Libérez Kleinberg
notation: 0+x
blank.png

Messages du fil de discussion "Quelqu'un a déjà entendu parler de cette ville du Dakota du Sud bloquée dans une boucle temporelle ?" sur /r/FoundationWatch

Celui-ci en est un étrange, les gars. Apparemment, cette petite ville appelée Kleinber, 2 300 habitants, est coincée dans les années 20. Les années de 1920 à 1928 se répètent en boucle encore et encore. Ils l'appellent SCP-1309.
RealTwilightZone

Mon Dieu, ça a l'air horrible. Je ne peux pas imaginer vivre 8 ans de ma vie en boucle, avec aucun échappatoire…
idk6942069

Non c'est ça le plus étrange mec. Ils naissent, vivent, ont des enfants et meurent… dans ces huit mêmes années. Un gars qui a 60 ans te dira qu'il est né en 1922.
RealTwilightZone

QUOI
C’EST ENCORE PIRE, C'EST QUOI CE BORDEL
FucktheFoundation

Je présume que c'est le moment où j'apprends que la Fondation les retient là-bas ?
4thwalldestroyed1

Évidemment. Nous devons faire quelque chose pour ces gars
idk6942069

Eh bien, vous voyez cette manifestation anti-Fondation à New York ?
RealTwilightZone

Oui… ?
FuckTheFoundation


Les manifestants anti-Fondation défilent vers le Capitole de l'État
The Capitol Journal - 10 janvier 2018

PIERRE - Bravant le froid et la pluie de l'impitoyable hiver du Dakota du Sud, à peu près une centaine de manifestants s'est regroupée devant le Capitole, hier, pour demander au législateur de prendre des actions afin de libérer les citoyens de Kleinberg, dans le comté de Dewey ("SCP-1309") de la juridiction de la Fondation SCP. La manifestation, qui serait vraisemblablement organisée par le groupe anti-Fondation "FoundationWatch" sur le site "reddit", s'est produite le premier jour de la nouvelle session législative afin d'attirer le maximum d'attention.

Criant des slogans et brandissant des pancartes allant du cru au noble (le plus populaire étant "J’emmerde la Fondation", "Libérez Kleinberg" le secondant de peu), les manifestants ont fait appel à la bonne volonté du législateur du Dakota du Sud.

"Ces personnes sont piégées dans les années 20 mais ils ont toujours des droits," a affirmé l'un des manifestants. "En fait, il est plus important de s'assurer que leurs droits soient protégés puisqu'ils sont une minorité. Une minorité temporelle !"


"Je les emmerde !"

"Docteur Selvece, s'il vous plaît, gardez en tête que-"

"Qu'est-ce que je suis censé faire, Laura ? Ils NE PEUVENT PAS QUITTER LA VILLE ! Ces idiots de reddit ne savent rien à propos de cette foutue anomalie en faveur de laquelle ils manifestent."

"Je sais, monsieur, et c’est frustrant."

"La vie depuis la fin de la mascarade est frustrante. Du coup, vous êtes juste venue ici pour me donner de mauvaises nouvelles, ou- ?"

"Docteur, j'ai fini le rapport que vous m'avez demandé d'écrire. L'essentiel en bref est que je recommande de faire de SCP-1309 un SCP semi-accessible au public."

"À ce point ? Des journalistes fouillant au quatre coins de Kleinberg pendant que le Site-24 doit suivre chacun de leurs déplacements…"

"J'admets que ce n'est pas idéal, mais c'est un compromis qui semble être la meilleure solution disponible."

"Bon. Je n'aurais jamais pensé dire ça, mais la Corée du Nord me manque vraiment."


Amelia Wong fit de son mieux pour ne pas grimacer tandis que l'interviewé allumait une autre cigarette. Une chose qu'elle n'avait pas considérée quand la Fondation avait autorisé des journalistes à entrer dans SCP-1309 était que cette "ville bloquée dans les années 20" n'avait pas encore interdit le tabagisme en intérieur.

"Ça vous gêne si on revient sur ça ?" demanda-t-elle, en essayant du mieux qu'elle le pouvait de ne pas laisser son exaspération s'entendre dans sa voix.

L'homme fronça les sourcils et prit une profonde inspiration. "Écoutez, m'dame, ça me dérange pas de parler avec vous jusqu'au Jour du Jugement Dernier tant que vous continuez de me payer et de vous occuper de l'addition de nos repas. Mais je ne vois pas quel est le but de tout ça."

"Reprenons doucement, d'accord ?" Mon Dieu, j'aurai sûrement préféré faire un reportage sur un cauchemar eldritch que sur ça… "Donc, votre nom est Martin Smith, exact ?"

"Oui, c’est ça. Et je suis né le 3 octobre 1923, vu que vous allez répéter les questions de la dernière fois."

"Il y a deux ans."

"C’est exact. On est le 31 octobre 1925."

Elle soupira, puis prit une autre gorgée de son milk-shake frappé - qui, il fallait le reconnaître, était tout à fait délicieux malgré la fumée. Les choses avaient vraiment meilleur goût auparavant… maintenant. "Et vous avez trente-cinq ans, exact ?"

"Oui," Martin roula des yeux. "Écoutez, ces gens de la Fondation ont déjà relevé tout le truc de la boucle temporelle. Je ne vois pas vraiment où est le problème."

"Vous ne…" Elle peina visiblement à trouver ses mots. "M. Smith, cela fait seulement quelques années depuis que notre perception de la réalité a complètement changé. La Fondation s'était chargée de garder la normalité intacte et ils ont échoué. Maintenant, le monde connaît la détresse de Kleinberg et-"

"Détresse ?" Martin intervint, légèrement agacé. "Vous, les étrangers, vous ne comprenez pas, n'est-ce-pas ?"

"Qu'est-ce qu'il y a à ne pas comprendre ? Vous êtes piégés ici ! Vos "vacances" n'existent pas !"

"Et pouvez-vous me donner une seule raison pour laquelle nous devrions être remontés à propos de ça ?" Il tapota sa cigarette puis la pointa vers elle. "Ses films que les gens de la culture nous ont apporté. Vous avez vu le film "Matrix" ?"

Elle s'arrêta. C'était inattendu. "Quand j'étais adolescente, oui. Pourquoi ?"

"Je l'aime bien, parce que je pense que ça correspond plutôt bien à notre ville. Kleinberg n'est peut-être pas dans la même ligne temporelle que le reste du monde, mais c'est suffisamment réel pour nous tous. Et j'aime ma ville ; je ne voudrais vivre nulle part d'autre dans notre ligne temporelle ou la vôtre. Donc qu'importe si on est des "anomalies" ou quoi que ce soit d'autre ? Cette petite simulation qui est la nôtre fonctionne, bien et nous n'avons pas besoin d'être sauvés."


Depuis la salle d’observation principale de SCP-1309 au Site-24, le Docteur Selvece souriait chaleureusement. L’intuition de Laura était bonne.

"Ça ne la mène à rien ?" demanda-t-il, plus à lui qu'à Laura.

"Non," répondit-elle tout de même.

"Si elle retranscrit exactement les déclarations de M. Smith - soyons fous, si tous les journalistes que nous avons acceptés le font -, ces manifestants devraient se calmer. Personne dans cette ville ne veut faire partie du monde "réel"."

"Et c'est dur de leur en vouloir," ajouta Laura. "Ce monde est un sacré foutoir et ils bénéficient d'un joli sursis. Même s'ils pouvaient vraiment partir, ils ne le feraient sûrement pas. La phrase "S'il n'y a rien de cassé, il n'y a rien à réparer" vient à l'esprit."

Selvece reprit une expression aigrie. "Tant qu'elle ne remarque pas que c'est déjà un peu cassé-"

"Elle ne le remarquera pas."

Laura avait généralement raison, et il n’y avait aucune preuve que Mme Wong ait remarqué l’odeur de cannabis qui imprégnait le restaurant où elle était quelques heures auparavant. Comme cela avait été précédemment documenté, SCP-1309 déviait des normes des années 20 à intervalles irréguliers, et ces déviations semblaient s'être accélérées depuis la révélation du monde "futur". La dernière déviation fut la légalisation du cannabis récréatif, passée lors des élections locales de 2014. Celle-ci se portait bien avec trois dispensaires désormais, cinq ans plus tard.

Trois dispensaires… et aucune opposition. Il avait fallu un moment à Selvece avant de le remarquer, mais l'attendu "retour en arrière" aux normes précédentes n'avait pas encore commencé parmi les habitants. Cela avait suscité l'inquiétante hypothèse que SCP-1309 allait désormais incorporer des inspirations temporelles culturelles anormales de façon permanente.

"Eh bien," soupira-t-il. "Nous faisons du mieux que nous pouvons. La Fondation n'a jamais été prévue pour agir en public, mais…"

"Mais la Sécurité Continue en Public." répondit Laura avec la nouvelle devise de la Fondation.

"Oui, en effet," acquiesça-t-il. "En effet."

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License