fragment:scp-413-fr-2

ATTENTION : CE FICHIER EST CONSULTABLE UNIQUEMENT PAR LE PERSONNEL TRAVAILLANT SUR L'ANOMALIE QUI Y EST DÉCRITE.


TOUT ACCÈS AU PRÉSENT FICHIER SANS UNE AUTORISATION SPÉCIALE DE TYPE "FOLK" DE NIVEAU 3/413-FR OU PAR L'USURPATION D'IDENTIFIANTS SERA PASSIBLE DE SANCTIONS DISCIPLINAIRES IMMÉDIATES.





pyrenees-4741520_1920.jpg

Photographie d'une partie de SCP-413-FR-Z, située près du lac des █████████.

Objet # : SCP-413-FR

Niveau de Menace : Blanc ○

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-413-FR doit être contenu par le biais de deux (2) copies physiques en papier de haute qualité et d'une (1) copie virtuelle.

Les deux (2) copies physiques de SCP-413-FR sont respectivement gardées par la Fondation et la Coalition Mondiale Occulte. Ces dernières, en accord avec le D.A.H.U., doivent conserver leurs copies dans un compartiment ignifugé et résistant à l'humidité muni d'une reconnaissance faciale. Celui-ci devra être disposé dans un bâtiment de stockage certifié DAVID&RICHARD (résistant aux intrusions d'influences de libres arbitres d'individus1 et de mémétiques non autorisés).

La copie virtuelle est conservée dans un disque dur répondant aux dernières normes de cyber-sécurité (Dernière mise à jour : juin 2020) au sein de l'aile Haute Sécurité du Site He-413-FR. Celle-ci ne devra être consultée qu'en cas d'indisponibilité des copies physiques ou lors de la création de nouveaux exemplaires.

Mise à jour du 21/12/2019 : Une copie virtuelle partielle doit également être conservée dans le rapport de SCP-413-FR.

Par dérogation spéciale du Conseil O5, les copies de SCP-413-FR sous contrôle total ou partiel de la Fondation doivent être inoculées avec un agent mémétique aveuglant les lecteurs ne disposant pas d'une autorisation spéciale de type "FOLK".
L'accès à SCP-413-FR est uniquement autorisé aux chercheurs de la Fondation et de la CMO ayant travaillé à son élaboration, ainsi qu'au Conseil O5 et aux membres du Haut Commandement. Les chercheurs déjà autorisés peuvent demander une dérogation exceptionnelle afin de débloquer l'accès de SCP-413-FR à un chercheur extérieur au projet (si celui-ci possède un Niveau d'Accréditation égal ou supérieur au chercheur faisant la demande).

SCP-413-FR-Z et le Site He-413-FR doivent être considérés comme des terrains de cohabitation et de collaboration entre la Fondation de la CMO. L'usage d'armes doit y être strictement réglementé afin que celles-ci ne soient utilisées qu'en cas d'attaque par une force hostile militaire normale ou anormale.

Mise à jour du 21/12/2019 : SCP-413-FR-Z est de nouveau fermé au public et mis sous un Protocole d'Isolation "DAVID" renforcé. La nouvelle mission principale du personnel stationné au sein du Site He-413-FR est de surveiller SCP-413-FR-Z afin de prévenir toute nouvelle fluctuation de sa réalité. Afin de poursuivre cet objectif, les vingt (20) Ancres à Stagnation de la Réalité de Scranton (ASRS) installées autour de SCP-413-FR-Z doivent être régulièrement vérifiées afin de détecter d'éventuelles dégradations.

Procédures actives du 21/12/2017 au 21/12/2019 : L'acheminement des plieurs de réalité de Rang II jusqu'à SCP-413-FR-Z doit être délégué à la CMO. En application de l'opération MITHOS-1, le rythme d'acheminement doit être d'un individu par mois. Chaque plieur de réalité choisi pour faire partie de l'opération doit suivre une formation spéciale dans les jours précédant sa venue sur SCP-413-FR-Z, afin de pouvoir constituer une instance de SCP-413-FR-Դ conforme à l'opération en cours. Il doit également consentir à être amnésié après que sa participation ait été validée. Les instances de SCP-413-FR-Դ doivent être créées selon le guide présent dans le dossier de l'opération MITHOS-1.

La zone de SCP-413-FR-Z doit être ouverte au public et surveillée de manière discrète par les équipes de la Fondation et de la CMO présentes sur le Site He-413-FR. Les civils doivent être laissés libres au sein de la zone tant qu'il n'y a pas un risque non négligeable que ceux-ci découvrent par le biais d'infrastructures l'existence de l'opération MITHOS-1 ou de ses organisateurs. Si cela était le cas, l'individu concerné doit être intercepté et amnésié. Toute personne présentant des signes d'appartenance à un Groupe d'Intérêt doivent être interceptées peu importe leur comportement.



Description : SCP-413-FR désigne une théorie scientifique récemment découverte, la théorie des M.I.T.H.O.S. (Modificateurs Inverses du Taux de Humes d’Origine Socio-culturelle), s'appuyant sur celle des Humes2 et qui contredit les règles habituelles des fluctuations de la réalité. Elle permet de rehausser à son taux normal une réalité faible d'une zone très instable et sensible à toute intervention de grande ampleur. Cette théorie et son application pratique sont considérées comme le moyen le plus passif possible permettant tout de même de stabiliser le taux de Humes à celui normalement attendu. Pour cela, les critères suivants doivent obligatoirement être présents :

INFORMATIONS NON DISPONIBLES. CAUSE : RISQUE DE BRÈCHE DE CONFINEMENT DU CONTENU DE SCP-413-FR. POUR ACCÉDER À UNE VERSION COMPLÈTE DE LA THÉORIE DES M.I.T.H.O.S. , VEUILLEZ CONSULTER L'ADDENDUM 3.

SCP-413-FR a été découverte suite aux recherches conjointement menées par la Fondation et la CMO après la mise en place d'un décret de collaboration, le D.A.H.U. (Décret pour l'Action sur les Humes et leur Uniformité). Ce décret avait pour but résoudre le problème de SCP-413-FR-Z, une zone de 10 km2 située dans les Pyrénées françaises possédant un taux de Humes anormalement bas. Sa particularité, au moment de la découverte en novembre 2016, résidait dans sa situation d'instabilité inédite jusqu'alors, rendant quasiment impossible toute intervention ayant pour but de rétablir le niveau de réalité.
La théorisation de SCP-413-FR et son application, l'opération MITHOS-1, a permis de ramener le taux de Humes de SCP-413-FR-Z à son état normal.

Les détails de la gestion de SCP-413-FR-Z, la mise en place du D.A.H.U., les recherches de la Fondation et la CMO ainsi que le déroulement de l'opération MITHOS-1 sont disponibles dans les Addenda ci-dessous.



● Addendum 1 — Documents relatifs à la découverte de SCP-413-FR-Z :

SCP-413-FR-Z a été découverte lors d'un protocole de mesure de routine organisé par la Fondation le 20/11/2016. L'équipe chargée des mesures, après avoir détecté une instabilité suspecte aux alentours du village de █████████████████, a pu distinctement quadriller une portion de terrain de 10 km2 possédant un taux de Humes d'environ 5,1 Hm, soit plus de 15 Hm de différence avec le taux moyen de 20,8 Hm mesurée dans le reste de la région le même jour.

La Fondation a immédiatement dépêché une équipe de sécurisation d'urgence et a entamé une procédure auprès de l'antenne locale de la Gendastrerie nationale ; ladite procédure visant à acquérir la zone durant la période nécessaire à l'élaboration d'une solution. Une expertise a rapidement été commandée pour déterminer tous les enjeux de la zone. Suite à ces actions, SCP-413-FR-Z fut sécurisé avec un Protocole d'Isolation "DAVID" et les installations et campements furent officiellement considérés comme appartenant à la "Société Catalane des Parcs et Forêts", une façade de la Fondation. L'acquisition fut également camouflée en un rachat de terrain.

Peu de temps après avoir investi les lieux et créé le Site He-413-FR en bordure de SCP-413-FR-Z, le Directeur des Opérations Basile Laforêt reçut un message sur son adresse e-mail personnelle. Celui-ci prenait la forme d'un bulletin d'information émis par la CMO pour le Conseil O5, et réclamait que la Fondation leur cède la gestion de SCP-413-FR-Z. La manière dont la CMO a acquis l'adresse e-mail de Basile Laforêt est inconnue. Suite aux entretiens réalisés dans le cadre du D.A.H.U., il a été révélé que des membres de la CMO avaient fait pression sur la Gendastrerie de Perpignan pour récupérer les contacts de la personne en charge de la gestion de la zone anormale.

Suite à la réception du message et l'animosité manifeste de celui-ci, la décision fut prise de rapidement organiser des pourparlers. Le Département des Affaires Externes fut mobilisé, et un entretien entre un représentant chargé de la politique extérieure et un ambassadeur de la CMO eut lieu. Plusieurs échanges prirent ensuite place après ce premier contact, dans lesquels la Fondation dut s'expliquer sur les particularités exactes de SCP-413-FR-Z et leur prise en charge, la CMO n'ayant pas eu accès à une expertise appropriée.

Ces négociations ont abouti au début de l'année 2017 à la mise en place d'un projet de collaboration entre la Fondation et la CMO.

Le but précis de cette alliance étant d'arriver à une solution durable au problème posé par SCP-413-FR-Z tout en garantissant l'entraide des deux partis, un décret officiel fut requis. La signature du D.A.H.U. eu lieu le 13 janvier de la même année.



● Addendum 2 — Documents relatifs au D.A.H.U. et à son application :

Cette signature marqua une avancée dans les relations entre la Fondation et la CMO en étant la première à réglementer une collaboration de longue durée entre les deux organisations pour un but précis.

Peu après que le décret eut été signé, une équipe de recherche spécialisée en réalité théorique5 fut composée à partir de scientifiques de la Fondation et de la CMO et celle-ci s'engagea immédiatement dans des expérimentations en laboratoires couplées à des observations de terrain. Plusieurs réunions eurent ensuite lieu entres les différents groupes composant l'équipe afin d'exposer et de faire le bilan des avancées produites. Un peu moins de 7 mois de recherches intensives furent requis pour arriver à l'exposition et à la rédaction d'une solution complète et réalisable. Cette période prit officiellement fin en novembre 2017.




● Addendum 3 — Documents relatifs à la théorie des M.I.T.H.O.S. et à l'opération MITHOS-1 :

Suite à la validation de la théorie dite "des M.I.T.H.O.S.", deux versions manuscrites et une copie virtuelle de celle-ci furent produites. La copie destinée à la Fondation fut immédiatement sécurisée au vu des informations potentiellement anormales contenues en son sein si la théorie s'avérait applicable. La Fondation reclassa la zone anormale en tant que SCP-413-FR-Z et attribua le numéro SCP-413-FR à la théorie en elle-même.

Une fois les copies protégées, la Fondation et la CMO mirent en place l'application réelle de la théorie : l'opération MITHOS-1, strictement organisée selon le plan général décrit dans SCP-413-FR.

Le 21/11/2017, la première matérialisation d'un dahu (dénommé SCP-413-FR-Դ par la suite) est lancée pour ce qui est considéré comme une période d'essai. Durant celui-ci, deux altercations visuelles sont effectuées. Le 21/12/2017, à la fin de cette période de test, un intérêt médiatique et populaire modéré est relevé. Le taux de Humes est mesuré à 12,75 % supérieur à celui de départ. La Fondation et de la CMO décident donc de poursuivre l’opération. Le nombre de matérialisations nécéssaires au passage du taux de Humes de 5,1 hm à 20,8 ± 0,2 hm est fixé à 24 en comptant la période d'essai.

Le 21/12/2019, l'opération MITHOS-1 permit à SCP-413-FR-Z d'atteindre un taux de Humes équivalent à 20,70 hm. Le but de 20,8 ± 0,2 hm étant atteint, l'opération fut considérée comme terminée et les ASRS furent replacées. Le D.A.H.U. dut être révisé en conséquence, et vit son but modifié pour que celui-ci soit la sauvegarde du taux de Humes actuel. L'équipe de recherche ainsi que le plupart des installations de haute technologie furent démantelées jusqu'à nouvel ordre. Une mise en place du Projet "Histoires de Doyen" au sein de futures opérations MITHOS doit être envisagée.



● Addendum 4 — Compte-rendu de la réunion du Conseil O5 du ██/██/2020 :




Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License