Five Years
notation: +3+x
DeliveryVirt.png

Équipage Actuel : Capitaine - Chance Sarridge, Docteur - Alexandrea Exendine, Mécanicien - Joseph Peck, Pilote - Marjorie Thompson

Le FSF Delivery louvoyait à l’intérieur du champ de débris planétaires entre les mains expertes de Marjorie. Le vaisseau vira d’un coup sec sur la droite et un corps, tournoyant sur lui-même, les dépassa sans faire de dégât. Marjorie grommela et diminua les gaz, stoppant le vaisseau le long des ruines du monde mort. Elle activa les systèmes de défense statique avant de se lever et d’enlever le casque d’interface.

Le cockpit du vaisseau était faiblement éclairé de vert et de jaune par les différents afficheurs et écrans. Elle agrippa le clavier à sa gauche et tapa une commande pour activer le système de comms. Tout en tapant elle se pencha un peu plus en avant et tenta de voir si elle pouvait se retourner et observer le corps. Malheureusement tout ce qu’elle pouvait voir était plus de débris.

Elle décrocha le téléphone du récepteur et attendit le beep long. "Capitaine Sarridge," commença-t-elle, "On est à environ 15 clics du signal, si tu veux monter."

Un long moment passa avant qu’une voix d’homme brise le silence. "Euh. Ouais, une minute."

Marjorie leva les yeux au ciel. "Alex peut venir aussi. Y devrait y’avoir plus de corps qu’elle pourrait examiner."

La pause qui suivit fut plus courte quand une voix de femme reprit, "Je t’aime aussi, Marj."

Marjorie eut un sourire narquois. "Enfilez vos fringues et montez ici. On a du travail."


"Sommes-nous plus près de découvrir ce qui s’est passé ?" Le capitaine parcourut les moniteurs du regard et grimaça.

Marjorie secoua la tête. "Quoi que ce soit qui ait fait ça, ça c’est visiblement passé durant les deux cent dernières années. Les modèles orbitaux sont pas fiables aussi loin."

Alex posa ses mains sur la table et tapota le moniteur qui lui faisait face. "Ça pourrait être plus vieux. Les modèles de décomposition organique dans le vide prennent en compte la radiation stellaire. Il n’y a aucune étoile ici, donc les cadavres pourraient être bien plus vieux que ça. Quelques centaines d’années au moins."

Le capitaine pencha sa tête sur le côté. "La vie de ce système aurait eu besoin d’une étoile pour survivre. Nous devons supposer qu’il a été éjecté du système par la même chose qui lui a fait ça."

"Ouais ben ce serait pas une chandelle à fusion non plus," intervint Marjorie. "Les forces de marée ont détruit la planète, mais une géante gazeuse n’est pas assez grosse éjecter une étoile."

Alex approuva. "Aucune étoile dans la zone immédiate n’a la bonne trajectoire pour faire ceci non plus. J’ai quelques théories à ce sujet, mais franchement, qui sait ?"

"Eux le savent." Le capitaine avait prononcé ces mots avec une certaine fatalité. Tout le monde regarda le grand écran au milieu de la console. Une boite imposante pulsait périodiquement d’un signal radio.


Le FSF Delivery flottait à environ 60 mètres de l’entrée. Le mécanicien était le seul qui fut laissé à bord pour l’instant. Marjorie, Alex et le Capitaine examinèrent avec des lampes-torches la porte d’un bâtiment de métal tournoyant légèrement. Tous palpèrent le pourtour de l’entrée à la recherche d’un mécanisme d’activation quand Marjorie se décida utiliser la radio de sa combinaison.

"On dirait qu’on va devoir découper ce truc."

Le capitaine sortit le fouet plasma de son fourreau sur sa hanche gauche et appuya sur un bouton de côté. Tous grimacèrent pendant un moment tandis que la brillante lumière bleue émanait du dispositif. Le capitaine l’approcha de la porte et commença le découpage.

Des gaz commencèrent à s’échapper de l’autre côté de la porte et Alex s’approcha avec un outil de collecte pour récupérer ce qu’elle pouvait quand les restes de la porte cassèrent et furent éjectés dans l’espace. Marjorie pinça les lèvres. "Est-ce qu’une pression atmosphérique est une bonne chose ou une mauvaise chose ?".

"Je, euh," s’interrompit Alex, "Je ne sais pas. Probablement mauvais s’il n’y avait pas d’environnement stérile à l’intérieur."

Le capitaine rangea son cutter dans son fourreau et regarda à l’intérieur. Le corridor était construit pour quelque chose de deux têtes de plus que le Capitaine Sarridge et d’une tête de plus que Marjorie. Leurs lampes-torches éclairaient un métal gris rougeâtre qui semblait couvrir la totalité du couloir. Plusieurs symboles gravés et des motifs différenciaient le sol et le plafond des deux murs.


Il leur fallut 10 minutes pour parvenir au centre de l’objet, passant à côté de plusieurs cadavres disséqués sur le chemin. Alex s’arrêta deux fois pour prendre des échantillons et des photos. Finalement, ils attinrent le centre de l’objet, Marjorie pénétrant la pièce la première.

Après plusieurs secondes elle appela via la radio. "R.à.S., Capitaine."

Le Capitaine Sarridge et Alex entrèrent dans la pièce pour voir Marjorie avec sa main posée sur le fouet plasma à sa hanche.

Le capitaine ricana. "Rien que des fantômes ici."

Marjorie sourit en retour. "Tu te souviens de Lambda 98 ? Les fantômes c’est dangereux."

Alex fit un pas vers la console au centre de la pièce. Les écrans de l’ordinateur restèrent noirs quand elle approcha. "Quels sont les ordres ?"

Le Capitaine Sarridge posa les yeux sur la console au centre de la pièce. Il n’y avait aucun bouton visible, ni interrupteur, ni interface de type clavier, juste des écrans autour du pilier central. "Vas-y et regarde si tu peux…"

Le capitaine fut interrompu quand toute l’installation s’éclaira d’un halo de lumière rouge. Les écrans s’allumèrent soudainement tandis qu’une voix que personne ne reconnut parla par la radio. "Bonjour, vagabonds. Ne soyez pas effrayés. J’appris votre langue grâce à la base de données de votre vaisseau et vos signaux radios."

Le Capitaine Sarridge soupira. "Bonjour. Qui êtes-vous ?"

La voix répondit immédiatement. "Je suis ce qu’il reste de ces personnes. Je fus construit pour aider ceux qui viendraient après à éviter la destruction que nous avons affronté."

"Pouvez-vous nous expliquer cette technologie ?"

"Je ne le peux. Je ne sers qu’un seul but. Prévenir du destructeur."

Alex fit un pas en avant pour se tenir à côté du Capitaine Sarridge. "Pourquoi vous a-t-il détruit ?"

"Durant des siècles nous criâmes imprudemment dans le vide. Jamais nous ne reçûmes de réponse. Nous pensions être seuls quand il nous répondit. Il souhaitait dormir, et nos signaux l’avaient provoqué."

Alex grimaça légèrement. "Qu’est-ce qui s’est passé ?"

"La destruction. Nous devons vous mettre en garde : ne regardez pas les étoiles plus avant. Que vous arrêtiez de vous aventurer plus avant n’est pas suffisant. Vous devez garder vos yeux fixés au sol."

La lumière de Marjorie frôla la poignée de son fouet plasma durant la pause qui s’ensuivit. "Quelle est c’truc qui vous fout autant les jetons ?"

Ils reculèrent tous en même temps quand les dizaines d’écrans montrèrent la même image.

1548_french.jpg

Auteur original : Doctor CimmerianDoctor Cimmerian
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 18/02/2018
Lien : Five Years

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License