La Bibliothèque ne nuit qu'à ceux qui cherchent à nuire aux autres. Ou à dégrader la Bibliothèque elle-même, ou pire que tout, les livres. Vos gens ont essayé les trois."

"Eh bien, aujourd'hui je ne projette certainement pas de mettre le feu à qui que ce soit," dit Sophia sèchement. "Quoi qu'il en soit, vous êtes sûre que je ne me ferai pas attaquer ?"

"Nous en sommes sûrs," dit le chat noir. Le chat pouvait parler, se souvint Sophia. Elle avait essayé de s'y habituer depuis les quelques heures précédentes. Un des membres les plus clairement anormaux de la Main qu'elle ait rencontré. L'autre étant la femme qui semblait être capable de contrôler sa propre couleur et celle de son entourage. Un rapport avec 598, se demanda-t-elle ?

"Tu es avec nous, maintenant," continua le chat. "Aussi long que tu tiendras ta parole, tu seras en sécurité."

Sophia choisit d'ignorer ce commentaire. Elle supposait que c'était vrai, après tout. Pour l'instant.

"Ne soit pas si inquiète," dit la femme avec la peau changeante comme un arc-en-ciel. "Tu vas sauver le monde. Voici par quoi on va commencer."

Le groupe hétéroclite avança au travers de la Voie, et entra dans la Bibliothèque des Vagabonds.


Le corps de O5-1 reposait sur le plancher, aux pieds de sa chaise, affalé là où il était tombé.

O5-2 regarda Le Présage. Sa forme était si brillante… si angélique… mais elle n'en était pas dupée pour autant.

"Tu n'es pas un 343 ?" demanda-t-elle.

"Bien sûr que non," dit-il.

"Bien," dit-elle. "Tu sais… Dans un autre futur, nous avons pu vieillir ensemble."

L'être lumineux fit un pas vers elle, l'épée à la main. "Je sais."

Il porta le coup vivement, rapidement, et le moins douloureusement possible.

Quand elle fut morte, il lui ferma les yeux et se pencha, déposant un baiser sur ses lèvres.

"Je suis désolé, Sophie," dit-il.


Les ardentes armées angéliques de rouge et de blanc de Yahweh affrontaient une armée presque aussi grande sur leur chemin à travers le Moyen-Orient. Cette armée était constituée de soldats humanoïdes, animaux, et d'autres créatures monstrueuses, tous sans aucun visage et noirs comme la poix. Là où ils marchaient, la noirceur se répandait sur le sol, les buissons, les arbres, les rivières, et tout ce qui la touchait suffoquait et mourrait. Les créatures et l'obscurité venaient toutes d'un seul endroit : le stylo plume connu comme SCP-505.

Ils étaient presque à égalité avec l'armée de Yahweh. Presque.

Les anges étaient une vraie armée, pas une masse de monstres. D'innombrables épées blanches flamboyaient. Les créatures noires volaient en morceaux et se dissolvaient. Les anges tombaient avec des plaies béantes, ou suffoquaient, couverts d'encre. Mais au final, le vainqueur était clair.

Les anges n'étaient guère des plieurs de réalité très doués, mais ils partageaient des pouvoirs de leur Maître. Tandis qu'ils marchaient, ils effaçaient la contamination de l'encre grâce au pouvoir emprunté à leur Maître et guérissaient les terres. Pour l'instant. C'était la mauvaise apocalypse - le monde devait périr dans le feu, pas dans l'encre, et certainement pas avant que Yahweh ait donné l'ordre final.

Ils entendirent les rugissements d'autres monstres, dans le lointain. Des géants avançaient à l'horizon à grandes enjambées. Il n'y avait pas de temps à perdre. Ils allaient bientôt entrer en conflit à nouveau, avec Maître sait quoi. Ils s'étaient attendus à une armée de démons et d'hommes, pas à… ça. Pourquoi leur Maître ne les avait-il pas avertis ?

Les anges marchaient parmi les êtres d'encre qui se dispersaient, et escaladèrent une colline pour trouver leur chemin bloqué par une massive chaîne de montagnes qui n'était pas là avant - qui n'existait tout simplement pas cinq minutes avant.

La montagne au centre de la chaîne était plus un monolithe qu'une montagne, et curieusement formée. Cela ressemblait presque à une main… avec le doigt du milieu levé…

Tandis que les armées célestes regardaient avec incrédulité, de géantes lettres de feu furent crachées par une éruption de la chaîne montagneuse. En un instant, les lettres formèrent une unique phrase, gravée dans le sol par les flammes, une phrase assez grande pour être visible depuis l'espace.

La phrase disait : "ET MAINTENANT ON EST COOL ?"


Désormais seul, le Présage laissa sa lumière faiblir. Il laissa son déguisement et son pouvoir s'estomper, ne laissant rien à part l'être humain ordinaire en-dessous.

Il pouvait se désigner par son nom réel, maintenant. Lamentation de Troie. Il ferma les yeux et sentit le soulagement d'être capable de penser à nouveau. D'être humain.

Bien sûr… "Lamentation de Troie" n'était pas son nom réel non plus. Pas vraiment.

Troie trouva et ouvrit le dossier libellé "Jeremiah Colton" sur l'ordinateur de O5-1. Il entra le code d'accès, qu'il connaissait déjà.

Il lut les fichiers pendant un long moment.

Puis il s'assit en regardant l'écran pendant un moment plus long encore.

Puis il ouvrit une autre fenêtre.

CODE D'IDENTIFICATION REQUIS

Il tapa son nom.

BIENVENUE JEREMIAH COLTON.
VOUS AVEZ (1) NOUVEAU MESSAGE
AFFICHER ? [O/N]


Si vous lisez ça, vous savez quoi faire.
Je suis désolé. Nous le sommes tous.


La note n'était pas signée.

Troie n'hésita qu'un moment avant de continuer à taper.

La machine répondit.

La Lune noire hurle-t-elle ?

Il tapa sa réponse.

Quand les fondations s'effondrent.

La machine chargea pendant un moment.

Formule D'Activation Requise. Veuillez Parler Maintenant.

Lamentation de Troie dit le mot, ne comprenant tout à fait qu'à présent ce qu'il signifiait, à la fois pour lui et pour le futur de la Fondation. "Ganymède."


Le message fut envoyé à chaque installation sécurisée associée à la Fondation, à chaque terminal, à chaque membre du personnel au-dessus du niveau 1. Quand l'Administratrice le lut, elle s'assit sur sa chaise. Le message était court, direct, et définitif.

Annonce à toutes les installations : Engagez Le Protocole Ganymède. Tous les Sites sont indépendants à partir de maintenant.

Bonne chance.


Fin de l'Acte 1.


Auteur original: thedeadlymoosethedeadlymoose
Titre du conte: Ganymede
Source Originale: The SCP Foundation.
Date: 22 Avril 2016
Lien:http://www.scp-wiki.net/ganymede

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License