SCP-4028-1
padlock.png

NOTE : VOUS ÊTES EN TRAIN DE CONSULTER UNE VERSION ARCHIVÉE DE CE FICHIER

Ce fichier est l'ancienne version d'un document actuel. Il a été verrouillé et archivé. Les informations qu'il contient peuvent être inexactes et ne pas correspondre aux données les plus récentes.

Merci de contacter le Directeur du Confinement actuel de cette anomalie (pmenard@scp.pataphysics) ou d’envoyer un email à l’administrateur de votre serveur IntSCPFN pour plus de détails.

— Pierre Menard, Responsable de Pataphysique


Objet # : SCP-4028 Classifié
Classe : Keter Niveau 4/4028

quixote.png

Img 1.1 : Une représentation de SCP-4028 (issue de la couverture d’une édition anglaise de 1827 de Don Quixote).


Procédures de Confinement Spéciales : Le développement de procédures de confinement efficaces pour SCP-4028 est en cours. Entre temps, le personnel doit se concentrer sur l'élimination de toutes les déviances canoniques causées par SCP-4028 au sein de la fiction. Pour accomplir ceci, les mesures suivantes sont en vigueur :

  • Un robot (I/O-ISMETA) de la Fondation doit surveiller les revues universitaires axées sur la littérature occidentale et signaler les articles discutant de textes déviants de leurs canons à des fins de révision.
  • Un robot (I/O-MANDELA) de la Fondation doit surveiller les communautés de fiction en ligne et signaler les discussions à propos de textes déviants de leurs canons à des fin de révision.
  • Les textes qui dévient des canons littéraires établis doivent être examinés par la FIM Rhô-1 ("Les Professeurs") pour déterminer si ces déviances constituent ou non une preuve de modifications effectuées par SCP-4028.
  • Quand un texte modifié est identifié, une opération conjointe conduite par la FIM Rhô-1 ("Les Professeurs"), la FIM Mu-4 ("Debuggers"), et la FIM Gamma-5 ("Diversion") doit éliminer toute connaissance (digitale, physique, et anecdotique) de ces textes des archives publiques.
  • Dans la mesure du possible, les textes modifiés doivent être restaurés dans leur état initial. Dans le cas contraire, ces textes doivent être détruits.

Description : SCP-4028 est Alonso Quixano, le protagoniste du roman espagnol du 17ème siècle de Miguel de Cervantes El Ingenioso Hidalgo Don Quijote de la Mancha (L'Ingénieux Noble Don Quichotte de la Manche, ou Don Quichotte). Dans Don Quixote, Alonso Quixano est un noble espagnol (ou hidalgo) qui devient fou à force de lire des romances de chevalerie. Il se proclame chevalier errant et prend le nom de Don Quixote de la Mancha, recrutant un simple fermier (Sancho Panza) pour qu'il devienne son loyal écuyer. Don Quixote a été publié par Cervantes en deux parties (la première en 1605, et la seconde en 1615) ; il est largement considéré comme l'un des ouvrages les plus influents de la littérature occidentale.

SCP-4028 est une construction métafictionnelle consciente capable d'habiter et modifier les textes de fiction narrativement proches de celui qu'il occupe. Cette proximité est déterminée par les personnages ou les éléments partagés entre les textes. SCP-4028 modifie les histoires dans lesquelles il entre pour qu'elles correspondent davantage à ses idéaux de la conduite chevalière. Il s'agit notamment de défendre ceux perçus comme sans défense, d'abattre ceux perçus comme mauvais et de vanter les vertus de la chevalerie romantique.

Addendum 4028.1 : Exemples de Textes Modifiés

TEXTE D'ORIGINE ALTÉRATIONS
Une copie de 1845 du New York Tribune contenant un poème, Le Corbeau. Après le septième refrain, Alonso Quixano arrive à cheval et abat le corbeau à la hache. Le reste du poème consiste en un débat entre le narrateur et Alonso concernant qui est la plus belle entre l'amour décédé du narrateur, Lenore, et la Dulcinée bien-aimé d'Alonso. Ils en viennent finalement aux mains.1
Une édition anglaise de 1847 d'Un Chant de Noël. Après qu'Ebeneezer Scrooge arrive au cimetière, Alonso Quixano charge le Fantôme des Noëls à Venir à cheval, et l'abat. Alonso ramène Ebeneezer chez lui, sur le dos d'un Rocinante épuisé.2 L'histoire reprend normalement son cours, Ebeneezer se réveillant dans son lit en homme nouveau. Un paragraphe additionnel à la fin fait part de la gratitude du monde entier à ce mystérieux chevalier qui "a tué la Mort elle-même".
Une édition anglaise de 1876 de Mémoires de Fanny Hill, femme de plaisir (ou Fanny Hill). Fanny écrit à "Madame" à propos de ce mystérieux chevalier qui est arrivé à cheval et a mis en pièces une maison close peu de temps avant que celle-ci ne l'attire dans ses murs. L'étranger lui a ensuite donné un sac d'or obtenu d'un "homme avare qui n'en avait plus besoin". Elle a utilisé cet argent pour construire un orphelinat et une école pour les enfants pauvres et vulnérables comme elle. Le reste du livre consiste en Fanny expliquant les plaisirs et la signification derrière les différents types d’arrangements floraux (accompagnés d'illustrations).
Une édition française de 1881 de Justine ou Les Malheurs de la Vertu. Alors que l'histoire débute, Alonso Quixano rejoint la Justine de douze ans ; il l'accompagne jusqu'à la fin du roman. Toutes les rencontres qui auraient auparavant résulté en la torture, l'agression et/ou le viol de Justine sont maintenant résolues par les attaques préventives d'Alonso sur les responsables dès leur apparition. Justine finit par retrouver sa sœur, Juliette. Alonso défait un éclair qui leur était destiné, puis défie le narrateur dans un duel. L'histoire se termine hâtivement avec les deux sœurs qui reçoivent un grand héritage et vivent heureuses pour toujours.
Une édition anglaise de 1956 de La Communauté de l'Anneau. Alonso Quixano apparaît au Conseil d'Elrond, où il suggère une joute pour déterminer qui devrait porter l'anneau. Après que l’idée a été rejetée par Gandalf, Alonso déclare qu'il va "terminer cette stupide besogne moi-même, alors". Il prend l'anneau et galope jusqu'au Mordor, abattant tous les vilains qu'il rencontre sur la route. Une fois là-bas, il rend l'anneau à Sauron ("car il est votre propriété, et donc vôtre de plein droit") et le défie dans un duel. Sauron accepte et est immédiatement abattu.
Une édition anglaise de 1982 de La Tour Sombre : Le Pistolero. Immédiatement après la ligne d’ouverture ("L'homme en noir fuyait à travers le désert, et le pistolero le poursuivait."), Alonso arrive à cheval . Il dépasse Walter (l'homme en noir), le met hors d'état de nuire avec un coup d'épée, puis le ramène à Roland (le pistolero). Une fois que Walter se réveille, il est forcé de se battre honorablement en duel avec Roland (sous l’œil attentif d'Alonso). Roland abat Walter. Le reste du roman consiste en des vignettes dans lesquelles Alonso enseigne à Roland comment devenir un chevalier vertueux, y compris en prenant Jake comme écuyer et en combattant le mal à travers les terres désolées.
Une édition anglaise de 1997 de Harry Potter à l'école des sorciers. Quand Rubeus Hagrid arrive pour dire à Harry qu'il a été accepté à Poudlard, Alonso arrive à cheval et abat le demi-géant. Alonso explique ensuite à Harry que les géants, les sorciers et les ensorceleurs sont des engeances du Diable et doivent être évités à tous prix. Le reste du roman consiste en Harry vivant une vie de repentir patient avec les Dursley, qui ont été inspirés par l'exemple d'Alonso pour devenir de bons et vertueux gardiens.

Addendum 4028.2: Découverte et Identification

La preuve de l'existence de SCP-4028 a été en premier lieu remarquée par le personnel de la Fondation en 2005, après la découverte d'un manuscrit auparavant présumé perdu (Historia del Huérfano, ou L'Histoire de l'Orphelin). Écrit entre 1608 et 1615 par Martín de León y Cárdenas (un moine de Malaga), L'Histoire de l'Orphelin met en scène Alonso Quixano en tant que personnage secondaire. Il y critique la narration qui échoue selon lui à se conformer aux vertus de la chevalerie romantique, utilise plusieurs pages pour glorifier ces vertus, puis défie Sir Francis Drake dans un duel.3

Les chercheurs n'ont pu déterminer si l’incongruité entre l'apparition d’Alonso Quixano dans L'Histoire de l'Orphelin et Don Quichotte constituait une anomalie ou témoignait d’une collaboration entre leurs auteurs respectifs. Cela a conduit à l’implication du Département de Pataphysique (un département fictif créé dans le but d’enquêter sur les anomalies allégoriques et/ou métafictionnelles afin de les contrer et de les contenir) pour régler le conflit.

Après un important débat, l'utilisation de SCP-423 (une construction métafictionnelle consciente capable d'entrer dans des narrations textuelles et de les explorer) pour déterminer si l'apparition d'Alonso Quixano dans L'Histoire de l'Orphelin était anormale fut autorisée. À noter que le Dr Pierre Menard (un éminent expert de Don Quichotte et le directeur du Département de Pataphysique à l'époque) a demandé que son opposition à cette proposition soit notée dans la documentation de SCP-4028.4

SCP-423 a été introduit dans un journal et informé de sa mission via les notes écrites par l'Agent O'Hara :

EXTRAIT DU JOURNAL DE SCP-423


DATE : 21/08/2005
INTERROGATEUR : Agent O'Hara


Bonjour.

SCP-423, vous allez entrer dans un manuscrit espagnol du 17ème siècle intitulé L'Histoire de l'Orphelin. Nous avons besoin de vous pour déterminer si l'un des personnages qui s'y trouve a été anormalement inséré.

D'accord. Je ne connais pas l'espagnol, cependant. De quoi parle le livre ?

Nous avons traduit une copie en anglais pour vous. Ça parle d'un orphelin originaire de Grenade qui voyage de l'empire espagnol jusqu'aux Amériques.

Sympa. Donc, quel personnage est-ce que je recherche ?

Alonso Quixano. Il apparaît vers la fin, dans un passage où Sir Francis Drake déclenche une attaque ratée sur Puerto Rico.

D'accord.

Attends.

Alonso Quixano ?

C’est exact.

Alonso Quixano.

Oui.

Don Quichotte.

Oui.

Le Don Quichotte.

Celui-là même.

Vous m'envoyez après Don Quichotte.

Il y a un problème ?

Je... écoutez, je veux pas avoir l'air d'un con, mais est-ce que vous avez la moindre idée de qui est ce type ?

Vous ne m'envoyez pas après une sorte de noir viril mal écrit ou un méta-vore complètement dingue. C'est l'Homme de La Mancha. Son brisage de quatrième mur a lui-même un brisage de quatrième mur. Il a une fanfiction à propos de lui-même dans sa propre histoire, et son histoire est elle-même une fanfiction d'une histoire qui n'existe même pas. En fait, il a écrit le livre sur la métafiction. Genre, littéralement — c'est son livre.

Donc, est-ce que vous pouvez vous en occuper ?

Punaise. Ouais. Juste, euh — ne m'en voulez pas si les choses tournent au vinaigre, d'accord ?

Faites juste attention.

Après l'entrée dans la traduction anglaise de L'Histoire de l'Orphelin, les chercheurs notèrent que toutes les références à SCP-4028 à l’intérieur disparurent. Ce changement s'opéra simultanément dans toutes les copies connues du manuscrit. Immédiatement après, SCP-423 retourna dans son journal et reprit contact avec l'Agent O'Hara.

EXTRAIT DU JOURNAL DE SCP-423


DATE : 23/08/2005
INTERROGATEUR : Agent O'Hara


Merde.

Merde merde merde.

MERDE.

SCP-423, que s'est-il passé ?

Je crois que je l'ai énervé. Je crois que, euh — écoutez, il est possible que vous ayez besoin de contacter certaines personnes et de leur dire que l'on pourrait avoir une sérieuse crise métanarrative à gérer.

Veuillez vous expliquer.

Donc, d'abord il pensait que j’étais un genre de magicien maléfique, d'accord ? Je lui ai expliqué que ce n'était pas le cas. Je lui ai expliqué que j'avais été envoyé ici pour comprendre quel était son problème avec — savoir s’il était bien dans le mauvais livre. Je lui ai expliqué que j'avais été envoyé par la Fondation, cette grosse organisation qui étudie les anomalies comme lui. Après ça il s'est assis et est resté comme ça pendant un moment. Et, euh.

Et ?

Il m'a demandé si la Fondation défendait les vertus de la chevalerie chevaleresque. Et...

Qu'est-ce que vous lui avez répondu ?

Écoutez, c'est pas que vous êtes mauvais, quelques fois — mais parfois vous n’êtes, comprenez, pas si bon ? Parfois vous êtes mauvais, en quelque sorte. C'est compliqué, d'accord ? Et c’est ce que je lui ai dit. "C’est compliqué". J'ai pas arrêté d'essayer de lui expliquer ça, mais, euh, il n'est pas du genre à "comprendre" le compliqué. Alors au bout d'un moment, il s'est juste levé, a tiré son épée brisée, a dit des trucs, et j'ai juste — j'ai juste couru. J'ai juste couru aussi vite que je le pouvais.

Qu'est-ce qu'il a dit ?

Vous devez appeler vos gars. Vous devez les appeler et leur dire qu'il arrive.

Fred. Qu'est-ce qu’il a dit ?

Il a dit que vous ressembliez à des géants.

Une semaine après cette événement, SCP-4028 a commencé à se manifester dans de nombreux travaux à travers la littérature occidentale. SCP-4028 a depuis été désigné comme anormal.5


NOTE : Vous consultez actuellement une version obsolète (14/02/2006) de ce document. Pour consulter une version plus récente, cliquez ici.

Sinon, veuillez contacter l'administrateur actuel de cet article (pmenard@scp.pataphysics@) pour plus de détails.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License